Des poussières d’Asie polluent le ciel américain

Si on procède par la logique et que de la poussière venue d’Asie pollue le continent américain, imaginons ne serait-ce qu’un instant ce qu’il en est de la radioactivité de Fukushima… Peut-on encore nier cet événement et son impact? Mais là n’est pas le sujet puisque l’article ne parle QUE de la poussière, celle-ci n’affole pas les populations, c’est toujours cela de gagné…

Le ciel américain est pollué par des poussières en suspension et des particules d’aérosols qui traversent l’océan Pacifique depuis l’Asie et accentuent peut-être les effets du réchauffement climatique, révèle une étude publiée jeudi.

 

 

Environ la moitié des particules d’aérosols en Amérique du Nord proviennent de l’étranger, et la plupart sont d’origine naturelle et non dues à la consommation de charbon ou d’autres énergies fossiles, précise l’étude parue dans la revue Science.

En raison du réchauffement climatique, dont la conséquence est un climat de plus en plus sec, des sécheresses plus fréquentes et d’une désertification qui s’étend, les émissions de poussières en suspension devraient s’accroître, rendant insuffisants les efforts des seuls Etats-Unis pour réduire la pollution aérienne.

Les nations doivent ainsi toutes ensemble prendre des mesures pour lutter contre ce phénomène et limiter les émissions nocives dans l’atmosphère, affirme l’étude. Les particules d’aérosols importées d’Asie pourraient se révéler nocives pour l’environnement en absorbant des radiations solaires, affecter la formation de nuages et donc la pluviométrie et l’enneigement, et accélérer la fonte des neiges dans les montagnes de l’Ouest américain, selon cette étude.

Ces travaux s’appuient sur des données d’un satellite américano-français baptisé CALIPSO et qui permet de distinguer les particules issues de poussières naturelles et celles dues à des polluants. Ils ont été réalisés par des chercheurs de l’université du Maryland (est), de la Nasa et de l’Association américaine des centres de recherche universitaires sur l’espace.

« Les émissions de poussières peuvent évoluer en fonction des changements climatiques, de variations des vents, des précipitations et de la végétation. Il est donc essentiel de mieux comprendre les interactions entre ces poussières et le climat », insistent les auteurs.

Ces derniers ont souligné le fait que leurs travaux ont porté sur les poussières « importées » de l’étranger aux Etats-Unis et au Canada, mais que de la même manière, les particules d’aérosols émises en Amérique du Nord doivent affecter d’autres régions du monde.

Source et photos supplémentaires sur: 7sur7.be

11 commentaires

  • DD

    Un jour les citoyens américains comprendront qu’ils récoltent ce que leur dirigeants ont semés depuis des décades.

    A non merde je délire, le peuple du pays de la liberté, un des plus armé du monde ne vit que pour lui, d’ailleurs ça m’en rappel un autre…

    David.

  • engel

    OUAHHHHH!!!!!

    Dixit : « rendant insuffisants les efforts des seuls Etats-Unis pour réduire la pollution aérienne. »

    Il fallait oser.

  • dupontg

    Vont comprendre que la planete est petite..

  • fotoulavé fotoulavé

    Bientôt le projet « bulle ». Une grosse bulle qui recouvre l’USA et une destruction total de tout ce qui est autour.
    Le rêve américain…

  • Pikpuss

    Et le ciel américain, à son tour, pollue d’autres cieux…

  • EGO

    nous somme tous lier d’une façon ou d’une autre.
    ci tu ne le comprend pas avec les roses il te resteras les épine mais tu comprendras .

  • Pikpuss

    Le cliché montre le centre de Los Angeles… Ce n’était pas la photo à joindre à cet article qui accuse les méchants Asiatiques de polluer les cieux des gentils et adorables Américains… Los Angeles est polluée parce que chaque habitant circule dans sa propre voiture. Il y davantage de véhicules en Californie qu’en France qui a deux fois plus d’habitants… Et puis, l’industrie en Californie est extrêmement polluante. Il suffit de se rendre au port de San Pedro, le port de Los Angeles pour s’en rendre compte. Certains zones sont tellement polluées par les pesticides que les habitants sont obligés de fuir pour protéger la vie de leurs enfants. Qui a détruit toutes les voitures électriques qui roulaient en Californie au grand bonheur de leurs utilisateurs ? Général Motors ! Et Toyota qui s’était lancé dans ce créneau a été obligé de faire de même…

  • Farel

    Et les déchets radioactifs de fukushima qui ont officiellement atteint la côte ouest des States? Un autre « nuage » venu d’Asie…