Les gendarmes de la Vienne priés de réduire leur budget essence

Dans ce magnifique pays qu’est la France, c’est non seulement la crise, mais les caisses sont pratiquement vides quoi qu’en disent certains! Les gendarmes de la Viennes en savent quelque chose, il leur est demandé de réduire les kilomètres, de faire du co-voiturage au besoin, et d’utiliser plus le VTT et les semelles dans leur travail! Bref, pour les poursuites, ça promet… J’en profite pour inviter les gendarmes et policiers à venir témoigner si l’envie leur en prend pour nous éclairer sur la situation réelle dans laquelle ils travaillent.

Soumis aux restrictions budgétaires comme tous les services publics, les gendarmes de la Vienne ont été priés par note de leur colonel de réduire le budget consacré au carburant, de privilégier le covoiturage ou d’accroître les déplacements en VTT, selon ce document vu par un correspondant de l’AFP.

Dans cette note du 24 avril, révélée par le Courrier de l’Ouest, le colonel Christophe Jeanjean écrit viser à « rentabiliser chaque déplacement et (…) rationaliser les kilomètres parcourus ».

Au chapitre « liaisons », le colonel recommande « d’anticiper » les visites médicales, afin que le déplacement concerne « plusieurs militaires ». « Le covoiturage est toujours recherché ».

En matière de prévention de la délinquance, il recommande « d’accroître les services à pied et/ou en VTT », et de « limiter les kilométrages lors de services de police de la route ».

Le colonel prône aussi l’espacement des réunions entre responsables de la gendarmerie dans le département. Et en cas de transfèrement de détenu, il faut « privilégier le train chaque fois que possible ».

Au total, dans le cadre d’une « analyse rigoureuse », « les unités rendront compte pour le 1er de chaque mois (…), par véhicule, du volume de carburant consommé et des kilomètres parcourus ».

« Comme tous les groupements de gendarmerie de France, nous sommes soumis à des restrictions budgétaires et, à ce titre, nous avons été amenés à prendre cette note de service », a confirmé au correspondant de l’AFP un autre officier supérieur de la Vienne. « Mais il faut faire en sorte que l’opérationnel ne pâtisse pas de ces mesures d’économies », a-t-il avancé.

Dans les Deux-Sèvres voisines, le patron du groupement, le colonel Guillaume Jacquet, a indiqué au correspondant avoir reçu pour 2012 4% de dotation en carburant de moins qu’en 2011.

Le colonel Jacquet a trouvé des avantages dans ces inconvénients : « Les patrouilles à pied ou (…) à vélo, permettent de développer un contact de qualité avec la population ».

Et si, comme son voisin de la Vienne, il a dû mettre sur cales des véhicules vieillissants faute de moyens pour les réparer, il constate que, « comme il y a moins de véhicules dans les unités, les gendarmes doivent porter une réflexion accrue sur l’utilisation rationnelle des véhicules disponibles ».

Source: leberry.fr

12 commentaires

  • Un Passant

    C’est étrange. Je ne veux pas être offensant, mais j’ai parfois l’impression de lire de commentaires de chercheurs de vérité, et d’autres fois, comme ici, des intros d’une personne qui tombe dans le panneau. Peut-être le soleil ? Ou un « pousse commentaire » ? Ou peut-être que j’en demande trop, et que j’oublie que dans le titre du blog, il y a mouton…

    « mais les caisses sont pratiquement vides quoi qu’en disent certains! »

    Je ne crois pas que la question soit là. Pourquoi elles sont presques vides ? Le comprendre, en ne se contentant pas du discours du média de masse, ce serait un début de réponse.

  • Bouffon

    « les gendarmes doivent porter une réflexion » Ben la crise à aussi de bon côté… XXLPTDR

  • N°6

    Le même problème d’économie et de rationnement d’essence s’est déja posé, notamment en France, pendant la seconde guerre mondiale. Solution : le gazogène !

    Explication : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gazog%C3%A8ne
    et vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=j_d7Xb3L5Jo

    Certes, la « mise à feu » du moteur est assez longue et l’aérodynamisme des véhicules laisse quelque peu à désirer : mais en période de rigueur et d’austérité …

    Maintenant, il faudrait voir si le budget des délinquants, caïds, et autres revendeurs de fines herbes, ne serait pas, lui, par contre, en très forte hausse ? …

    • vanvoght

      trop genial ce vieux gazogene . je crain qu’ont y revienne bientot . mais apres tout ne serait ce pas LA solution ?
      ok , bien sur , sur une porsche , pas tres estetique hahahahha ………..

      • N°6

        Bonsoir à toi, Vanvoght

        C’est clair : une Porsche avec une cheminée, ça le fait pas trop !!! rires …

        Je me souviens avoir vu des photos de camions au gazogène de la 2e guerre mondiale, avec d’énormes cheminées d’au moins 2 ou 3 mètres de haut …

        Même si on revenait au gazogène, ils seraient encore capables de nous coller des taxes sur le bois ou le charbon … !!!

      • vanvoght

        t’as raison , ils en seraient bien capable . moi j’attend le jour ou ils vont me chopper avec mon huile de friture dans mon vieux diesel . ça vas chier .

  • coincoin

    En provence les avions de l’armée de l’air ne connaissent pas le rationnement je vous le certifie ! Ils n’ont jamais autant volé ! Ils s’entrainent pour piller notre ami l’Iran.

    Le peuple respecte la gendarmerie d’un vrai état démocratique, pas d’une république bananière.

  • Armaggedon

    Soyez rassuré, mon frère est dans la police : les restrictions ne concernent que la base. Au niveau supérieur les primes continuent de tomber en dizaines de milliers d’euros , ainsi que les voitures de service neuves utilisées pour des besoins personnels voir les départs en vacance et tout ce qui va avec , logements gratos et autre .
    http://www.bakchich.info/france/2009/04/08/une-discrete-note-de-bercy-et-de-linterieur-decrit-les-largesses-de-la-maison-poulaga-55052
    Une prime aux résultats de fin d’année qu’un directeur de la police pour un département peut dépasser les 40 000€.