Renversant de révélations insupportables : L’AGROTERRORISME…

Encore des révélations??? on ne sait pas tout depuis qu’on en parle?? Lisez le Codex Alimentarius….. c’est édifiant! :( !!

Cette article est promotionnel, pour la présentation du livre de M. Tarrier.

Titre initial :
Renversant de révélations insupportables : L’AGROTERRORISME DANS NOS ASSIETTES vient de paraître !

L’agriculture et sa logique de mort

Comment le monde paysan s’est laissé pervertir par celui des affaires, au détriment de la santé publique et de l’environnement. Un portrait peu flatteur de l’agriculteur et de sa logique de mort. Un impitoyable règlement de compte avec les paysans voyous.

En rage contre l’agriculture mercenaire des industries chimiques et contre le paysan bourreau des animaux, j’ai écrit ce livre l’automne dernier. Après quelques batailles avec « les censures », il vient de paraître.

Le monde agricole ne va guère apprécier cette dénonciation et le rejet, pour première fois global, de ses pratiques spécistes et pesticidaires : cruauté envers les animaux, consommateurs pris pour des cobayes et chaque fois plus exposés aux empoisonnements chimiques (dont les exploitants agricoles sont eux-mêmes les victimes kamikazes !), détérioration de la qualité biologique des sols, gestion courtermiste et éminemment capitaliste alors que l’agriculture demande évidemment une démarche respectueuse dans un souci d’avenir. La FNSEA, vecteur de l’horreur agricole française, cherchera à interdire la publication. 

Ce livre est dédié aux animaux non-humains qui souffrent plus et davantage depuis l’avènement de l’agriculture industrielle et de son corollaire l’élevage concentrationnaire, ainsi qu’aux victimes humaines des produits agricoles pétris de résidus chimiques. Mais pas seulement. Je le dédie aussi à la pétro-tomate sans saveur, au poivron en deuil de son sol, à la pomme de terre aux gènes de poulet, de phalène, de virus et de bactérie, au maïs aux gènes de luciole, de pétunia, de blé, de scorpion, au riz aux gènes de haricot, de pois, de bactérie et d’humain, à la fraise-melon et au melon-fraise ou kiwi, à la banane empoisonnée, à l’abricot qui ne murira plus, à la cerise qui pourrit rien qu’en la regardant. Et à tous les « fruits » de notre antimonde aux terroirs perdus.

Alors, les cancéreux potentiels que nous sommes, avant de passer à table, feraient désormais mieux de se souhaiter « bonne chance » que « bon appétit » !

S’il est plus question que jamais de faire payer les pollueurs, il serait grand temps de présenter la facture qui revient aux gangsters de l’agrotoxique.

L’agroterrorisme dans nos assiettes dit très fort ce que tout le monde pense tout bas !

« La vie avant la domestication. L’agriculture était en fait largement une vie de plaisir, de contact avec la nature, de sagesse des sens, d’égalité sexuelle, et de bonne santé. »John Zerzan

L’AGROTERRORISME DANS NOS ASSIETTES

Michel Tarrier, 256 pages, Éditions LME

Commander le livre chez Amazon, Fnac ou l’éditeur :

http://www.amazon.fr/Agroterrorisme-dans-assiettes-Michel-Tarrier/dp/2360260391

http://livre.fnac.com/a3995918/Michel-Tarrier-Agroterrorisme-dans-nos-assiettes

http://www.lamaisondeditions.fr/livre-agroterrorisme-tarrier.html

Auteur Michel Tarrier

Source: Notre-Planète-Info

Relayé par Jacques pour TerreSacrée

26 commentaires

  • Tex

    Merci pour l’info!!

    Vais acheter ce bouquin dès qu’il ne sera plus en rupture de stock…
    Ou bien j’attends et je l’achète sur un vide grenier…

  • Sholva

    « De chaque acte découle une conséquence ! Si vous achetez ce qui est superflu, vous vendrez bientôt ce qui est nécessaire. » ( Benjamin Franklin )

    http://levigilant.foro-argentina.org/t15p45-depopulation-via-les-ogm-les-pesticides-la-deforestation-et-la-pollution-de-notre-nourriture-et-de-nos-eaux

    On ne peut pas être plus explicite !

