Canular : la France n’a jamais livré de lapins génétiquement modifiés (OGM) à la Chine !…

Je reprends la dernière phrase de l’article de C.Noisette qui donne à réfléchir… Après la fausse annonce de la fabrication de chaussures en peau de raie transgénique qu’Inf’OGM a démenti, ce nouveau faux pas ne banaliserait-il pas l’existence de ces animaux génétiquement modifiés ?

Le mardi 18 septembre 2012, en première page du supplément « éco » du journal Le Figaro, un article mentionne l’envoi en Chine de 15 000 lapins génériquement modifiés (sic) : « Hycole, une société hexagonale basée dans le nord et spécialisée dans la reproduction et la sélection génétique, vient d’expédier 15.000 femelles modifiées et triées sur le volet, par avion-cargo et pour la modique somme de 82 000 euros ».

Cette information est immédiatement reprise par France Info.

Surpris par cette nouvelle, Inf’OGM a enquêté. En effet, à l’heure actuelle, aucun lapin transgénique n’est autorisé à la commercialisation. 

Interrogé par Inf’OGM, M. Coisne de la société Hycole dément l’intégralité de l’information. Il souligne que non seulement son entreprise ne fait pas de lapin génétiquement modifié, mais qui plus est, elle n’a « pas envoyé le moindre lapin en Chine ». Il nous précise qu’il cherche actuellement à connaître l’origine de cette fausse information.

Son entreprise fait de la « sélection quantitative » classique, « en vue d’améliorer les performances de l’animal », nous précise-il.

Inf’OGM a cherché à connaître l’origine de cette grossière erreur. Eric Martin, responsable de l’entreprise Agro Stratégies & Perspectives, cité dans l’article en question, ne décolère pas devant « ce manque de politesse » des journalistes… En effet, c’est au cours d’un cocktail lors du Salon des productions animales, à Rennes, qu’ont été évoqués ces lapins… qui n’ont rien de transgéniques.

Il s’agit, il le confirme, de « lapins à haute valeur génétique ». En revanche, il nous affirme que l’entreprise Hycole va, dès cette année, envoyer des lapins non transgéniques en Chine. Et il termine : « Je n’ai pas peur de la communication, et j’aurais volontiers accordé un entretien au Figaro ».

Après la fausse annonce de la fabrication de chaussures en peau de raie transgénique qu’Inf’OGM a démenti, ce nouveau faux pas ne banaliserait-il pas l’existence de ces animaux génétiquement modifiés ?
Auteur : Christophe NOISETTE

Source : www.infogm.org

Article relayé par : jacques pour Sos-Planète

Voir aussi ce qui n’a rien d’un canular..

La Justice européenne relance la culture d’OGM en Italie

8 commentaires