Alerte Rouge / Crise systémique globale – Septembre-Octobre 2012 : Quand les trompettes de Jericho sonneront 7 fois pour le monde d’avant la crise

GEAB est considéré comme étant une véritable référence et ils n’ont pas vraiment l’habitude de s’alarmer pour un rien comme j’ai pu le voir sur d’autres sites et blogs (et un peu ici aussi par moment, je le reconnais…), donc à prendre en compte! Faites vous votre propre idée, vérifiez, analysez, cherchez, et surtout, préparer votre avenir car quel que soit celui-ci, nous n’échapperons pas à certains changements radicaux qui s’annoncent.

GEAB N°66 est disponible! Alerte Rouge / Crise systémique globale - Septembre-Octobre 2012 : Quand les trompettes de Jericho sonneront 7 fois pour le monde d'avant la criseL’évolution des événements mondiaux se déroule conformément aux anticipations élaborées par LEAP/E2020 au cours des récents trimestres. L’Euroland est enfin sorti de sa torpeur politique et du court-termisme depuis l’élection de François Hollande (1) à la tête de la France et le peuple grec vient de confirmer sa volonté de résoudre ses problèmes au sein de l’Euroland (2) démentant ainsi tous les « pronostics » des médias anglo-saxons et des eurosceptiques. A partir de maintenant, l’Euroland (en fait l’UE moins le Royaume-Uni) va donc pouvoir aller de l’avant et se doter du véritable projet d’intégration politique, d’efficacité économique et de démocratisation sur la période 2012-2016 comme LEAP/E2020 l’a anticipé en Février dernier (GEAB N°62). C’est une nouvelle positive mais, pour les semestres à venir, cette « seconde Renaissance » du projet européen (3) constituera bien la seule bonne nouvelle au niveau mondial.

Toutes les autres composantes de la situation globale sont en effet orientées dans un sens négatif, voire catastrophique. Là encore, les médias dominants commencent à se faire l’écho d’une situation anticipée de longue date par notre équipe pour l’été 2012. En effet, sous une forme ou une autre, plus souvent en pages intérieures qu’en grands titres (monopolisés depuis des mois par la Grèce et l’Euro (4)), on retrouve désormais les 13 thèmes suivants :

1. Récession globale (plus aucun moteur de croissance nulle part / fin du mythe de la « reprise US ») (5)
2. Insolvabilité croissante et partiellement reconnue comme telle désormais de l’ensemble du système bancaire et financier occidental
3. Fragilité croissante des actifs financiers clés comme les dettes souveraines, l’immobilier et les CDS à la base des bilans des grandes banques mondiales
4. Chute du commerce international (6)
5. Tensions géopolitiques (notamment au Moyen-Orient) approchant du point d’explosion régionale


6. Blocage géopolitique global durable à l’ONU
7. Effondrement rapide de tout le système occidental de retraites par capitalisation (7)
8. Fractures politiques croissantes au sein des puissances « monolithiques » mondiales (USA, Chine, Russie)
9. Absence de solutions « miracles », comme en 2008/2009, du fait de l’impuissance croissante de plusieurs grandes banques centrales occidentales (FED, BoE, BoJ) et de l’endettement des Etats
10. Crédibilité en chute libre pour tous les Etats devant assumer la double charge d’un endettement public et d’un endettement privé excessifs
11. Incapacité à maîtriser/ralentir la progression du chômage de masse et de longue durée
12. Echecs des politiques de stimulus monétaristes et financiers comme des politiques d’austérité « pure »
13. Inefficacité désormais quasi-systématique des enceintes internationales alternatives ou récentes, G20, G8, Rio+20, OMC, … sur tous les thèmes-clés de ce qui n’est plus en fait un agenda mondial (8) faute de consensus : économie, finance, environnement, résolution de conflits, lutte contre la pauvreté, …
Evolution des principaux indices (bourses + pétrole) en Mai 2012 - Source: MarketWatch, 06/2012

Evolution des principaux indices (bourses + pétrole) en Mai 2012 – Source: MarketWatch, 06/2012

Selon LEAP/E2020, et en conformité avec ses anticipations déjà anciennes, tout comme avec celles de Franck Biancheri dès 2010 dans son livre « Crise mondiale : En route pour le monde d’après », cette seconde moitié de 2012 va bien marquer un point d’inflexion majeur de la crise systémique globale et des réponses qui lui sont apportées.