  • ratgana

    Ah ! Enfin, il est grand temps d’appeler un chat un chat : AGROTERRORISME car il s’agit bien de terrorisme dont on parle.

  • david

    et si au lieu de taper sur les paysans on essayait d’apporter des solutions alternatives aux différents problèmes … mais des solutions « écolo-financiéro-viables » . taper sur cette proffession à tous và n’est pas pour moi une solution. travailler main dans la mais avec eux, les chambres d’agricultures et les différents organismes sattélites en est une je pense.

    • engel

      Oui,
      Mais c’est la première étape indispensable pour une prise de conscience.

      • N-Lord N-Lord

        Cette vision de l’agriculteur victime m’est inconfortable, ils ont accepté de produire de la sorte en échange de promesse de fric….c’est leur cupidité qui les a, nous a, amené là, et en cela ils ne sont guère différents des autres humains.

      • Chègoku Chègoku

        Pas tout à fait d’accord.

        Car derrière ça il y a un consommateur qui fait ses choix et oriente les industriels.

        Si le consommateur préfère acheter 100 références merdiques pas cher que 10 références de qualité à préparer soi même. Personne ne pourra rien changer sauf le consommateur lui même.

        Personne ne force les gens à aller au super marché. Pourtant ils y sont plein au détriment des marchés et autres vendeurs à taille humaine.

      • engel

        Ouais,
        Sauf que l’on a et l’on continue à désinformer le consommateur.

        Crois-tu vraiment que l’agriculture chimique se serait développée. Si dés le début on avait dit aux consommateurs : « Légumes, un euro moins chère, mais attention, ces légumes provoquent le cancer ».

      • Zeitgeist Zeitgeist

        Complètement d’accord !!!

        Même le bio n’est pas 100% honnête……

        ABE

        Z.

      • Chègoku Chègoku

        Je pense que oui!
        Il suffit de voir le nombre de particuliers qui utilisent toutes sortes de produits chimique dans leur potager ou même dans leur gazon.
        Et pourtant ils savent.

      • Zeitgeist Zeitgeist

        Bonsoir à Tous !

        Saviez-vous que le logo AB issu d’agriculture biologique, utilise dans certains composte BIO des FARINES ANIMALES ?

        Saviez-vous que bcp de productions de tomates bio poussent hors sol avec les racines dans des mini terreaux ?

        Boosté pour compenser le manque de vie qu’il y a dans ses compostes…

        Vive une agriculture sans rien de rien rajouté !!! ;-)

      • Zeitgeist Zeitgeist

        J’ai omis de préciser que j’essaye d’acheter le + bio possible, mais en découvrant ce weekend une production de tomates  » AB » poussant dans de tous petits sacs en plastique « = pétrole, non ? ;-)  » …. et inscrit en gros, de couleur verte, la mention: « BIO » …

        Si ce n’est pas se foutre de notre gueule….

        Belle image du soit-disant paysan pratiquant une agriculture saine …..!!!

      • katia

        je suis tout à fait d’ accord. avec

        « Cette vision de l’agriculteur victime m’est inconfortable, ils ont accepté de produire de la sorte en échange de promesse de fric….c’est leur cupidité qui les a, nous a, amené là, et en cela ils ne sont guère différents des autres humains.  »
        je vis en normandie et je sais que pour eux les paysans, une seule chose importe, faire pousser a n’ importe quel prix, avec n’ importe quel moyen qq chose, a la limite n’ importe quoi… mais du rentable. On m’ a dit, qqn qui a visité les hangars bourrés de pesticides et autre chimiques.. que le nombre de barils entassés est considérable.
        Voir aussi le reportage/film… « la mort est dans le pré » sur Youtube…. de ceux qui parlent enfin car gravement malades de ce qu’ ils ont utilisé…

    • Tex

      Quelle utopie David!!
      Si tu crois que les chambres d’agricultures et les différents organismes satellites ont envie de changer quoi que ce soit!
      Les solutions, on les connait!
      Elles n’intéressent pas grand monde, ce qui les intéresse c’est le pognon, point barre.

