• Quand l’industrie de la viande dévore la planète…

Les projections démographiques moyennes de l’Organisation des Nations unies (ONU) montrent que la planète accueillera neuf milliards de personnes en 2050, date à laquelle la population mondiale commencera à se stabiliser.

Un vent de panique souffle sur la planète, certains Etats agitant le spectre de la surpopulation… Y aura-t-il alors suffisamment de ressources et de nourriture pour tous alors que déjà, en 2011, plus d’un milliard de personnes ne mangent pas à leur faim ?

Depuis quelques années, les pays qui craignent une pénurie se sont lancés dans une course effrénée pour acquérir de nouvelles terres arables que se disputent les industries de l’agroalimentaire et des agrocarburants. Et une violente controverse oppose ceux qui veulent utiliser les produits agricoles pour faire tourner les moteurs à ceux qui préféreraient qu’on nourrisse les êtres humains.

Mais peu dénoncent un business encore plus vorace en ressources naturelles, en produits agricoles et en espace : celui de l’industrie de la viande.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) explique dans son rapport 2009 : « Du fait de l’expansion rapide du secteur de l’élevage, les terres et les autres ressources productives font l’objet de rivalités croissantes, ce qui pousse les prix des céréales de base à la hausse et met à rude épreuve la base de ressources naturelles, un mécanisme qui pourrait affecter la sécurité alimentaire. »

« L’intervention publique est nécessaire pour atténuer l’impact de l’élevage sur l’environnement et s’assurer que ce secteur fournit une contribution durable à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté. La production animale, comme toute autre activité économique, peut être associée à des dommages environnementaux. Le manque de clarté des droits de propriété et d’accès aux ressources et l’absence de bonne gouvernance du secteur contribuent à l’épuisement et à la dégradation des terres, de l’eau et de la biodiversité », précise-t-elle.

1. Nous sommes deux milliards à trop manger 


2. Pâturages entre meurtres et déforestation
3. Exploitation hors sol, pollutions et famines
4. Poison quotidien
5. Autre source d’inquiétude : l’eau

(…)

Pour découvrir cette étude très complète avec infographie, cliquer ICI

Auteur : Agnès Stienne

Source : blog.mondediplo.net

Article relayé par : kannie pour TerreSacrée

17 commentaires

  • Ocay

    Faudrait que les gens pensent : « Est-ce que c’est bien de tuer des animaux inocents dans des conditions telles que les abbatoires pour me nourrir? »
    Mais tellment peu y pensent, dans monn entourage, c’est presque tabou d’être végétarien.
    Je vous conseille le documentaire earhtlings (terriens) qui traite bien du problème de l’industrie de la viande et des conditions des abbatoires. Et aussi d’autres problèmes comme les animaleries, la recherche (tests sur les animaux), l’habillment…

  • Silicium.H

    On est tous des morts en sursis.

  • Nous avons bossés tout le week-end pour mettre en place un montage vidéo que nous laisserons sur notre blog, je vous laisse a découvrir le ” chef d’oeuvre ” ( lol, nous avons fait avec nos moyens…)

    http://lesbrindherbes.org/2012/07/09/video-lesbrindherbes-org/

  • frisquette

    dommage que dame nature n’est pas fait en sorte que la viande et le poisson soit un poison violent et rapide pour l’organisme humain ;

  • tarou

    2050 ???? pardon je pouffe de rire !
    l’homo sapiens m’amusera toujours, il a un cerveau, avec peu de capacités je l’acorde, mais il en a un. Incapable de voir que sa propre espèce est en train de mourir, incapable de voir que l’habitat ou il vit est en train d’etre detruit. en gros il préfère être dans un déni complet.

    en 2050 « si » il y a encore des humains ce qui m’etonnerais grandement car il faut voir toutes les degradations actuelles de la planète, sans bien sur parler d’une guerre probable à venir,donc ça sera probablement des survivants et qui ne vivront pas comme nous.et puis il y a tellement de choses qui ne sont pas abordés comme les cancers des enfants en augmentation la sterilité des hommes…..

    Pour le bien de cette planète et de tous ses habitants qui puissent revivre le mieux c’est qu’on dégage. mais ça de toute façon je sais que ça arrivera reste à savoir si on emmenera tout avec nous malheureusement. c’est pour celà que je pense qu’un krach financier va remettre les pendules à l’heure à cet espèce de démoliseur que nous sommes.
    il est temps !

    • Tu imagines qu’il y a que 500 ans que nous sommes sortis du moyen ages …???
      500 ans c’est quoi…
      c’est 7, 8 ou plus grands parents…
      On a à l’heure actuelle : téléphone portable, centrale nucléaire, désherbant, internet, une CB , une voiture, le pétrole, la télé, des engins spatiaux..et j’en passe.
      Nous sommes combien sur terre ???
      Combien de temps cela va durer ?

