Pourquoi la Russie ne lâche pas Bachar El-Assad

On a eu cet après-midi l’avis du faux-philosophe, entendons un autre son de cloche quand à la position de la Russie vis-à-vis de Bachar Al Assad, une analyse plus intéressante et un peu plus crédible quand même….

Le président syrien Bachar-El Assad, et le président russe Vladimir Poutine vus par le dessinateur Cajas.

Le président syrien Bachar-El Assad, et le président russe Vladimir Poutine vus par le dessinateur Cajas.

Alors même que la fin du régime de Damas paraît inéluctable, Moscou persiste à lui accorder son soutien. C’est son rôle de puissance régionale, voire mondiale, qui est en jeu.

« Si certains sont déterminés à employer la force, nous ne pourrons sans doute pas nous y opposer, mais ce sera leur décision, ils la garderont sur la conscience. En tout cas, ils n’obtiendront aucun mandat du Conseil de sécurité de l’ONU », avait déclaré Sergueï Lavrov [le ministre russe des Affaires étrangères] le 18 janvier dernier. La politique syrienne de la Russie n’a pas dévié depuis. Moscou ne se bat pas pour la Syrie, ni même pour demeurer dans la région. Comme tous les Etats, elle lutte pour le pouvoir, le prestige, c’est-à-dire pour continuer à apparaître comme une force qui compte.

La position russe n’est comprise ni dans le monde arabe, ni en Occident. Au début, elle a été interprétée comme purement mercantile. Il se disait que le régime de Bachar El-Assad était un bon client pour l’industrie militaire russe qui, dépitée de la perte de ses marchés en Iran (annulation de la vente des missiles sol-air S-300) et en Libye, aurait fait des pieds et des mains pour garder son dernier débouché.

Mais il est devenu de plus en plus clair qu’Assad finirait par tomber, et que Moscou, en s’obstinant à le soutenir envers et contre tout, se condamnait à l’hostilité de ses successeurs. Toutefois, il n’est pas sûr qu’en “retournant sa veste”, la Russie aurait préservé ses positions. On a pu voir avec la Libye que même lorsque notre pays a appuyé les “forces du progrès” – le renversement de Kadhafi a été rendu possible par le fait que la Russie a accepté de ne pas opposer son veto à la résolution de l’ONU sur une intervention -, les vainqueurs ne lui ont montré aucune gratitude.

Dans ce contexte, les événements du Proche et Moyen-Orient montrent une divergence au sommet de la politique russe, concernant la place de la Russie dans le monde et les moyens de la tenir. Lorsque, l’année dernière, Dmitri Medvedev [Vladimir Poutine était son Premier ministre] a décidé de ne pas opposer le veto russe à la résolution de l’ONU autorisant l’emploi de la force militaire contre un Etat souverain [la Libye], cela a soulevé de nombreuses interrogations, tant cette démarche était inattendue de la part du Kremlin. Dmitri Medvedev, qui officiellement rejetait le libéralisme, a été enclin, dans les relations internationales, à se comporter en libéral : le développement interne passe en premier, et c’est lui qui détermine la politique extérieure ; les divers événements doivent être traités au cas par cas et non à travers un prisme global.

Vladimir Poutine, le président actuel, a une autre conception du monde. Adepte du réalisme structurel, il considère que le système est clos et que tout est lié. C’est pour cela qu’il ne cesse de critiquer l’interventionnisme de l’Occident. Non seulement cela remet en question le principe de la souveraineté des Etats, dont il rappelle le caractère “sacré”, mais il estime que toute intervention brise l’autorégulation du système et aggrave le chaos général. Comme Medvedev, Poutine ne voit pas la Russie en puissance mondiale à l’ancienne, il se focalise lui aussi sur l’Eurasie, mais ne considère pas qu’il faut se limiter à cela. Il juge que la capacité de notre pays à agir sur la situation dans d’autres parties du monde est un outil de négociation. Ce n’est donc qu’en occupant l’ensemble du terrain, en conservant une envergure mondiale, que l’on peut assurer sa domination dans son propre secteur géographique. Ces différences expliquent que l’attitude russe n’ait pas été la même face aux conflits libyen et syrien.

