Paris et Berlin promettent de tout faire pour protéger l’euro

De belles paroles qui se veulent rassurantes auprès des « mal-informés » mais qui trahissent  la mauvaise foi généralisée face à la réalité des événements! Lorsque le couple franco-teuton Hollande-Merckel déclare qu’ils vont TOUT faire pour protéger la zone euro, c’est bien sur sans aller à l’encontre des agences d’escroquerie de notation qui dégradent à la pelle, sans aller à l’encontre de la finance en général dont la Goldman Sachs qui est responsable de la crise de 1929 et qui l’est également de celle-ci, ce n’est même pas en dénonçant les banques qui ont été sauvées un nombre incalculable de fois et qui en profitent allègrement… On en revient encore une fois à la chanson de Dalida « paroles… paroles… ». L’Europe ne sera pas sauvée en laissant en place ces pions qui n’ont pas pour but de conserver cette devise indéfiniment…

François Hollande et Angela Merkel se sont déclarés vendredi déterminés à « tout faire » pour protéger l’intégrité de la zone euro sur fond d’informations faisant état d’un plan préparé par la BCE et les pays membres de la monnaie unique pour limiter l’envolée des taux d’intérêt de l’Espagne et de l’Italie.

Le président français et la chancelière allemande, qui se sont entretenus par téléphone, se sont dits « fondamentalement attachés à l’intégrité de la zone euro ».

La France et l’Allemagne « sont déterminées à tout faire pour la protéger », lit-on dans un communiqué où les deux dirigeants « réaffirment la nécessité d’une mise en œuvre rapide des conclusions du Conseil européen des 28 et 29 juin derniers ».

« Les Etats membres, comme les institutions européennes, chacun selon ses prérogatives, doivent remplir leurs obligations à cette fin », poursuit le texte.

Selon Le Monde de vendredi, qui cite des « sources » non identifiées, la Banque centrale européenne (BCE) prépare une action concertée avec les Etats membres de la zone euro.

Prié de réagir à ces informations, le ministère français de l’Economie s’est refusé vendredi à tout commentaire.

Le président de l’Institut de Francfort, Mario Draghi, avait envoyé un signal fort mardi en déclarant que la BCE était prête, dans le cadre de son mandat, à faire tout son possible pour assurer la pérennité de l’euro, évoquant notamment des mesures pour faire baisser les coûts de financement de certains Etats.

L’envolée des coûts de financement de certains pays de la zone euro peut entrer dans le cadre du mandat de la BCE si elle freine la transmission de la politique monétaire à l’économie, avait-il dit à Londres.

« Dans le cadre de notre mandat (…), la BCE est prête à faire tout ce qu’il faudra pour préserver l’euro », avait-il expliqué. « Et croyez-moi, ce sera suffisant. »

Source et article complet sur Reuters

26 commentaires

  • Bouffon

    La solution existe, mais elle relève de l’impossible.

    Il suffirais de faire une confédération Européen ainsi elle pourrait encore injecter 10 Trds avant d’être au même niveau d’endettement que les USA.
    Mais quel politicien est prêt à faire des journées de 12h pendant plusieurs mois afin de parvenir de mettre d’accords 27 pays et rattraper 10 ans de retard. Mais surtout quel socle culturel avons nous à partager ?

    Ferrais mieux de séparer les banques d’affaire, des banques de dépôt ainsi elle pourrait faire faillite sans tout emporter sur leur passage.

    • Alex

      pour que ça recommence quelques années plus tard. faut pas tomber dans leur piège de mondialisation à la c**, tout est orchestré par des néolibéraux qui parlent de leur nouvel ordre mondial mais sans expliquer ce que c’est. moi j’vais te dire, c’est l’ouverture mondiale du marché qui passe par l’acceptation générale du peuple qui fait confiance à leurs dirigeants qui vont leur dire « faites nous confiance, c’est la solution ». Grâce à tout ça les multinationales vont pouvoir délocaliser, sous payer les employés (un jour ils arriverons bien à le supprimer le smic haha !), et ils contrôleront tout l’argent de la planète. Et est-ce que l’élite de l’économie va utiliser l’argent à bon escient ? bah non ça sera pour eux et nous on l’aura dans l’baba.