  • un_dix_gné

    et bien je n’ai que deux choses à dire:
    – si en occident on gaspillait moins la bouffe il y aurait de quoi nourrir 15 milliards de personnes.
    la planète a abrité les dinosaures pendant 165 millions d’années. et à mon avis ils mangeaient des autres quantités que nous…
    – si les multinationnales se mettent à redistribuer au lieu de jeter leur stock en excès, tout ca pour garder le cours des matières à la hausse, on pourrait encore nourrir 15 milliards de personnes en plus.

    • tarou

      mais bien sur toujours le même discours d’humains egoistes à se croire « l’elu »

      1) les dinosaures ne pollués pas la planête et etait en harmonie avec la nature comme toutes les especes d’animaux qui s’autoregulent automatiquement il n’y a que l’humain qui est incapable de comprendre ça.
      2)la terre n’appartient pas à l’humain elle se partage avec la faune et la flore.
      3) il n’y a pas que la nourriture qui pose problême, comment tu les abrites tes 15 milliards d’humains, comment tu les habilles
      4) il y a des annees ou les arbres fruitiers produisent pas ou les legumes ne poussent pas correctement à cause du temps.
      aie aie aie ! la mentalité ne changera jamais.

      de toute façon les cerveaux obtus vous allez bientot comprendre que notre coté lapin va nous envoyer au fond du trou et je parle pas du terrier. tout va être tres bientot reglé. les voyants rouge sont allumés pour tout. le réveil de ceux qui pensent que tout va s’arranger d’un coup de baguette magique va bientot faire mal. c’est plus dans 100 ans c’est plus dans 50 ans c’est maintenant ! economiquement c’est fini ! ecologiquement 1 à 2 decennies grand max. ça fait belle lurette qu’on le sait.

      • ” La volonté est tellement libre de sa nature qu’elle ne peut jamais être contrainte”. René Descartes

        http://lesbrindherbes.org/category/allez-engagez-vous-devenez-un-brindherbe/

      • un_dix_gné

        non mais attend Tarou, j’ai jamais dit le contraire…je suis on ne peut plus d’accord avec toi. je suis loin d’être égoïste comme tu le crois, je vis petitement et simplement, je hais la consommation je hais la mondialisation etc….tu as sûrement mal compris mes propos ou bien je me suis malk exprimé.

        c’est justement ce que je veux dire: si on vit en harmonie avec la nature, qu’on restpecte ce qu’elle nous donne pour manger (c’est à dire pas de gaspillage comme c’est scandaleusement le cas) il y a assez pour faire vivre 15 milliards de gens.

        il y a un milliard de personne qui ne mange pas à sa faim, et il y en a un milliard qui mange pour 2 (ou 3 ou 4 ou 5) Non en fait ils produisent pour 5 et ils mangent pour 1 ou 1 et demi donc y a pour 3.5 de déchets.

        je veux dire par là qu’on nous enfume en nous balancant des slogan pour économiser, ne aps gaspiller, mais dans les hautes sphères ils font totalement le contraire au nom de la compétivité et du fric. c’est du fouttage de gueule,et ca va bientot s’arreter:

        « quand l’homme aura tué le dernier animal, coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d’eau, alors il se rendra compte que l’argent ne se mange pas »

      • tarou

        désolé désolé ! parfois je m’emporte un peu je le reconnais
        ;-)
        probablement une lassitude et un ras le bol de voir ce monde de fou.
        mais je vois tellement de dégats et de gens s’en foutent alors que tout s’ecroule sous nos pieds et qu’on pourrait changé un peu tout ça si chacun y mettais du sien.
        c’est pas contre toi perso, c’est juste un degout de tout.
        parfois c’est ma colère qui prends le dessus.

  • Je trouve vraiment déplorable a quel point les gens ne pensent qu’ a leur petit nombril sans se soucier de celui de leur voisin.

    Et vous penser être différent de votre voisin ??? que vous détestez tant ???

    Pour vous remettre les idées en place :

    http://www.youtube.com/watch?v=eiTfRvhQvmo

    Et pour les fous qui veulent agir au lieu de courir pour fuir comme un lâche :

    http://lesbrindherbes.org/2012/07/01/engagez-vous-et-passez-a-l-action-cliquez-ici/

  • remifasol57

    Lisez « Bidoche » de Fabrice Nicolino édition LLL et (ou) « Toxic » de William Reymond edition flammarion enquête. C’est un monde édifiant que celui de la viande rouge. Je fais partie d’une AMAP et je ne mange plus que de la volaille élevée en plein air, ça suffit largement ! ça fait au moins 15 ans que je n’ai pas mangé de steak …

  • vanvoght

    encore de l’enfumage ecolo bobo . pret d’un tiere de la viande produite est recyclée dans la bouffe animal ( poissons , cochons etc ….. )
    dans mes iles les boeufs vivent en plein aire ( meme sur les terrains de foot !!!) les bouchers de  » viande locale  » vendent du vendredi au dimanche matin et liquide TOUT . la viande est exellente et pratiquement sufisante pour la population .
    si en europe nous developiont ce systemle d’eleveurs locaux de proximitée nous n’auriont pas a lire ce genre d’article .
    et desolé pour les vegetariens mais une bonne fondue avec un morceau de poire ou un bon pot au feu de langue de boeuf ………… y as rien de meilleur .