Mauvais temps, la faute à un Gulfstream qui n’a plus la « forme » d’antan !

Dans  une de ses dernières publications (6 mars 2012), Ernie Balcerak, rédacteur et publicateur pour EOS, à propos des mesures concernant la circulation du Gulfstream, disait que certains scientifiques craignent que l’AMOC (Atlantic Meridional Overturning Currents – Renversement des courants en Atlantic Méridional) pourrait ralentir le réchauffement global, voir de le modifié au point de perturber l’agriculture de tout l’hémisphère nord.

Du coup le Centre de la NOAA fait savoir que les indices dans l’Atlantique Nord ((NAO) & GFS (MRF)) ont été très faiblement positifs entre fin 2011 et début 2012, pour passer à négatifs déjà fin janvier et continue leur chute ce, encore au 7 juillet, date du dernier relevé. De telles données n’étonnent pas, ça transparaît dans les bulletins météo.
L’ouest européen subi actuellement des baisses régulières des températures, mais aussi une succession d’intempéries et de dépressions, à n’en plus finir.

Ces données ne permettent plus le doute, le Gulfstream montre des oscillations de température de plus en plus négatives à ses moyennes, et qui plus est, une perte de vitesse. Mais pas seulement cela, son parcours semble changer aussi. Quand on voit les anciennes cartes où il montait jusqu’au Svalbard et redescendre le long du Groenland. A l’heure actuelle, sur ce parcours, son débit à chuté énormément, de plus il vire déjà à mi chemin entre l’Islande et l’Ecosse et n’étant qu’à peine refroidi, ce qui fait qu’il ne se retrouve plus aussi profondément qu’avant.

Il n’est plus permis de se voiler la face, bien des équilibres naturels se sont modifiés, et sans nécessairement l’intervention de l’humain comme le prétendent certains, la vérité ?

 

 

…… Elle est ailleurs.

32 commentaires

  • hopix

    Ça revient à dire que l’hiver européen sera rude.
    Un petit âge glaciaire.
    Voilà pour notre agriculture dédiée au grand n’importe quoi des cultures non-vivrières.
    Des cultures intensives intensément chimiques et OGMisées, disparition des haies, vergers, bois, forêts en monocultures.
    La note sera salée pour les populations.
    Je soupçonne que certains « responsables » le savent depuis quelques années : c’était prévisible, pour une fois.
    Qui vivra verra.

  • al

    Depuis 2 ans et la catastrophe pétrolière dans le Golfe du Mexique, la modification du Gulf Stream est patente… Demandez-donc à ces guignols aux mains d’Areva et autres sociétés vertes (la bonne blague !) que sont Nicolas Hulot et le péd… Cohn-Bendit où ils étaient et qu’est-ce qu’ils faisaient quand le Golfe se remplissait d’hydrocarbures et que des milliers de tonnes de corexit (produit hautement toxique)se déversaient et étaient déversés dans cette région…

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Hello,

    Copie de mon intervention sur les coraux :

    « Il ne faut pas perdre de vue que c’est depuis 1850, que l’on observe des dérèglements climatiques. Ce qui a poussé certains à prétendre que l’on retournait à une glaciation, puis les statistiques sont venues perturber l’ensemble. C’est alors que d’autres, ont prétendu mordicus, que c’était un âge interglaciaire. Mais en final ce n’est ni l’un ni l’autre.

    Notre planète est arrivée à la fin d’un cycle, celui là même dont les Hopi’s ont tenté de faire connaître au monde entier. Les « tablettes sacrées » en parlaient aussi, mais on en a fait des religions, alors que c’était une mise en garde pour une vie saine et une existence en parfaite harmonie et symbiose avec notre planète. Et surtout de ne pas commettre les mêmes erreurs que ceux qui la parcouraient jadis. Ce qui se produit de nos jours, c’est déjà produit, et se lis au travers des livres religieux. Enlevez le bandeau de la religion quelle qu’elle soit, vous y verrez que ce qui se passe y est écrit, mais nous avons été aveuglé par ces religions, qui ne sont que le fruit d’une interprétation purement humaine (ex. les fils de Noé(Bible)) ».

    En revanche, les catastrophes elles-mêmes, sont le fruit de nos bêtises et effectivement nous le payons très cher, tôt ou tard et parfois de sa propre vie, mais plus souvent celle d’autrui. Parfois certaines de nos constructions, déstabilisent la nature ce qui engendre d’autres soucis, à des milliers de kilomètres de là.

  • Effectivement c’était hors sujet. Raison pour laquelle il est supprimé.

    Ne m’en tient pas rigueur Snowleopard, mais hélas trop souvent des commentaires hors sujet, viennent polluer le fil des échanges sur un sujet précis.
    Si un sujet, vous interpelle, deux possibilités vous sont offertes de le faire connaître aux modos via
    « Nous joindre » ou « Nous proposer un article ».
    Merci de votre compréhension.

    Eagleeyes.

    • Et si l’article n’est pas déposé en news, ça peut arriver, logique, dans ce cas les visiteurs n’auront donc pas cette info. O_o

      Si on peut plus partager des infos en HS, on se partage plus rien alors, à chacun sa logique.