Il va être caractérisé par un phénomène en fait très simple à comprendre : si l’Euroland est aujourd’hui en mesure d’aborder cette période de façon prometteuse (9), c’est parce qu’elle a traversé ces dernières années une crise d’une intensité et d’une profondeur inégalée depuis le début du projet de construction européenne après la Seconde Guerre Mondiale (10). A partir de la fin de cet été 2012, ce sont toutes les autres puissances mondiales, Etats-Unis en tête (11), qui vont devoir affronter un processus identique. C’est à ce prix, et à ce prix seulement, qu’elles seront ensuite, dans quelques années, en mesure d’entamer une lente remontée vers la lumière.

Mais aujourd’hui, après avoir tenté par tous les moyens de retarder l’échéance, l’heure de la facture arrive. Et comme en toute chose, la capacité à retarder l’inévitable se paye au prix fort, à savoir l’accroissement du choc d’ajustement à la nouvelle réalité. Il s’agit en fait de la fin de partie pour le monde d’avant la crise. Les 7 sonneries de trompettes de Jéricho qui marqueront la période Septembre/Octobre 2012 vont faire s’écrouler les derniers pans du « Mur Dollar » et des murailles qui ont protégé le monde tel qu’on le connaît depuis 1945.

Le choc de l’automne 2008 ressemblera à un petit orage estival en comparaison de ce qui va affecter la planète dans quelques mois.

Source et suite: leap2020.eu

29 commentaires

  • thierry thierry

    comme j’ai déjà suggéré dans le forum
    une info a prendre avec des pincettes:

    « le dollars pourrait s’effondrer avant les élections us en novembre »

    • delphine

      salut thierry,

      tu as raison pour les pincettes,
      l’euro devrait être mort depuis belle lurette!
      on n’est juste en train de lui tailler un nouveau costume avec notre peau.

  • MouteMoute

    J’avais donné le lien ici et si j’ai bien compris le leap est l’organe analytique d’un parti européen qui roule à fond pour une Europe fédérale le plus vite possible… l’effondrement arrangerait bien leurs affaires et les affaires des oligarques bruxellois !

    Sur ce coup Farage a bien raison de les traiter de Bolchéviques ! Une belle bande de traitres despotiques dans l’âme, ils ont l’intention de nous la mettre bien profond !

    • MouteMoute

      Ceci dit avec leur mega effet d’annonce de la bouée percée hollandaise ils se sont donné un peu d’air et nous enfume encore un petit peu, histoire de passer des vacances tranquilles pour préparer leur fuite jusqu’à ce que ça fasse pschitt, si les Français ont encore assez de burne pour renverser la table, sinon leur NWO sera mis en place.

    • pas6fou

      nb : les oligarques bruxellois » sont des européens de tous pays, et sous l’influence Ouest ;^)

  • dupontg

    A part leurs eurolunettes roses,leur delire est toujours le meme et ne mene pas bien loin.
    Rien que leur constat boursier sur mai est dejà depassé et beaucoup moins cata en juin.

  • gasso2

    Le français grollande est trop fort, on va bien le défoncer ce put… de mur. Besoin urgent, où est-il mon violon ?

  • theuric

    C’est marrant, mon intuition m’avait donné, à mon grand étonnement, le même résulta que le G.E.A.B. pour l’Europe et la France, il y a un mois de cela.
    Pour le reste du monde, de l’analyse géostratégique fait comprendre les tensions existants entre les pays:
    Inde et Chine; Turquie, Israël, Arabie-Saoudite et Iran; Brésil et ses voisins; Afrique du Sud et le reste du continent; Australie et son pré carré; évidement américain, voilà pour les acteurs les plus imposants.
    L’article a raison de souligner que plus fort est la retenue de la survenue d’une crise, plus celle-ci sera forte, cela n’est que la pure évidence que chacun d’entre nous a pu vivre à son échelle.
    Nous sommes confronté à trois difficultés, parfois contradictoires:
    1)la difficulté de penser le monde de demain différent de celui d’aujourd’hui;
    2)un désir archétypal de catastrophes terminales;
    3)que la limite de notre entendement ne peut être que l’inconnu.
    Comment disait Bouddha?
    L’univers est impermanence (je l’ai modernisé, mais dans l’idée, c’est ça.)!

