Les JO militarisés de Londres évoquent le 1984 de George Orwell

C’est à se demander où est réellement passé le sport! Est-ce cela notre société actuelle? Une vie dans la peur de la probabilité, de la possibilité d’un attentat terroriste sans preuves réelles? Orwell nous à compté un monde de cauchemar dans ses livres, mais la réalité dépasse de plus en plus la fiction, cette société ne nous ressemble décidément plus…
Traduit par Hélios

Les JO de Londres prennent rapidement l’apparence et le ton d’une opération militaire terrestre, maritime et aérienne à grande échelle plus qu’un événement sportif international.

Avec des missiles sol-air stationnés au sommet d’ immeubles, des navires de la Royal Navy en alerte et des avions de combat et des hélicoptères de la Royal Air Force patrouillant les cieux de la capitale britannique, se dégage l’idée d’une nation en guerre plutôt qu’une occasion de fraternité internationale que les premiers Jeux étaient supposés incarner.

Les Jeux commencent dans tout juste deux semaines. Les tout derniers développements annoncés par le ministère de la Défense britannique sont un déploiement de 3500 hommes de troupes supplémentaires destinées à assurer la sécurité des 30 lieux accueillant les événements sportifs. C’est en supplément des 13.500 militaires assignés à la protection du public et aux équipes sportives, dans l’éventualité d’une attaque terroriste.

Le général britannique Sir Nick Parker, qui supervise l’organisation de la sécurité, a dit que l’un des contingents prévus peut faire face à un événement de  »type 11 septembre ».

Le déploiement de troupes dans et autour de Londres représente 7000 membres du personnel militaire en plus de ceux actuellement en opération pour la Grande-Bretagne en Afghanistan.

Ce nombre vient en plus des 10.000 officiers supplémentaires de police et de la division des gardes privés de sécurité. Il y a eu la révélation que le G45, la société privée de sécurité en contrat avec les JO, ne pourrait remplir ses conditions d’effectifs pour couvrir les Jeux ce qui a incité à un tout dernier enrôlement de soldats supplémentaires.

La militarisation des JO a été communiquée par inadvertance par un porte-paroles du ministère de la défense avec ces paroles : »La plupart des personnes que le public croisera au point d’entrée de n’importe quelle manifestation olympique sera désormais un membre actif des forces armées. »

Boris Johnson, le maire franc-tireur de Londres, a fait la déclaration suivante :  »Un maire prend le problème de la sécurité des JO extrêmement au sérieux, et avoir les meilleurs et les plus courageux hommes et femmes au monde à notre disposition pendant les Jeux devrait être une source de grand réconfort. »

HMS Ocean
Le plus grand cuirassé de la Royale Navy, le HMS (Her Majesty Service) Océan sera mouillé sur la Tamise à Greenwich, fournissant un centre de commande logistique durant la manifestation. Il donnera aussi une base pour des hélicoptères Lynx occupés par des tireurs embusqués pour des missions nuit et jour au-dessus de la capitale.

Des marins de la Royale sur des navires de patrouille et des canots pneumatiques sont également assignés au fleuve emblématique qui serpente à travers les repères historiques londoniens.

La RAF (Royal Air Force) fera également des patrouilles dans le ciel de la capitale avec des hélicoptères Puma et des avions de chasse Typhoon depuis les bases de Northolt à l’ouest de Londres et de Ilford à l’est.

Mais le déploiement le plus controversé a été l’installation de batteries de missile sol-air dans des immeubles d’habitation du East End pauvre et délabré de Londres. Leurs habitants ont récemment perdu une bataille juridique destinée à empêcher l’installation de ces batteries de missiles sol-air.

Hélicoptères Puma

Avion de chasse Typhoon

Batterie de missiles sol-air
Les principales communautés locale de la classe travailleuse ont objecté à la militarisation de leurs quartiers. Ils ont aussi remis en question la sécurité des habitants dans l’éventualité d’armes servant à descendre un avion soupçonné de générer une attaque terroriste. Un homme du coin a dit : »Que va-t-il arriver si nos maisons sont arrosées de débris ? »

L’invasion militaire des quartiers pauvres pour une durée de 4 semaines a servi à développer un sentiment de malaise envers le spectacle colossal. Des zones de l’est londonien comme Tower Hamlets et Waltham Forest se trouvent dans l’ombre de certains des lieux construits pour l’occasion. L’élaboration des JO, opérations massives de sécurité incluses, est estimée parvenir à une somme totale entre 20 et 40 milliards de dollars, payée pour la plus grande part par les contribuables. Cela dans une période d’austérité décidée par le gouvernement britannique se montant à 140 milliards d’économies pour les dépenses publiques.