  • homer

    le plus inquiétant selon moi c’est le niveau des commentaires…

  • zaza

    pb Gulfstream et pollution BP dans le golfe du Mexique … rien à voir ? pas de liens ?

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Hello Zaza,

      Effectivement ils n’ont aucun lien possible, pour la bonne raison que le Gulfstream est un courant d’eau s’étant réchauffé dans l’hémisphère sud et se refroidi entre autre dans les régions arctiques.

      Quant à la pollution due à la fuite de Deep Water horizon, ce pétrole qui je le rappelle n’est pas identique à celui habituellement exploité, c’est du pétrole « ABIOTIQUE » c.-à-d. non fossile, obtenu par un processus chimique dans les couches profondes et chaudes, le plus souvent à proximité de régions magmatiques. De plus il est avéré, que ce type de pétrole ne subsiste que peu de temps en milieu marin. Il est dégradé assez rapidement par le zooplancton, ainsi qu’une multitude de bactéries, il est estimé(févr 2011) qu’un kilo disparaîtrait en 3 semaines, dans les conditions optimales. Donc aucune interaction possible avec le courant d’eau du Gulfstream.

      A titre d’informations complémentaires :
      -depuis 1961 près de 27.000 sites d’extraction sont à l’abandon dans le Golfe du Mexique et plus des deux tiers fuient !
      -selon les relevés de l’agence de l’environnement, il persiste des émanations de gaz toxiques, à des kilomètres autour du lieu de la catastrophe de DWH, soit du sulfure d’hydrogène, du benzène, du chlorure de méthylène.

      • K21

        -depuis 1961 près de 27.000 sites d’extraction sont à l’abandon dans le Golfe du Mexique et plus des deux tiers fuient !

        Bonjour,

        Un source pour cette information est-elle disponible SVP ?

        Merci

        K21

  • bonom

    Je penses « que l’habille ne fait pas le moine »… donc je suis, et ce, quelque soit mon niveau d’instruction.

    N’est-ce pas inquiétant de confondre « instruction » et « intelligence » et de mettre des barrières simplement parce que « l’autre » fait des fautes d’orthographe ou de vocabulaire?
    Si le chemin qu’emprunte la parole est juste et défend ce qui doit être défendu, où est le problème.

    • vanvoght

      bien dit l’ami . mais ce n’est pas le cas sur ce site car sinon il y as longtemps que je ne ferais plus un commentaire . ecris comme tu pense , seul pour moi la tournure des phrases et l’idée qu’elles renfermes ont de l’importance .
      courage .

    • Tex

      Bof bof, pas d’accord…
      L’orthographe, la syntaxe, la ponctuation et l’exactitude du vocabulaire ne sont pas là par hasard…
      Ils sont le garant d’une bonne compréhension du message par celui qui le reçoit!

      Certains messages sur le web sont pratiquement incompréhensibles ou bien il faut les lire plusieurs fois et deviner, en espérant qu’on a bien deviné!!

      Apprendre sa langue maternelle le mieux possible est, me semble t-il, le devoir de chacun… tout en sachant que ne jamais faire aucune faute n’est presque pas possible mais ça doit rester un accident!

      Je sais que tout le monde n’a pas les mêmes capacités de mémoire etc et que tout le monde ne va pas à l’école le même nombre d’années mais à 12 ans, les règles qui régissent la langue maternelle devraient être acquises. Si elles ne le sont pas, c’est qu’il y a un problème et un de ces problèmes est la volonté des gouvernements à généraliser l’analphabétisation … n’entrons pas dans leur jeu !!!!

      Je refuse de banaliser et de normaliser l’ignorance de sa propre langue!

      On ne peut pas tout savoir, c’est sûr, mais ayons au moins l’intelligence et le courage de nous renseigner lorsqu’on hésite sur un mot ou un accord…tout est à disposition sur internet!

      Psakausinon, den dizan onékrira comssa ou hon néqurira komssa …
      Je ne vois pas l’intérêt!

      • D’un autre cote bon nombre de revolutionnaires en 1789 ne savaient pas lire ou ecrire, donc tant que le message passe…

      • Chègoku

        Faut dire aussi que pour certains, nous rédigeons nos commentaires durant notre travail. On a envie d’exprimer quelque chose ou de réagir, on tape vite et on comment des faute assez grossières.
        Pas le temps de faire dans la syntaxe, pas le temps de se relire et c’est posté.
        Faut relativiser.

      • Chègoku

        D’ailleurs je viens de faire une grossière faute!

        Ce qui serait bien, ce serait de pouvoir corriger son propre commentaire quand il est publié. (Au moins avant qu’une réponse n’y ait été apportée).

      • Sholva

        Ce qui est dommage surtout c’est que des gens ont des choses à dire et une certaine réflexion mais qui dans un texte bâclé ne donne pas la mesure du message.

        La maîtrise de la langue française n’est pas des plus facile mais est ce une raison pour se laisser aller à la facilité ?

