TEDGlobal 2012 : L’humanité a toujours progressé en faisant circuler les idées…

Elémentaire!

La conférence TEDGlobal à Edimbourg vient de fermer ses portes. Le thème de l’année « l’ouverture radicale » était suffisamment large pour laisser s’exprimer une armée de scientifiques, d’artistes, d’entrepreneurs, d’activistes. 70 personnes se sont relayées sur scène. Voici quelques bons mots :

«La transparence est l’idée du XXIème siècle la plus puissante, dangereuse et incomplète » Parag Khanna, Politologue, Inde/USA

« L’hôpital est triste, l’hôpital est fou. Je suis Dieu ou alors je l’ai été ». Elyn Saks, sur la schizophrénie.

« La magie est une excellente manière d’anticiper la courbe de la réalité ». Marco Tempest, illusionniste, Suisse

“TED est l’Eglise de l’optimisme. Vous adorez la complexité. Votre problème c’est que vous n’arrivez pas à concevoir l’ambiguïté ». Ivan Krastev, Politologue bulgare.

“Le monde élémentaire dans lequel nous vivons est l’obscurité de notre corps » Antony Gormley, Sculpteur, Angleterre

“L’enseignement qualifié est devenu disqualifiant » Shimon Schocken, Professeur, Israël.

“Nous ne voyons jamais réellement les choses. Nous ne voyons que ce qu’il a été utile de voir dans le passé ». Beau Lotto, Angleterre, chercheur en neurosciences

“Il nous faut construire des ponts. Pas des murs.” Amiral James Stavridis, Commandant des forces armées en Europe.

« Nous sommes des révolutionnaires cosmiques » Jason Silva, Venezuela / USA, vidéaste.

« L’entrepreneur est un paranoïaque productif » – Karen Thompson Walker – écrivain, USA

“Les connaissances viennent de nos sens, elles développent nos sens qui à leur tour les étendent. Arrêtons donc de faire des applications pour nos téléphones. Construisons des applications pour nos corps » Neil Harbisson, Angleterre, Cyborg.

“Avec la consommation collaborative, nous ne consommons plus seulement pour faire aussi bien que nos voisins mais pour connaître nos voisins ». Rachel Botsman

« Dans les 15 prochaines années, 50% de la croissance économique mondiale proviendra des villes de pays en développement » – Robert Neuwirth – Journaliste, Angleterre

« Réveillez vous ! Vos animaux domestiques sont plus heureux que vous » – Ruby Wax, comédienne, USA

“Le 21ème siècle ne nous est pas familier. Du coup, nous passons notre temps à appliquer les lois d’un monde qui n’existe plus ». Eddie Obeng, professeur, USA

« Je suis tout à fait contre les thèses de Singularity. Je suis un être humain et pas une application. Je veux avoir des problèmes existentiels ». David Rowman, Rédacteur en chef, Angleterre

« Aujourd’hui, un moteur de recherche peut décider qui va mourir et qui va vivre ». Marc Goodman, ancien agent de renseignements, USA.

« La culture scientifique n’a jamais été si peu répandue. Les défis relevant de la science sont énormes ». Laura Snyder, USA, Historienne

« La chorégraphie est un processus de distribution cognitif » – Wayne McGregor, Chorégraphe, Angleterre

“Etre ouvert à l’idée que la globalisation n’est effective que 10 ou 20% laisse de la place à l’idée qu’il pourrait y avoir des gains à attendre à davantage d’intégration ». Pankay Ghemawat, universitaire, Inde.

“Certaines personnes disent que changer les systèmes éducatifs revient à bouger des tombes. Vous ne pouvez pas compter sur les personnes présentes pour vous aider ». Andreas Schleider, directeur de PISA

“La chute du Mur de Berlin ne serait jamais arrivée si la Stasi avait eu les moyens dont disposent les compagnies de téléphone aujourd’hui ». Malte Spitz, homme politique, Allemagne

« le hardware (les processeurs, les cartes mères) est devenu un morceau de culture à partir duquel chacun peut créer, comme un poème ou une chanson « , Massimo Banzi, Italie, entrepreneur.

“Les activités d’Anonymous sont en fait du « foutage de gueule hyper coordonné » (ultra coordinated motherfucker). L’idée c’est qu’Internet jugera les opérations des gouvernements, des Etats et des institutions ». Gabriella Coleman – Anthropologue, USA/Canada

« Une idée impalpable mais peut-être à considérer : et si la société avait besoin des crises et du terrorisme pour changer pour de bon ». Jason McCue, Avocat, Angleterre.

« L’ouverture, seule, n’apportera pas le changement. L’ouverture est le point de départ. Nous avons besoin de courage moral ». Margaret Heffernan, entrepreneur, Angleterre

Auteur : Flore Vasseur

Source : tedglobal.blog.lemonde.fr

Article relayé par : kannie pour Sauve-la-Terre

7 commentaires