Des communautés socialement démunies de l’East End de Londres ont subi tout le poids des diminutions du gouvernement demandées pour équilibrer les livres du Trésor en plein désarroi à cause des extravagants milliards de dollars pour le renflouement de banques privées corrompues.

Le chômage et le dénuement vivement ressentis dans des quartiers comme l’East End de Londres, fait que peu d’habitants auront les moyens de se payer une entrée aux JO, avec des billets allant chercher jusqu’à 3000 dollars.

En raison de la juxtaposition de cet événement fastueux et le parrainage tape-à-l’oeil des entreprises avec la terrible pauvreté tentaculaire de nombreux londoniens – sur une toile de fond d’opérations militaires et de surveillance à grande échelle, peut faire penser à l’ambiance inquiétante du roman dystopien de George Orwell, 1984.

L’histoire devenue classique d’Orwell d’un état policier autoritaire vient de s’installer en grande partie à Londres, devenue la capitale d’une province du super-état américain, Océania. La majorité d’une population indigente, les  »prolos », devaient se contenter de pubs minables et du vague espoir de gagner à la loterie, alors qu’un  »cercle restreint » régnait en maître sur les masses. Les prolos étaient gardés à leur place de servitude par les pouvoirs d’urgence et un état permanent de guerre. Il existe aussi plus qu’un soupçon dans le 1984 d’Orwell que l’état supposé de guerre et les attaques surprise d’ennemis anonymes étaient un stratagème de l’élite pour instiller la peur aux masses.

Avec une participation dirigeante du gouvernement britannique dans la  »guerre mondiale contre le terrorisme » de l’Amérique (appelée communément GWOT) [= Global War On Terror en anglais, NdT] et la preuve que les services secrets britanniques ont été de connivence dans les soi-disant bombardements de Londres de 2005, le 1984 d’Orwell semble de plus en plus comme la vie imitant l’art.

Le roman a été publié en 1949, un an après que les JO aient eu lieu à Londres. Ces Jeux se sont passés dans l’après seconde guerre mondiale quand la plupart des horizons londoniens montraient encore la dévastation de la Blitzkrieg (guerre éclair) de la Luftwaffe allemande.

En 2012, Londres va aussi ressembler à une zone en guerre, en raison de la  »guerre contre le terrorisme » simulée, amorcée par le gouvernement britannique et ses alliés américains à la recherche d’une domination intérieure et étrangère.

Finian Cunningham est correspondent de Global Research pour le Moyen-Orient et l’Afrique de l’est.

Source: fr.sott.net

31 commentaires

  • morphéus morphéus

    Ben les gars je crois qu’on arrive au bout… ça fait peur ce genre de truc! quand je vois ça je me dis que les « droits de l’homme » vont trés bientôt laisser place aux droit de l’asticot…

  • Quel est l’intérêt d’avoir autant d’armes, si il y a un attentat, ce sera une bombe dans une voiture ou ailleurs, ils attendent quoi au juste ?

    Des missiles ?

    L’Iran ne peut pas atteindre l’Angleterre de cette manière, donc ils nous jouent quoi au juste, ils vont un peu loin pour leur fals flag, c’est grotesque.

    Faire peur, ok, mais faudra bien qu’ils justifient tout ça, car si attentat il y a, c’est ridicule de faire croire à la population que des lances missiles auraient plus d’utilité que des chiens renifleurs.

    A moins que je sous-estime la bêtise humaine.

    • pikpuss

      Il n’y aura rien de bien spectaculaire à Londres, parce qu’à Londres il y a La City

    • Toto

      Si jamais il ne se passe rien ils diront :
      « regardez, avec notre système militaire super génial, il ne s’est rien passé, il faut donc remettre ça ».

