Alerte des experts contre une nouvelle catastrophe à Fukushima 25.06.2012

Nous avons eu Tchernobyl, cela n’a pas servit de leçon, on a eu Fukushima, et nous ne savons toujours pas où cela va s’arrêter, c’est le flou total quand à l’avenir de cette centrale comme de la planète face à ce qui pourrait arriver, et tout peut arriver! Trois grands scenarii s’affrontent, le premier l’humanité arrive tant bien que mal à maitriser la situation et endigue le problème, mais nous ne sommes pas dans Star Trek non plus… Second scenario, la plaque sur laquelle repose le Japon subit un séisme d’une rare violence t bascule envoyant la centrale en question au fond de l’eau, refroidissant ainsi ce qui n’a pu l’être jusqu’à présent, le nombre de pertes humaines serait colossal dans ce cas précis. Troisième scenario, le pire de tous, rien ne parvient à endiguer la catastrophe et elle en devient totale, planétaire comme le redoutent certains… Quitte à choisir, j’opte pour la seconde, horrible mais entre un pays et la planète entière, le choix ne se pose pas tant que cela…

 

Publiée le 29 juin 2012 par Kna60

Interview par Marc Willacy d’ABC Australie sur les dangers de la piscine de combustible n°4 de Fukushima.
Les personnes interrogées sont :
– Pr. Hiroaki Koide, expert en réacteurs nucléaires de l’université de Kyoto.
– Robert Alvarez, conseiller en politique énergétique aux Etats-Unis


– Yoshimi Hitosugi, porte-parole de TEPCO
– Tomohiko Suzuki, journaliste et travailleur clandestin à la centrale de Fukushima.
– Misuhei Murata, ancien embassadeur du Japon en Suisse.

Vidéo et transcription originales :
http://www.abc.net.au/7.30/content/2012/s3532725.htm
Traduction & sous-titrage par Kna60.

Via Realinfos

22 commentaires

  • domdom26

    les journaleux ce sont bien garder de nous le dirent ……..bande de racaille , je ne me souvient pas qui avait dit un jour  » vous voulez qu’ont vous en débarrassent ??? ben ont va sortir le karcher  » ou alors était ce un rêve ??? L O L

    AMICALEMENT A TOUS

    • Eagleeyes

      Hello,

      La presse titrait : Découverte alarmante à Fukushima: sous les décombres, la mort.

      (Article repris de RTL-Info 27 juin 2012).
      La compagnie d’électricité Tokyo Electric Power (Tepco) a fait état mercredi, des niveaux record de radiations dans le sous-sol du bâtiment du réacteur n°1 de la centrale accidentée de Fukushima, découverte qui risque de compliquer grandement les travaux de démantèlement. Ces doses sont en effet mortelles pour l’homme en moins d’une heure.

      Tepco a introduit une caméra et des instruments de mesures via un trou de canalisation depuis le plafond du sous-sol du bâtiment 1 pour y observer la situation et effectuer des relevés. Les niveaux de radiations enregistrés juste au-dessus de l’eau radioactive présente dans le sous-sol atteignent jusqu’à 10.300 milli sieverts/heure, soit une dose avec laquelle l’homme devient malade au bout de quelques minutes et meurt en peu de temps. Il ne faut qu’une vingtaine de secondes pour que soit dépassée la dose annuelle admissible en un an pour les ouvriers du site.
      « Les travailleurs ne peuvent pas pénétrer en ces lieux et nous devrons préparer le démantèlement à l’aide de robots », a expliqué Tepco.
      L’enregistrement de tels niveaux de radiations, dix fois supérieurs à ceux relevés dans les deux autres réacteurs, 2 et 3, très endommagés aussi, s’expliquerait selon Tepco par le fait que le combustible qui a fondu dans le réacteur n°1 est plus abîmé que dans les autres unités du site.
      Le combustible qui se trouvait dans les cœurs de ces trois réacteurs, sur les six que compte la centrale Fukushima Daiichi, a fondu en raison de la perte de l’alimentation électrique et des fonctions de refroidissement à la suite du séisme et du tsunami du 11 mars 2011.
      Ces réacteurs, de même que le n°4 dont le cœur était vide au moment de l’accident, doivent être démantelés, une tâche extrêmement complexe qui devrait nécessiter 40 ans de travaux et le développement de nouvelles techniques.

    • Mouton du 83

      Il faudrait peut être lancer une pétition internationale et leur bouger le cul aux nippons !!! Je sais pas c’est notre planète à tous?

  • Massimo

    Hé ben c’est pas beau !!!
    Leur piscine fait sacrément la gueule ils foutent quoi ça fait des mois que c’est comme ça !!!!

