Trouver et purifier son eau en pleine nature

Toujours utile, quelques conseils utiles pour trouver de l’eau en pleine nature dans l’urgence, pour en trouver en ayant un peu plus de temps, d’autres techniques existent, elles seront expliquées ultérieurement. Ce qui suit est applicable en partant du principe que l’eau reste buvable malgré la pollution possible des sources d’eau, que cela soit des nappes phréatiques comme de la pluie, sachant que les problèmes possibles sont nombreux: médicaments, radioactivité, pesticides, produits chimiques, etc…

En randonnée de montagne, prévoyez une consommation d’1 litre d’eau toutes les 2 heures.

Résumé :

Sans carte, on trouve de l’eau dans les creux (l’eau descend), entre plusieurs pentes. Pour savoir si une source d’eau est potable, il faut regarder (autant que possible), d’où vient cette eau et quel est son trajet, si elle a été souillée par des excréments, etc… Vous ne passez peut être pas votre temps à déféquer dans l’eau des rivières, mais des animaux peuvent l’avoir fait, en particulier si ils paissent en troupeaux quelques mètres plus haut.

Pour filtrer l’eau, il est possible d’utiliser un bandana (propre, s’il vous plait), une bouteille d’eau et son bouchon. Observez la méthode de David, qui fait en sorte de créer un filtre en utilisant la plus grande partie de tissu possible, non pas sur l’épaisseur du bandana  mais sur sa longueur ! Alternatives possibles : le tampon hygiénique ou la ficelle (voir à 3 minutes de vidéo)

Passé cette étape, l’eau n’est pas directement potable. Il faut encore la purifier avec une pastille de purification chlorée contre les bactéries ou en l‘amenant à ébullition (pas la peine de faire bouillir longtemps).

Source: guide-de-survie.com

31 commentaires

  • martinb

    parce que c’est tres fréquent de mourir de soif en europe, lors d’une randonnée en montagne, ou justement, on avait oublié de prendre a boir, ou que vous venez de perdre votre pack de flotte.

    les stages de survie sont des attrapes nigauds pour…. nigauds, bizness et rien que bizness

  • azteck

    en cas de coupure d’eau les chauffe-eaux représente un stock de plusieurs centaine de litres à réserver à l’usage alimentaire.

  • slaine

    investir dans un filtre katadyn, voila la clé…50000L d’eau filtré..tiens dans un sac à dos…

  • rouletabille rouletabille

    soyons concrets svp?

    j’ai acheter un BRITA avec des filtres à base de charbon,(pas démontré) c’est cher et cela n’empêche pas le FLUOR après ma demande de renseignement,c’est comme les vitamines C avec saccharine ,les solutions pour nous aider sont programmées pour nous détruire..

  • Bouffon

    Le charbon c’est bien, ça filtre les impuretés et quelques métaux et bactérie.
    Pour le fluor, c’est un atome c’est tout petit donc faut viser l’osmoseur ou la distilation.
    Mais après ce stade faudrait la minéralisée. Ce ne serrais-ce que pour lui donner du goût.

  • Natacha Natacha

    Le filtre Doulton aussi. Il a fait ses preuves avec l’eau de la Tamise.
    L’argile, ce miracle, (monmorillonite) dont les princes du nucléaire ne se privent pas pour déposer des déchets hautement radioactifs.
    Ensuite il faut dynamiser tout ça.

  • Bonjour,
    Et bien on apprend beaucoup de choses sur cet article. Habituée des nouvelles technologies, c’est mieux de connaitre d’autres alternatives.

    • rouletabille rouletabille

      merci et sans filtres persévérer brave h2o

    • Bouffon

      Les UV tuent les bactéries, si on laisse une bouteille transparente en plein soleil pendant une journée elle deviens potable. Les colons américains eux avait une pièce d’argent au fonds de leur gourde. Dans le même ordre d’idée on peut utiliser les antiseptiques et anti-bactérie habituelle
      Iode, de Clore, d’eau de javel, si c’est pour la survie une goutte (1ml) suffit pour un litre, si c’est pour un usage quotidien faut calculer les normes sanitaires.

      Maintenant la plus part des bactéries meurent à partir de 65° donc juste bouillir l’eau suffit. Mais en mode survie on va devoir couper du bois et si tout l’Europe si mets on va vite souffrir du syndrome de l’ile de Pâques.

      Dans l’ensemble, les bactérie dans l’eau c’est pas mauvais ceux qui habite des pays à tourista on un système immunitaire plus robuste. De même que chez nous ceux qui on des citernes boivent de l’eau pluie sans gros pépin.

      Ce qu’il faut craindre c’est le choléra qui transite par les matière fécales donc se laver les mains et autant important que de l’eau potable. Voir plus parce que jeter inutilement ses réserves d’eau potable parce qu’un type se lavent pas les mains, c’est pas la fête.

      Je connais pas bien le choléra, mais je conseillerais quand même d’avoir les médicaments pour se soigner car c’est le genre de maladie qui vous empêche d’aller jusqu’à l’hôpital.

  • chente

    Château la pompe le meilleur.
    un verre le matin au réveil un verre le soir avant de dormir.
    Pour réénergiser mettre dans une bonne carafe type terre cuite.Des livres très intéressants sur l’eau le chaos sensible de théodore shwenk et Masaru emoto les messages cachés de l’eau.