      Si jamais il se passe quelque chose, ils diront :
      « regardez, avec notre système militaire super génial, on a pas pu éviter le pire, il faut donc faire encore plus super génial ».

      Ils ne s’attendent peut être à rien, mais sont impatient de remettre ça.

      PS : Les erreurs 500 sont du à quoi ? Cela est de plus en plus fréquent et du coup de plus en plus pénible lorsque l’on écrit un commentaire.

      • voltigeur voltigeur

        Moi aussi, je ne peux même pas poster d’articles, ce qui est « frustrant »!
        Les erreurs sont dues à une surcharge du serveur (parait-il)…

      • Personnellement je parlerait plutot de l’incompetence et du j’m’en-foutisme de 1and1 quand aux sites qu’ils hebergent… Je dois virer ailleurs mais je manque de tant de temps pour tout faire, surtout qu’en ce moment ma vie est tres remplie et tres compliquee…..

    • engel

      Et s’il cherchaient simplement à nous focaliser sur cette évènement ?

      Pour mieux réussir et donner plus de crédibilité à une attaque « terroriste » sous faux drapeaux ailleurs !

      Le fameux « effet de surprice » qui déstabilise les foules…

  • brujitafr

    La sécurité des Jeux olympiques n’est pas encore assurée à près de 10 jours avant le début des cérémonies d’ouverture!

    http://www.brujitafr.fr/article-la-firme-privee-g4s-chargee-de-la-securite-aux-jeux-olympiques-pourrait-ne-pas-etre-en-mesure-de-fou-108184972.html

  • Sony Pary

    « Il donnera aussi une base pour des hélicoptères Lynx occupés par des tireurs embusqués pour des missions nuit et jour au-dessus de la capitale. »

    Cette phrase vous parait elle normale ?

    Comment des tireurs peuvent êtres embusqués dans des hélicoptères ? Les Hélico se cachent derrière des buissons c’est ca ?

  • engel

    Pour rappel,
    Les « jeux de l’olympe » dans l’antiquité étaient une période de trève entre toutes les cités participantes.

    En espérant que cela soit d’actualité…

  • engel

    Et combien de sous-marins dans la Tamise ?
    Et pourquoi pas une bombe H ?

    C’est ridicule !

  • d.vile

    Bonjour à tous,

    Cela fait maintenant plusieurs mois que j’ai découvert ce site mais sans y avoir laissé de com.

    Ce sujet me fait néanmoins bondir et m’a donné l’envie de me lancer et d’exprimer mon point de vue. J’espère qu’il sera bien accueilli ;)

    Pour moi, un tel déploiement de force est une double offensive visant à toucher avant tout les esprits:
    • d’une part, ceux de l’intérieur, en faisant naître (ou croître!) en eux un sentiment d’état de guerre, et en justifiant l’avènement d’un pouvoir policier à même la rue
    • d’autre part, ceux de l’extérieur – comprendre par là les ennemis de l’empire américano-britannique – en démontrant une supériorité militaire et technologique, à grand renforts d’éclairages médiatiques partisants

    Une telle opération sert donc des enjeux géopolitiques et géostratégiques globaux, bien loin de la considération du sport olympique.

    Je ne pense pas, personnellement, que nous aurons droit à un évènement de type false flag pendant les JO de Londres. D’ailleurs, si c’était le cas, on en parlerait moins sur le web, m’est avis.

    Toutefois, cette surenchère militarisée de la sécurité des sites olympiques et les tensions internationales autour de l’Iran et de la Syrie semblent aller dans le sens de cette idée (il faut des raisons pour justifier une guerre… comme les fameuses armes de destruction massive en Iraq, ou le 11/09 à NY).
    Cela est encore plus vrai quand on fait un parallèle avec la logique militaire expansionniste des anglons-saxons de ces 10 dernières années…

    Il faut aussi reconnaître que les JO en soit forment un évènement hautement symbolique pour l’humanité, et que cette édition semble avoir capté l’attention de sociétés secrètes très méconnues (au vu des centaines de vidéos allant en ce sens qui circulent sur la toile – et en y prêtant un minimum de crédit).
    Toutefois, on ne peut que fantasmer sur les plans et les actions de ces sociétés, vu le peu que nous en savons.

