La Belgique louera la prison de Tilburg (Pays-Bas) une année de plus

Quand il n’y a plus de place, il n’y a plus de place! Plusieurs techniques peuvent être alors adoptées, emprisonner moins et faire preuve de laxisme comme dans un certain pays dont je tairais le nom, ou arrêter de mettre en prison! La Belgique délocalise ses détenus, c’est une option comme une autre…

© reuters.

Les Pays-Bas sont prêts à louer l’établissement pénitentiaire de Tilburg pour une année supplémentaire à la Belgique, qui connaît des problèmes de surpopulation carcérale. Le secrétaire d’Etat à la Sécurité et la Justice néerlandais, Fred Teeven, répond ainsi au souhait de la Belgique, a indiqué l’agence de presse néerlandais ANP jeudi soir.

Des rendez-vous doivent encore être pris afin de déterminer les conditions précises de la location jusqu’au 31 décembre 2013.

Mi-avril, la ministre de la Justice Annemie Turtelboom avait déjà indiqué que la Belgique incarcérerait des détenus à la prison de Tilburg après la fin 2012.

Tilburg est louée par la Belgique depuis le 1er février 2010. La période de location courrait sur trois ans, avec la possibilité de prolonger celle-ci d’un an.

Quelque 650 détenus belges résident actuellement à la prison de Tilburg.

Source: 7sur7.be

10 commentaires

  • le site Internet belge http://www.democratie.be.ma avait proposé le 6 avril 2012 ( article encore accessible sur le site ) une solution assez simple pour désengorger les prisons ( il faut savoir que les prisons belges sont occupées par plus de 42 % de prisonniers d’origine non CEEE ).
    Pour les récidivistes, quand on les attrape, les menacer de la peine maximum, non compressible, mais leur permettre de fuir hors zone Schengen A LEURS FRAIS , où ils ne seraient pas rechercher. Cela permettrait aux canadiens, japonais, russes, albanais, etc… de rester dans une zone de sécurité d’où ils ne pourraient plus opérer en Europe. Par contre, dès qu’ils reviennent, case prison immédiatement, car condamnation par contumace, donc maximum automatique. De même, en primo délinquance, au lieu de prononcer des petites peines assorties du sursis, prononcer immédiatement des peines maximum non compressible, assorties du sursis, comme d’habitude, mais dès qu’on te reprend….
    ( Attention, le site précise que cette mesure ne s’appliquerait pas aux assassins, mais seulement aux voleurs, escrocs, délits de roulage grave, etc…). Cette mesure aurait l’avantage de permettre d’importantes économies, de frais de justice, de détention, de réinsertion, de sécurité sociale, de chômage, etc… . Une partie des moyens dégagés devrait néanmoins être consacrée à la « surveillance » du milieu.

    • Chègoku Chègoku

      Dangereux comme solution (je suis belge).

      Aucune garantie que le condamné quitte réellement l’espace Schengen ou qu’il n’y revienne très vite. Il aura beau être en situation délicate, ça n’empêchera pas de se balader illégalement et de continuer ses méfaits.

      Je suis plutôt partisan pour qu’ils effectuent la peine dans leur pays. Il faut négocier des accords avec ces pays car au final ce sont leurs ressortissants, à eux de s’en occuper. Et franchement, une dizaine d’accords seraient suffisant vu que les criminels étrangers enfermés viennent souvent des mêmes pays.

      • C’est bien pour ça qu’ils ( democratie.be.ma) précisent qu’une partie des moyens doit être consacré à la surveillance du « milieu ». Si vous étudiez un peu la crimino, vous vous apercevrez que: 1) les malfrats restent souvent dans le même environnement ( quartier, parents, anciens complices, ancien co-détenus) 2) les évadés sont généralement assez vite repris.
        Ca ne marche pas avec les terroristes qui connaissent les principes de la clandestinité, mais pour les petits malfrats, les indices sont toujours les mêmes: GSM, compte bancaire, visites aux amis, appel de même numéros à l’étranger, etc… .
        Les surveiller à l’aide d’indics bien rémunérés et de moyens d’investigation électroniques coûterait bien moins cher que les incarcérer. La négociation d’accord avec des pays d’origine marche mal car ces pays n’ont pas non plus envie de récupérer les individus, mais ils ne peuvent pas empêcher le retour de nationaux non signalés ( là est le point crucial de l’idée: signalement limité à Schengen ). Les détails du plan sont secrets mais connus des animateurs du site, mais il faudrait les payer pour les connaître, malheureusement. En politique, comme en recrutement de personnel: qui veut peut…mais faudrait vouloir !