    • Natacha Natacha

      Il manque quand même la Russie dans cet échiquier géopolitique.
      L’impermanence doit être … observée et acceptée. Ce qui semble être le plus douloureux pour beaucoup d’entre nous.

  • Bouffon

    On vois bien sur les graph que l’économie ne tiens plus qu’avec de belle parole. Mais à force, les esprits s’habituent…

  • Pimousse

    C’est étrange mais sa m’arrange cette crise, je trouve que l’on pourrait tous vivre plus simplement, un cheval ou un âne en guise de voiture !!

    De toute façon c’est une année qui s’annonce toute particulière, entre la crise et le président des bisous je me marre.

    Dune certaine façon vive la crise sa peut rapproche les gens les uns au autre et une entre aide mutuelle.

    Il y a des points très positifs dans ce genre de situation, espérons que sa ne dégénère pas en une énième guerre … !

    • Karlinski

      N’empêche la transition vers un mode de vie plus simple ne sera fera pas à coups de bisous.

      • echo

        en même temps la guerre ne simplifiera pas la tâche, au contraire, mais elle semble bel et bien incontournable malheureusement. C’est leur seule solution, pas la notre, la leur…

        Limite préparons nous à bluebeam ou équivalent…

  • freeman freeman

    la crise comme la 3 eme guerre mondial fait pourtant parti de leur plans pour nous imposer le NWO voir le « plan pike »
    pour comprendre tout etait écris depuis longtemps
    seul question pertinente comment enrayer leur ambitions esclavagiste et imperialiste….?
    deja en faisant tourner l’info

  • ratgana

    Comme ils le disent, il s’agit d’un réajustement du système et c’est tout.
    Pas de fin des systèmes, pas de fin du monde.
    Les populations doivent comprendre et elles comprendront de gré ou de force

  • Bonjour les moutons, fidèle a ma devise de petit poucet je sème et je re-sème la bonne parole… Oyez, Oyez j’attends avec impatience que les médias l’annonce, je sais pas comment ils vont s’en sortir après nous avoir annoncé une victoire sur toute la ligne de ce sommet Européen, mais ça risque d’être tendu pour les « PIGS » ; (

    Vive les Allemand(e)s ! (jamais j’aurais crue dire ça… Et je parle pas des voitures !)

    http://www.crashdebug.fr/index.php/international/5017-flash-coup-de-theatre-en-allemagne

    Amités,

    Folamour,

  • Durand

    Il y a une Énorme Erreur dans ce qui est écrit : ce ne sont pas les dettes qui sont les causes, mais elles sont les conséquences d’une politique qui a suivi le précepte Loi Pompidou/ Giscard d’Estaing/ Rothschild rentré dans la postérité grâce à Maastricht puis grâce à Lisbonne !

    Ce n’est pas une mauvaise tenue des comptes mais bien une politique des États à vouloir emprunter à du privé alors qu’ils sont publics ! Comment a t’on pu mélanger tout cela ici-même.

    Il faut savoir AUSSI que quelqu’un qui connaît juste la base de l’Économie SAIT (principes de base) que si la croissance chute, le prix des carburants ne peut pas augmenter, c’est contraire aux faits !

  • j’étudie la question nucléaire depuis 6 ans. Si le scénario dessiné se produit, il faudra s’inquiéter de l’industrie nucléaire. 25 ans après Chernobyl, la communauté internationale peine à construire le nouveau sarcophage. Comment financera-t-on les travaux des 4 réacteurs de Fukushima. Avec quel argent entretiendra-t-on les centrales et comment les démantèlera-t-on? Un collapse économique augmente dangereusement les possibilités d’accident nucléaire, notamment en France et en Belgique!

  • zoé

    Un français sur cinq voit sa banque comme un partenaire pour ses projets (TF1) PFFFFFFFFFFFFFF !!!!!!!! Ils vont être déçus ………….