    Bref, je suis très dubitatif devant les nouvelles venant de Londres, et il me semble clair que l’évènement est recyclé pour aller dans le sens de « la politique de la peur » en grande-bretagne (pour faire comme le grand oncle Sam le cupide, chez qui cette politique a été lancée début 2002).

    Mais perso, je pense pas que nous y verrons une attaque simulée de terroristes ou autre manipulation des masses à grande échelle.

    Et si une vraie attaque devait avoir lieu, vu les forces et les équipements déployés, je leur souhaite bien du courage aux terroristes! ^^

    @ Sony Pary :
    je suppose que l’article fait référence à des snipers embarqués dans des hélicos. En Angleterre, certains régiments entretiennent une troupe de tireurs d’élite familiarisés avec ce type d’opérations. Dans la phrase que tu mentionnes, je soupçonne une erreur de traduction EN > FR.

    @ Engel:
    un sous-marin d’attaque tel que ceux utilisés par la Royal Navy fait environ 10,5 mètres de haut… La Tamise est profonde, dans certains endroits de Londres, de seulement 3,5 mètres. Pas de sous-marin dans la Tamise donc, ou seulement des ‘de poche’ (note, vu l’attirail déployé, ils en ont pas vraiment besoin :D )

    @ rédac de l’article:
    HMS = Her Majesty’s Ship (et non pas service)

    • NEO

      Hmmm, très intéressant ce que tu nous dis là d.vile. Je suis de ton avis, extrêmement peu de chances que quelque chose se passe à Londres. On en a trop parlé et on parle trop.

      Personne ne tentera rien. Du moins pas dans une période d’extrême vigilance et tendue comme ces JO…

    • engel

      Merci,
      Pour les précision technique sur la hauteur d’un sous-marin et la profondeur de la Tamise.

      Et pour l’utilisation de la bombe H, y aurait-il une contre-indication ?

      • engel

        …leses précisionS techniqueS…

      • morphéus morphéus

        des contres-indications à la bombe H? Bien sur qu’il y en a, comme pour tous les médicaments!
        Alors, voyons, si par exemple tu souffres de « vie » (dont je rapelle ici qu’il s’agit d’une maladie mortelle, sexuellement transmissible), c’est super efficace!
        Maintenant, il y a tellement d’effets secondaires que…
        vaut mieux trouver autre chose, quand même!
        :)

      • d.vile

        Pour ce qui est de l’utilisation d’une bombe H, je n’y crois pas une seconde. Trop de dommages collatéraux à court, moyen et long termes.

        Qu’il y ait des types qui tirent des ficelles dont on a à peine conscience, ok. Mais ils n’en font pas moins partie, du monde, ces marionnettistes de l’ombre, et irradier toute une partie de l’europe me semble, de leur point de vue, contre productif…

        Par contre, une bombe sale avec des agents chimique ou de faible puissance, aux effets ciblés sur la région de Londres, c’est sans doute plus rentable. Surtout s’ils peuvent par la suite montrer du doigt un pays dérangeant comme soit-disant responsable (« vous voyez, on vous avait dit que les iraniens sont méchants et qu’ils fabriquent des ADD »).

        M’enfin, je n’y crois pas plus, toujours pour les raisons citées plus haut.

        Je crois comme vous que les rumeurs sur les JO sont volontairement entretenues pour nous cacher autre chose.
        Mais quoi?

      • Avy

        Je suis d’accord avec ton analyse d.vile, mais je suis tout de même étonné que personne n’aie mentionné la possibilité d’une (fausse) attaque OVNI ? Cela parait farfelu je l’accorde, mais pas tant que ça si on y réfléchit bien…
        La guerre technologique qui se joue en coulisse (haarp, technologies de l’antigravité, etc..), doit à un moment passer au premier plan, « ils » le savent et on prevu quelque chose à cet effet. Les JO représentent toutes les nations il ne faut pas l’oublier. Quoi de mieux que cet évènement pour déclarer la « guerre » a la Terre entière ?
        Rick clay en avait parlé(paix à son âme), et personellement, je suis persuadé que la guerre de demain se jouera dans l’espace. La marine, l’armée de l’air, et de terre ne suffisent plus pour dominer aujourd’hui, et il va bientôt falloir déclarer l’armée spaciale officiellement pour avoir l’accord du public et le financement qui va avec si vous voyez ce que je veux dire…
        J’aimerais donc avoir l’avis de certains à ce sujet, car personne n’en à parlé. Amicalement !!

