Drogue : « Le gouvernement doit autoriser les salles de consommation »

Austérité, ok, mais de nouveaux projets tels que celui-ci, vraiment indispensables? Et s’ils arrêtaient un peu les projets pour économiser un peu non?

Jean-Marie Le Guen.

Jean-Marie Le Guen. | (LP/OLIVIER CORSAN.)

Jean-Marie Le Guen, député PS, adjoint au maire de Paris en charge de la santé, souhaite que le gouvernement légalise les salles de shoot, afin d’assurer un meilleur suivi des toxicomanes. Mais ce sujet est polémique.

D’après vous, que faudrait-il faire pour mieux prendre en charge la question de la toxicomanie?
JEAN-MARIE LE GUEN.
Cela fait plusieurs mois que nous menons une réflexion avec des médecins, des policiers, des juristes, des élus de tout bord des collectivités territoriales pour mieux répondre à la question de la toxicomanie.

Aujourd’hui, il y a urgence. La consommation d’héroïne augmente à Paris. Le nombre de seringues utilisées dans les distributeurs automatiques progresse de 7% au premier semestre 2012 par rapport à la même époque en 2011, et les personnels des associations trouvent davantage de seringues dans les rues. C’est préoccupant. Que faire? De mon point de vue, il faudrait autoriser, comme cela se fait à l’étranger, des salles de consommation de drogue, mais de façon très encadrée. François Hollande avait fait part pendant la campagne présidentielle de son intérêt pour ce genre d’expérimentation. Je demande aujourd’hui que le gouvernement donne son accord pour la mise en œuvre de ces salles de consommation.


Mais ne craignez-vous pas de passer pour laxiste?
Je ne suis pas laxiste. Ces structures apporteront plus de sécurité dans les quartiers concernés. Je préfère que les gens lourdement précaires et toxicomanes consomment de la drogue dans des salles dédiées plutôt qu’ils se piquent dans une cage d’escalier ou dans la rue, comme c’est le cas actuellement. Et qu’ils soient entourés par des professionnels de santé, afin que l’on puisse garder un contact avec eux et les accompagner vers un sevrage. A Paris, nous sommes prêts à monter très rapidement une ou plusieurs de ces salles, par exemple dans les Xe, XVIIIe ou XIXe arrondissements. Marseille, Toulouse et Saint-Denis notamment sont des villes elles aussi intéressées.

Mais n’est-ce pas difficile à accepter pour les habitants qui vivraient près de ces salles?
A l’étranger, les exemples qui nous ont été rapportés montrent que les choses sont bien organisées et se passent bien. Évidemment, l’Etat ne doit pas fournir la drogue, le deal doit être interdit. Cela permet de détecter ce qui circule dans la rue, et de lancer des alertes. Sur le plan de la santé des gens, c’est beaucoup mieux, car cela permet de connaître les problèmes importants : overdose, infections, sida. Il est vraiment temps que le gouvernement donne son feu vert, en développant une politique plus ambitieuse de réduction des risques. Le ministère de la Justice, celui de l’Intérieur et celui de la Santé peuvent décider de faire une circulaire légalisant ces salles de consommation.

Source: Le Parisien

36 commentaires

  • Bouffon

    Ça fait 20 ans que la Suisse fait ça.
    Avant un droguée coutais 500.- par jour à la société en vol et en soin.

    Maintenant avec les distribution d’héroïne et la méthadone ça descends les coût de la drogue à 6.- le grammes, ainsi ça nous coûte moins chère et ses gens peuvent se reconstruire.

    Je sais c’est la drogue c’est un tabou et c’est difficile de changer les mentalités, mais en attendant vaux mieux faire des trucs qui marche que de répéter inlassablement les mêmes erreurs en espérant un résultat différent.

    • Zeitgeist Zeitgeist

      Surtout que l’on peut faire pousser légalement 2 plantes sur son balcon !

      • Bouffon

        Ouais, pis en Suisse il sont tous riche, c’est obligatoire, c’est noter dans la loi…
        T’as vu ça dans quel film ?

      • Danielle

        J’aimerais bien qu’en France on puisse faire pousser 2 plans sur son balson sans être emmerder… :-/

      • Bouffon

        La Suisse c’est une confédération avec 26 manière d’appliquée la loi. Donc y’a des cantons ou on te mets 250.- d’amende pour un boulette et d’autre ou on te casse pas les couilles quand il s’agit de ta conso personnelle.

