Etats-Unis : l’Oregon menacé par un séisme de magnitude 9 ?

Malheureusement l’expression dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu, et si on prend en compte le fait que « tout est lié » alors les conséquences seront catastrophiques voire apocalyptiques. Bien sur, nous avons une fourchette qui va jusqu’en 2062 (à ce niveau là ce n’est plus une fourchette c’est une fourche d’ailleurs soit dit en passant), mais je suis prêt à prendre les paris, nous n’aurons pas à attendre aussi longtemps, cela sera un peu avant au rythme où évoluent les choses…

Info rédaction, publiée le 02 août 2012

L’Etat de l’Oregon, situé sur la côte ouest des Etats-Unis, aurait 40% de chances d’être victime d’un séisme majeur dans les 50 prochaines années, révélait hier une étude. Ce séisme attendu atteindrait une magnitude de 9 sur l’échelle de Richter.

C’est une révélation inquiétante qu’a faite hier une étude publiée par les services américains de veille géologique et sismique (US Geological Survey). Dans celle-ci, les spécialistes indiquent en effet qu’un séisme majeur pourrait avoir lieu dans l’Oregon, un Etat situé sur la côte ouest des Etats-Unis, dans les 50 prochaines années. Selon les données fournies, ce séisme pourrait même être de l’ampleur de celui de Fukushima, soit atteindre une magnitude de 9.

Au cours des 10.000 dernières années, la région qui s’étend de la frontière nord de la Californie à Vancouver, au Canada, a déjà subi 19 tremblements de terre d’une magnitude de 8,7 à 9,2. Mais plus au sud, au niveau de la faille Cascadia qui sépare les plaques nord-américaine et Juan de Fuca, ce sont 22 autres séismes qui se sont produits dans l’Oregon, précise l’étude.

« La partie sud de [la faille] Cascadia a un niveau de récurrence sismique pour de forts tremblements de terre bien plus élevé que l’extrémité nord et, franchement, un séisme majeur peut arriver à tout moment« , affirme ainsi l’auteur principal de l’étude, Chris Goldfinger, dans un communiqué relayé par l’AFP.

Or, si un tel séisme se produisait réellement, les dégâts pourraient être considérables dans la mesure où les 4 millions d’Américains qui peuplent l’Oregon ne sont pas du tout préparés à une telle catastrophe. Certains considèrent que les infrastructures sont loin d’être suffisamment solides pour résister à de fortes secousses alors que d’autres estiment que les sommes nécessaires à leur modernisation pourraient être utilisées pour construire des routes. Aussi, au vu des résultats obtenus par les spécialistes de l’USGS, ces derniers espèrent que leur étude va inciter les autorités à réagir et à se prémunir le mieux possible contre la survenue d’un tel phénomène.

Source: maxisciences.com

10 commentaires