Hausse de 2% des prix du train, du gaz et de l’électricité cet été….

Dans le style « arguments de m**de », la protection du pouvoir d’achat justifierait la hausse de 2% du prix du gaz et de l’électricité! Je ne vais pas m’étendre, j’en serai grossier…

Le gouvernement va proposer une limitation à 2% de la hausse des tarifs du train (hors TGV), du gaz et de l’électricité cet été, a-t-il indiqué lundi.
Cette mesure de protection du pouvoir d’achat, qui concerne la SNCF, GDF Suez et EDF, suit l’annonce du Premier ministre Jean-Marc Ayrault la semaine dernière visant à limiter les hausses des tarifs réglementés au taux de l’inflation, d’environ 2% en France, est-il indiqué dans un communiqué commun des ministères des Transports et de l’Ecologie.
La limitation de la hausse des tarifs des trains (Intercités et TER) sera applicable au 1er août, précisent la ministre de l’Ecologie Delphine Batho et le ministre des Transports Frédéric Cuvillier dans ce communiqué.
Concernant l’électricité et le gaz, le Conseil Supérieur de l’Energie (CSE) et la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) vont être saisis pour avis par Bercy d’un projet d’arrêté limitant la hausse des tarifs réglementés de GDF Suez et d’EDF à 2%, est-il précisé.


Les tarifs seront effectifs au lendemain de la publication de l’arrêté au Journal Officiel, attendue le 20 juillet, a-t-on appris au ministère de l’Ecologie.
GDF Suez, engagé depuis des mois dans une bataille avec l’Etat au sujet des prix du gaz, demandait une hausse proche des 4% à compter du mois de juillet, selon une source proche du dossier.

Afp

Source: Realinfos

9 commentaires

  • fotoulavé fotoulavé

    J’espère qu’ils vont auguementer les salaires des footeux, les pauvres… Surtout les entraineurs.

  • hopix

    Il s’agit d’une limitation de la hausse à 2%, c’est mieux que rien, mais c’est sans aucune garantie pour la suite.
    A supposer que ce dispositif ne masque pas, derrière l’effet d’annonce, des hausses détournées.
    Compte tenu de la gestion calamiteuse de ces entreprises de services publics et des profits réalisés, c’est une baisse minimum de 2% de ces tarifs qui aurait dû être imposée.

  • michel

    La méconnaissance est ici la principale source d’analyse politique…
    Benji, excuse-moi car j’adore tes articles même si nous ne sommes pas souvent d’accord, mais 2% valent mieux que 20, non?
    Car si le gouvernement socialiste n’avait pas décidé d’agir de toute urgence, cela aurait été 10% d’augmentation, comme en 2010…
    Tu préfères 10% ? ou c’est que je n’ai pas saisi ta reproche??

    « Mauvaise nouvelle à l’horizon pour les ménages: la facture de gaz de la période allant du 1er octobre au 31 décembre 2011 pourrait être revue à la hausse de 8,8% à 10%. Le rapporteur public du Conseil d’État s’est prononcé aujourd’hui en faveur du recours déposé par GDF Suez contre le gel des prix réglementés du gaz à l’automne dernier »

    Il sont si bêtes que cela, de permettre au plus pauvre de pouvoir encore se chauffer en hiver ou ?

    • Bouffon

      C’est juste un effet d’annonce pour qu’on puisse pas leur reprocher d’avoir rien fait.
      Car c’est tout l’inverse qui s’annonce une demande en constante évolution, une sous-production et un abandon du nucléaire depuis Fukushima.
      En Suisse, on nous promets plutôt 20% d’augmentation étalé jusqu’en 2018… Donc faudra plus trop compter sur l’achat de nos surplus.

      • michel

        Tu mélanges production d’électricité et production d’énergie…si le nucléaire représente bien 85% de nos besoins électriques, les 100% de notre production électrique ne représente que 5 à 10% de notre consommation énergétique (pétrole, charbon 2ème ressource utilisée il faut le savoir, devant le gaz, etc.).

        Sinon, oui tu as raison, la demande augmente mais la production d’électricité diminue.
        Sinon, sur la sous-production de gaz, c’est plutôt l’inverse car avec l’apparition de l’exploitation des gaz de schiste, pour exemple, les States sont pour 2011, en excédent de production pour la première fois depuis un bail (50ans voir plus mais là je manque de sources).

        Le vrai problème vient de l’indexation du prix du gaz sur le pétrole car le prix de vente de la tonne de gaz à la bourse, comme pour le baril de pétrole par exemple, est au plus bas depuis 10 ans, ce qui est une halucinant…

        En 1992, le gaz était à 3,17€ à la bourse
        En 2008, le gaz était à 14€ à la bourse
        En 2010, le gaz était redescendu à 3,20€
        Aujourd’hui, il est à 2,80€

        Y a un problème.

      • engel

        C’est pas hallucinant, c’est politique.
        Les anglo-saxons avec leurs magouilles sur les places financières ont interet à maintenir le prix (d’achat) du gaz très bas.

        Vu que le principal exportateur est….la Russie et qu’il faut la mettre à genoux !

        Ca fait plus de 200 ans qu’ils nous font le coup. C’est pas aujourd’hui qu’ils vont changer.

  • fotoulavé fotoulavé

    2% c’est le chiffre à la mode. 2% d’auguementation du smic, 2% d’auguementation du rmi, 2% d’inflation en 2011( mais c’est bien sur !!) 2% d’auguementation du prix des énergies.

    ben voyons ! Et en 2012 on ajoute un zéro ? Juste pour être un peu plus dans la vrais vie !