L’audit de la Federal Reserve indique $16 trillions dans des renflouements secrets

Des sauvetages secrets, on commence presque à y être habitués! Ce système n’est qu’une grosse fumisterie et tout n’est plus qu’apparences, ce n’est même plus à démontrer, c’est d’une tristesse…

Traduction Crashdebug

Ben Bernanke

Le tout premier GAO (bureau de responsabilité de gouvernement) Audit de la Federal Reserve a été effectué pendant les derniers mois, à cause de l’amendement de Ron Paul et d’Alan Grayson au projet de loi Dodd-Frank, qui est passé l’année dernière. JIM DeMint, un sénateur républicain, et Bernie Sanders, un sénateur indépendant, ont mené la charge au sénat pour un audit de la Federal Reserve, mais la langue originelle du projet de loi a été édulcorée par la Maison Blanche (HR1207), de sorte qu’un audit complet ne soit pas effectué.

Ben Bernanke Alan Greenspan, et les divers autres banquiers se sont énergiquement opposés à l’audit et ils ont menti au congrès au sujet des effets qu’un audit aurait sur les marchés. Néanmoins, les résultats de ce premier audit, dans l’histoire de presque 100 ans de la Federal Reserve, ont été signalés sur la page Web du sénateur Sander’s plus tôt ce matin.

Ce qui a été indiqué dans l’audit était effrayant

$16.000.000.000.000,00 avaient été secrètement donnés aux banques des USA, ainsi qu’à des sociétés et des banques étrangères partout, de la France à l’Écosse. Pendant la période allant de décembre 2007 à juin 2010, la Federal Reserve avait secrètement sauvé plusieurs banques mondiales, sociétés, et gouvernements. La Federal Reserve aime se rapporter à ces renflouements secrets comme un programme inclusif de prêt, mais pratiquement aucun argent n’a été remboursé, et il a été prêté à un taux d’intérêt de 0 %. La raison pour laquelle la Federal Reserve n’a jamais rendu cela public, ou n’a même informé le congrès des État-Unis de ces $16 trillions de dollars de renflouement, est évidente – le public américain aurait été outragé de découvrir que la Federal Reserve a sauvé des banques étrangères, tandis que les Américains luttaient pour trouver du travail.

Pour placer dans la perspective ces $16 trillions, rappelez-vous que le PIB des État-Unis est seulement de $14,12 trillions. La dette nationale entière du gouvernement des États-Unis dans son histoire de plus de 200 ans est de « seulement » $14,5 trillions. Le budget qui est discuté tellement fortement au congrès et au sénat est « seulement » de $3,5 trillions. Prenez en compte tous les outrages et discussions au-dessus de ces $1,5 trillion de déficit, et avalez cette pilule rouge : Il n’y avait aucune discussion au sujet de savoir si $16.000.000.000.000 seraient donnés aux banques et aux sociétés qui échouent à travers le monde.

Fin 2008, le projet de loi de renflouement TARP a été voté et des prêts de $800 milliards ont été accordés aux banques et aux sociétés en faillite. C’était un mensonge flagrant, considérant le fait que Goldman Sachs seul a reçu 814 milliards de dollars. De même qu’il s’avère que la Federal Reserve a donné $2,5 trillions à Citigroup, alors que Morgan Stanley recevait $2,04 trillions. La Royal Bank de l’Ecosse et Deutsche Bank (une banque allemande), se partagent environ un trillion, et de nombreuses autres banques ont reçu des gros morceaux bien lourds de ces $16 trillions.

« C’est un cas clair de socialisme pour les riches et puissants, vous pouvez être votre propre individualisme pour tous les autres. » – Bernie Sanders (I-VT

Quand vous avez des fidèles républicains conservateurs, comme JIM DeMint (RSC) et Ron Paul (R-TX), aussi bien que des socialistes démocrates autodéfinis, comme Bernie Sanders, qui se battent tous contre la Federal Reserve, vous savez que ce n’est plus une question de droite contre la gauche. Quand vous avez chaque simple membre du Parti Républicain dans le congrès et les membres du congrès progressifs, comme Dennis Kucinich, qui commanditent un projet de loi pour auditer la Federal Reserve, vous vous rendez compte que la Federal Reserve est une entité en elle-même, qui n’a aucune supervision et aucune responsabilité.

