Le nouveau patron de Dexia gagnera 600.000 euros par an

Même si le salaire est revu à la baisse, il reste indécent puisque Dexia est à l’image de l’arnaque, nous payons pour cette folie financière qui est maintenant vide de sens… Cette banque continue inlassablement de perdre de l’argent, elle ne devrait même plus exister, et pourtant, ils continuent de l’entretenir, un zombie de la finance dans toute sa splendeur…

© belga.

Le nouveau patron du groupe Dexia, Karel de Boeck, va toucher un salaire de 600.000 euros par an, a-t-il indiqué vendredi à la VRT Radio. M. De Boeck touchera donc moins de la moitié de la rémunération de son prédécesseur Pierre Mariani.

Le nouveau président de Dexia, Robert De Metz, devrait pour sa part gagner 250.000 euros, selon le quotidien français Les Echos.

Source: 7sur7.be

 

Dexia creuse ses pertes, confirme le départ de ses dirigeants

PARIS (Reuters) – Dexia a creusé ses pertes au deuxième trimestre en raison du regain de tensions sur la dette souveraine des Etats d’Europe du Sud et des charges liées aux cessions d’actifs, et a confirmé vendredi le départ de son équipe dirigeante.

Le groupe financier franco-belge, acculé au démantèlement à l’automne dernier, a enregistré une perte nette de 1,2 milliard d’euros sur les six premiers mois de l’année.

Sur le seul deuxième trimestre, la perte de Dexia s’élève à 735 millions d’euros après celle de 431 millions du premier trimestre.

Comme prévu, sous la pression de ses actionnaires belges, la banque a procédé à un remaniement de son état-major avec le départ du tandem composé de Jean-Luc Dehaene et Pierre Mariani, tous deux propulsés à la tête de Dexia en octobre 2008 lors du premier sauvetage de l’établissement après la faillite de Lehman Brothers.

Le Belge Karel de Boeck succède ainsi à Pierre Mariani comme directeur général du groupe et prend les commandes opérationnelles de l’ancien leader mondial du financement des collectivités locales.

Jean-Luc Dehaene cède quant à lui son siège de président de Dexia à Robert de Metz.

Source et article complet: Reuters

24 commentaires