      • engel

        D.vile,
        Je t’engage à relire mon post.

        Quand un commentaire fini par  » c’est ridicule ».
        Et bein,…c’est évident qu’il faut prendre le texte au 2° degré !!!

  • Mel

    Bonjour :)
    Je vous invite a aller visionner les 7 vidéos de Rik Clay (si vous ne connaissez pas déjà) ainsi que blog qui ont pris la relève suite a sa mort …..
    Tout simplement incroyable…….
    http://www.dailymotion.com/video/xd2fpm_rik-clay-le-nombre-11-a-voir-absolu_news

    ainsi que ceci
    http://www.redicecreations.com/article.php?id=20717

    Laisser moi vos avis :)
    merci

  • d.vile

    @ Engel: c’est vrai que je l’avais pas lu sur le ton de la plaisanterie, autant pour moi ^^’

    @ Avy et Mel: après avoir vu les 7 vidéos mentionnées et bien d’autres qui parlent aussi d’un fake simulant une attaque E.T. je suis franchement pas convaincu.

    Pour moi, autant certains des développements de Rik Clay sont vraiment bluffant, autant d’autres sont carrément tirés par les cheveux…
    J’ai la flemme de décrire point par point ce que j’ai relevé de peu convaincant en matant les vidéos mais il y a moyen d’en écrire un livre.

    Puis, ce qu’il nous présente, c’est avant tout une analyse personnelle, et il le dit à plusieurs reprises dans son interview d’ailleurs. Libre à chacun de nous de s’improviser numérologue (?) et de tirer des plans sur la comète… (expression ma foi fort appropriée :D )

    Maintenant, parce que les choses sont rarement toutes blanches ou toutes noires, j’avoue avoir fait une recherche web sur le type pour me documenter, et j’ai trouvé peu de choses à vrai dire. Cet espèce de black-out sur Rik Clay et (le peu de) ce qu’on sait sur sa mort sont certes des éléments très troublants…

    Dans tous les cas, wait & see comme ils dirait à Londres. Dans un mois, soit on rira de cette conversation parce qu’il ne s’est rien passé d’autre que des exploits sportifs, soit on en pleurera parce que le projet des «  » »élites » » » s’est révélé encore pire que ce qu’on imaginait…

    Note un peu hors sujet: +1 pour l’idée d’une volonté de créer, peut-être pas une armée, mais des institutions chargés par la sacro-sainte « communauté internationale » de « protéger » l’espace terrien.
    D’ailleurs, c’est bien connu, les sciences militaires ont entre 10 et 30 ans d’avance dans certaines technologies sur les sciences civiles, et il est fort probable qu’elles testent de futures armes, peut-être spatiale, à notre époque, et surtout… à notre insu

  • Salut à tous.

    J’ai un peu farfouillé sur le net, et j’ai pêché des infos (pour ceux qui lisent l’anglais), concernant l’origine des noms des mascottes « Wenlock et Mandeville ».
    La version officielle parlent de deux villes concernées par l’histoire de J.O.

    Mais si on creuse un peu sur ces villes on découvre ça:

    Wenlock:
    The name « Wenlock » as found in Much Wenlock and Little Wenlock (and also Great Wenlock, a now obsolete name, but found in some historic sources[2]) is probably derived from

    the Old English *Wenan loca meaning « Wena’s Stronghold » (wéna being feminine and meaning « hope »).

    Mandeville:
    The village was originally recorded as Stoches in the Domesday Book of 1086, from the Old English word stoc meaning an outlying farm or hamlet. The suffix Mandeville was first

    recorded in 1284 when the manor was listed as being in the hands of the powerful Norman de Mandeville family.

    Famille de Mandeville:

    Histoire de la famille

    En 1191, Geoffrey FitzPeter acquiert le patrimoine des Mandeville par sa femme Béatrice. Dès 1199, il réussit à s’assurer le titre de comte d’Essex que portait les Mandeville.