Les Américains devraient être gonflés par la colère et l’outrage, la situation est épouvantable, quand un groupe de banquiers non élus peut créer l’argent à partir de rien, et le donner aux mégabanques et aux supercorporations, comme des bonbons d’Halloween. Si la Federal Reserve et les banquiers qui la contrôlent croient qu’ils peuvent continuer à dévaluer l’épargne des Américains et à continuer à détruire l’économie des USA, ils devront faire face à la prise de conscience que leurs billions de dollars imprimés finira par le pillage de l’économie mondiale.

La liste des établissements qui ont reçu la plupart de l’argent de la Federal Reserve peut être trouvée à la page 131 de l’audit du GAO, elle est la suivante :

Citigroup : $2,5 trillions ($2.500.000.000.000)
Morgan Stanley : $2,04 trillions ($2.040.000.000.000)
Merrill Lynch : $1,949 trillions ($1.949.000.000.000)
La Banque d’Amérique : $1,344 trillions ($1.344.000.000.000)
Barclays Plc (Royaume-Uni) : $868 milliards ($868.000.000.000)
Bear Sterns : $853 milliards ($853.000.000.000)
Goldman Sachs : $814 milliards ($814.000.000.000)
Royal Bank de l’Écosse (R-U) : $541 milliards ($541.000.000.000)
JP Morgan Chase : $391 milliards ($391.000.000.000)
Deutsche Bank (Allemagne) : $354 milliards ($354.000.000.000)
UBS (Suisse) : $287 milliards ($287.000.000.000)
Crédit Suisse (Suisse) : $262 milliards ($262.000.000.000)
Lehman Brothers : $183 milliards ($183.000.000.000)
Banque de l’Écosse (Royaume-Uni) : $181 milliards ($181.000.000.000)
BNP Paribas (France) : $175 milliards ($175.000.000.000)

et beaucoup, beaucoup plus, ceci comprenant des banques en Belgique, et de tous les lieux.

Regardez l’audit du GAO de 266 pages de Federal Reserve (21 juillet 2011).

Via Sott.net

11 commentaires

  • Gwladys

    La dévaluation approche… Ces chiffres seront vites effacés (ce ne sont que des chiffres, pas de la valeur). Les monaies vont être détruites (et ces banques ne pourront qu’y contribuer). L’améro imposé.

  • pikpuss

    Quand une caste religieuse occulte tient le monde entre ses mains cela donne ce genre de situation. Tant que nos cervelles seront pris en otages par cette mafia, il n’y aura aucun accès au bonheur pour l’humanité.

  • DR.PANIK

    Nous avons laissé nos dirigeants inscrire sur le mabre de la BCE qu’elle était indépendante. Donc, elle est libre et n’a aucun lien avec le peuple souverain d’Europe. Nous avons votés divers traités ou nos politiques nous ont imposé des traités sous divers motifs fallacieux. Nous jugeant au mieux pour des abrutis au pire comme du bétail. Les Américains sont victimes comme nous de mafias, qu’il nous faut pendre. Combien ici, sur sur site, ont des enfants ou en veulent, notre avenir à court terme n’ai plus garantie alors nous projetés à 15 20 ans, je n’ose y penser. Et lorsque, je me projette, mon ulcère me rappelle à l’ordre. Les sommes ubuesques ne sont que du PQ, elle ne correspondent à rien. Juste à d’évaluer la valeur humaine. Les ultras religieux juifs et Musulmans n’ont jamais cru aux pouvoirs de la monnaie fiduciaire, les musulmans interdisent l’intérêt, la riba. C’est cet intérêt, riba, qui aujourd’hui nous tue.

  • silex

    faut avouer que c’est plus que bizarre comme religion. J’appelle ça une secte moi

  • Une mafia organisée au sommet de la pyramide humaine.

