L’Afrique du Sud horrifiée par le massacre de la mine de Marikana

Et là, où sont-ils les grands justiciers américain? Où est l’ONU? Que font BHL, Juppé et les autres pantins socialistes qui veulent absolument la démocratie et le respect du peuple, raison des récentes décisions pour la Syrie? Et où se cache la vérité sur ce carnage insensé? Car si on écoute la version officielle décrite dans l’article: « Le groupe des grévistes a chargé en direction de la police, tirant des coups de feu et brandissant des armes dangereuses », soit, mais l’article nous explique également cela: « Les mineurs de Marikana gagnent environ 4000 rands (400 euros) par mois, et réclamaient jusqu’à 12.500 rands (1.250 euros). La plupart d’entre eux vivent dans des baraquements insalubres accolés à la mine, sans eau courante« . Quatre cent euros, une bidon-ville à peine habitable et sans eau courante et des armes à feu? Il n’y a pas un détail qui gène? À moins que le feu ait été ouvert sur de simple contestataires jugés sans importance, un massacre gratuit pour enrayer une grève qui faisait perdre de l’argent aux propriétaires de la mine…

Trente-six personnes ont été tuées jeudi lorsque la police a ouvert le feu contre des mineurs grévistes armés à la mine de platine Lonmin de Marikana (nord-ouest de l'Afrique du Sud), selon un bilan donné par le syndicat des mineurs NUM.
(c) Afp

Trente-six personnes ont été tuées jeudi lorsque la police a ouvert le feu contre des mineurs grévistes armés à la mine de platine Lonmin de Marikana (nord-ouest de l’Afrique du Sud), selon un bilan donné par le syndicat des mineurs NUM. (c) Afp

L’Afrique du Sud était sous le choc vendredi du pire massacre jamais survenu dans une opération policière depuis la chute de l’apartheid en 1994, avec la mort de 34 mineurs grévistes jeudi à la mine de platine Lonmin de Marikana (nord).

Le président Jacob Zuma a quitté subitement vendredi matin un sommet régional au Mozambique pour se rendre sur les lieux du drame, et annoncer la création d’une commission d’enquête.

« Nous devons faire éclater la vérité sur ce qui s’est passé ici, c’est pourquoi j’ai décidé d’instaurer une commission d’enquête pour découvrir les causes réelles de cet incident », a déclaré le chef de l’Etat, dans une allocution retransmise en direct à la télévision.

Pour la chef de la police nationale Riah Phiyega, les choses sont déjà claires: « Le groupe des grévistes a chargé en direction de la police, tirant des coups de feu et brandissant des armes dangereuses. Les policiers se sont repliés et ont été forcés d’utiliser la force pour protéger leur vie », a-t-elle expliqué, avant d’annoncer un bilan de 34 morts, 78 blessés et 259 arrestations.

Vendredi, les lieux du massacre étaient bouclés par des véhicules blindés de la police, survolés par des hélicoptères. La police scientifique ratissait le terrain à la recherche d’indices.

A quelques centaines de mètres, à côté des misérables baraquements des mineurs, quelques centaines de femmes chantaient des chants de l’époque de la lutte contre l’apartheid.

« La police est venue ici, pour tuer nos maris, nos frères. Ici. Nos enfants! », criait l’une d’elles, Nokuselo Mciteni, 42 ans.

Alors qu’aucune liste sur le nom et la nationalité des victimes n’a encore été publiée, certaines femmes, en larmes, cherchaient toujours un mari ou un frère disparu depuis la veille.

Vendredi soir, la direction de Lonmin a annoncé qu’elle allait ouvrir une cellule d’aide à l’hôpital pour aider les familles à identifier les morts, et mettre en place un soutien psychologique.

Près de 2.000 hommes se sont également rassemblés non loin du lotissement, affirmant qu’ils continueront la grève tant que leurs revendications ne seront pas entendues.

Tous les médias du pays ont consacré leur une ou leur antenne au « massacre de Marikana ».

Dans une nation où le souvenir des luttes sanglantes contre le régime raciste de l’apartheid est omniprésent, la vision de policiers tirant sur des grévistes, eux-mêmes armés, a ravivé des plaies encore vives.

