Les députés refusent de renoncer à leur privilège…

La crise c’est pour les petites gens?,  nos « chers » (propre et figuré) députés qui font d’ores et déjà parti du nouveau gouverne-ment NORMAL, s’interrogent sur la normalité qu’il y aurait, à justifier de leurs dépenses et a être imposés sur le restant non employé. (à suivre…)

Les députés ont refusé la semaine dernière de revenir sur un privilège qui leur est accordé sans nécessité de justification : l’indemnité représentative de frais de mandat. D’un montant de 6 412 euros par mois, l’indemnité a pour but de « faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice de leur mandat qui ne sont pas directement prises en charge ou remboursées par l’Assemblée. »

Concrètement, il s’agit donc d’une indemnité, en plus de leur salaire de 7 100 euros brut, visant à couvrir le montant du loyer et des charges de leur permanence, le prix de l’essence pour les déplacements dans leur circonscription, le coût d’impression des divers documents, les montants des invitations à déjeuner, le prix des réceptions, des fleurs pour les cérémonies…

Aucun contrôle des dépenses
Mais en réalité, aucun contrôle n’est exercé sur la façon dont sont dépensés ces 6 412 euros, et c’est bien cela qui pose problème à Charles de Courson, député centriste, qui a déposé un amendement en vue de fiscaliser cette indemnité. Selon lui, ce système privilégie les grands élus, disposant par exemple d’un autre mandat qui couvre déjà les frais, et empochant alors à titre personnel le montant de l’indemnité……….
[…]

LIRE LA SUITE

Un article de

Source Planète.fr

33 commentaires

  • silex

    Normal ! La normalité c’est pour la populace, pas pour les députés ou le gouvernement.Faudrait pas confondre les torchons avec les serviettes quand même.

  • Les gens refusent ils de se soumettre au racket institutionnalisé qu’est l’impôt?

    non ! alors pourquoi s’en priver… tant que ça dure !

  • engel

    Le peuple a les élus qu’il mérite.
    Et ceux là, on les a bien mérités !

    • engel

      Ils sont où ?
      Les blogeurs qui nous expliquaient qu’avec la gauche cela changer des très mauvaises pratiques de la droites.

      UMPS même combat…

  • DDT

    Oui mais 85% d’abrutis se sont déplacés à la dernière élection présidentielle et 46% en ont fait autant au législative. C’est chaque fois la même chanson….. Alors il ne faut surtout pas se plaindre. Vous vous trouvez en présence du bouillon que vos avez élaboré. Vous penserez au mépris la prochaine fois peut être.

  • JB

    NOTRE SYSTÈME EST CORROMPU J USQU A LA MOELLE TOUT PARTI CONFONDU LA SEUL VRAIS DÉMOGRAPHIE (du latin pouvoir au peuples) QUI ME VIENT A L ESPRIT EST LA FINLANDE

    • voltigeur voltigeur

      Les majuscules employées dans un message, sont synonymes de hurlements!!
      Tout monde comprend ce que tu veux dire, donc……… ( clin d’œil)

  • Pikpuss

    Nos élus sont à l’image de leurs maîtres pour lesquels ils travaillent car soyons bien certains qu’ils ne travaillent pas pour le peuple. Si c’était le cas…cela se saurait tout de même ! De toute façon, nous n’avons pas d’autre choix que la peste ou le choléra.

  • den

    la politique, si celà servait à quelque chose, elle serait interdite ( Coluche).

  • Bonjour à tous, je suis a fond sur la création du forum d’échange de graines, 22 jours restant…

    Plainte contre Mario Draghi pour conflit d’intérêts

    http://lesbrindherbes.org/2012/07/31/plainte-contre-mario-draghi-pour-conflit-dinterets/

    Un ancien trader se suicide lors de son procès en avalant du cyanure :

    http://lesbrindherbes.org/2012/07/31/un-ancien-trader-se-suicide-lors-de-son-proces-en-avalant-du-cyanure/

  • frisquette

    voilà une des nombreuses raisons qui m’ont décidé à ne plus jamais donné ma voix à un politique quel que soit le parti ;ces gens là ne pensent qu’à leur gueule ;

  • ego

    et en plus on voudrais enlever l’os au loup .
    mort de rire.