    Tout va bien, ils ont une piscine qui pèse des tonnes perchée à 30mètres du sol sur une structure méga défoncée dans une zone hautement sismique qui a de plus enregistré récemment des phénomènes météos violents…
    Non vraiment tout va bien les dadas refont la course!!!
    Et le réacteur 3 a été redémarré ouf ils sont sauvés.

    C’est scandaleux….

    • hopix

      En effet, dans le très court terme, la catastrophe est très rentable pour certains (et leur responsabilité n’est jamais vraiment remise en cause) et très mortelle pour les autres.
      Sur le long terme, ben… après eux le Déluge

      • DD

        Responsable mais pas coupable, un truc à la mode dans tous les domaines en ce moment.

        David.

      • Antinukciv

        Responsable ou pas : les actionnaires doivent rendre les bénéfices !!!

        Ce n’est pas acceptable qu’il s’en sorte comme ca !

        Le nucléaire PRIVE j’y croit encore moins que le PUBLIC.

        Au moins au public, on prend le bon et le mauvais.

        Alors que les actionnaires… leur place est dans le réacteur!

  • Massimo

    j’ai oublié le léger renflement du mur de la piscine mdr….hum

  • Tex

    Ne serait-ce pas judicieux de boycotter TOUS LES PRODUITS JAPONAIS jusqu’à ce qu’ils arrêtent de mettre à mort toute la planète????

  • barkayal

    Et qu’est ce qui vous dit que ce n’est pas voulu ? Le gouvernement japonais est tout aussi assujetti aux USA que la plupart des pays européens. Comme je l’ai déjà dit, un milliardaire – Billou, pour ne pas le citer – pourrait en un claquement de doigts régler le problème. Mais il préfère se faire une réserve de semences pour après le chaos qu’ils vont mettre ici bas. Peut-être que ça fait vraiment partie d’un planning de réduction démographique après tout ?

    Je trouve vos commentaires navrants, car vous proposez le massacre du peuple japonais, or, ils n’y sont pour rien.

    Imaginez qu’une centrale française soit dans le même état, et que pour des raisons obscures, on laisse la situation pourrir de la même manière. Vous pourriez manifester -ils le font- ça ne servirait à rien. Des pétitions ? lol. Un peu de sérieux.

    Il faut vraiment être abruti pour croire qu’à notre époque il est difficile de régler ce genre de souci. On voudrait vous faire croire que si, et malheureusement ça marche… Si la situation a évolué ainsi, c’est que c’est voulu.

    Et je voudrais faire remarquer aux newageux de service que ni les ET ni les maitres ascensionnés de l’arc-en-ciel de mes deux n’en ont quoi que ce soit à faire :)

  • A Fukushima, il semble qu’une « simple » secousse de magnitude 7 (pas exceptionnelle là-bas) suffirait pour précipiter irrémédiablement la piscine 4 par terre, avec ses 1330 assemblages (nombre donné sous toutes réserves) déchirés et à l’air libre. Les 2/3 du Japon définitivement inhabitables, et le reste du monde confronté à une fourchette de 30 à 50 fois la contamination de Tchernobyl. Le jackpot.

    Normal que dans cette riante perspective, le réacteur 3 d’Ooï ait été redémarré malgré pétitions et manifestations. Plus on est de fous, plus on rit.

  • mac

    « we can not sleep peacefully »

    incroyable.

  • LEJEUNE Thierry

    Que faire ?
    – Merci à tous de diffuser aussi largement que possible dans les forums et les moteurs de recherche la menace de Tex : « boycott de tous les produits Japonais tant que le réacteur 4 n’est pas débarrassé de son combustible ».
    – Assurons nous que cette idée a également été diffusée dans le reste de l’europe et auprès des Californiens (consommateurs souvant responsables et premiers américains concernés en cas de nouvelle catastrophe japonaise).
    – Relayons une demande formelle auprès de nos représentants Européens pour qu’une taxe à 1000% soit appliqués momentanément sur les produits Japonais d’ici la fin de l’année (après tout, on organise bien des mesures de retortions vis à vis de pays dont la politique ne nous satisfait pas (…), alors puisqu’il s’agit de la sécurité de la planète, une telle mesure serait pour le moins légitime. D’autant qu’en période de crise, ce « prétexte » pourrait permettre de renflouer quelques déficits publics…).

    Si la menace de telles mesures économiques était envisagée par les USA et l’UE, je reste persuadé que rapidement les choses bougeraient. Alors tout « moutons » que nous sommes, bougeons nous.