Résumant un sentiment général, le grand quotidien The Times notait que les images qui ont fait le tour du monde « semblaient appartenir à une Afrique du Sud du passé, lorsque les confrontations entre la police et les civils étaient monnaie courante (…) Mais ces images n’étaient pas des images de l’apartheid ».

« Nous sommes choqués et consternés par cette violence insensée. Nous croyons qu’il y a assez de place dans notre système démocratique pour que les différends soient résolus par le dialogue, sans violation de la loi et sans violence », a réagi le président Zuma.

Les commentateurs, vendredi, recherchaient les causes de ce drame dans plusieurs directions.

Les uns notaient que les responsabilités étaient partagées: entre la police d’une part, mal formée et mal équipée pour faire face à la situation, et les grévistes d’autre part, qui ont fait de la violence un moyen ordinaire d’appuyer leurs revendications.

D’autres pointaient du doigt la condition misérable des mineurs et l’accumulation de leurs frustrations, exacerbées par la surenchère de certains syndicats.

Les mineurs de Marikana gagnent environ 4000 rands (400 euros) par mois, et réclamaient jusqu’à 12.500 rands (1.250 euros). La plupart d’entre eux vivent dans des baraquements insalubres accolés à la mine, sans eau courante.

« Il y a eu très peu d’amélioration dans la vie des gens depuis des décennies, a affirmé à l’AFP Daniel Silke, chercheur en sciences sociales, et le gouvernement n’a pas été capable de faire face à cette frustration ».

Une aile minoritaire mais parfois bruyante de l’ANC, le parti au pouvoir, appelle d’ailleurs régulièrement à des mesures radicales pour réduire les inégalités économiques, toujours gigantesques dix-huit ans après l’avènement de la démocratie.

Les milieux économiques s’inquiétaient pour leur part de l’impact négatif de ces incidents, notamment auprès des investisseurs étrangers. « Ca pose clairement question sur l’environnement économique dans le pays », notait Iraj Abedian, Pdg du groupe Pan African Investments, résumant un avis général.

Source: tempsreel.nouvelobs.com

 

40 commentaires

  • vanvoght

    moi je vois sur cette video , des chefs blanc et des tireurs noire dans les flics .
    bref des noires qui tuent des noires .
    comme en lybie , en syrie etc …. des arabes qui tuent des arabes …….
    ont en tire les conclusions qu’ont veux , mais pour moi l’esclavage est toujour en marche dans tout ces pays . les maitres du NOM contolent tout et TOUS .
    la solution est dans L’EDUCATION …. helas ce n’est plus au programe . meme chez nous , la regle est que les jeunes restent INCULTES , qu’ils se defoulent sur les jeux video violant et , surtout , qu’ils ne sachent rien de ce qui se passe vraiment .

  • thierry thierry

    c’est du tir au pigeons!
    j’ai lu cela sur un autre blog hier, mais avait pas vu la vidéo, c’est …

    ya pas de mot assez fort
    ou avec beaucoup de superlatif devant

    je suis bouche bée !

  • ratgana

    C’est « Joe le plombier » qui va apprécier. Enfin de vraies mesures.

  • engel

    Dixit :
    « Et là, où sont-ils les grands justiciers américain? Où est l’ONU? Que font BHL, Juppé et les autres pantins socialistes qui veulent absolument la démocratie et le respect du peuple »

    Rep : En plein boulot.Ils s’appretent à signer une résolution d’interdiction de survol d’Amiens !!!

  • manicol

    « As an English-incorporated company with a premium listing on the London Stock Exchange, Lonmin is subject to The UK Corporate Governance Code… »

    Lonmin une gb compagnie, du pur colonialisme, comme arexa au Niger, … france angleterre même combat, saigner l’Afrique, l’Asie, l’Amérique du Sud…

  • gnafron

    benji, je suis un peu hors sujet, mais as-tu remarqué que l’histoire des pussy riot a complètement éclipsé (pur hasard) ce qui se passe avec assange…?

