Accueil » Géopolitique » Les dernières brèves de la Syrie

Les dernières brèves de la Syrie

Cela bouge, encore, et encore! Chaque jour il y a des évolutions, des « bruits de bottes », et Bachar Al Assad qui se déclare en guerre a parfaitement raison, c’est bel et bien une guerre qu’il doit affronter, il n’a rien demandé et n’est pas sur de gagner face à ce remake du scénario libyen… Déjà, on en est maintenant surs! La CIA fournit les rebelles en armes pour mieux attaquer le gouvernement syrien, qui paye ces livraisons? Les pays les plus malhonnêtes et les plus dangereux du continent africain, les pays du golfe (Bahreïn, Qatar et Arabie Saoudite).

Comment la CIA contrôle la livraison d’armes aux rebelles

Équipés de lance-roquettes d'origine saoudienne,seules armes capables d'arrêter les chars de l'armée syrienne, des insurgés marchent dans les faubourgs d'Idlib en mai 2012.
Équipés de lance-roquettes d’origine saoudienne,seules armes capables d’arrêter les chars de l’armée syrienne, des insurgés marchent dans les faubourgs d’Idlib en mai 2012. Crédits photo : © Stringer . / Reuters/REUTERS

Financées par les pays du Golfe, ces livraisons clandestines via la Turquie sont contrôlées par l’agence américaine.

Sans armes capables de détruire les chars syriens, point de salut pour l’opposition à Bachar el-Assad. Depuis des mois, Nasser le répétait à ses amis occidentaux ou arabes. Mi-mai, cet opposant en exil affichait donc le sourire lorsqu’une quarantaine de dirigeants des conseils militaires de la révolution se sont discrètement rendus en Turquie pour recevoir un précieux arsenal. «Nous avons surtout récupéré des roquettes RPG 9 puisées sur les stocks de l’armée saoudienne», confiait-il lors d’un récent passage à Paris. «Elles ont été acheminées par avion, jusqu’à l’aéroport d’Adana, où la sécurité turque a surveillé les déchargements avant de savoir à qui ces roquettes allaient être destinées.» Pour rassurer ses hôtes, Nasser garantit que leur utilisation allait être supervisée par «des leaders traditionnels proches des insurgés, histoire d’éviter les dérives mafieuses».

Les roquettes ont été convoyées à Duma et Harasta, dans la banlieue de Damas, al-Zabadany sur la route du Liban, Deraa au sud, et dans la région d’Idlib, frontalière de la Turquie. Nasser n’en parle pas, mais, en coulisses, les agents de la CIA veillent à ce que ces nouvelles armes qui parviennent en plus grand nombre aux activistes ne tombent entre les mains de djihadistes, infiltrés en Syrie. Le New York Times va même jusqu’à affirmer que les localisations des dépôts et leurs destinataires sont déterminés en coordination avec les espions américains. Pour les Occidentaux, qui ont beaucoup hésité avant d’accepter l’armement des insurgés, l’organisation de ces filières est une priorité: «Nous discutons même avec les Turcs de cibles à frapper, poursuit Nasser. Et nous comptons maintenant hors de Syrie des représentants des conseils militaires qui ont chacun un relais dans une ville de l’intérieur.»

Ses rivaux islamistes liés aux Frères musulmans disposent eux aussi de leurs propres canaux d’approvisionnements. Et eux militent pour que ces armes aillent à leurs seuls partisans, afin d’être les grands vainqueurs de l’après-el-Assad. Pour les monarchies du Golfe, principaux fournisseurs en armes des rebelles, ces livraisons doivent rééquilibrer le rapport de forces sur le terrain, pour forcer el-Assad à accepter un compromis sur le modèle yéménite. «Les diplomates saoudiens nous répètent que tant que Bachar gardera une nette supériorité militaire sur ses ennemis, il n’aura aucun intérêt à négocier son départ», confie un diplomate français, qui rappelle que l’ex-président «Saleh, au Yémen, a discuté de sa sortie uniquement parce que l’opposition et ses partisans faisaient à peu près jeu égal».

Source et article complet: lefigaro.fr

On apprend de plus que la Turquie déploie ses troupes à la frontière de la Syrie, et quand on parle de la Turquie, il faut comprendre que les USA ne sont pas très loin derrière cette décision…

Les médias turcs ont diffusé ce jeudi des images de véhicules militaires quittant leur base pour se rendre à proximité de la frontière syrienne.

Ce déploiement fait suite à l’incident aérien de vendredi dernier. Un avion turc de reconnaissance militaire a été abattu par l’armée syrienne au large de Lattaquié.

Cette attaque a crispé un peu plus les relations entre les deux voisins. Le Premier ministre turc a parlé d’un acte “hostile” et il a prévenu que désormais son pays riposterait immédiatement à toute agression venue de la Syrie. C‘était il y a deux jours, lors d’un discours devant les députés de son parti au Parlement. “Biensûr, a déclaré Recep Tayyip Erdogan, la Turquie ne va pas tomber dans le piège tendu par les va-t-en-guerre et les provovateurs. N’ayez pas d’inquiétudes là-dessus. Cela dit, nous n’allons pas rester les bras croisés, sans rien faire, après cette attaque menée contre notre avion dans les eaux internationales”.

