«Il faut accepter de vivre dans un environnement où le prix de l’énergie est élevé»…

Pas d’autres alternatives?

Img/DURAND FLORENCE/SIPA

INTERVIEW – Pour Patrice Geoffron, professeur d’économie à l’université Paris Dauphine, la transition énergétique ne pourra se faire que si le prix de l’énergie augmente…

Alors que les prix à la pompe s’affolent, que le gouvernement tente de conserver une cohésion sur la question du nucléaire et que les débats sur les gaz de schiste  refont surface, la transition énergétique promise par le candidat Hollande semble remise à plus tard. La conférence environnementale, les 14 et 15 septembre prochains, devrait aborder ce sujet compliqué. Pour Patrice Geoffron, professeur d’économie au centre de géopolitique de l’énergie et des matières premières de l’université Paris-Dauphine, la transition sera longue et nécessitera d’accepter une hausse du prix de l’énergie.

Après les déclarations de Montebourg sur le nucléaire, les débats qui restent ouverts sur le gaz de schiste et la baisse symbolique du prix des carburants, où en est la transition énergétique?

Pour que la transition s’opère, il faut un environnement où nous sommes confrontés à la réalité des prix du pétrole, de l’électricité et du gaz. La France est un paradis énergétique car le prix de l’électricité est bas, ce qui n’incite pas à en limiter la consommation. La seule fenêtre qui nous fait percevoir le prix de l’énergie est le prix à la pompe. La transition serait compliquée si le prix des énergies n’était pas élevé.

C’est donc une bonne nouvelle que le prix du carburant augmente?

Oui et non. Oui, car nous devons prendre conscience que ces carburants sont émetteurs de CO2 et sont des ressources rares disponibles en quantité finie: qu’ils coûtent cher reflète cela. Mais ce n’est pas une bonne nouvelle car, si les citadins ont un usage très limité des véhicules thermiques grâce aux transports en commun, pour les ruraux ou les gens qui vivent dans un environnement périurbain et ont besoin de faire des distances plus importantes, la question du prix à la pompe renvoie à la question de la précarité énergétique.

Comment peut se passer cette transition énergétique?

Il faudra modifier de grands systèmes techniques de production d’énergie en développant des moyens de production et des réseaux, mais aussi modifier la manière dont on consomme de l’énergie. Cela prendra donc beaucoup de temps. Il faudrait d’une part améliorer l’efficacité énergétique du parc automobile avec des véhicules électriques, hybrides ou thermiques optimisés.  Les normes européennes en matière d’émissions de CO2 vont aider mais ce sera long avant de renouveler tout le parc.  Il faudra aussi investir dans l’habitat. Les ménages allemands payent leur unité d’électricité environ deux tiers plus cher que les Français mais ils n’ont pas des factures plus lourdes car ils ont de ce fait mis l’accent sur l’amélioration de la performance énergétique. Là aussi, améliorer le bâtiment en France et faire en sorte que les ménages modestes ne vivent pas dans des passoires thermiques prendra du temps.

Cela n’est-il pas paradoxal de demander aux pays de l’Opep de produire plus alors que l’on sait que le pic pétrolier est pour bientôt? Pourquoi ne cherche-t-on pas des solutions alternatives?

Cela renvoie à la question de l’horizon de temps. A l’horizon de quelques jours ou semaines, l’augmentation de l’offre est la seule solution car la diminution de la demande suppose d’améliorer l’efficacité des véhicules. Néanmoins, il est dans l’intérêt de l’Opep que les prix du pétrole ne montent pas trop car cela pourrait entraver la  reprise économique en Europe et avoir des effets en chaine: si l’activité s’effondrait, le prix du pétrole pourrait chuter brutalement, comme cela s’est produit pendant la chute de Lehman Brothers.

Des centrales à charbon qui ferment dans le nord de la France, c’est aussi ça la transition énergétique? Comment faire accepter le coût social de cette opération?

On a plutôt des raisons d’espérer que de s’inquiéter car l’efficacité énergétique va entraîner des  investissements dans l’habitat, les systèmes de transport, l’organisation des villes, donc dans des domaines dans lesquels on a des savoir-faire et  des compétences, et surtout dans lesquels les  gisements d’emplois sont difficilement délocalisables. Les scénarios les plus plausibles sont ceux de créations d’emplois et d’une dynamique économique autour de cette transition.

Quels sacrifices faudra-t-il faire pour cette transition énergétique? Par quoi seront-ils compensés?

