La mort programmée de nos appareils (vidéo)…

Nous en parlons souvent de l’obsolescence programmée par les industriels, quand est il vraiment? Pour ceux qui ne l’auraient pas vue,l’enquête est édifiante. Ne manquez pas la fin sur le SEL. On doit remercier chaleureusement Monsieur Pierre Meneton pour ses recherches sur le sel, et surtout son courage! il faut être couillu pour s’attaquer au géants de l’industrie, pour qui les bénéfices comptent plus que la santé!! Chapeau bas monsieur Meneton, vous nous montrez qu’il y a aussi des chercheurs honnêtes.

http://www.youtube.com/watch?v=7tlu_iMhyx4

(…)

Condamnant l’absurdité de notre mode de vie, la voix off du documentaire ose poser LA question : « Vous trouvez qu’il tourne rond notre système de production et de consommation ? ».

Et d’enchaîner sur un constat édifiant : « Globalement on a jamais jeté et racheté aussi vite nos téléviseurs ». 9 millions d’écrans plats ont été vendus l’année dernière dans l’Hexagone. Les journalistes se demandent alors logiquement : que fera-t-on d’ici 3 ou 4 ans avec l’énorme stock de téléviseurs qui lâcheront ? Ce d’autant plus qu’il est pour le moment impossible de les recycler alors qu’ils contiennent une quantité conséquente de produits toxiques comme des métaux lourds. Autrement dit, une véritable bombe écologique, mais y a-t-il seulement un pilote dans l’avion?

(…)

Un enquête de Cash/investigation/France2

Mise en ligne par sur Youtube

Relayé par Mich pour Sos-Planète

Enquête sur le géant Apple et sur de grandes marques d’électroménager, de téléphonie ou d’ordinateurs, qui font tout pour limiter la durée de vie de leurs produits pour que les consommateurs en achètent davantage.

Les techniques de l’«obsolescence programmée» sont variées et sophistiquées et leurs conséquences sont claires : surconsommation généralisée et au bout de la chaine, de gros dégâts environnementaux.

Portrait également de Pierre Meneton, qui se bat depuis quatorze ans contre ce qu’il appelle un «tueur caché» : le sel. Selon ce chercheur de l’INSERM, les industriels rajouteraient en secret des quantités importantes de sel dans les aliments pour les rendre plus savoureux. Résultat : on en consommerait deux fois trop. Le problème étant que cet excès de sel serait responsable, selon lui, de cent décès par jour.

7 commentaires

  • https://www.facebook.com/notes/tout-ce-quon-vous-cache/film-docu-pr%C3%AAt-%C3%A0-jeter-obsolescence-programm%C3%A9e-raccourcir-la-dur%C3%A9e-de-vie-des-pr/262479753849368

    L’obsolescence programmée (aussi appelée « désuétude planifiée ») regroupe l’ensemble des techniques visant à réduire la durée de vie ou d’utilisation d’un produit afin d’en augmenter le taux de remplacement.

    La demande ainsi induite profitera au producteur, ou à ses concurrents — ce qui explique certains cas de cartels. Le secteur bénéficie alors d’une production plus importante, stimulant les gains de productivité (économies d’échelle) et le progrès technique (qui accélère l’obsolescence des produits antérieurs).

    Cette stratégie n’est pas sans risques : elle implique un effort de recherche et développement, n’allant pas toujours dans le sens d’une amélioration du produit. De plus, elle fait courir un risque à la réputation du fabricant (son image de marque) ; enfin, elle implique un pari sur les parts de marché futures de la firme (sur les produits de remplacement).

    Cette stratégie a également un impact écologique direct. L’obsolescence programmée visant la surconsommation, elle est la cause d’un surplus de déchets, indépendamment de l’état de fonctionnement effectif des produits techniques mis au rebut ou de l’état d’usure des objets d’usage. Les circuits de recyclage ou de conditionnement des matières plastiques et des métaux, en particulier, ne prennent pas en charge le stockage des déchets informatiques, malgré l’abondance de matières premières de valeur qu’ils peuvent contenir (fer, aluminium, mais aussi tantale pour les condensateurs et métaux rares, etc.). L’exportation en masse de déchets des pays de grande consommation vers des zones géographiques où le stockage est négociable à moindre coût est d’autant plus problématique et expose classiquement les pays receveurs à des pollutions spécifiques sur les sites de décharge de grande envergure.