  • Neodarkside

    Ce qui c’est passé est plus que condamnable car des coups de feu en l’air ou dans les jambes pour en blessé un ou deux aurait été plus que suffisant pour calmer le jeu.

    Maintenant j’aimerais savoir…. Quelle serait votre réaction si plusieurs individus armés de machettes (bien visibles sur la vidéo)se jetaient sur vous tandis que vous avez une mitraillette à la main ?

    J’en suis sûr vous poseriez la dite mitraillette et répondriez à armes égales cad à aux poing puisqu’après la mitraillette il ne vous resterait plus que ça…

    Démagogie quand tu nous tiens…

    Ici les responsabilités sont partagées, lorsque se jette sur des policiers armés on sait bien ce qu’il risque d’arriver.

    Tout ceci n’est ni la faute des mineurs ni des policiers mais bien celle du gouvernement qui a laissé pourrir le conflit.

    Moi je le dis honnêtement, si je suis armé d’une mitraillette et que des manifestants me cours après avec des machettes, je tire. L’homme reste un homme et pense d’abord à sa survie…

    Mais peut être que les machettes c’était juste pour caresser les policiers ?

    Tout le monde c défendu sur ce coup là seulemnt tout le monde n’avait pas les même armes…

    • nat

      Une autre théorie est plausible quand on repense à ce pauvre fumeur de joint à Times Square. Il avait un couteau de cuisine face à 2 flics et s’est pris 12 balles. On rajoute ces grévistes. Ils veulent nous faire passer un message ou quoi ? « LE PREMIER QUI BOUGE, ON TIRE !!! ». Les moutons vont avoir peur de se rebeller. Les autres savent que la force du nombre l’emportera. D’accord avec toi, les flics ne font souvent qu’obéïr et ne sont pas forcément des monstres, mais ils ont choisi leur métier de leur plein gré. En les plaignant, tu plains aussi leur hiérarchie.

      • Neodarkside

        Oui Nat bien sûr ! C bien connu que chacun choisit un métier de son plein gré, surtout en Afrique du sud ou comme tout le monde le sait on est en situation de plein emploi ! Et la marmotte elle met tjrs le choclolat dans l’alu ???

      • ratgana

         » Maintenant j’aimerais savoir…. Quelle serait votre réaction si plusieurs individus armés de machettes (bien visibles sur la vidéo)se jetaient sur vous tandis que vous avez une mitraillette à la main ?  »

        Hihihihi ….

  • rouletabille rouletabille

    Y a t’il une différence avec une balle plastic ou uranium enrichis dans l’œil ?

    les flics sont des valets au service de ceux qui leur donnent ce petit pouvoir de contrôler les gens,les fouiller,les ridiculiser,les abaisser …
    Ils sont payés pour protéger les puissants ..
    J’ai été en prison et le mec de service m’offre une cigarette ,si j’avais sus ,à l’époque j’aurais pris son paquet,mais bon..

    • PAS D ENTOURLOUPE

      je dirais même +: « les flics sont des suces b**
      trahir ses « semblables sociales » en étant dressés pour les châtier sur ordre et contre la sécurité du steak mensuel, il n’y a plus bas, pareils pour les militaires

      comme disait quelqu’un plus haut:
      la poignée des multi milliardaires qui dirigent et asservissent se monde veulent faire passer un message(…): »toutes les têtes qui dépasserons seront coupées »

      c’est que les nouvelles des services de renseignements sont alarmantes: « ça peut péter partout en même temps et de façon unanime »
      bref la bête est acculée dans ses derniers retranchement son fric(son système et son pouvoir) vacille

  • Neodarkside

    Les flics sont des gens comme tout le monde qui on trouvé un boulot pour remplir le frigo et payer leur loyer.
    Il n’y a pas que des cowboys et des pourris chez les flics.

    • Neodarkside

      et qui accessoirement se defendent pour rentrer en vie à la maison rejoindre leur famille.

      • rouletabille rouletabille

        un flic est recruter ,après examens sur sa soumission à défendre la LOI des riches et profiteurs,je connais les commissariats ou sont planqués les bonnes bouteilles,c’est juste des endroits pisseux ,ok,je vous avoue connaître un vrais des vrais ,mais il est mort avec l’orchestre quand l’avion s’est écraser ..