    Il leur suffit de détacher nos wagons à l’arrière du train économique pour ne plus avoir à entendre nos complaintes. La locomotive sera loin quand on sera à l’arrêt et qu’on cherchera à quitter notre troisième classe éco de prolo. Avec un peu de chance, ils nous auront largués avec la deuxième classe pour qu’on ait de quoi se défouler… La guerre des classes leur fera un beau spectacle. Les rois abandonnent leur cour au bon vouloir de la foule affamée.

  • KD.2-mésou-6

    Un documentaire et un mini-site sur Goldman Sachs

    Les dents grincent dans les hautes sphères de la finance. Et pour cause, la chaîne TV franco-allemande Arte diffusera mardi soir une “Thema” autour de la toute puissante banque d’affaires américaine Goldman Sachs.

    Avec en prime-time un grand documentaire produit par Capa et coréalisé par les grands reporters Marc Roche (Le Monde) et Jérome Fritel (Capa TV). Fruit d’une année d’investigation, La banque qui dirige le monde est un portrait édifiant de cet empire invisible, riche de 700 milliards d’euros d’actifs (soit deux fois le budget de la France), qui s’est enrichi pendant la crise des “subprimes “ en pariant sur la faillite des ménages américains, et a été sauvée de la sienne grâce à ses appuis politiques. Le tout argumenté par de nombreux témoignages vidéo – banquiers, économistes, traders, journalistes, législateurs, responsables politiques…

    En avant-première de sa diffusion, un mini-site invite l’internaute à visiter cette banque représentée comme un supermarché de la finance. Différents rayons permettent de plonger au cœur de cet empire tentaculaire. Du rayon “Bricolage”, qui concerne le commerce et la spéculation sur les matières premières non alimentaires (métaux, pétrole, gaz…) jusqu’au rayon “Direction”, détaillant les primes mirobolantes de ses dirigeants. De nombreux extraits qui ne figurent pas dans le montage final, faute de place, complètent ce document interactif riche d’enseignements.

    http://www.arte.tv/fr/Goldman-Sachs–le-supermarche-de-la-finance/6892050.html

    A vous faire définitivement dégouter des Banques

    • ErJiEff

      La banque qui dirige le monde est un portrait édifiant de cet empire invisible, riche de 700 milliards d’euros d’actifs (soit deux fois le budget de la France), qui s’est enrichi pendant la crise des “subprimes “ en pariant sur la faillite des ménages américains, et a été sauvée de la sienne grâce à ses appuis politiques.

      Et qui, une fois les états ruinés pour leur « porter secours » ont gaiement continué leur spéculation en pariant sur leur endettement.
      Et comme cela ne suffit pas, on parie sur la nécessité de se nourrir des peuples en gelant les réserves alimentaires mondiales, histoire de faire monter les cours.

      A ce stade, il devient illusoire de croire que le vote soit-disant « démocratique » pourra suffire, d’autant que la gouvernance du monde est dans les mains de gens qui n’ont jamais été élus mais qui manipulent les électorats pour livrer à leurs commanditaires le soin de construire lois et règles à leur convenance.
      Et ça marche ! Voir les résultats effarants des derniers scrutins en France, Grèce, Espagne, Irlande, Royaume-Uni : le changement ne se manifeste que dans les noms et les mots, surtout pas dans les lois ni les institutions.

      Il n’y a pas là théorie du complot.
      Il y a bel et bien complot.

      Aux armes citoyens ?

  • Koffink

    Ben moi j’ai un petit prêt alors j’ai décidé de me faire financer celui-ci par la BNP donc je vais de ce pas écrire à notre ministre de l’économie pour qu’il fasse un geste dans ce sens sinon je vais organiser des missions suicides sur les grosses enseignes bancaires qui se gavent!!!
    Je recrute alors si vous êtes intéressé faites moi signe!!!

    Bien sûr c’est ironique!! Mais qui ne tente rien n’a rien…alors je vous tiens au jus..lol