François Hollande et Nicolas Sarkozy (Roms, Syrie) : C’est Dupont et Dupond

Pas de changement entre les deux, on a juste changé l’emballage et l’étiquette, le produit reste le même, aux couleurs d’une banque et des intérêts financiers en général. Maintenant, les prévisions ne sont pas vraiment favorables à Flamby, allant même jusqu’à dire qu’il ne finira pas son mandat, wait and see…

Dupont et Dupond Dupont et Dupond

Hollande et Sarkozy, c’est Dupont et Dupond, c’est kif kif  !

Sale temps pour les Roms, qui viennent de voir un de leur camp, le plus grand d’Île de France, situé porte d’Aubervilliers, démantelé, alors qu’on ne leur propose pas de réelles solutions de rechange. A Lille aussi, la grande métropole du nord, c’est le même sort qui leur est réservé. Quand, hypocritement, on leur octroie la modique somme de 300 euros par adulte, et 150 euros par enfant, pour qu’ils repartent, qui, en Hongrie, qui, en Roumanie, les autorités laissent poindre à l’horizon le règlement de la situation, sans toutefois indiquer que ces gens, qui sont tout d’abord Européens, pourront revenir. Il serait plus opportun, il me semble, qu’on les intègre mieux, en leur construisant de vrais campements, et en les obligeant d’inscrire leurs enfants dans des écoles, au lieu qu’ils mendient en famille. Hélas, il n’y a pas de volonté politique, tout se fait superficiellement, depuis tant d’années.

Quelle malédiction pour la France. A n’en pas douter, comme nous le disions dès son entrée en fonction, surtout avec la nomination de Manuel Valls à la Place Beauvau c’est à dire au ministère de  l’Intérieur, François Hollande se tirait une balle dans les pieds. Qui ignore que Valls est le Sarkozy de gauche ? Il fallait oser et, François Hollande l’a fait. “On a retrouvé le rythme de l’ancien gouvernement”, a déploré, à juste titre, Malik Salemkour, le vice-président de la Ligue des Droits de l’Homme et animateur du collectif Romeurope. 

Alors que l’hypocrisie abyssale de la droite se fait de plus en plus ridicule avec la soi-disant position de Hollande sur la Syrie, sur le cas des Roms, Eric Ciotti, député très à droite de l’ex majorité a salué hier, jeudi, la politique du gouvernement: “Manuel Valls a décidé de poursuivre le démantèlement des camps de Roms. C’est une mesure juste et légitime, tant ces lieux n’ont pas leur place sur le territoire de la République”. Parole d’immigré de l’ambitieux Eric Ciotti, d’origine italienne, qui rêvait, sous Sarkozy, d’être ministre de la terreur à la place du ministre de l’intérieur.

Quant au cas syrien, après la sortie idiote mais surtout hypocrite de l’ex roitelet élyséen Nicolas Sarkozy, l’homme qui n’a jamais compris le film, la colère de Botul, le soi-disant philosophe, ou si, plutôt philosophe de guerre,  François Hollande semble s’exécuter. Il envoie donc à la frontière syro-jordanienne, des militaires déguisés en humanitaires,  avec l’argent du contribuable français. Or, en ce moment, la Banque de France prédit l’entrée en récession de la France. Une alerte sur la croissance française qui ne semble pas émouvoir outre mesure, les fossoyeurs de la République. Et de voir le communiqué mensonger, il y a de quoi crier de rage:

« La France a envoyé, jeudi, un groupement médico-chirurgical militaire à destination de la Jordanie pour venir en aide aux réfugiés qui fuient les combats en Syrie et affluent à la frontière syro-jordanienne. Un Airbus A310 transportant quelque 90 militaires et plus de 20 tonnes de matériel médical a décollé à la mi-journée de la base aérienne d’Istres (Bouches-du-Rhône) à destination d’Amman”

Sarkozy et Hollande sont décidément dans le même bateau, celui du mépris des Français, et de la haine.

Source: centpapiers.com

13 commentaires