        Mais j’ai encore jamais entendu que l’on pouvait avoir ne serrait qu’une plante sur son balcon. Les seuls cas ou c’est tolérer c’est quand ça se vois pas de l’extérieur
        et qu’il s’agit de quantité minime (sans plus de précision) pour sa conso personnelle.

        La loi dit que l’on peut avoir des plantes à condition que ce ne soit pas pour fumer, qu’elle n’ai pas plus de 3 pour mille de THC, qu’elle ne dépasse pas 30 cm et ne soit pas en fleur.

    • moonfleet

      t’as raison

  • Brujitafr

    En Colombie, le trafic de drogues profite surtout… aux banques occidentales

    la proposition de JM Le Guen prend un autre sens !!!

    http://www.brujitafr.fr/article-en-colombie-le-trafic-de-drogues-profite-surtout-aux-banques-occidentales-106669742.html

  • Chègoku Chègoku

    Ici en Belgique cela se fait depuis un bon moment avec des résultats assez positifs.
    Le contact est favorisé et permet une meilleure gestion vers la désintox.
    Bien entendu cela ne concernera qu’une petite part des toxico. Mais ça en sauvera plus que la situation actuelle.

  • Je pense qu’il y a plus de gens sans emploi que de drogués, donc faudrait peu être que ces trou d’cul s’occupent des priorités, pour changer.

    Mais comme leur mandat n’a pas ce but.
    Bon allez, une petite ligne de blanche et je m’en vais foutre le feu au pôle emploi dans la joie et la bonne humeur :p

  • frisquette

    la france a toujours 20 ans de retard sur les autres ;elle chipotte dans le but de faire des économies ( de bout de chandelle d’ailleurs ) ;tout les problêmes actuels de notre société ne date pas d’aujourd’hui , il aurait fallu les prendre à bras le corp dés le début , ce qui n’a bien sur pas été fait ; maintenant , c’est le débordement , ( délinquance , drogue , immigration , chomage , maladie mentale , arnaque en tout genre ……..nos dirigeants n’ont rien fait parce qu’ils s’en foutent et qu’en plus ce sont tous des incompétents , droite ou gauche ;

  • Ben forcément qu’il faut ouvrir des salles de shoot.
    Le bon chien-chien France a bien travaillé pour son maîmaître USArael; on a droit à notre part d’héroïne, comme tout le monde.

    Quand le flot va arriver, on veut quand même éviter que ce ne soit le chaos partout, alors on va canaliser le flot de drogués.

    T’as pas de drogués dans un pays, si tu as un pays un peu stable. T’as pas de drogués dans un pays, si tu as pas de drogue. T’as pas de drogués dans un pays, si ses habitants ne sentent pas le besoin de se droguer. T’as des drogués si on a envie de laisser la drogue s’installer pour anesthésier, voire euthanasier les foules, pendant que tu encaisses l’oseille, et encule le reste de la population derrière.

    Réveillez-vous, ces mesures, même si localement peuvent améliorer la situations de quelques-uns, ne sont que les préparatifs à un nouveau marché de drogue en France. Les fumeurs de joints ne consomment pas de cocaïne en masse. Les sniffeurs de coke ne passent pas à l’héro comme ça. Ces raccourcis sont pourtant une large propagande d’Etat.

    Ils veulent que les plus pauvres crèvent de ces saloperies, et volent tout ce qu’ils peuvent au passage, pour les mafias.

    J’aime pas ce système pourri jusqu’à la moëlle.

    Renseignez vous sur l’Angleterre et ses filiaires d’Opium…
    Renseignez vous sur les Etats-Unis et les trajets militaires entre Afghanistan et Etats-Unis, et ce que contient leurs cargaisons.

    Pourquoi faire ça ? Pour l’argent ? Ouais, c’est sûr. Mais aussi pour le CONTRÔLE !

  • Oui

    L’ argent de la drogue (dur ou douce) est blanchit par les banques (voir le cas de HSBC).

    https://liesidotorg.wordpress.com/2012/08/26/hsbc-doit-etre-fermee-et-sa-direction-poursuivie-partie-i/

    Dans ces conditions, il va de soi que la légalisation de la drogue, d’ une manière ou d’ une autre, va être encouragée par ces collabos au « pouvoir » sous la pression de leurs maîtres oligarques qui sont aujourd’hui au bord du chaos.