      • Alex

        et le coup de séparer les banques de dépôts et d’affaire tu crois que les banques vont vouloir ? si elles n’ont plus de réserve fractionnaire elles pourront plus faire de crédits et qui dit pas de crédits, dit pas d’intérêts…

      • Bouffon

        Les banques sont opportunistes, si c’est le seul moyen pour elle de se débarrasser des actifs pourris sans faire faillite c’est ce qu’elle feront, d’ailleurs au States ça à déjà commencer. Autrement tu fais une « Bad Bank » mais tu risques à coup sur un procès de la SEC.

        Quand à la réserve fractionnaire, elle est offerte à toutes banques qui commercent avec les banques centrale, Mais elle n’existe plus vraiment depuis les accords de Bâle. Puisque le levier est bien en-dessous des possibilités qu’offrais le fractionnaire.

    • Frane

      L’intégrité de la zone euro ?????????????

      Ils sont tellement intègre que les loups n’hésitent pas à se bouffer entre eux : Grèce kaput, Italie kaput, Espagne kaput, Portugal kaput etc etc…

      Ben elle est vachement intègre la zone euro. Pour eux c’est, faisons tomber nos partenaires afin qu’ils nous aident mieux.
      Nous c’est FMI, BCE, Bruxelles quoi ! Et j’en passe !

      Bah…..

  • Bouffon

    Voilà les projections du FMI pour l’Europe.
    http://www.marketoracle.co.uk/images/2012/Jul/072112-04.jpg

    Trois lignes en pointillé, celle du haut c’est si le pays ne fait rien, celle du milieux si elle entreprendre des mesures comme elle le fait depuis 5 ans et celle du bas, les mesures qu’elle devrait prendre.

    Remarquez que pour la Grècem le FMI considère que rien n’as été fait et que rien ne serras entrepris.

  • Le Précurseur

    10 trilliards d’euros??? et où iraient-ils chercher des sommes pareilles? On ne peut pas fabriquer des billets à l’infini, c’est impossible et inflationniste, celà avait déja été fait en France juste avant la révolution Française et on a bien vu ce que celà a donné !!! Et d’ailleurs si c’est possible de le faire pour renflouer les banques et les états, il n’y a qu’à le faire pour chacun de nos comptes bancaires et celà relancera aussitôt le pouvoir d’achat de tous et le redémarrage de l’économie… Non? et pourquoi çà ne fonctionnerait que dans un sens?…

    • Bouffon

      Les States, c’est 300 millions d’habitant 16 Trd de dette.
      L’UE, c’est 500 millions d’habitant et 0 de dette.
      Ça laisse pas mal de marge.
      T’as jamais entendu parler des Euro-Bunds ?

      Donc avant de parler de presse à billet, comprends déjà comment fonction les obligations des villes des communes, des régions et des pays. Tu verras qu’en Europe, il en manque une couche.

      Donc à la place de vous faire imposez une fédération via l’urgence d’un catastrophe économique engendrez par les mêmes incapable et leur lâché de pognon pour gagner du temps. Il vaudrai mieux dépensez autant pour aboutir à une confédération. Ça coute moins chère en argent et en problème politique.

      • amas

        Et les dettes par État?
        Et pourquoi pas créer un État mondial, l’U.T. l’union terrienne ou l’U.M. l’union mondiale, comme ça on pourra continuer à s’endetter (argent-dette) après des banksters?
        Et pourquoi pas une organisation stellaire avec les marsiens et les vénusiens, pour créer une entité qui pourrait s’endetter auprès des banksters?
        Et pourquoi pas la fameuse U.U. ou une U.I.S. l’union inter-stellaire, l’union universelle pour que notre cosmos puisse également s’endetter auprès des banksters?

      • Bouffon

        « States » tu traduis comment toi ?
        Ensuite, Y’a déjà une banque mondiale le FMIm y’en a même deux si on compte la BRI.
        Pour finir, le but à la base c’était de faire un communauté européen pour sortir de l’Hémogénie américain, mais si je crée un multinationale pour contrée Nestlé et que je n’ai pas de banquier alors j’ai rien crée.

      • engel

        Bien oui,

        C’est jutement le principe de fonctionnement d’un futur  » NOM »…
        Alors pourquoi s’en priver !

      • Bouffon

        Alors faudra aller jusqu’à la misère pour que les gens comprends qu’elle se partage pas ?