      • Tex

        Bien sûr Chègoku qu’il faut relativiser… Je ne parle pas des fautes que l’on fait parce qu’on va trop vite… mais on voit bien que pas mal de gens ne maîtrisent plus les règles d’orthographe les plus élémentaires… celles qu’un enfant de 10 ans connaissait il y a 30 ans!

      • Tex

        Ben oui tant que le message passe faisons le moins d’effort possible pour préserver notre langue et sa précision légendaire…

        A ce compte là , on se fout de tout… surtout quand ça nous permet de ne pas faire d’efforts… tout en justifiant nos lacunes…

      • Tex

        le moins d’effortS possible… (trop viiiite!!)

      • Tex

        « D’un autre cote bon nombre de revolutionnaires en 1789 ne savaient pas lire ou ecrire, donc tant que le message passe… »
        Ah ben oui, si le message est  » A l’abordage!!! »
        Ca ne pose pas beaucoup de problèmes de compréhension…quoi que… mal écrit… Ah l’abordage!
        Allah bordage…

        A cette époque la communication se faisait oralement… forcément, entre analphabètes!!!
        Tandis que maintenant, le moins que l’on puisse dire, c’est que les gens ne se parlent plus beaucoup! Par contre on écrit beaucoup sur internet parce que justement tout le monde sait écrire… enfin… savait!

      • hopix

        Heureusement, Tex, que la plupart des gens ne passent pas leur temps à réprimander les fautes des autres.
        L’académisme formel ne passe pas pour suppléer facilement à l’absence de pensée.
        Il s’ensuit qu’il existe des gens, même très français de souche (tu me suis ?) qui ont plein d’idées et de finesses d’esprit, malgré qu’ils manquent de mots, de syntaxes, d’orthographes, de conjugaisons, et de bons points. Comprenne qui peut.
        Le potentiel des gens heureusement, s’exprime bien au-delà de ces préjugés scolaires. Le potentiel d’un langage, idem. La langue, c’est vivant, ça a évolué depuis le bas moyen-âge de Charles VI.
        Ce genre de remarque récurrente est presque aussi agaçant que la pub brindherbe à chaque com.

      • Sholva

        Le point de vue est surtout de se faire comprendre avec les mots et surtout de donner un sens des phrases. Ce n’est pas la faute intentionnelle qui travestie le mot mais plus un ensemble de fautes qui rend le texte incompréhensible.

        Le mot donne du sens au sens que l’on veut bien à une phrase. L’écriture sms ou un texte ou il y a plus de fautes de que mots n’incitent pas à le lire et alors qu’il peut se trouver quelque chose d’intéressant comme réflexion.

        Inventer un nouveau système de compréhension des mots entraîne forcement une nouvelle nomenclature et comment se faire comprendre si il y a plusieurs sens donnés à un seul mots ?

        Les mots ont un grand pouvoir que si ils peuvent être compris par une majorité et non seulement de quelques uns. Il faut instaurer un principe de la relativité dans le langage.

  • vanvoght

    bref , moralitée ont vas se les geler en europe ????? j’esper que ça ne touchera pas les antilles ; je me vois pas faire du sky sur la pelée ou la soufriere !!!!!!!!!!!

  • MouteMoute

    A cette allure la France pourrait devenir une belle pâture à mouton ! Aaah mais suis-je bête on est déjà champion dans ce domaine ^^

  • frisquette

    le gulfstream , s’il s’arrète , bonjour les dégats ;

  • Boono Boono

    AHH c´est plus le hearthship mais un igloo qui faudra construire!!! ;)

  • Ouaip, j’en arrive à me demander si certains films d’anticipation ne sont pas produits dans le but de nous avertir (conditionner ?) à ce qui va arriver, comme par exemple dans ce cas présent « le jour d’après », bien que les évènements y soient éxagérés…

    Le site de « nature alerte » nous indique que la vitesse de fontes des glaciers vient de battre un nouveau record (lien naturealerte), ce qui n’est pas sans incidence sur le changement du courant nord atlantique !

    Si l’on y ajoute le fait que cette année, de nombreux volcans sont entrés en activité, et que celle de notre astre semble elle aussi liée à notre climat…

    La modification artificielle du climat par le biais de chemtrails ou même de haarp ne risque pas d’arranger les choses.

    Le premier pays qui devrait sévèrement être atteint par un probable « petit âge glaciaire » devrait être l’angleterre.

    • Eagleeyes

      Hello Le-veilleur,

      Tu n’est pas loin de la vérité dans ton raisonnement au sujet des films. Effectivement, pour les scenarii de « le jour d’après » et « 2012 », la contribution scientifique fut importante, dans le but justement de ne pas commettre d’impair. D’autres films de catastrophes naturelles, ont vu leur scenario se broder autour d’un fait scientifique avéré ou plausible.

  • galinette

    alors que faire??des réserves?? des sac de couchage grand froid?? Je na sais pas si ca suffira… En tout cas, un grand merci à eagleeyes pour toutes les news qu’il nous donne. En tout cas, bon courage à tous, la rentrée et la suite risque d’etre …explosive…