  • plasmanu

    Ne pas confondre la france d’en haut
    et le france d’en bas.
    Sans privilèges:pourquoi etre élu; pour la gloire !!!!
    Qui veut etre kalif à la place du kalif: tous.

    • Pikpuss

      Tu veux dire la France tout court…car elle est bel et bien prise en tenaille par la mafia d’en haut et la mafia d’en bas qui a la mission de terroriser la population pour la soumettre par la peur, le chaos et la violence. Tous les dealers de drogue le savent bien : ils sont cul et chemise avec les grosses légumes de la politique et de la finance. Le peuple doit se débarrasser des uns et des autres.

      • N°6

        Désolé, mais encore d’accord avec toi.

        Si la racaille d’en haut voulait se débarrasser de la racaille d’en bas, y’a longtemps que ça aurait été fait.
        Et, inversement, si la racaille d’en bas voulait se débarrasser de la racaille d’en haut, ça ne devrait plus leur poser trop de problèmes, maintenant.

        Petits arrangements entre amis ??? Tant que ça tient, tout va bien, nous on regarde de loin et on compte les coups (et on essaye de les éviter !) …

      • Pikpuss

        Ce que je voulais exprimer, c’est que ces deux mafias ( qui n’en font qu’une en réalité…) ont les mêmes intérêts… Donc nous sommes d’accord…

  • ratgana

    Ils auraient tort de se gêner …

  • domdom26

    un seul mot

    ne payons plus nos impôts

    qui décident ????? le pouvoir ou le peuple

    ALORS REAGISONS REVOLUTION …………..

    amicalement a tous

  • hopix

    Selon le Canard, ils virent même des secrétaires et assistants pour les remplacer par des stagiaires, ou pas du tout.
    L’Ump ayant demandé à ses élus de mettre la main à la poche pour soutenir le parti :D

  • Rob

    J’envisage sérieusement de ne plus remplir ma déclaration de revenus et advienne que pourra, mais j’en ai ras le cul de toutes ces ordures qui se goinfrent aux frais de la princesse, qui passent à travers les gouttes de la justice, qui ne sont élus que par 25% d’abrutis…etc…
    Pendre le dernier des politiques avec la peau de couilles du dernier des banquiers, je sais c’est pas bien , il faut aimer son prochain…

  • PAS D ENTOURLOUPE

    c’est ça un président « normal » tout lui semble « normal

    avec la majorité parlementaire il serait très facile pourtant de mettre en pratique les promesses(qui n’engagent que les crédules)

    la baisse (apparente) des salaires des ministres c’était l’emballage
    entre les cumules de mandats et diverses fonctions officieuses payées par les commune et l’Etat les smicars et autres esclaves ont intérêts à redoubler la cadence, car il faut que ces gens de la hautes puissent finir gras et beaux à l’issue du quinquenat

    finalement, les français c’est comme les américains,un coup de pinceau sur le même bâtiment: une frite, un coca et ça vous mange dans la main

  • KD.2-mésou-6

    Et les Journalopes???? HUM???? Les prostitués de l’état Gauchiste!!

    HONTE A EUX AUSSI!!!

    la niche fiscal des journalistes
    Est-ce pour ces raisons que les journalistes ont tout fait pour faire élire François Hollande ?

    Pourquoi les journalistes ont tout fait pour qu’HOLLANDE soit vainqueur ?