    A cela s’ ajoute la manipulation par le biais des idiots utiles de la « culture » qui vont, comme par hasard, encourager la consommation et la légalisation des drogues (douce pour commencer of course…).

  • ANGEL ANGEL

    Tant qu’il y’aura des abrutis de drogués, les mafieux serons heureux, faites marcher votre cervelle bandes de cons.

    • Bouffon

      Alors dans le cas de la Suisse, leur revendeur d’héroïne médicale c’est la France.

      Peux-tu nous donner tes impressions sur ta « nouvelle » condition de banquier de la mafia ?
      Ah défaut d’avoir une réflexion qui fasse marcher notre cervelle, ça pourrais nous distraire…

    • Tu sais, je te trouve assez agressif vis à vis des « drogués ». La plupart sont largement des victimes. S’il suffisait de claquer des doigts pour arrêter, ils le feraient, crois-moi.

      Le piège de la dépendance est bien une arme de guerre utilisée par les gouvernants pour manipuler une partie de la société, généralement la plus « faible » car propice à être approchée par ces drogues comme l’héroïne.

      On ne peut pas blâmer des gens de tomber dans de tels pièges, et encore moins de ne pas réussir à en sortir.

      Toi, bien entendu, qui sembles nous être à tous et en tout point supérieur, tu saurais te sortir de toute situation sans aucun effort à fournir.

      • rouletabille rouletabille

        hé John t’as compris comment ils font l’Asservissement..
        Les autres scotcher TV sont pas pires incurables..
        moi aussi je me drogue pas en regardant les infos…

      • Exact. La TV, et son contenu « médiatiques » et « publicitaires » est une véritable drogue, à prendre et consommer dès le plus jeune âge.

    • EGO

      SALUT ANGEL :Je ne sais pas si tu fume ou si tu bois de l’alcool ou du café ou toute sorte de substance qui rende plus ou moins dépendant.mais je pourrais surement te parler de la même façon que toi avec intolérance et manque de jugement.

    • walter kurtz walter kurtz

      Mafia d’état ? cosa nostra ? bankters psicopate ? Je crois que dans les banlieus l’opium ne pousse pas.Pas possible donc de s’en procurer soit même , par contre la métadone,subutex et autre produit qui a la source viennent des mêmes lobys oui, ça on en trouve en banlieu.Combien de tonnes de produits chimiques sont nécessaire pour fabriquer un kilo?Sachant qu’il faut 10 kilos d’opium pour fabriquer un kilo de morphine et trois kilos de morphine pour fabriquer un kilo d’héroine.Mais en ayant de bons chimiste et les bons produits.Donc du fric, beaucoup de fric et après de la logistique,de la protection militaire et une banque pour remetre le fric.Ou sont et l’argent et qui fait ça ?

    • Vif argent

      Ah si on reconnaissait l’alcool comme une drogue dure, ils seraient moins nombreux à jeter la pierre aux « abrutis de drogués »…

  • grizzly14

    j’ai l’impression que plus l’idée est conne, plus ils sont applaudis et écoutés.

    • Bouffon

      C’est surtout que plus tu utilisé des qualificatifs qui ne veulent rien dire (mot valise) et qui insulte gratuitement les gens plutôt que d’attaquer les arguments et faire avancé le débat.

      Moins t’as du contrôle sur toi même, donc moins d’expérience de vie, plus de peur, de haine ou d’incompréhension et donc moins de possibilité de comprendre le sujet.

  • DR

    Est-ce que l’OTAN sera mis à contribution? C’est quand même grâce à l’OTAN que l’héroïne afghane est acheminée vers les pays occidentaux…

    • Ben maintenant que le couloir est sécurisé, je pense au contraire qu’ils vont laisser les réseaux « classiques » prendre le relai; ils ne peuvent pas exposer le Fret militaire de l’OTAN s’exposer trop longtemps à ce petit jeu; il y a déjà eu des fuites alors…

  • Vif argent

    Pour reprendre un peu de l’énoncé de l’article : pour économiser un peu en ces temps de crise, il suffirait d’arrêter de courir après les consommateurs de drogues, et bien sûr de légaliser ce marché.
    .
    A quand un gouvernement qui prendrait ses concitoyens pour des adultes conscients et libres de leurs choix ?