Le volcan Popocatepetl en activité

Tout va bien, tout est normal, rien d’alarmant, etc… Si on les écoute, il n’y a pas de quoi s’affoler, alors soyons dociles et positifs, ne nous affolons pas, tout est normal!!!

Le Popocatepetl, volcan situé à 70 km de Mexico, a projeté hier une fumerolle de gaz et de cendres de 4,5 km de haut, son activité la plus notable depuis qu’il a été placé en avril en phase d’alerte 3, juste en-dessous de celle qui prévoit l’évacuation des populations alentour, ont indiqué les autorités. La fumerolle (émanation gazeuse régulière d’un volcan) a été accompagnée d’une secousse d’une quinzaine de minutes, a précisé le Centre national de prévention des catastrophes.
Il n’y a « pas de quoi s’alarmer », a déclaré un haut responsable de l’Etat de Puebla, Fernando Manzanilla, qui a toutefois appelé la population à « se tenir au courant » de l’évolution des choses.
Le Popocatepetl a nettement augmenté son activité le 13 avril dernier. Trois jours plus tard, il avait été placé en phase d’alerte 3. Mais à Santiago Xalitzintla, le village le plus proche du volcan, situé à une douzaine de kilomètres du cratère, la population restait calme.
« Ce n’est rien, Don Goyo crache ses petits cigares, c’est tout », a déclaré à l’AFP un habitant du village, Fabian Sanchez. « La plupart du temps, il est tranquille (…) Nous n’avons pas peur, sauf les gamins, qui sursautent quand tout à coup il se met à faire un bruit de marmite qui bout », renchérit un autre, Juan Ramos.
Source: lefigaro.fr

6 commentaires

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Hello,

    Attention Benji l’info n’est pas neuve !!
    Vive la manipulation de l’info et des masses en Europe, voyez pourquoi ci-dessous.

    Information vue hier 07 août sur RTL-Info : la date au-dessus de l’article et observez la photo :
    http://www.rtl.be/info/monde/international/898203/mexique-le-popocatepetl-tousse-mais-n-effraie-que-les-enfants

    Et voici le même article mais daté du 03 06 2011 :
    http://noticias.r7.com/internacional/noticias/vulcao-popocatepetl-expele-coluna-de-cinzas-de-3-km-de-altura-20110603.html

  • enlil

    Bonjour Eagleeyes

    Sa aussi c’est pas triste

    L’Italie commence le forage en super-volcan qui, si éclate, pourrait tuer des millions
    http://theextinctionprotocol.wordpress.com/

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Hello Enlil,

      Désolé mais je n’ai pas trouvé l’article concernant l’Italie et le forage à flanc de volcan, il y en a bien un sur l’Oregon et ce type de forage.

      Il n’empêche que ce type d’exploitation est un risque majeur de voir se développer une sismicité indue, pouvant mener au réveil volcanique, dans le cas de l’Oregon. De plus comme c’est à flanc de volcan le risque est d’autant plus important avec un effondrement voir un affaiblissement du cône par une érosion souterraine incontrôlée ou une hausse de pression subite.
      Ce type d’exploitation n’est viable qu’à la seule condition, c’est que les conduits soient naturels et non imposés.

  • enlil

    Voici l’article

    L’Italie commence le forage en super-volcan qui, si éclate, pourrait tuer des millions
    Posté le 4 Août, 2012 par Le Protocole d’extinction
    4 août 2012 – ITALIE – Un cross de la baie de Naples, de Pompéi, où des milliers ont été incinérés par le Vésuve en 79 après JC, se trouve un hidden ‘super volcan »qui pourrait tuer des millions de personnes dans une catastrophe bien pire, disent les scientifiques. La boue bouillante et des trous de vapeur sulfureuses de la zone à l’ouest de Naples connu sous le nom de Campi Flegrei ou Champs Phlégréens, à partir du mot grec pour la gravure, sont une attraction touristique majeure. Mais la zone d’activité sismique intense, qui les anciens pensaient que c’était l’entrée de l’enfer, pourrait également constituer un danger de proportions mondiales avec des millions de personnes vivant littéralement sur le dessus d’une éruption volcanique potentielle future. «Ces zones peuvent donner lieu à des éruptions seulement qui peuvent avoir des effets catastrophiques mondiales comparables à des impacts de météorites importants», a déclaré Giuseppe De Natale, la tête d’un projet de forage profond de la terre pour surveiller l’état fondu « caldeira. Benedetto De Vivo, un géochimiste à l’Université de Naples, a déclaré le forage pourrait provoquer une explosion. La ville de Naples conseil bloqué le projet en 2010 mais il a repris sur le site d’une aciérie abandonnée à Bagnoli, à l’ouest de Naples, la fin du mois dernier, après la nouvelle vient d’être élu maire, Luigi De Magistris, a donné le feu vert. De Natale s’est moqué des objections, en disant que le forage était parfaitement sûr et que les sondes similaires avaient été envoyés par des projets miniers à la recherche de sources d’énergie thermique dans les années 1980 et antérieures. «Il y avait des dizaines de forages dans le passé, avec des instruments beaucoup moins sécurisées pour des motifs industriels et personne n’a rien dit, » at-il dit. Il a ajouté que ces objections sensibilisation que nous n’êtes pas des experts sur le forage et que leurs suggestions de tremblements de terre potentiels ou des évasions de magma liquide ou la roche en fusion avait été exagérée par la presse locale. « Certaines des choses qu’ils ont suggérées sont risibles, » at-il dit, ajoutant que la priorité du projet sera la connaissance scientifique et la sécurité de la population locale plutôt que l’exploitation industrielle comme par le passé. «Nous croyons que la sécurité de millions de personnes mérite les méthodes les plus puissantes de l’enquête, sans trop penser à l’aspect économique, » at-il dit. Il a ajouté que le forage est la seule façon de découvrir l’histoire géologique de la région en raison des éruptions successives enterré preuves précédente. La sonde a déjà trouvé des roches volcaniques à partir d’une éruption majeure il ya 15.000 ans. L’équipe de De Natale a commencé le forage d’un trou sur le site de Bagnoli, où une longue jetée construite pour charger l’acier est utilisé par les joggeurs et les couples d’amoureux en appréciant les couchers de soleil spectaculaires napolitains. Le trou est destiné non seulement à l’étude de la stratification de la région, mais de créer un observatoire géologique profonde de nouveaux instruments qui dit De Natale sont beaucoup plus sensibles que ceux dans le passé. « Cela permettra d’accroître par mille ou dix mille fois notre capacité à détecter les petits épisodes qui sont des précurseurs de futures éruptions, » at-il dit. – Reuters

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Cela me fait penser à ce qui c’est produit pour le barrage d’Assouan. De nombreux scientifiques ont déconseillé le projet, car il était vecteur de perturbations jusqu’à la haute atmosphère. Maintenant, après la dérision des politiques, il s’avère qu’effectivement le climat s’est considérablement modifié et pas en mieux, sécheresse prolongée, entrecoupée de précipitations à caractère extrême.

      Dans le monde politique actuel, le profit prévaut à la sécurité.

  • mickye

    Ne vous inquiétez pas pour le Popocatepetl !

    Depuis de nombreuses années, je suis en contact avec un mexicain, et j’ai toujours vu ce volcan actif, avec des périodes de repos plus ou moins brèves.

    Le site que je visitais à l’époque est le CENAPRED, mais il a changé de forme. Il y avait une webcam en direct et des mesures plusieurs fois par jours.

    De cracher régulièrement des gaz, ça évite justement une grosse éruption s’ils restaient à l’intérieur.

    Tout va bien, enfin presque ;-)