    En effet 85% des journalistes sont de gauche et ils ont fait une propagande pro-Hollande et une propagande Anti –Sarkozyste. Les différents débats nous ont démontré avec une grande évidence qu’ils souhaitaient l’élection de Hollande. En voici la raison :

    L’avantage fiscal créée en 1934, pour les journalistes, supprimé par Juppé et rétabli par Jospin, pose question à l’heure où les niches fiscales ont mauvaise presse.

    La chasse aux niches fiscales est à la mode. Le projet socialiste pour 2012 propose d’annuler 50 milliards sur les 70 milliards de «dépenses fiscales inutiles» créées depuis 2002. Au chapitre des «dépenses fiscales inutiles» ou au moins injustes, le PS pourrait également citer une mesure prise par le gouvernement Jospin, l’allocation pour frais d’emploi des journalistes, une niche fiscale qu’avait fait sauter Alain Juppé et que la gauche a rétabli quelques années plus tard sous une forme légèrement allégée.

    Depuis 1999, les journalistes sont autorisés à retrancher 7.650 euros de leur salaire imposable, au nom des frais professionnels non remboursés par leurs employeurs. Un avantage fiscal conséquent. Prenons l’exemple d’un journaliste célibataire gagnant 2.500 euros par mois. Sans cet avantage fiscal, il payerait 2.534 euros d’impôt sur le revenu. Avec, il ne paye que 1.477 euros. Cette niche fiscale a été créée en 1934. Le journalisme faisait partie d’une liste délicieusement surannée de 110 professions qui étaient supposées avoir des frais professionnels (transport, nourriture, matériel…) plus importants que la moyenne. En France, tous les salariés sont exonérés de 10% de leur revenu au nom de ces frais professionnels. Pour 30.000 euros gagnés, on n’en déclare en fait que 27.000.

    Ces 110 professions bénéficiaient d’un coup de pouce supplémentaire, de 5% pour les ouvriers du cartonnage de la région de Nantua à 40% pour les tisseurs non propriétaires de leur métier de l’Ain, de l’Ardèche, de la Drôme, du Gard, de la Haute-Loire, de la Haute-Savoie, de l’Isère, de la Loire, du Puy-de-Dôme, du Rhône, de la Savoie, de la Saône-et-Loire et du Vaucluse. Au milieu de cet inventaire à la Pernaut, les journalistes bénéficiaient d’une déduction supplémentaire de 30%.

    En 1996, au nom d’une vaste réforme sur l’impôt sur le revenu, le gouvernement Juppé tire un trait sur toutes ces niches fiscales, «devenues sans rapport avec la réalité des frais professionnels supportés par les intéressés et qui ont donc perdu toute justification». Une profession va particulièrement se plaindre, les journalistes. Une manifestation réunissant 2.000 personnes parcourt alors les rues de Paris. Une dizaine de titres de la presse quotidienne régionale lancent une opération «homme invisible», un boycott photographique des parlementaires favorables à la suppression de la niche.

    On découvre à cette occasion que les journalistes ont nettement plus de moyens de pression que les ouvriers du cartonnage de la région de Nantua. «Le souvenir que j’en conserve est moins la hargne des journalistes que la trouille des politiques», raconte Alain Lambert, ex-rapporteur du budget au Sénat. Juppé tient bon face à la fronde, mais offre une première concession à la profession, la création d’un fonds budgétaire pour compenser la hausse d’impôts que subiront les journalistes. Parallèlement, des négociations sont engagées avec les syndicats.Elles aboutiront sous Jospin. Il est décidé de rétablir l’avantage fiscal, mais sous une forme un peu plus juste. Au lieu des 30%, les journalistes pourront dorénavant retirer 50.000 F (soit 7.650 €) de leurs revenus, une mesure qui favorise les bas salaires et limite l’avantage pour les plus riches. Il n’empêche que les journalistes sont les seuls à bénéficier de la mesure. Michel Diard, ancien secrétaire général du SNJ-CGT (Syndicat national des journalistes) qui a participé à la négociation, ne voit qu’une explication: «La profession s’est mobilisée, les autres ne l’ont pas fait suffisamment».

