Montebourg va regarder le dossier sensible du gaz de schiste en France ..

Ajustez bien vos lunettes Mr le Ministre….

img/http://ownipolitics.com/

PARIS – Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, va regarder le dossier sensible de l’exploitation du gaz de schiste en France, sans toutefois le rouvrir, a-t-on appris vendredi auprès de son cabinet.

C’est un dossier qu’Arnaud Montebourg va regarder dans le cadre de la refonte du code minier en lien avec (la ministre de l’Ecologie) Delphine Batho et au moment des discussions de l’automne sur les énergies alternatives, a déclaré une membre du cabinet de M. Montebourg.

Il va regarder, mais ce n’est pas une réouverture de dossier, cela sera pris en compte dans ce contexte-là (du grand débat sur l’énergie), a-t-on assuré.


Après une forte mobilisation d’opposants, la France est devenue en juillet 2011 le premier pays à bannir l’usage de la technique controversée de la fracturation hydraulique, susceptible d’entraîner des pollutions du sous-sol, bloquant ainsi de fait l’exploitation de ces gaz prisonniers des roches souterraines.

Le journal Le Monde a rapporté cette semaine, sans attribuer directement les propos au ministre, que pour Arnaud Montebourg, la question de l’exploitation des gaz de schiste (devait) également être posée.

Pour le député européen écologiste José Bové, cette prise de position du ministère du Redressement productif est étonnante.

Ces déclarations arrivent de manière intempestive, en contradiction avec les prises de position à l’Assemblée, au Sénat, et sur le terrain, de tous les élus socialistes, a indiqué à l’AFP la figure de proue des anti-schiste.

Au Sénat, a-t-il rappelé, les socialistes avaient déposé une proposition de loi visant à interdire non seulement la technique mais l’exploration et l’exploitation en elle-même des gaz et huiles de schiste en France.

Responsable d’une révolution énergétique aux Etats-Unis, les gaz de schiste et par extension le pétrole et le gaz, accessibles via les techniques d’extraction non conventionnelles, seraient présents en masse dans le sous-sol français, gisement jugé le plus prometteur d’Europe avec la Pologne.

Mais son exploitation potentielle est dénoncée par des riverains des régions potentiellement riches en gaz, comme l’ouest de la vallée du Rhône ou l’est du Bassin Parisien, qui craignent notamment la pollution ou l’épuisement des nappes phréatiques…..

[…]

Lire l’article ICI

Source ROMANDIE-NEWS avec  © AFP

 

 

 

 

 

13 commentaires

  • vu qu’ils veulent plus d’autonomie, on peut être certains que l’extraction aura lieu, qu’on le veuille ou non.

    Nos chauffes eau fonctionneront à l’eau du robinet et plus au gaz naturel :D

    • Tex

      Ne sois pas négatif comme ça Snow!!!

      • Je ne fais que préparer les gens sur ce qui va se passer, on le sais tous ici que l’on ne contrôle rien du tout, si ils veulent exploiter ce gaz, ils le feront, ils seront près à baisser les impôts locaux et autres dans les régions de forage pour que les habitants l’acceptent gentiment et ils le feront, ils nous tiennent par le fric, voila la réalité.

        C’est pas les possibles manifestations éparses que l’on aura qui changeront quoique ce soit, on l’a vu avec les OGM.

      • vanvoght

        tu as , helas , raison l’ami .
        les petroliers font ce qu’ils veulent . regarde simplement la ministre de qui s’est faite virée parcequ’elle reclamais simplement des eclaircissement sur la securitée des forages au large de la guyane ……
        pôvre france .

  • romulus

    L’essentiel, c’est de consommer, peu importe quoi; il faudra bien recaser les chômeurs (PSA,…) et aller chercher la croissance. Le silure variété soce Montebourg de Saône et Loire (= espèce ce poisson-chat tout en gueule) s’en occupe; aucune illusion à avoir, c’est un politique : ordre et développement durable, technocratie rose-brune de la pire espèce parcequ’elle n’annonce pas la couleur et trompe les foules promptes à croire au fameux changement. Donc attendons à un cocktail imbuvable de « nouvelles énergies » qu’on agrémentera de quelques concessions….(revégétalisation, protection des espèces, transports « doux ». Avec un peu d’imagination, on aqrrivera bien à faire croire à une écologie véritable: finalement, l’eau est écologique, même dans une piscine.

  • Silicium.H

    Ils torchent le gaz du pétrole car peu rentable et ils nous font chier pour récupérer du gaz de schiste en France, qui va faire des catastrophes écologiques majeur, sans retour en arrière ?

    Et merde !

  • matmatol

    Et voilà, ça recommence, même si ils étudient, que c’est sensible, que les gens veulent pas et même si ils font un referundum à NON à 99%, bruxelles va dire « pour etre independant il faut le faire!!!
    Mais c’est quoi cette démocratie en bois là, on demande l’avis à personne, ça me met en boule!!!

    • fotoulavé fotoulavé

      Met toi en boule au fond de ton lit et pleure.

      L’amour ne pleure jamais comme pleure le sang.
      Le borgne n’a qu’un oeil mais il pleure quand même.

  • Tex

    Chausse tes lunettes Arnaud, chausse tes lunettes…et regarde bien ton beau pays…

  • hé bééé

    C’est pas en France qu’il faut étudier le dossier du gaz de schiste , c’est aux USA et au Canada où on peut voir déjà les résultats .

    C’est comme aussi pour le nucléaire , pour savoir si on sort ou on reste , c’est pas en France qu’il faut rester , mais aller à Tchernobyl et à Fukushima et y passer quelques mois dans cet environnement pour se faire vraiment une opinion !