  • Mathieu

    Du flan, des stupidités et des mensonges. C’est le miracle de l’Europe, une machine administrative au fonctionnement bien trop lent et trop complexe, totalement anti-démocratique parce qu’on n’est JAMAIS consultés, on n’est dirigés par des technocrates, « spécialistes » des problèmes à gérer; on justifie ça au nom de l’urgence économique, de toute façon ces questions sont trop compliquées pour nous, petits moutons stupides. Il suffit de 30 minutes à chercher l’info -sur n’importe quel sujet- pour se rendre compte qu’on nous serine des âneries à longueur d’année. Mais c’est rien, rendors-toi Français moyen, c’est sûr qu’entre l’Euro 2012, le Tour de France et les JO (ça coûte rien hein, la sécurité pour les JO, la Grande Bretagne n’avait jamais qu’une dette équivalente à 950% de son PIB en janvier). Du pain, des jeux, et n’oubliez pas votre pioche pour aller chercher votre nourriture dans la forêt l’hiver prochain.

  • domdom26

    DE toute façon cela ne ferra que le vingtième fois ou ils nous dissent la même chose ! ! ! ! ! ! donc ont continu le scénario

    1 ) on donne l’argent au banques qui s’en mettent plein les poches

    2 ) et nous le PEUPLE ont dit  » amen  » ont payent ….

    Il y a une chose qui serais bien c’est de faire la grève des impôts , puisque ces monsieur de l’assemblé national ne veulent pas nous dirent ce qu’ils font de leur enveloppe qu’ils touchent tout les mois d’un montant de 9000 euros , alors que cet notre argent , nous , nous devons rendre des comptent ALORS POURQUOI PAS EUX en faisant cette grève ils commencerais a réfléchir enfin ceux qui peuvent bien sur .

    AMICALEMENT A TOUS

  • EGO

    oui ils vont protéger l’euro jusque notre dernière goute de sang.

  • Pikpuss

    Est-il exact que pour toute nouvelle création d’Euros il faut une garantie de la Banque Fédérale américaine ?

    • Bouffon

      Non pas du tout, la BCE ne peut pas imprimé d’Euro c’est pour ça qu’elle ne peut pas parer l’attaque sur les marchés de sa zone. Contrairement aux autres pays souverains sur leur monnaie qui impriment à tout va pour dévaluer leur monnaie. Ceci pour relancer leur exportation et leur permets de racheter à bas prix tout les belles entreprises européen.
      Par contre la FED prête à tout va des dollars à la BCE pour lui permettre de rester à flot afin d’éviter le crash de la zone US. comme c’est des prêts et qu’il doivent être rembourser il ne sont pas considérer comme de la création monétaire c’est cette astuce que la BCE utilise depuis 2008 en l’usant jusqu’à la corde. Car fatalement on se rapproche de plus en plus de l’échéance ou les prêt dépasse le montant que la BCE peut remboursé. Mais comme c’est un banque centrale elle peut encore avoir des facilité de prêt de la part du FMI et des autres banques centrale comme conclus lors de l’accord de lutte contre la crise réalisé pendant le crash de l’été 2011. Parce qu’en faites les banques centrale on quand même une réserve à la BRI calculé en lingot d’or qui lui se réévalue au fur et à mesure de la chute des marchés et des injections monétaire.

      le noeud du problème est là. Plus tu injecte de pognon plus tu gonfle artificiellement les PIB via le bilan des banques et des assurances, plus tu fais d’austérité plus tu déprécie le PIB vue que la consommation et les exportation baisse. C’est comme ça qu’il gagne du temps.
      Mais l’un ou l’autre fait monté le prix de l’or. c’est comme ça qu’il gagne le pognon qu’il peuvent pas dégagé en dépréciant la monnaie.
      Car on nous fait croire que l’or ne vaux plus rien parce que c’est le PIB qui le remplace, mais dans les garantie des banques centrale ne repose pas sur des actions comme devrait l’être un système basé sur le PIB, mais sur des lingot d’or.

      Hors que tu fasse baisser le prix de l’argent ou que tu fasse monté le prix de l’or ça reviens au même. Au finale les salaires baissent et les prix augmentent, c’est le plan choisis par nos Élites.

      D’ailleurs on le vois bien, un bonne bière, un bout de pain, un bout de fromage et un bout de saucisson. Bref ce que nos ancêtre appelait un repas pas chère vaux maintenant plus chère que le plat du jour au restaurant.
      Exactement comme le péteux sont devenu plus chère que les pâtes alors que c’était le repas du pauvres pendant des siècles et qu’il y a plus de boulot et moins de rendement au m2 pour faire des pâtes que pour faire de péteux.