      Ne pas taper sur les agriculteurs dis-tu?
      Et pourquoi? Ce sont bien eux qui les utilisent ces produits de la mort, ce sont bien eux qui empoisonnent le peuple, tuent la nature et torturent sans vergogne les animaux d’élevage non?
      Un seul mot d’ordre : PROFIT!!!

      Ah oui, bien sûr, maintenant qu’ils subissent eux-mêmes les conséquences de l’utilisation de leurs poisons, ils pleurent et ils ne veulent pas qu’on les accuse, ils ne veulent pas qu’on les ennuient avec ça… ils jouent aux victimes…

      Un peu facile il me semble!

  • L'Humain et les Etres Vivants d'Abord !

    @David, tu me sembles quelque peu dans l’utopie et le rêve… Les chambres d’agriculture, la FNSEA ne pensent qu’à une chose, AGRICULTURE DE MASSE, subventions de l’Etat (prime à l’abattage, prime à l’arrachage…. ON MARCHE SUR LA TETE… Avoir une prime pour abattre ses bêtes qu’on a rendues malades par nos conneries !)…. Tous ces gens sont asservis au pouvoir capitalistes et lobbystes tels limagrain, monsanto et consorts… Des solutions « écolo-financiéro-viables », il en existe, tu fais quoi de kokopelli ?… Regarde donc Solutions locales pour désordre global, tu verras, les solutions existent ! Mais elles n’arrangent pas nos capitalistes/lobbystes et tout le marché qui en découle… C’est un cercle vicieux qui fait marcher une économie entière sur TA VIE…. Un meurtre autorisé et pire, organisé par les gouvernements…. On tue à petit feu (ben oui, il faut que tu consommes avant, merde !)… Les solutions existent et on ne tape pas sur les paysans, on cogne pour dire qu’à un moment, ils savent qu’ils mettent la vie d’autrui en danger (la leur aussi)…. Quand tu vois les cosmonautes sur leur tracteur et que tu vas bouffer les fruits et légumes après, tu ne te poses pas de question ?… ALors en plus, pour t’affranchir eux, ils ne les mangent pas ces produits là… Ceux qu’ils mangent sont dans le petit jardinet devant la maison et non traités !…

  • gatsu

    Sisi on peux taper sur les agriculteurs crapuleux, tout ceux qui sont subventionné pour faire de la monuculture pompent notre argent par l’aval de la FNSEA et fabriquent un poison qui n’est pas interdit à la vente.
    Mais si on en est là, il faut aussi taper sur toute une population ignorante, et qui s’est jeté dans les villes parce que la vie à la ferme était trop dure… (voir le travail en usine si c’est mieux…)Et même à posteriori, la plupart ne comprenne rien et surtout veulent tout avoir sans effort autre que d’être un esclave…

  • mickye

    Que penser d’un agriculteur qui cultive des salades, 4 récoltes par an, et qui ose dire que ces salades là, il n’en mangera jamais ?

    c’est bon pour la masse mais pas pour eux, donc, ils savent ce qu’ils font !!!!!

  • fotoulavé fotoulavé

    J’ai été agriculteur, en maraîchage biodynamique, pendant 5 ans et ils ont tout fait pour me couler et j’ai coulé à pic.
    Ma première année de travail en tant que salarié à été pour essuyer la dette de la MSA.

  • ertalif ertalif

    En ce moment ce sont les moissons, tristes, tristes, un mec tout seul avec une moissonneuse batteuse +un tracteur et une remorque…TOUT SEUL!!!!
    Avant les moissons c’était du boulot, et de la joie et la fête tous ensemble, les jeunes, les- jeunes et les anciens et en plus le blé, il n’était pas empoisonné!!!

    QU’EST-QU’ON A GAGNé ??? avec l’agriculture productiviste??