    Comment justifier cette différence de traitement face à l’impôt? «On considère que le travail du journaliste ne s’arrête jamais, répond Michel Diard. Même en vacances, le journaliste doit se tenir au courant, acheter les journaux, regarder le JT de 20h, consulter les infos sur Internet, ce qui a des coûts non pris en compte par l’entreprise de presse». Les journalistes seront ravis d’apprendre que leur Macbook est financé par l’Etat. Les polisseurs de pipe de Saint-Claude, qui ont perdu l’avantage fiscal, un peu moins.

    Avant les primaires les syndicats de journalistes notamment de l’humanité ont demandé à Mr François Hollande de rétablir l’abattement de 30% pour les journalistes, de plus, chose étrange une certaine Valérie Massonneau (plus connu sous le nom de Valérie Trierweiler, future Madame Hollande) fut la porte-parole des journalistes accompagnée bien sûr d’Audrey Pulvar.

    A savoir qu’en 2008 cette demande de rétablir les 30% fut demandée par les journalistes à Nicolas Sarkozy qui refusa, ce qui lui attira les foudres du monde journalistique, depuis ce jour la campagne anti-sarkozy commença.

    Donc un journaliste célibataire gagnant 2.500 € par mois pourrait à partir de 2012 déduire 9.000€ au lieu de 7.650€.

    Imaginez: Audrey Pulvar et David Pujadas gagnent aux environs de 12.000 € par mois ils peuvent donc déduire 54.000 € ; Laurence Ferrari gagne 400.000 € annuel, cela lui fait une déduction de 120.000 €. Jean-Michel Apathie 40.000 € par mois soit une déduction de 144.000 €. Alain Duhamel 56.000 € par mois déduction de 207.600 €. De plus, les journalistes de l’audiovisuel lui ont demandé un abattement supplémentaire de 10% pour les frais dit : « frais esthétique » du fait qu’ils doivent en permanence faire des soins esthétiques pour être présentables devant les caméras. Soit 40% d’abattement.

    Mr Hollande leur a promis qu’il leur rétablirai ce droit, dès septembre 2012, s’il est élu. Et il est certain que Valérie Trierweiler et Audrey Pulvar sauront lui rappeler.

    Comme quoi tous ces journalistes qui crachent sur les riches, et qui n’ont pas de mots assez forts pour dénoncer le Sarko bling bling se gardent bien de parler de leurs avantages fiscaux. A savoir que Valérie Trierweiler est petite-fille et arrière petite fille de Banquier ? Elle n’est pas issue d’un milieu modeste comme elle essaie de le faire croire. Elle a un gros patrimoine immobilier, comme François Hollande avec sa SCI « La Sapinière » et son agence à Londres.

    Ils veulent bien taxer les riches mais pas eux, car avec leur salaire de smicard, ils ne pourraient plus vivre, on les comprend d’ailleurs fort bien.

    Une grande Injustice

    42.500 journalistes bénéficieront de cet avantage, mais on peut aussi se déclarer journaliste fiscalement sans carte de presse. Et des proches de journalistes, qui ne sont pas journalistes se déclarent journalistes sans carte de presse, sport très prisé chez les amis de l’Humanité et du Canard Enchainé.

    Il n’empêche que cette niche fiscale laisse un sale goût dans la bouche des journalistes. Tout le monde comprend bien l’injustice de la mesure et le souci éthique qui se pose. Dans ce débat, les journalistes sont juges et parties puisqu’ils ont le pouvoir de mobiliser ou non l’opinion publique. Mais ces derniers ne veulent aucunement que l’on touche à leurs avantages et désirent les accroître. Ce n’est pas plus glorieux que les parlementaires qui votent eux-mêmes leur rémunération.