Les deux pilotes qui se trouvaient à bord de l’avion abattu n’ont toujours pas été retrouvés. L’appareil a été localisé à plus de 1000 mètres de profondeur.

Source: Euronews et également sur Realinfos

Quand aux russes, ils cherchent à livrer des armes à Damas! N’oubliez pas que c’est officiellement une guerre qui a commencé et que les plus grandes nations sont maintenant impliquées plus ou moins directement, un retour en arrière sera difficilement possible, ils veulent ce conflit, il aura lieu, malheureusement!

 

La Russie, alliée de Damas, pourrait livrer à la Syrie par avion-cargo les hélicoptères militaires et systèmes de défense antiaérienne qu’elle a échoué la semaine dernière à acheminer par mer, a indiqué mercredi 27 juin une source militaire à l’agence de presse russe Interfax.

« Trois hélicoptères Mi-25 et des systèmes de défense aérienne pourraient être facilement livrés à la Syrie par voie aérienne », a déclaré cette source sous couvert de l’anonymat.

La Russie doit remplir ses obligations [à l'égard de Damas, NDLR], mais tout va dépendre de notre résistance à la pression de l’Occident, qui veut que nous cessions la coopération militaire avec la Syrie », a observé cette source, ajoutant qu’une décision serait prise prochainement.

Un cargo sur le chemin du retour

La semaine dernière, le cargo MV Alaed exploité par un Russe avait dû faire demi-tour au large de l’Ecosse sans avoir pu livrer les hélicoptères militaires russes, après des révélations sur sa mission. Celles-ci ont poussé son assureur britannique à résilier son assurance, ce qui empêchait de facto le navire d’entrer dans quelque port que ce soit pendant son voyage.

La Russie a reconnu le 21 juin que le bateau transportait du matériel de défense antiaérienne et trois hélicoptères Mi-25 appartenant à la Syrie, et remis en état en Russie.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch, a alors indiqué que le cargo, qui naviguait sous pavillon de l’île de Curaçao (Antilles néerlandaises), reviendrait à Mourmansk pour passer sous pavillon russe et éviter les inspections. Le ministère a cependant indiqué dimanche que le navire allait poursuivre vers Vladivostok (Extrême-Orient), ne semblant donc pas repartir vers la Syrie.

Source: tempsreel.nouvelobs.com via Conscience du peuple

Cette crise économique planétaire n’est qu’une mascarade, il n’y a à ce jour pratiquement aucun dirigeant qui ait le courage de dénoncer les tenants et les aboutissants à part certains cas isolés comme à Cuba avec Castro qu’on a pas entendu depuis pas mal de temps déjà (censure?). Comme à chaque crise majeure, une guerre a suivit, cela fut le cas pour la première mondiale, idem pour la seconde, cette troisième grande crise qui est planétaire et qui annonce la fin d’un système économique tel que nous le connaissons sera suivie d’un conflit d’une grande ampleur, cela commence avec la Syrie, n’oubliez pas que le programme à prévu l’Iran juste ensuite…

4 réponses à Les dernières brèves de la Syrie

  1. Sur la photo, je tiens juste à le signaler, le marquage OTAN des muntions est clui-ci:
    Marron et orange « bon de guerre »
    Bleu « munitions d’exercice »
    Attention à la propagande!

    • Michael Collet Belgique
      Michael Collet Belgique

      bonsoir à tous
      le programme de guerre prévoit d’attaqué la chine
      à qui l’empire devra remboursé une fortune en Or dés l’effondrement
      de la monnaie dollar/euro
      les occidentaux dirige le monde depuis 3000ans
      le problème ? ….les coffres sont vides
      alors pour vous sauvé de l’esclavage nippon,
      et en plus réglé le problème de surpopulation mondial ,
      la guerre est la solution !.
      1 renversé les pays voisin d’Israël (réduire les capacité militaire)
      2 attaquer L’Iran (essor de guerre chinois)
      3 créé un ennemis en le désignent responsable de la misère survenues suite à la grande dépression qui à fait mourir de fin des millions d’européens et Américains
      la Syrie est le dernier pays du moyenne-Orient à résisté Il fait frontière commune avec Israël et donne aux russe allier des Chinois un accès direct a la mer Méditéranné
      tous ça étais prévus de longue date
      seul le résultat final du carnage reste un mystère
      j ai mal pour les gens que j’aime.
      je voudrais que ce cauchemar s’arrête.
      j’aimerais avoir tord sur toute la ligne .
      à tout les Moutons
      Michael C

  2. « il aura lieu, malheureusement! »

    Suppose pas si vite, tu ne fais qu’accroître la possibilité en disant cela.