Selon une étude allemande, la plupart des préservatifs seraient cancérigénes

Et dire que certains pensaient qu’il fallait profiter des plaisirs simples que nous offraient la société jusqu’à ce que cela se casse la figure… Les choix se réduisent donc comme neige au soleil, c’est soit le cancer, soit le sida, soit le mariage et donc une belle-mère à la clé! Quand la vie est pourrie, elle est pourrie…

Les capotes donnent le cancer mais tout va bien…

L’Institut de recherches chimiques et vétérinaires de Stuttgart a annoncé vendredi, qu’il avait trouvé un agent cancérigéne la N-nitrosamine dans 29 des 32 types de préservatifs, testés dans des conditions simulées.
Les préservatifs, qui ont été conservés dans une solution de sueur artificielle, ont dégagé d’énormes quantités de N-nitrosamine imprégnant leur revêtement en caoutchouc. Les chercheurs ont mesuré des quantités de N-nitrosamine, qui étaient bien au-dessus des limites prescrites pour les autres produits en caoutchouc tels que les tétines pour bébés (!!!!).

La « N-nitrosamine est l’une des substances les plus cancérigènes qui soient » affirment les auteurs de l’étude.
« Il ya un besoin pressant pour les fabricants de s’attaquer à ce problème. »


L’étude affirme que la substance cancérigène est présente dans une substance utilisée pour améliorer l’élasticité du préservatif. Lorsque le matériau de caoutchouc entre en contact avec les fluides corporels de l’homme, il peut libérer des traces de N-nitrosamines.

Pas de risque immédiat pour la santé
 
Mais puisqu’il n’y a pas des limites prescrites de la N-nitrosamine pour les préservatifs, l’étude n’a pas provoqué la panique parmi les fabricants ou de rappel en masse des produits chez les revendeurs.
Les représentants des autorités locales ont déclaré que les utilisateurs de préservatifs ne doivent pas cesser d’utiliser des contraceptifs en caoutchouc sur la base des résultats de l’étude parce que la N-nitrosamine ne présente pas un risque immédiat pour la santé.
Le ministére social de Bade-Würtemmberg  a indiqué qu’il ne pensait pas « que cela présentait un risque. » Les autorités n’ont pas voulu divulguer le nom des fabricants concernés par crainte d’un litige.

Les fabricants devraient utiliser des substances alternatives

Mais l’Institut fédéral alllemand pour l’évaluation des risques a déclaré que l’utilisation quotidienne du préservatif expose les utilisateurs  à des niveaux élévés de N-nitrosamine, jusqu’à trois fois plus élevés que les niveaux naturellement présents dans les aliments.

Werner Altkofer, chef de l’Institut de recherches chimiques et vétérinaires de Stuttgart a déclaré que si la production de caoutchouc utilise généralement des produits chimiques qui peuvent exsuder de la N-nitrosamine, les fabricants de préservatifs pourraient contourner cet obstacle en utilisant des substances de remplacement plus coûteuses disponibles sur le marché et qui n’engendrent pas la substance cancérigène.
«Nous croyons que c’est aux fabricants d’utiliser des procédés de production alternatifs afin que la N-nitrosamine ne se forme pas dans des préservatifs», a déclaré Altkofer.
Il a ajouté que cela était techniquement possible du fait que les produits de certains fabricants n’ont pas montré de traces de l’agent cancérigène pendant les essais.

Beate Uhse ne veut prendre aucun risque

« Beate Uhse », la plus grande firme érotique d’Allemagne  a cependant  décidé de jouer la sécurité.
Peu de temps après que les résultats de l’étude aient étés présentés, le groupe a interdit les préservatifs aromatisés au chocolat dans sa gamme de produits. En effet, l’étude démontre que ces préservatifs avaient d’écrasants niveaux de N-nitrosamines.

Traduction Rorschach

Source originale : dw.de via leschroniquesderorschach

16 commentaires

  • Le préservatif, et son double effet casse couilles :D

    La dépopulation dans toute sa splendeur.

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Hello,

    Je ne suis pas grenouille de bénitier, mais je pense que le manque de fidélité envers son ou sa partenaire, est à ce prix, au même titre que le SIDA et les MST.
    De plus la libéralisation du sexe, a été une porte grande ouverte à la perversité, depuis lors elle fait partie de notre quotidien, publicité, médias, show, elle s’immisce dans les loisirs des enfants, bref la débauche.
    Cancer SIDA et MST(maladie sexuellement transmissibles) est le prix à payer, pour cette dérive gangréneuse.