Source et article complet sur: courrierinternational.com

12 commentaires

    • walter kurtz walter kurtz

      Salut! Qui est salusa? un produit psy ops? pourquoi parle t-il de la lumière ( lucifer? ) deux ans déjà que le lis et vois des trucs bizarres…salusa? la confédaration galactique ? las annunakis ? les nephilim ?
      Je demande a voir pour croire …projet blue beam?
      Que de questions, a vous de chercher …que la force soit avec vous!

    • BLEU CERISE

      – Bien vu..bon, écoutez mon cher SALUSA, ce que je vous propose c’est que, le 4 aout , vous faites péter ces put 1 de jeux olympiques, en ne négligeant pas MAC DO…COCA COLA…VISA etc.. Et en rentrantchez vous , passez faire un tour à la maison, par rapport à STRATTFORD , je suis dans le 190 à environ 600 milles , vous trouverez facilement, pour vous garer , pas de problème, j’ai une pature à proximité et je viens juste d’enlever les vaches. On dicutera de tout ça à tete reposée…autour d’une bouteille de blanc. ( évitez , si possible le début de l’après midi, je fais la sieste, rapport au fait que j’me lève tot pour la traite du matin ) à bientot .

    • Alex

      WTF c’est quoi ta secte là ? oO

    • bigtrip

      Ils sont tombés en panne…
      je me suis laché sur son blog à vomir, quand je vois que des gosses croient cette abrutie, ca me fous en l’air.

      on devrait enfermer ces malades car ils propagent un message sectaire.
      d’ailleurs j’ai reporté son blog à la mivilude, juste pour les informer qu’une shyzo essaie d’enroler des gosses dans ses délires.

      http://www.miviludes.gouv.fr/

  • A.Caporale

    Il n’aurait pas un peu les fils qui se touchent ??? Enfin, encore 2 jours et on aura un message comme quoi il n’avait plus de charbon pour faire le reste du chemin…….

  • SUNCHINE

    REPONSE A WALTER . le bien,le mal ? ..l homme ou l animal ? l un ne vat pas sans l,autre.
    tu auras, comme beaucoup d, autre l,occasion
    de le verifier . salut et respect a l etre
    humain ,que tu est ,et aux autres humains aussi .
    _sun_

  • Bigpit

    Et puis c’est toujours utile pour la Russie d’avoir des « états tampons » entre ses frontières et les pays de l’OTAN : il ne faut pas oublier que les (ex) pays de l’Est sont aujourd’hui de plus en plus équipés en missiles d’interception par les Américains, à but défensif uniquement (sic !).

  • bigtrip

    Ouah,

    je veux la même, elle est extra.
    Un mélange de V ancienne version et nouvelle version.
    Un zeste de Independence Day, mais en mieux, viennent pas nous coloniser mais nous éduqués…
    non mais là franchement, va falloir dire à SALUSA ASULAS que bon, on a évolués quand même et que ce type de blague à deux balles franchement…

    Vivement le 04 Aout !!! moi je suis en vancances ce jour là, mon premier jour de 4 semaines à faire bronzette, alors si vou spouviez retarder d’un ptit mois votre super arrivée en fanfare devant deux péquins merci, ce serait sympa.

  • bigtrip

    Voilà,
    j’ai donné mon opinion sur le pauvre channelé, par contre concernant la Russie et son attitude je reste dubitatif.
    Les Russes se sont extrememnt remilitarisés, leur dernier chasseur est un concentré de technologie telle que même les USA ne peuvent rivaliser en combat aérien, leur équipement en armes lourdes est loin des orgues de staline et plus proche du multi plateforme lance missile, équipés du detect and launch alone dont était si fiers les forces américaines.
    Leur positionnement me laisse plutôt penser qu’ils attendent que l’Iran entre en guerre en réactivant leur alliance avec la Syrie pour pouvoir légitimer la protection de leur SEUL port au moyen orient et installer une domination Russe en Méditérannée.
    Les russes compte parmis les meilleur joueur d’échecs et si l’on regarde l’avancée de leurs pièces, les bateaux de la force internationale de lutte contre les pirates Somaliens revenus à tartus, il ne m’étonnerait pas qu’ils sachent les besoins dont il va falloir user.

    Bravo aux moutons pour leurs articles toujours interessants et désolé pour le message précédent, mais la betise à des limites aussi :)

    Bigtrip

  • martinb

    Faut dire aussi que la syrie est pour eux le dernier poste avancé dans la région. On ne plie pas bagage comme ca, pcq le voisin en a décidé