  • fotoulavé

    J’utilise une fontaine stefani, elle est en argile, l’eau est est bonne et la fontaine est jolie. C’est un filtre en céramique qui contien du charbon et le l’argent coloidale.

  • boris

    pour avoir de l’eau, on peut creuser un trou, on tend une bâche dessus (plastique transparent c’est le top, merci le pétrôle pour une fois) avec un caillou au milieu pour qu’il y ait de la pente. Un récipient dans le trou récupère l’eau qui ruisselle. La condensation matinale fait le reste et l’eau est propre. De la bombe dans le désert mais ça marche aussi ici chez les soi-disant tempérés.
    Il y a un système pour purifier l’eau basé à peu près sur le même principe. Si ça intéresse un laineux, je fais un scan du bouquin où qu’ils en parlent.
    salutations

  • rik

    Cet article me fait penser a une anecdote de mon pere (ne en 48) sur son grand pere qui etait sourcier dans le sud de la france.
    Oui messieurs, dames, a l’epoque sourcier etait un metier dont le but etait de trouver et visualiser les flots d’eau souterrains.
    Petit, j’ai toujours ete intrigue d’autant plus que mon pere se souvient des outils utilises.
    Un bout de bois d’un arbre particulier (dont j’ignore s’il m’a dit le nom) minutieusement choisi en forme de Y. Tenu par les 2 mains et en fonction de la direction du flot faisait vibrer l’outil.
    L’interpretation des nmouvements de l’outil donnait alors des indications sur:
    – la profondeur du courant
    – l’intensite du courant
    – le sens du courant.
    J’ai toujours eu du mal a y croire car l’explication m’echappait.
    Jusqu’a ce qu’un voisin de la maison de campagne de mes parents me fasse une demonstration.
    En effet, sur notre terrain, nous avons un tres vieux puit que nous n’avons jamais utilise (meme pas mon grand pere). Ce puit est aujourd’hui bouche tout en bas mais il semblerait que le courant d’eau y soit toujours (c’est dans l’Aube).
    Notre voisin (une 60ene d’annee bien assises) a confectionne un Y a partir d’un metal.
    Et de la on se balade en tenant l’outil. C’est stupefiant de sentir dans ses mains une force qui veut faire tourner le Y, en fonction du sens (monte ou descend) on trouve la direction du courant, en fonction de la force a vouloir faire tourner, on deduit la profondeur et/ou l’importance du courant d’eau.

    Je comprends totalement le mechanisme avec un Y en metal. Les forts courants d’eau degage une force magnetique qui est la cause des sensations dans les mains lorsque l’on tient le Y.

    Mais je me demande encore (maintenant que ma memoire revient) comment cela peut fonctionner avec un morceau de bois.

    Il faut ecouter nos anciens, ils avaient le savoir faire meme s’;ils ne comprenaient pas parfaitement les implications scientifiques des phenomenes.

    Ceci pour partager une anecdote pour trouver des courants d’eau sous terrain.

  • Je n’est jamais rien vu de si stupide.

    • azteck

      stupide?
      Le virage du blog fait que celui-ci deviens un espace
      ou on apprend les uns des autres des astuces des façons de faire les choses en gros on mets en commun des savoir faire.
      Si tu trouve cette démarche stupide,pose toi simplement cette question:
      Suis-je sur le forum qui répond à mes questions et à mes attentes?
      Si la réponse est non,peut-être ferais tu bien de rechercher un espace qui te conviens mieux au lieu de critiquer et d’empêcher celui-ci de progresser?
      L’esprit de ce blog est de progresser avec le peu de moyen dont nous disposons.
      c’est déjà pas gagné vu l’adversité que nous avons devant nous mais si en plus sur chaque sujet nous devons combattre Pierre Paul ou Jacques pars-qu’à l’instant T celui ci avait
      un état d’âmes qui fessait qu’il avait envie de se défouler…
      Un forum est un espace libre,libre d’y participer ou pas
      La liberté finie……..
      En tant qu’artiste tu devrais avoir une certaine sensibilité
      qui devrait te permettre de comprendre.

      Poster pour faire avancer le smilblick est constructif
      Sinon c’estdu —–.

    • Wam

      Je n’ai.. avant de de parler de stupidité..

  • nodoubt

    @ sinouhé l’Artiste
    On verra bien si tu trouves toujours cela stupide lorsque l’eau n’arrivera pas plus jusqu’à ton confortable logement et que tu n’auras pas de puits à proximité (à moins d’avoir un fleuve ou une rivière pas loin) et que tu tous les surfaces de vente alimentaire auront été dévalisées de toutes ce qui est boisson quelle qu’elle soit sachant que l’eau est la plus rassasiante des boissons ;-)

  • Zboub

    ya aussi le steripen, un stylo à uv, çà filtre pas mais çà tue les agents pathogène, si l’eau est pas très claire faut l’allumer plus longtemps.
    ben c’est le principe de laisser l’eau dans une bouteille transparente, mais c’est plus rapide. quelques accus et un ptit chargeur solaire pour l’autonomie. d’ailleurs çà doit pas consommer grand chose. suivant modèle, çà peut etre 200traitements de 0.5l par jeu de pile la lampe uv est conçue pour 8000traitements.