Avant de faire des sacrifices, il faut faire de la pédagogie.  Les citoyens doivent comprendre le système et ses tensions, et accepter l’idée de vivre dans un environnement où le prix de l’énergie est élevé. Il faudra aussi apprendre à calculer différemment en faisant des hypothèses sur l’évolution des prix de l’énergie, par exemple l’intérêt de changer son véhicule deux ans plus tôt pour consommer moins ou pour changer l’équipement de la maison. Il reste que même en étant très malin et en comprenant tout, si on a des bas revenus on ne pourra pas faire les investissements nécessaires et là il y a une vraie politique publique d’accompagnement de ces ménages à développer. C’est un enjeu aussi important que la reconstruction après la Seconde guerre mondiale et il ne faudrait pas que deux tiers de la population entrent dans cette transition et en tirent les bénéfices et qu’un tiers continue à payer l’énergie de plus en plus cher.

Propos recueillis par Audrey Chauvet pour 20Minutes

22 commentaires

  • nico nico

    DES SOURCES D ENERGIE LIBRES EXISTENT .
    GRATUITES OU A TRES FAIBLES COUTS(INSTALLATION)
    RENOUVELABLES, MAIS LES MANIPULATEURS NE DESIRENT PAS QU ELLES VOIENT LE JOUR.
    – CHUTE DES MULTINATIONALES.
    – BAISSE DE PROFIT.
    – BAISSE DE LA TVA.
    – BAISSE DE FINANCEMENT POLITIQUE.
    – BAISSE DE POUVOIR ET DE L EMPRISE SUR LES MOUTONS….

    • Et oui ça fait bien 100 ans que l’on aurait pu se passer de pétrole, de gaz et d’électricité nucléaire.

      • den

        Et du travail!! lol

      • Danielle

        +100 itou

        Malgré le fait qu’on soit maintenant nombreux à savoir tout ça… pourquoi n’arrive-t-on pas à leur botter le cul !?

        :-/

      • nico nico

        parce que nos dirigeants sont tous les mêmes , bonnet blanc et blanc bonnet…
        lorsqu un homme s est presenté et qu il leur a fait peur ils ont vite fait de l en dissuader.
        ex. coluche .
        LEUR BUT N EST PAS NOTRE BONHEUR MAIS LE POUVOIR SUR LA MASSE.
        C EST POURQUOI ILS ENTRETIENNENT NOTRE SITUATION , NON PAS VERS L EVOLUTION DE L ETRE MAIS VERS SA DECHEANCE.

      • den

        Danielle, par nombreux qu’entends tu?

      • silex

        parce qu’on est est divisés et éparpillés.

        Parce qu’on reste dans l’intellect, la contemplation sur internet au lieu de se rencontrer autour d’un verre repas picknik ou autre et déjà échanger en vrai et se regrouper et s’entr’aider.

        Regarde déjà l’exemple de cette famille s’ils se mettaient tous ensemble ?
        http://origines.server101.com/jodouyere.htm
        http://origines.server101.com/origines/names.htm

        Après, dans chaque ville il y a des gens qui ont compris et qui sont assez nombreux mais qui chacun dans leur coin, voila la raison.

        A mon avis, il y a un pas à faire hors d’internet et de chez soi.

      • elzaza

        tu as tout a fait raison, j’avais proposé le truc une fois en fait mais je n’ai pas eu d’échos.
        Alors pour ma part je suis en région parisienne, et toi?

      • stereo4

        Oui, mais tout le monde n’a pas entendu parlé de Nicolas ( un grand, lui ! ) Tesla et de l’énergie libre !

      • Bouffon

        Ouais et heureusement. Parce que c’est bien d’avoir lu du Tesla, mais c’est mieux de comprendre ce qu’ils disaient.
        Cette énergie aurais servit à quoi ?
        Que les américains ou les russes nous la mettent un peu plus profond ? Qu’on s’annihile en cœur parce que ça ne produit pas des radiation dangereuse ?

        Bon admettons que je sois un bouffon sur ce coup, projetons nous dans cette avenir.

        Si on pompe l’énergie magnétique qui entoure la terre c’est qui, qui va retenir l’atmosphère pendant que le reste de la planète suceront des chambres à air ?

      • stereo4

        L’énergie libre serait tirée du vide de l’univers et Dieu sait qu’il est immense et inépuisable, du moins à notre petite échelle…
        Il y a des personnes que l’on a allègrement assassinées car mettant en péril les intérêts des multinationales et, donc au-delà des banques. Un exemple tout simple : les voiles des bâteaux étaient en chanvre tiré de la plante canabis,si cette plante a été interdite, c’était uniquement pour que les gros capitalaux mettent la maimise sur la fabrication des tissus. Avant 1830, c’était la principale plante cultivée aux USA…

    • Harry Cover

      On est sauvés! Y a qu’à demander à Sarko:

      Morgan Stanley propose à Sarkozy un job à 92 euros la seconde 29/08/2012

      http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/08/29/morgan-stanley-propose-sarkozy-un-job-92-euros-la-seconde-234926

      et tout est réglé, il pourra éponger toutes les dettes frqnçaises!!