    Avec l’honneur des Mandeville, il entre en possession de l’une des plus riches baronnies de la fin du XIIe siècle en Angleterre, devant un service de 110 chevaliers, et

    rapportant plus de 500 £ par an4.
    Membres remarquables
    La tour blanche de la Tour de Londres

    Geoffroy (I) (mort vers 1100[réf. nécessaire]), lord de Pleshey, fut, d’après une charte datant de 1140 pour son petit-fils Geoffrey (II)3, gardien de la Tour de Londres et

    shérif de Londres, du Middlesex, d’Essex et du Hertfordshire3. Après la conquête normande de l’Angleterre, il reçoit de nombreux domaines de Guillaume le Conquérant dans les

    Home Counties et les Midlands, et en particulier dans l’Essex. Il est un tenant en chef, et ses domaines lui rapportent 740£ chaque année5, ce qui fait de lui le onzième baron

    le plus riche du royaume3. Il épouse Adelise, dont il a au moins deux enfants, Guillaume et Béatrice, puis Lescelina, avec laquelle il semble qu’il n’a pas d’enfants. Son fils

    Guillaume lui succède et hérite de ses terres. Sa fille Béatrice, quant à elle, épouse Geoffroy, fils naturel d’Eustache II, comte de Boulogne.

    Guillaume (I) (mort entre 1105 et 11163), fils du précédent, est gardien de la Tour de Londres, et gardien de la première personne emprisonnée en cet endroit pour raisons

    politiques, Rainulf Flambard. Celui-ci parvient à s’échapper en février 1101, ce qui lui attire les foudres de son suzerain. Il est lourdement mis à l’amende pour son incompétence ou sa complicité, et doit payer une amende exorbitante de 2200 livres sterling6,3. On ne sait pas si Guillaume était son complice où si la fuite de celui-ci est

    seulement due à la surveillance laxiste dont il avait fait preuve, mais cet événement décide le roi Henri Ier à lui enlever ses trois seigneuries les plus lucratives en attendant que l’amende soit payée3. Celles-ci sont données à son beau-père Eudes le Sénéchal3. On ne sait pas ce qu’il advient de Guillaume par la suite. Il épouse Marguerite,

    fille d’Eudes le Sénéchal (Eudo Dapifer), dont il a un fils, Geoffroy II de Mandeville, qui parvient à récupérer les terres de son père.

    Geoffrey (II) († 16 septembre 1144), fils du précédent, 1er comte d’Essex, shérif de Londres et gardien de la Tour de Londres, puis shérif du Middlesex, d’Essex et du Hertfordshire, fut un important baron anglo-normand, l’un des acteurs principaux de la guerre civile connue sous le nom d’Anarchie anglaise qui opposa le roi Étienne

    d’Angleterre à Mathilde l’Emperesse, pour la couronne d’Angleterre.

    Guillaume (II) († 1189), fils du précédent, fut 3e comte d’Essex. Après la mort de son père en 1144, il fut élevé à la cour du comte de Flandre. C’est son frère aîné, Geoffroy, qui hérita dans un premier temps du comté d’Essex. Mais ce dernier meurt sans héritier en 1166. Il reçoit alors son héritage. Par son mariage avec Havise (ou Hadevise) d’Aumale, il devint également comte d’Aumale. Il fut un des favoris du roi d’Angleterre Henri II, qui le nomme en 1189, peu avant sa mort, justicier d’Angleterre. Il meurt sans descendance.

    En gros, pour résumer, Wenlock signifierait « Château-fort de l’Espoir », et le nom de Mandeville serait celui de la ville qui appartint à la famille du même nom, et donc les membres les plus « célèbres », furent gardien de la tour de Londres, une prison légendaire…

    Ca nous promet encore et toujours plus de sécurité…. et d’emprisonnements politiques…

  • d.vile

    Allez, une petite pierre en plus à l’édifice:

    « Le neuvième jour du onzième mois juif est le 27 juillet!

    Le 9/11 est une date très importante chez les Juifs parce qu’elle marque de grands malheurs pour le peuple, dont la première et deuxième destruction du Temple de Jérusalem…  »

    Trouvé sur le site: 2012, un nouveau paradigme.