L’Iran a tiré des missiles contre la réplique d’une base étrangère

Ho la belle manipulation que voilà… L’Iran a procédé à des tests et des exercices, soit, ils font ce qu’ils veulent, ils sont chez eux, les militaires russes vont bien faire plus de 1000 exercices entre juin et octobre et cela ne dérange pas grand monde, mais là où cela sent la manip’, c’est au sujet des missiles utilisés dont certains seraient capables de toucher Israël, pourquoi signaler spécifiquement ce pays alors que des membres du gouvernement israéliens ont reconnus que jamais l’Iran ne tirerait le moindre missile sur leur pays? Bref, dans le mur des mauvaises nouvelles quand à une prochaine guerre mondiale, de nouvelles briques ont été posée et elles se nomment Shahab 3 et Sejil 2.

TEHERAN – L’Iran a tiré une série de missiles balistiques, dont certains capables de frapper Israël, lors d’exercices dans le centre du pays simulant l’attaque d’une base étrangère dans la région, ont annoncé mardi les médias.

Des missiles Shahab 1, 2 et 3, Qiam, Fateh et Tondar ont été tirés dans le cadre des manoeuvres Grand Prophète 7, a annoncé la chaîne de télévision en arabe Al Alam.

Le Shahab 3, d’une portée de 2.000 km, est l’un des missiles balistiques de la panoplie iranienne capable d’atteindre Israël ou les bases américaines au Moyen-Orient. Les autres missiles utilisés dans cet exercice ont des portées variant entre 200 et 750 km.

Ces manoeuvres de trois jours, menées par les Gardiens de la révolution, la garde prétorienne du régime, sont destinées à envoyer un message aux nations aventureuses qui seraient tentées d’attaquer l’Iran, selon le général Amir Ali Hajizadeh, commandant des forces missilières iraniennes.


Organisées dans le Dasht-e-Kavir, désert du centre de l’Iran où a été construite une réplique d’une base aérienne appartenant à une force extérieure à la région, elle doivent permettre de vérifier la précision et l’efficacité des tirs de ces missiles, a précisé Téhéran.

Les dirigeants iraniens menacent régulièrement de frapper non seulement Israël mais également les bases américaines dans le Golfe et au Moyen-Orient si l’Iran est attaqué.

Israël et les Etats-Unis ont évoqué à plusieurs reprises ces derniers mois l’éventualité de frappes contre les sites nucléaires iraniens en cas d’échec des efforts diplomatiques des grandes puissances pour convaincre Téhéran de réduire son programme nucléaire controversé.

Les négociations ont repris en avril après 15 mois de blocage, mais trois rounds de négociations à Istanbul, Bagdad et Moscou n’ont pas permis de sortir de l’impasse, accroissant les risques d’une confrontation militaire.

Les missiles constituent le seul armement de l’Iran capable de frapper des objectifs hors de ses frontières en l’absence d’une aviation moderne ou d’une marine de haute mer assez puissante.

Les missiles visant la base ont été tirés avec 100% de succès depuis plusieurs régions différentes du pays, a indiqué le général Hossein Salami, numéro 2 des Gardiens de la révolution cité par l’agence Fars.

Cet exercice manifeste la détermination, la volonté et la capacité du peuple iranien à défendre ses intérêts nationaux, a-t-il ajouté.

Les manoeuvres doivent durer jusqu’à mercredi, et incluront des attaques de drones-bombardiers, a indiqué de son côté l’agence Isna.

Cette démonstration de force est intervenue alors qu’une nouvelle réunion, au niveau des experts, est prévue mardi à Istanbul entre l’Iran et le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) pour essayer de faire avancer le dossier.

Elle a également coïncidé avec la commémoration de l’anniversaire de la catastrophe de l’Airbus d’Iranair abattu par erreur par un navire de guerre américain au dessus du Golfe le 3 juillet 1988. Cette catastrophe avait fait 290 morts.

Il n’existe aucune information fiable et précise sur le nombre de missiles que l’Iran possède. Téhéran affirme que sa panoplie comprend une cinquantaine de modèles différents, pour la plupart dérivés d’engins russes, chinois ou nord-coréens.