    • Bigpit

      En même temps, si tu es fidèle mais que tu ne veux pas d’enfant tout de suite, qu’est ce que tu préconises ? Les produits chimiques (pilule)? L’abstinence ?

      • engel

        Ah non !
        Des capotes bio.
        En latex bio à l’ancienne…

        Ps : les grenouilles de bénitiers sont les pires. La tête dans l’eau, le cul à l’air…

      • morphéus morphéus

        Non, il te reste quand même la sodomie et la fellation…
        Enfin dans l’autre sens! :)
        De toutes façons, avec tous les perturbateurs endocriniens qu’on se tape, on sera bientôt tous stériles!
        La voilà la dépopulation en marche: on va tous crever avant l’age de la retraite sans avoir pu se reproduire…
        Eh, les grenouilles, vous la trouvez toujours pas un peu trop chaude, la flotte?

    • engel

      « Cancer SIDA et MST(maladie sexuellement transmissibles) est le prix à payer, pour cette dérive gangréneuse ».

      Ce n’est pas une dérive, c’est l’homme, c’est dans ses gènes.
      Depuis la nuit des temps, les maisons closes éxistent. Et quelque soit la société et la religion,l’infidélité est un fait avéré et très courant.

      Rien ne pourra changer cela.

      • morphéus morphéus

        Non, pas du tout, l’infidélité c’est culturel!!
        La syphilis, par exemple à été rapporté d’Amérique (petit cadeau des femmes amérindiennes aux occidentaux pour les remercier de leur viol, de la variole et de la rougeole qui les a décimé…). Elle a été un vrai fléau chez nous à cause de la généralisation de la prostitution, alors que chez les amérindiens, pas du tout ! Il n’y avait pas de prostitution chez eux, et pas non plus d’infidélité, car les couples pouvaient divorcer facilement, ou admettre un ou une troisième, voir une quatrième personne.
        On occulte trop souvent que la prostitution est un pur produit de l’occident: chez les grecs, c’était des prêtresses qui étaient respectées. Dans le monde romain, on les nommait « lupa », ce qui signifie louve, en français ; la mère de Romus et Romulus était une louve…
        c’est plus tard avec la chrétienté qu’elles sont devenues des « parias », et que le divorce a été interdit.

      • engel

        Pourquoi non ?

        Chez les amérindiens la syphilis étaient un mal banal, donc énormement de porteurs sains.
        Un peu comme chez nous le rhume, mais parcontre qui s’avère mortel pour les peuplades dites primitives.
        Donc chez eux aussi, rien n’empécher l’infidélité, car à fortiori, sans danger.

         » les couples pouvaient divorcer facilement, ou admettre un ou une troisième, voir une quatrième personne. »
        Et quelle est différence avec : « avoir des relations avec de multiple partenaires « de notre socièté moderne ?

        Et au fait, quel est le moteur fondamantal de la cul-ture ?

  • Karlinski

    Cela semble faire le buzz sur le net aujourd’hui
    pourtant rien de nouveau sous le soleil:
    2001:
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11759152
    2005:
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15672455

    Quelqu’un a juste déterré la deuxième, voila pourquoi on ne trouve pas la source sans la chercher soi-même dans ce cas.

    TOUJOURS citer la première source. Surtout dans le cas d’études scientifiques, les journalistes n’y comprennent rien. Merci!

    Ceci dit il serait bon de savoir ce qu’il est advenu depuis, notamment en matière de législation et d’évaluation du risque.

  • Piflop

    bah,préservatif ou cancer de la teube, le but rechercé est atteint

  • Vanhille

    Bah c’est simple je vais devenir lesbienne.

    • morphéus morphéus

      Ouai, comme ça t’as même pas besoin d’être stérile pour ne pas pouvoir te reproduire! :)
      La dépopulation à de beaux jours devant elle…

  • benoit

    J’ai adorez vos commentaires et l’étude, je ne suis un peu comme vous tous, mais on sait tous qu’il faut se proteger ! j’en ai trouvé un qui est sain et performant non concerigenes et qui est si fin qu’on garde toutes les sensations ! les Preservatifs de Yesforlov ! Je finirais sur le commentairelol de snowleaopart :
    Le préservatif, et son double effet casse couilles

  • Nertalis

    De toute façon qu’est ce qui n’est pas cancérigènes.
    Le moindre truc l’est.

    Arrêter les BBQ entre amis ça l’est aussi