      • Neodarkside

        Parceque vous pensez que les flics qui sont en banlieue difficile ou en zone sensible ne s’occupe que des riches et des profiteurs ???
        Nan ! Parceque dans ces zones là on en trouve pas bcp des riches et des profiteurs il me semble.
        Je peux même vous dire qu’ils font un max pour nous protéger autant que leur moyens peuvent leur permettre.
        D’ailleurs si la police n’était là que pour les riches et les puissants, ne pensez vous pas qu’ils seraient mieux équipés et dotés de plus de moyen ??

        Cessez donc de faire l’enfant et de vivre dans vos clichés.

      • silex

        en banlieue, pendant au moins 4 ans j’ai entendu toutes les racailles notoires du collège où je bossais me dire qu’ils voulaient être flic. Faut pas s’étonner qu’il n’y ait personne pour stopper les trafics de drogue et la violence dans pas mal d’endroit. Ils sont couverts par leurs copains policiers. ceci dit je ne généralise pas, il y en a des biens comme partout mais enfin pour être flic ou dans n’importe quelle administration il faut avoir l’air con et surtout fermer sa gueule et dire oui au chef qui fout rien dans son bureau.
        cette année ils veulent tous être médecin, la société est plus que malade.

      • engel

        Pas Grave!
        Avec des médecins de cette qualité, la société va vite être soignée!
        Dans les prochaines années ils voudront tous être…croque-morts.
        Business or…, yes Business!

      • PAS D ENTOURLOUPE

        +1

        tu as juste oublié de préciser que dans la plus part des commissariat il y a également « la caisse noire » qui contient à arroser tout heureux évènement de travail et elle est plaine de bifton, de weed, de résine fruit des saisies

        comme l’a dit quelqu’un les testes de recrutement même pour les illettrés du moment que tu sais te soumettre aux « bonnets » du Système et dire oui chef sans réfléchir alors tu es recruté

        les « intellos » sont gradés d’entrés(concours et compagnies) bref c’est un grand cirque de guignoles lobotomisés pour un steak mensuel plus ou moins épais selon les grades et la capacité au cirage de pompes

      • PAS D ENTOURLOUPE

        @ rouletabille

  • ratgana

    « …. Les uns notaient que les responsabilités étaient partagées…  »

    Mais bien sur, allez on serre la main, une bonne tape dans le dos et on en parle plus…

    • Neodarkside

      « Mais bien sur, allez on serre la main, une bonne tape dans le dos et on en parle plus… »

      Ce n’est pas ce qui a été dit ni même sous entendu…

      Ratgana vous devriez vous lancer dans la désinformation vous avez du talent !

      Petit exercice :
      Si vous êtes armé d’une machette et courez vers un policier lui même armé d’un révolver…Que pensez vous qu’il va arriver ?

      Allez un petit effort vous allez trouver la réponse ;)

      • ratgana

        Merci pour ce talent qu’on me reconnait enfin.
        Qu’est ce que la responsabilité partagée ? Quelle en sont les effets ?

        Même avec un petit effort je n’arrive pas à trouver la réponse à ce petit exercise, peut être qu’il fait trop chaud.

      • Neodarkside

        La chaleur n’y est pour rien… Il n’y a tout simplement pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

      • ratgana

        De la philosophie ?
        Je ne comprends pas

        Qu’est ce que la responsabilité partagée ? Quelle en sont les effets ?

      • Neodarkside

        La responsabilité partagée sur ce sujet c le manque de discernement de la part des manifestants comme de la part des policiers.

        Les effets ? Vous en avez la vidéo.

      • ratgana

        Je comprends maintenant cette petite phrase de 14h24
         » Ici les responsabilités sont partagées, lorsque se jette sur des policiers armés on sait bien ce qu’il risque d’arriver. »

        La responsabilité partagée se définit donc au cas par cas ? Ici, un manque de discernement ?
        Quant aux effets, il s’agit de la vidéo ? Il me semble que la video nous montre les faits et non les effets.