    Une suppression de cet avantage fiscal serait néanmoins compliquée à mettre en œuvre. Les syndicats demanderaient immédiatement une augmentation de salaire correspondant à la perte subie, ce qui au vu de la situation financière des journaux s’annonce bien délicat (à moins que le gouvernement rende l’argent de l’autre côté par des aides à la presse).

    N’en doutons pas cette loi sera votée, et vous pouvez être sûr, que cela ne fera pas la une du journal de 20h00 ni la première page du journal l’Humanité, ni du Canard Enchaîné.

    Avantages sur les congés maladies

    Au-delà de trois mois de présences les journalistes ont le droit à la totalité de sa rémunération mensuelle pendant 3 mois, ils ont demandé à François hollande de porter la durée à 6 mois. Et au-delà au 2/3 de la rémunération mensuelle plus le supplément familial dans son intégralité. Les journalistes ont la prise en charge intégrale de leur cure thermale par la sécurité sociale et ouvrent droit aux mêmes conditions d’indemnisation que celles prévues pour la maladie simple et sont prises en compte dans la durée de celle-ci.

    Les journalistes en service, victimes d’accidents du travail ou de trajet, ou atteints de maladie professionnelle contractée à l’occasion de leur travail, conservent, pour tous les arrêts reconnus par la sécurité sociale comme directement liés à l’accident du travail ou à la maladie professionnelle, l’intégralité de leur rémunération dans la limite de deux ans, Ils ont demandé à François Hollande de passer cette durée à 4 ans.

    En cas d’incapacité permanente partielle telle qu’elle est reconnue par la sécurité sociale, le journaliste a droit à une priorité de reclassement dans une fonction compatible avec son état physique, avec maintien de tous ses droits (y compris la déduction fiscale), notamment en matière de salaire.

    A compter de la date de leur engagement, les journalistes atteints d’une affection de longue durée reconnue par la sécurité sociale entraînant momentanément une incapacité totale d’exercer leur fonction conservent pendant les trois premières années l’intégralité de leur salaire et les avantages fiscaux. Ils ont demandé à François Hollande que la durée soit portée à 5 ans. Ils ont eu la promesse que cela serait fait en Septembre

    Quels avantages pour François Hollande ?

    Pour François Hollande, il est important d’avoir la majorité des journalistes à ses côtés afin de nous faire avaler tous les mensonges de sa future politique. Pour un chef d’état il est très important d’avoir le pouvoir médiatique de son côté, même si cela doit passer par l’attribution de niche fiscale, afin d’avoir une emprise sur les médias. Ce qu’avait parfaitement compris François Mitterrand.

    De ce fait, il pourra dire et faire croire aux français ce qu’il veut. Après le département le plus endetté de France, la Corrèze, nous aurons le pays le plus endetté d’Europe, la France.

    Les Français vont encore jouer les cigales, pendant qu’une minorité de fourmis va devoir travailler comme des dingues pour engraisser tout ce petit monde.

    Merci messieurs et mesdames les journalistes …

    Sources

    http://www.tiresias.info/2012/04/de-la- … rnalistes/

    http://www.slate.fr/story/43075/pourquo … oins-impot

    http://www.oppositionrepublicaine.com/e … -hollande/

  • Je ne crois pas que ce soit une question de couleur politique.. Tous ont intérêt à avoir des médias à leur botte.. La pseudo démocratie qui est la nôtre empêche d’utiliser des moyens trop coercitifs. On pourrit le système en douce en achetant les faiseurs d’opinions… C’est moins visible et le résultat est le même…

  • EGO

    personne ne maitrise la situation.le pence n’est qu’une illusion.
    nous somme régie par d’autre loi que la matière.
    il n’y a pas petit ou grand (il y a compréhension du tout).

  • Pikpuss

    Pour montrer la pourriture extrême du pouvoir qui est en place, je conseille de visionner sur Youtube ( pendant que c’est encore possible…) l’intervention du député belge Laurent Louis ( Laurent Louis ose dire la vérité sur le d…)

    La fin est hallucinante !