Polémique autour d’une loi espagnole interdisant l’IVG en cas de malformation

C’est une grosse polémique qui éclate en Espagne, faut-il interdire les IVG en cas de malformations du foetus? Nous avons des preuves que parmi les raisons possibles d’une malformation, il y a les médicaments qui étaient soit-disant si fiables et bons pour notre santé, , les produits chimiques dont le tristement célèbre « agent orange de Monsanto » (également un article du monde.fr sur le sujet), l’alcool, certaines drogues, les OGM qui sont suspectés d’avoir également un tel effet, le nucléaire, entre autres raisons… Le droit à la vie pour chaque enfant est défendable, mais il faut également prendre en compte la vie qui sera celle de l’enfant à naitre ainsi que la vie des parents, quelle décision prendre? Est-ce la loi qui doit décider pour les parents?

Le ministre espagnol de la Justice, Alberto Ruiz-Gallardon, a déclenché une polémique cette semaine en annonçant qu’une nouvelle loi sur l’avortement, à l’agenda des députés pour la rentrée, interdirait l’interruption volontaire de grossesse en cas de malformation du foetus.

Le ministre espagnol de la Justice, Alberto Ruiz-Gallardon, a déclenché une polémique cette semaine en annonçant qu’une nouvelle loi sur l’avortement, à l’agenda des députés pour la rentrée, interdirait l’interruption volontaire de grossesse en cas de malformation du foetus.La porte-parole du gouvernement de droite, Soraya Saenz de Santamaria, a confirmé vendredi qu’une loi serait soumise aux députés « à la prochaine session », modifiant la loi actuelle votée en 2010 à l’initiative du gouvernement socialiste. Celle-ci autorise toutes les femmes à se faire avorter jusqu’à 14 semaines de grossesse.
« Nous allons modifier la loi, fondée sur les délais, au profit d’une loi prenant en compte certains cas », a expliqué la porte-parole, sans donner d’autres précisions. Dimanche dernier, le ministre de la Justice avait déclaré que les cas de malformation seraient désormais exclus.

« Je ne comprends pas que l’on empêche un foetus de vivre, en autorisant l’avortement, pour le simple fait qu’il souffre de handicap ou de malformation », avait déclaré M. Ruiz-Gallardon dans une interview au quotidien de droite La Razon. « Je crois que le même niveau de protection qui est donné à un foetus sans aucun handicap ni malformation, doit être offert à celui sur lequel on constate un manque de certaines capacités », avait-il ajouté.

Ces propos ont provoqué de multiples réactions d’indignation, de la part de médecins, d’associations de femmes ou de défenseurs des droits de l’homme, qui dénoncent un retour en arrière. « La réforme renvoie la législation à une époque proche de la dictature franquiste et éloigne l’Espagne de la plus grande partie de l’Europe en matière de droits des femmes », écrit un collectif d’associations qui appelle à manifester dimanche à Madrid.

Le gouvernement socialiste, au pouvoir en Espagne de 2004 à 2011, avait fait voter en 2010 une loi autorisant toute femme à avorter jusqu’à 14 semaines, et jusqu’à 22 semaines dans les cas de « risque pour la vie et la santé » de la mère ou de « grave malformation du foetus », et sans limite de temps, sur avis d’un comité d’éthique, dans les cas les plus graves. La précédente loi, en vigueur depuis 1985, ignorait la notion d’avortement libre et n’autorisait à avorter qu’en cas de viol, de malformation du foetus ou de « danger pour la santé de la mère »

Source: 7sur7.be

10 commentaires

  • vanvoght

    je reve ……. ils n’ont que ça a penser les politicards espanche ?????
    benji , t’est en baisse de forme .

    • Je le sais mais à quoi bon me le rappeler…. Au fait, pourquoi dis-tu ça?

      • vanvoght

        ne m’en veux pas , mais j’ais tellement besoin d’infos qui nous diraient que le monde change , que les greques se revoltent que les espagnoles prennent les armes etc ……
        mais bon , je sais tu ne peu inventer ce qui n’arrive pas .
        bon courage l’ami et merci pour ce que tu fais .

  • Bouffon

    Pfff économiser maintenant 1000.- d’avortement pour en perdre des centaines de millier de francs plus tard.

    Madame vous voulez un beau bébé ?
    Non, moi je le veux moche, cul-jatte, avec un lourd handicap mentale, c’est possible ?

  • Sacrifier l’avenir d’une famille et l’argent de la sécurité sociale ( = l’argent de tous ) pour le confort intellectuel de quelques bigots ! Et ce alors qu’il y a 7 milliards d’êtres humains en trop sur cette planète ? Quelle honte !

  • Sunnymoon

    Retour en arrière vers l’obscurantisme et le déni des droits des femmes….
    C’est effrayant…

  • silex

    facile après de trouver des malformations là où il n’y en a pas.

  • Alberto

    Superbe jackpot pour l’industrie médico-pharmaco-criminelle.
    Tout le monde médico-industriel au tiroir caisse.

  • france

    25% de chômage et il pensent à ça…

    c’est lui qui va permettre une vie normale, un travail à ces enfants.

    et c’est cathos qui ont toujours béni les armées partant à la boucherie, tout en pronant le respect de la vie : c’estn’importe quoi !

    ferait mieux de se préoccuper de leurs prêtres pédophile et des magouilles de l’opus dei