Scandale du Libor : sept banques assignées à comparaître aux Etats-Unis dont JPMorgan

Ce qui est amusant avec l’information en général, c’est que les journalistes ont tendance à oublier certains noms, certaines compagnies, ou certaines banques françaises qui sont pourtant largement concernées, surtout quand il s’agit de banques françaises… Si vous avez un crédit, n’oubliez pas que vous avez surement trop payé au niveau des taux d’intérêts et que vous ne reverrez jamais cet argent! 

Le secrétaire du Trésor américain, Timothy Geithner, lors de son témoignage dans l’affaire du Libor, le 26 juillet 2012 à Washington

Les Etats de New York et du Connecticut ont assigné sept banques à comparaître, dont JPMorgan Chase et Barclays, dans le cadre de leurs enquêtes sur les manipulations de taux d’intérêt entrant dans la composition du Libor, a indiqué mercredi à l’AFP une source proche du dossier.

Citi, UBS, HSBC, RBS et Deutsche Bank font aussi partie des banques à qui les ministres de la Justice des deux Etats ont demandé des documents pour leur enquête, a ajouté cette source.

A ce stade, les autorités ont demandé à recevoir des documents mais pas à auditionner des dirigeants des banques concernées.

Les assignations à comparaître du ministre de la Justice de l’Etat de New York ont été envoyées en mai pour la banque américaine Citigroup et la suisse UBS, en juillet et août pour les cinq autres, a précisé cette source.

Citi avait déjà indiqué dans un rapport trimestriel remis à l’Autorité boursière américaine (SEC) qu’elle avait fait l’objet d’une demande de documents aux Etats-Unis dans le cadre d’enquêtes sur les soupçons de manipulations des taux interbancaires Libor, et qu’elle coopérait avec les autorités.

L’établissement avait dit être concerné par des enquêtes menées par le ministère américain de la Justice, la SEC, le régulateur financier américain CFTC, ou d’autres juridictions telles que l’Union européenne, le régulateur des marchés britannique FSA, l’agence japonaise des services financiers JFSA, et le bureau canadien de la concurrence.

Le Libor est fixé sur la base de taux communiqués par un panel de banques internationales dont font partie les sept banques mentionnées.

Source: Boursorama

4 commentaires

  • L’article ne dit pas si Robert Holmes (père de James, l’assassin du Cinéma) sera assigné à témoin.

  • ratgana

    Et la suite de l’article :

    UBS avait reconnu fin juillet avoir trouvé des éléments prouvant son implication dans le scandale de manipulation de taux interbancaires, sans pour autant avoir joué un rôle central, et précisé qu’elle coopérait avec les autorités sur ce dossier.

    Le Wall Street Journal affirmait la semaine dernière que les procureurs américains s’étaient engagés à épargner plusieurs ex-employés de la banque suisse en échange de leur coopération dans l’enquête.

    Deutsche Bank a pour sa part reconnu fin juillet que quelques-uns de ses employés « n’ont pas respecté les règles » et avaient contribué aux manipulations du Libor en agissant « de leur propre chef », selon les premiers éléments d’une enquête interne.

    Royal Bank of Scotland (RBS), détenue à 82% par l’Etat britannique, a quant à elle reconnu le mois dernier qu’elle faisait partie des établissements impliqués dans les manipulations de taux interbancaires, et s’attendait à devoir payer des amendes.

  • Boono Boono

    Salut Benji!

    J´aimerais te faire parvenir un message privé, je n´ai jamais reussi par le bié du Forum alors je passe par là. Est-ce que tu peux m´envoyé un mail? ;-)