12 millions d’identifiants Apple volés … par le FBI ! (mis à jour)

Très grave! Allez-y, achetez du Apple, ce n’est qu’une des tentacules de « big brother »…

shutterstock_86993312 - pirateAntiSec donne à nouveau de la voix et comme à l’accoutumée, ce n’est pas pour lancer des fleurs au tout-un-chacun. Ils accusent le FBI de détenir de façon confidentielle près de 12 millions d’identifiants uniques de terminaux Apple !

Le FBI n’a pas tous les droits, mais d’après le collectif de hackers, il semblerait qu’ils aiment se les approprier. L’agence gouvernementale aurait donc constitué une gigantesque base de données que le groupe AntiSec a déniché. Pour corroborer leurs propos, un million de ces UDID (Unique Device Identifiers) a été dévoilé via Pasterbin.

Il y a de quoi tirer la sonnette d’alarme puisque ces identifiants comprennent les noms d’utilisateur, les noms de périphériques, les numéros de téléphone cellulaire et les adresses.

« Au cours de la deuxième semaine de Mars 2012, un ordinateur portable dell Vostro, utilisé par le superviseur Christopher K. Stangl du FBI, a été hacké à l’aide de la vulnérabilité AtomicReferenceArray de Java. […] Certains fichiers ont été téléchargés à partir de son dossier Bureau et l’un d’eux nommé « NCFTA_iOS_devices_intel.csv » s’est avéré être une liste de 12 367 232 appareils iOS d’Apple. Aucun autre fichier du dossier ne fait mention de cette liste ou d’une quelconque finalité. »

AntiSec

AntiSec suggère que le FBI utilise ces informations pour suivre les individus. Une autre théorie prend en compte le nom du fichier et l’acronyme NCFTA, il correspondrait alors à National Cyber-Forensics & Training Alliance, mais on peut difficilement savoir qu’elle rôle joue ou jouerait cette organisation.

Dans tous les cas, les tenants et les aboutissants de cette nouvelle restent à vérifier.

Source: Gizmodo.fr

Petite mise à jour car l’actu continue sur le sujet:

Le FBI dément, AntiSec s’échauffe !

shutterstock_98237726 - FBICoup de théâtre hier, AntiSec accusait le FBI de détenir de façon confidentielle près de 12 millions d’identifiants uniques de terminaux Apple ! L’agence gouvernementale n’a pas tardé à démentir … mais nous les voyions mal faire le contraire.

Rappel des faits : L’agence gouvernementale aurait donc constitué une gigantesque base de données à l’insu des usagers iOS que le groupe AntiSec aurait déniché. Pour corroborer leurs propos, un million de ces UDID a été dévoilé via Pasterbin.

Imaginez deux secondes la scène, le FBI annonce ‘Bon, okay les gars, c’est nous, désolés, on aurait pas dû mais bon, y a pas mort d’homme hein ! On fait la paix ?’. Evidemment, ils nient en bloc ces accusations via Twitter.

Si le FBI a choisi de démentir ces propos, il ne l’ont pas fait avec ferveur. Un laconique tweet expliquait qu’ils n’avaient jamais eu vent du fichier ou d’un quelconque hack, et de rajouter ‘TOTALEMENT FAUX’. Un enthousiasme débordant.

De leur côté AntiSec a été extrêmement réactif et quelque peu menaçant, rappelant ‘gentiment’ qu’ils détiennent encore 3 To de données et qu’ils n’ont pas encore entamé les hostilités …

Les enfants, il va y avoir de l’action !

Source: Gizmodo.fr

29 commentaires