    http://youtu.be/2PdX-2rGBSc

    ou

    http://mai68.org/spip/spip.php?article2262

    CONSULTER LES AUTRES ARTICLES IMPORTANT !

    https://www.facebook.com/pages/TOUT-CE-QUON-VOUS-CACHE/215933751837302?sk=notes

  • vanvoght

    avez vous essayé de demonter un mixer ou une cafetiere en panne ????? ben essayez et vous m’en direz des nouvelles .
    j’ais du fabriquer plusieurs outil rien que pour ça . mais ma cafetiere est reparée et mon mixer aussis ….. a oui meme ma machine a lavé qui avait prit une surcharge de courant , au moins 280 v car le condo d’entrée etait grillé . merci EDF .

  • Corinne Corinne

    j’ai eu le tour avec une imprimante, au bout d’un certain nombre de photocopie, l’imprimante s’arrête. J’ai trafiqué la config mais ensuite elle est vraiment tombé en panne. J’ai du en racheter une autre. Moi aussi je démonte avant d’en conclure que c’est mort mais pas toujours évident

  • Bernard

    je me souviens d’un copieur Xerox, il y a 20 ans qui me délivrait le message de défaut  » drum à remplacer ». Je ne l’ai pas cru,car il me faisait encore des copies impeccables, et j’ai téléphoné chez le distributeur. Le technicien m’a expliqué comment vider le bac qui récolte le toner en excès et c’est reparti. Ces f…de chez Xerox avaient même ajouté une réglette de polystyrène expansé au fond du bac pour qu’il soit plus vite plein ! Par contre, un ami dépanneur m’a expliqué que les condensateurs électrolytique des TV écrans plats LG sont prévus pour 12 V ( c’est à dire sans tolérance ). Et chez LG, on croise les doigts pour qu’ils tiennent les 2 ans de la garantie.

  • jeti

    Cela ne date pas d’aujourd’hui, en 1920 s’est réuni le premier cartel, à Berlin.
    C’était le cartel des fabricant de lampes à incandescences (Philipps, Osram etc, une dizaine en tout dans le monde) et le but de leur réunion était de « programmer l’obsolescence des lampes » afin qu’elle ne « vivent » pas plus de deux ans. Et il se sont mis d’accord dessus.

    Donc des lampes éclairant pendant plus de cent ans pouvaient ếtre fabriquées, mais non, il fut établi un cahier des charges pour que les lampes « grillent » au bout d’un certain temps d’utilisation (entre autre, l’épaisseur du fil de tunkstène)

    Donc ce type de lampes a disparu :

    http://www.gizmodo.fr/2008/05/11/une_ampoule_a_incandescence_qui_brille_depuis_107_ans.html

  • Lilith Lilith

    si vous voulez en savoir plus voici quelques liens de plusieurs reportage passé sur ARTE en 2011 sur le sujet

    tout y passe, l’historique de l’obselence programée des lampes, l’imprimante ou il suffit de enlever une puce pour qu’il fonctionne à nouveau ect ect………. quand à nos écran plats l’Afrique est le plus grand recycleur du monde vous devriez voir au senegal comment certaine personne très ingénieuse redonne une seconde vie a nos portables

    http://www.youtube.com/watch?v=0VwCPQ7iLwc
    http://www.youtube.com/watch?v=XMfz8Cbyxl0
    http://www.arte.tv/fr/3714422,CmC=3714270.html

  • Lilith Lilith

    je voudrais ajouté j’ai acheter mon premier lavage linge en 1986 il a rendu l’âme en 2009 jamais une panne! le nouveau d’une grande marque que je ne citerai pas bourré d’électronique est déjà tombé en panne 3 x, mème chose avec le lave vaiselle le premier à tenu une quaizaine d’année depuis j’en suis à mon troisième la panne la plus fréquente le programmateur qui coute presque aussi chèr que l’appareil chercher l’erreur, pourtant nous sommes bricoleurs à la maison mais pas moyen d’acheter un programmateur dans le circuits des pieces détachées…