      • Neodarkside

        Oui elle se définit au cas par cas ! C’est d’ailleurs pourquoi il existe des tribunaux pour établir des responsabilités au cas par cas mais toujours selon ce que la loi permet de faire ou de ne pas faire.
        Quand aux faits que vous voyez sur la vidéo, que vous le vouliez ou non ils nous montre les effets du manque de discernement des 2 parties.

        D’une part des policiers qui réplique à balles réelles au lie de caoutchouc par exemple. qui tirent sur la foule au lieu de tirer au sol.

        D’autres part des manifestants armés de machettes qui se pitchent sur la police armée. Pensez vous vraiment de bonne foi que les manifestants n’avaient pas prévu de se faire tirer dessus ? Ils le savaient mais on tenté le tout pour le tout.

        Les policiers ont tentés le tout pour le tout également pour se défendre.

      • Neodarkside

        Je ne prend le parti de personne et j’en veux plutot au gouvernement d’avoir laissé pourrir la situation.

      • ratgana

        Je suis d’accord sur le fait que le gouvernement soit responsable directement ou indirectement (autre point qui peut se discuter), quant au reste, rien que le fait que certaines personnes puissent arguer une responsabilité partagée me laisse … enragé.

        La responsabilité ne se définit pas au cas par cas ! Il y a responsabilité ou il n’y a pas !
        Pour que la responsabilité soit mise en jeu, il faut qu’il y ai un dommage certain ! En l’espèce, un groupe d’individus armé d’armes blanches s’est avancé vers la police qui a riposté par armes à feux. Y a t il eu un dommage certain ?
        Vous confondez les faits de cette affaire et les effets de la responsabilité partagée !
        Un manquement aux règles pénales se punit il par la mort et sans procès ?????
        Les policiers sont ils des policiers ou des justiciers ? Ils ont une profession et sont tenu à un code de déontologie ! A vos dires, un policier est un civil habillé en policier, et bien non !

  • JP31

    cela arrive..la division est ‘leurs’but,,

  • silex

    Sauf erreur, la fin de l’apartheid est une hypocrisie de plus. Ce sont toujours les même porcs qui détiennent les mines, les terres, grands hôtels, grandes entreprises en Afrique du Sud et à l’Ile Maurice. Les noirs sont toujours aussi pauvres et exploités. Du reste j’ai lu cette année le témoignage d’une anglaise qui partait justement en Afrique du sud avec toute sa famille pour échapper à la crise et avoir un niveau de vie digne de Madame avec grande maison coloniale domestiques etc. Et ils sont beaucoup à recoloniser. Toujours les mêmes.

    • engel

      Très juste!
      Et symboliquement…. ce massacre survient dans une mine de métaux très très précieux.

      Y aurait’il un méssage ?

  • rouletabille rouletabille

    il y en a qui les baptisent ,même que les colonisateurs les habilles …
    Nus les filles leur communiquent le rhume ,et autres virus.. la civilisation est une sauterie. .
    NEO est notre colonisateur..

  • PAS D ENTOURLOUPE

    « légitime défense »!!!

    celui qui parle de « tuer pour défendre sa vie face à des machettes » ne sait pas de quelle Police il s’agit
    de l’1 des premières police au Monde: les mieux formées comme au brésil

    ils sont formés pour désarmer à mains nues des forcenés avec armes blanches, ils ont des taser, des gaz paralysants, des blindés anti émeutes, de VRAIES balles en caoutchouc , des hélico

    mais non il fallait tuer des forçats du travail qui réclamaient un peu de pain

    imaginez si c’était des chômeurs qui faisaient un braquage

    hélas il y aura toujours dse bons moutons pour « normaliser »(justifier)

  • nico

    La société minière Lonmin a sommé dimanche les grévistes de Marikana de reprendre le travail lundi matin, sous peine de « possibles licenciements », trois jours après la fusillade qui a fait 34 morts sur ce site d’extraction de platine http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/08/19/afrique-du-sud-les-mineurs-sommes-de-reprendre-le-travail_1747564_3212.html#ens_id=1747019&xtor=RSS-3208