    • arsene

      NON 8 NON 8 NON 8 NON 8 NON et non a toutes augmentations
      fini l’arnaque…que le monsieur qui preche dans l’article,
      qu »il va falloir s’y faire,fait parti des bons et gentils
      MOUTONS,qui se laissent avoir, mais certainement pas
      ENRAGES, c’est a dire reveillés……………et je rejoins
      pleinement NICO dans son développé,parce que propos vrais .

  • Ce raisonnement d’augmenter le prix de l’énergie pour forcer à une révolution des modes d’utilisation, consommation et limiter le gaspillage est une bonne chose, mais cela doit s’accompagner aussi de vraies volontés, et pas d’actions limitées par le lobbying de grands groupes…

  • rudolphe vandenberg

    quand on voit la réactions des automobilistes quand on leurs dit qu’il faudrait déjà s’habituer à rouler moins vite ne serait-ce que pour limité les risque d’accidents, on obtient une foule de bauf énervés qui prétendent ne pas avoir le temps de rouler « écologiquement » et que ce qui pensent le contraire sont des feignant au chômage qui n’ont aucune conscience de la réalité(débat vécu !)….
    Quand on voit sur nos routes de campagnes des gogoles doublé dangereusement pars que celui de devant respecte scrupuleusement les limitations de vitesses par prudence et respect écologique(vécue aussi)et qui en plus si il le pouvait vous foutrait volontiers sur la gueule parce que l’on a osé les « gêner » dans leur course contre le temps.

    c’est par ailleurs souvent le même genre de personne qui rigole et dénigre quand on leur parle de production d’énergie écologique (centrale solaire, stirling solaire, mini centrale a vortex, éolien particulier voir municipale, méthane issu des déjection animale et humaines, etc etc ) sous prétexte que ça remplace pas leur pétrole si chérie…
    Ils ne comprennent pas que l’énergie est partout mais que pour pouvoir la capter il faut d’une pensé différemment que nos parents(pour avoir de l’essence on paye, pour avoir de l’électricité on paye, pour avoir du gaz on paye), NON!!!

    Le défit est grand, mais a la hauteur de nos capacités, les sacrifices se feront au détriment de la pollution, c’est un challenge gagnant-gagnant.Tout le monde a le devoir de se pencher sur la création d’énergie, tout le monde !Que l’on soit coiffeur, employer chez carrefour, plombier, chômeur, tout utilisateur d’énergie doit se prendre en main et mettre a profit ses neurones pour l’humanité et toute forme de vie terrienne.
    la production d’énergie centralisé est d’une autre époque, c’est la préhistoire de la production énergétique

    • nico nico

      Bonjour rudolphe,
      Que ceux qui sont réveillés montre l exemple aux autres qui sont encore sous l emprise des habitudes du quotidien qui les maintiens dans leur dépendance.
      A leur decharge c est leur ignorance ou leur inconscience pour certain, qui les rend comme la matrice veut qu ils soient.
      soyons l exemple par notre sérénité, notre joie, notre fonctionnement, nos changements comme tu le soulignes tres bien.
      SANS HAINE NI VIOLENCE ou plutot DANS L AMOUR ET LA FRATERNITE

    • silex

      ah oui, j’ai vu des infos la-dessus, c’est vraiment intéressant.

  • EGO

    malheureusement nous devons accepter de rouler avec des dinosaure a explosion,qui nous a retarder de plus de 100ans dans l’Évolution. puisque nous idolâtrons des titre des grades,des religions des institutions,qui non qu’un bute l’asservissement.

  • phoenixb

    C est bien beau d épiloguer , mais faîte le …. Moi ,achat de 2000 W de photovoltaïque + batteries + convertisseur 24v 220v de 3500w , le tout branche en isolé sur la moitié de mon tableau électrique et facture réduite de 60% pour investissements de 3000€. Voilà , et 3000€ c est le prix d un super écran lcd … Alors on peut encore épilogue , mais faîte quelque chose avant et après on en parle . Le savoir c est le pouvoir , l ignorance c est l obéissance.

    • vanvoght

      bravo . t’as tout dis . moi je finit de metre au point mon eolienne ( 3 kva ) . je recuper mon eau de pluie et roule a 50 % avec de l’huile de frite recyclée .
      je suis dejas a 60 % autonome . et ça coute pas grand chose si ont est bon bricoleur .

  • dl

    a
    phoenixb

    tous a fait d’accord ,moi pareil 100 watts de panneaux+batt+convertisseur égal 40% d’économie dans ma poche, pas dans celle des ces voleurs.