  • Pikpuss

    L’économie réelle est saine et ses besoins sont illimités. Le problème c’est qu’elle est vampirisée par l’industrie financière spéculative qui impose ses règles à tous. En plus il y a le problème du trafic de drogue et du commerce des armes qui sont aussi un FREIN pour l’économie réelle. Ne problème c’est la mainmise du monde par les mafias. Et toutes ces sommes énormes qui sont dans les paradis fiscaux, jamais taxées et improductives. Et toutes ces transactions financières que l’on se refuse à taxer. Nous sommes tenus par des usuriers qui ne veulent pas lâcher un seul centime !

  • Pikpuss

    Depuis la mort de De Gaulle, les usuriers ont volé notre pays et nous saignent à blanc année après année…et ces vampires sont de gauche comme de droite… Il n’y a absolument aucun espoir et ils le savent très bien. Nos vies ne valent rien pour ces salauds.

  • theuric

    Il y a beaucoup d’ignorance (et je pèse mes mots) ici!
    Quelle manipulation, quelle Amérique, elle est fini, détruite, achevée, nécrosée, brisée, rongée de l’intérieur, elle est à un pays ce que le canada dry est à l’alcool, elle est vidée d’elle-même.
    Les États-Unis-d’Amérique c’est FI-NI pour au moins dix à vingt ans mais ce ne sera plus, d’ici là, les États-Unis-d’Amérique.
    Si elle existe encore c’est parce que elle est soutenue à bout de bras par les seuls qui croit encore en elle, l’Europe.
    Cependant cette dernière commence à se rendre compte de sa bévue.
    Le 11 Septembre?
    Une manipulation de gugusses à l’endroit de gogos, des imbéciles manipulant des crétins!
    Et quand à vouloir faire une guerre, personne ne la veut mais tout le monde y va, à reculons, par devers soi.
    Comprenez bien que l’incompétence est bien plus général que la valeur, surtout quand on se trouve en fin de cycle comme maintenant.
    Combien j’aimerais que nous ayons à faire à des personnes intelligentes, même si elles sont manipulatrices, elles ne se laisseraient pas entrainer par les évènements au risque que cela ne les détruisent!
    Les rois d’Arabie vieillissants, le gouvernement chinois dépassé par les catastrophes à venir, un Islam en déperdition qui ne montre ses muscles que pour cacher ses faiblesse et sa désagrégation, des peuples arabes qui ne veulent plus que la démocratie, l’Inde secouée par ses religions, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Australie en éveil, la Turquie et l’Iran qui se jouent à je te tiens, tu me tiens par la barbichette en visant les restes d’Irak et de Syrie avec, derrière, Israël et l’Arabie Saoudite en perdition d’avoir perdu leur ange gardien: les U.S.A..
    Il faut être média pour croire le contraire.
    C’est pour ça que notre président se doit de réussir, et il en a les capacités!
    Parce qu’il faut que l’Europe soit au monde ce que la Suisse fut à l’Europe!
    Et je n’ai pas voté pour lui au premier tour.
    La Russie.
    Elle ne pourra pas ne pas entrer dans le giron européen, discrètement, par la fenêtre mais elle le fera, par nécessité, de gré ou de force, elle le fera ou elle explosera.

  • theuric

    Nous n’avons pas cinq ans pour épurer nos comptes, nous en avons deux, trois maximum, de toute façon, d’ici là nous n’aurons plus grand nombre de créanciers.

  • @Theuric, je croie que tu as pas bien lue l’article de GEAB, et a toutes fin utile, je vous rappelle amicalement cette info :

    http://www.crashdebug.fr/index.php/diversifion/4833-pourquoi-une-fin-du-monde-le-21-decembre-2012

    Alors à mon avis, vous n’avez pas deux ans, mais quelques mois au plus…

    La dette américaine GLOBALE (mon estimation) est de 1407 Trillions de $ = 1,407,000,000,000,000 us $

    Alors quoiqu’il se passe en décembre 2012…, Que croyez vous qu’il vas se passer quand cette baudruche vas exploser avec la fin de la Fédéral Réserve, qui donc ne payera PAS… ?

    Je cherche pas a vous faire peur, mais une personne informé en vaux deux…

    Savoir anticiper c’est savoir prévenir,

    Amicalement,

    L’Amourfou