Selon des experts occidentaux, l’Iran disposerait au moins de plusieurs dizaines de missiles balistiques Shahab 3 et Sejil 2, capables de frapper Israël ou des objectifs américains.

Source: Romandie

8 commentaires

  • PERSE

    « Pour convaincre Téhéran de réduire son programme nucléaire controversé. »
    J’aime bien les formulations merdiatique

  • Frane

    HS

    Alerte, alerte; le gouvernement veut encore ponctionner notre pognon pour une contribution sur les écrans d’ordinanteur, i.e une nouvelle redevance !
    http://www.59hardware.net/actualite/internet/nouvelle-taxe-pour-les-ordinateurs-?-2012070312643.html

    Quelqu’un a une idée pour contrer ça ???

    • michel

      Rien d’étonnant à cette réforme qui n’a rien d’anormale! Il est bien spécifié que cela ne concerne pas ceux qui ont un ordinateur et qui ne regarde pas pour autant la TV, dont je fait partie et je crois savoir que nous sommes moins d’un million – je crois en dessous des 200.000 même – donc pas de souci, la gauche fait son travail, point barre.

  • SuperBird

    A vouloir faire monter la mayonnaise ca va nous péter à la gueule !!!!
    il serait de bon ton de mettre les choses au point une fois pour toutes, et d´imposer des zones d´exclusions et un contrôle renforcé de l´ONU sur les missiles de part et
    d´autre.
    De toute évidence Israël recherche le conflit par un incident qui serait le prétexte à un déclenchement du feu et à l´entrée en guerre,
    et les irresponsables dirigeants iraniens veulent se la jouer et se faire plus gros que le boeuf.
    il serait de bon ton de remettre tout le monde à sa place,
    et d´imposer une démilitarisation nucléaire y compris d´Israël elle même.
    Ne soyons pas dupes une guerre nucléaire au moyen orient aura des répercutions stratégiques et aussi des retombées radioactives jusqu´ici et pour très longtemps,
    si ce n´est au pire des envois de missiles nucléaires russes jusqu à chez nous.
    Quand à ceux qui espèrent la protection d´un supposé parapluie anti nucléaire, qu ´ils sachent que c´est de la science fiction car une fois impacté, un pays est stérilisé et anéanti pour des centaines d´années.

  • SuperBird

    Re petit commaentaire , de toute évidence ces missiles sont des Missiles Russes mmontés sur des camions et déplacables à volonté tels les missiles SS-20 qui étaient pointés vers l´Europe occidentale c´est à dire sur nous, il n´y a pas si longtemps.
    D´où ma question :
    A quoi jouent donc les Russes dans cette histoire ?
    souhaitent ils frapper l´occident par le bras indirect de
    l´Iran ou bien démarrer un conflit ?
    Que viennent ils faire dans ce bourbier Iranien,
    donc le point de départ se situe en 1979 avec Khomeini,
    et l´asile politique que la France lui avait trop gentiment attribué, et dont nous voyons depuis des décennies les conséquences désastreuses à travers l´islamisme intégriste qui se répand partout

  • PERSE

    SuperBird
    Vous avez déjà acheté la propagande en argumentant sur le faite que l’Iran va vers la bombe.
    Vous vous trompez.
    Mais j’adhère à votre idée d’un moyen orient sans nucléaire.

  • Pikpuss

    Rappelons que c’est Israël qui possède 400 bombes nucléaires, pas l’Iran ! C’est Israël qui reçoit de l’Allemagne des sous-marins prêt à être équipés de ces mêmes ogives ; pas l’Iran ! Les Perses savent bien qui sont les dirigeants sionistes et ce que valent leurs paroles, c’est-à-dire pas grand chose. Les banksters de la banque fédérale américaine ont aussi besoin d’une bonne guerre pour masquer l’énorme escroquerie du dollar. L’Europe peut s’en sortir mais il ne faut plus être les caniches des dirigeants israéliens et américains. Ce ne sont que des parasites et rien d’autre.