      • N-Lord N-Lord

        J’ai un soucis avec ça. Dire que les prisons sont surpeuplées d’individu étrangers peut permettre l’exploitation de ces chiffres à des fins de politiques haineuse.
        Si tu dis à un de mes voisins « il y a beaucoup de Marocains dans les prisons belges » eux ils comprennent « les Marocains sont des truands ».
        Je crois que ce qu’il faut cesser de taire, c’est la tournure qu’a pris l’immigration en générale, c-à-d une tournure politique (invasion de radicalistes).
        Si vous êtes un « bon père de famille » (il existe de très bon « citoyens » punk, skin, africain, flic, plombiers, catho, musulman,….liste non exhaustive) préfèreriez vous vous délocaliser de 3000km pour vivre sur une allocation ou préfèreriez-vous démarer quelquechose sur place, chez vous, dans votre patelin où qu’il soit afin de promettre un avenir meilleur à vos enfants?
        Bref, je crois que l’immigration ne concerne plus que les trous de balles et les bons à rien, les autres font tomber leurs gouvernents et bâtissent un avenir à leurs mômes.
        Bref l’immigration n’est plus ce qu’elle était, c-à-d une formidable dynamique vers la pluri-culturalité, les lois devraient s’adapter.

      • Je crois que le souci est avant tout de l’ordre de l’économie politique. Certes, une très grande proportion des immigrés qui travaillent chez nous sont des pères et des mères de famille responsables qui travaillent dur et méritent l’estime de leurs collègues et voisins. Néanmoins, il faut se faire une raison: nos pays sont au fond du gouffre ne peuvent plus se permettre le luxe de supporter et financer les délinquants et les exploiteurs de notre sécurité sociale. Délinquants et réfugiés illégaux ont presque plus d’avantages et de protection que les autochtones! Je crois que le propos des gens de ce site internet est avant tout un acte de bonne gestion: s’il existe un moyen « élégant » de pousser des « ayants non-droit » coûteux et préjudiciables à l’exil, employons le ! Les non européens peuvent bénéficier de ces mesures de clémence, qu’ils en profitent, pour les autres, malheureusement, c’est déjà trop tard !
        Et quand certains politiques proclament que  » nous avons besoin de l’immigration  » pour occuper certains postes, permettez moi de joindre ma voix aux centaines milliers de sans emplois qui vivent chez nous ! les employeurs sont de petits difficiles qu’il serait temps de mettre au pas: en recrutement, comme en politique:  » Qui veut peut ! « 

      • QRN sur Bretzelburg

        « les employeurs sont de petits difficiles qu’il serait temps de mettre au pas … » Je rêve ???

        Qu’avez vous fait pour créer de l’emploi, VOUS ????
        Vous pensez sans doute que c’est « facile » a gérer?

        Signé: Chef d’entreprise que j’ai créer en 1989.

  • Roland

    Résultat de + de 30 ans de pouvoir socialiste. « Belgique terre d’acceuil »..La petite Belgique (30.000 Km2) bat tous les records d’acceuil. Acceuil sans conditions, meme pas celle de parler une des langues du pays favaorisé par les socialistes par électoralisme. Record aussi du regroupement familial, de la naturalisation (40.000 immigrés deviennent « Belges » chaque année, les demandeurs d’asiles vu les recourts et les avocats « Pro déo »payés par le citoyen font trainer les décisions et puis, le pouvoir socialiste régularise les immigrés et illégaux en masse : (80.000 en 2010).Les refoulés recoivent simplement un ordre de quitter le territoire, bien sur, ils ne le font pas, mais pas de poursuites judiciaires, ils manifestent et occupent les batiments privés et publics en attendant une nouvelle régularisation d’illégaux.L’immigration en Belgique est une immigration passive, moins de 50% des immigrés maghrébins travaillent, pour les femmes, c’est 75 % qui sont sans emploi.Dans de telles conditions et vu le laxisme gaucho bobo, la criminalité explose, 80 % de la nourriture servie en prison est halal, 1/3 des plus de 11.000 détenus peuplant les prisons sont en séjour illégal, pas pour le séjour illégal, mais pour avoir commis des délits.Bruxelles, 19 minuscules communes ou la criminalité explose, les socialistes mettent les immigrés en force sur les listes électorales pour profiter des votes ethniques et rester au pouvoir. Certaines communes sont majoritairements aux mains des immigrés, a Molenbeek, le bourgmestre a déjà imposé la nopurriture Halal dans les écoles publiques! Mais le peuple belge semble commencer à se réveiller… à suivre…

  • Master Anderson

    Le jour ou on arrêtera de mettre en prison les drogués et accros aux substences illicites( vu que c’est pas leur place, ils ont besoin daide pas de punition, si quand même un peu mais pas la prison quand même.). On se rendra compte que les prisons serons vides, très vides, si vides que nous les louerons tous…

  • BLEU CERISE

    Delocaliser les prisons belges aux PAYS BAS…ils ont pensé aux SEYCHELLES ? C’est n’importe quoi! il existe des solutions beaucoup plus efficaces: louer un camp de prisonniers dans la région de PERM ( NORD- SIBERIE) ça c’est efficace .La place ne manque pas,pas de cellules surchargées, la nature, et on ne s’évade pas, et pour ceux qui en reviennent, pas envie d’y retourner !

  • NELISSEN

    degelace de louer un prison pour 30millon d euros et que ici on a besoin de l argent pour nous les belge
    ne parlons de la direction et du spy de tilburg aucune communication avec les detenu ils font mal leur travail

    leur demande toujours par ecris meme pour les visite
    nourriture deguelace
    on parle le flamand tandis il y a detenu que parle le francais donc comprend rien