Un deuxième avion turc visé par des tirs syriens, le ton monte à Ankara

Entre mauvaise foi et propagande, les bruits de bottes commencent à faire trembler la Syrie qui a déjà entendu tonner les premiers coups de canon. Au final, la Turquie risque de ne plus fournir en électricité la Syrie et va rencontrer ses partenaires de l’Otan pour discuter de la suite. Vu que derrière la Turquie on trouve les USA et que derrière l’Otan on trouve également les USA, tout comme derrière les rebelles syriens dont les armes sont fournies par les USA, on se doute du résultats des discutions… Surtout si on prend en compte que le sommet de l’Otan va avoir lieu à Bruxelles! Quand c’est pourri, c’est vraiment pourri jusqu’au trognon!

ISTANBUL – Un deuxième avion turc a essuyé des tirs syriens alors qu’il menait des recherches pour secourir les deux pilotes de l’avion de combat abattu vendredi par la Syrie, a affirmé lundi le vice-Premier ministre turc Bülent Arinç, dénonçant violemment l’attitude de Damas.

Un de nos avions CASA s’est envolé avec une équipe d’aide. Malheureusement, des tirs venant du sol ont visé notre avion CASA. Notre ministère des Affaires étrangères et notre état-major ont appelé les autorités syriennes et ce harcèlement a immédiatement cessé, a déclaré M. Arinç.

On peut parler d’un harcèlement de courte durée contre notre avion, a ajouté M. Arinç, qui est également le porte-parole du gouvernement, lors d’une conférence de presse à l’issue d’un conseil des ministres.

Plus tôt dans la journée, une source diplomatique occidentale a affirmé à l’AFP qu’un avion Casa CN-235 de recherche et de sauvetage de l’armée turque qui participait aux recherches avait été visé vendredi ou samedi par un système de défense sol-air syrien, l’étape ultime avant l’ouverture de feu.

Lorsqu’un avion est pointé par un système de défense, il en est averti par ses instruments, et c’est ce qui s’est produit, a précisé cette source, qui a dit avoir été informée de l’incident par le ministre turc des affaires étrangères Ahmet Davutoglu lors d’une réunion à Ankara dimanche avec les diplomates des pays de l’Union européenne et de l’Otan.

M. Arinç a par ailleurs condamné en des termes vifs l’attitude de Damas, estimant que le tir visant l’avion d’attaque au sol F-4 abattu vendredi était intentionnel et constituait un acte hostile au plus haut point.

Prendre pour cible un avion de cette façon, sans avertissement préalable, est un acte hostile au plus haut point, a-t-il asséné.

Il n’y a aucun doute que les Syriens ont intentionnellement pris pour cible notre avion dans l’espace aérien international, a souligné M. Arinç, dénonçant comme de la désinformation la thèse syrienne d’un tir avec un canon antiaérien contre une cible non identifiée à proximité immédiate des côtes syriennes.

Les données en notre possession montrent que notre avion a été atteint par un missile à guidage laser ou à détection de chaleur à 13 milles nautiques des côtes (environ 24 km), soit en zone internationale et largement hors de portée des canons antiaériens, a-t-il souligné.

Tout le monde doit savoir que ce genre de comportement ne restera pas impuni, a ajouté le ministre, précisant tout de fois que la Turquie, en tant qu’état de droit agirait dans le respect des règles du droit international.

Interrogé sur des représailles passant par une interruption des livraisons d’électricité à la Syrie, M. Arinç a confirmé que le gouvernement réfléchissait à une telle mesure.

Nous avons considéré jusque-là pour des raisons humanitaires qu’il convenait de fournir de l’électricité à la Syrie, afin que la vie quotidienne de la population ne soit pas affectée, a-t-il dit.

Pour l’instant nous continuons mais le sujet est à l’ordre du jour du gouvernement. Je pense que d’ici un ou deux jours, il y aura une déclaration pour dire si nous continuons ou non, a-t-il poursuivi.

La compagnie privée turque Aksa de distribution d’électricité doit livrer environ 500 millions de kWh à la Syrie d’ici la fin de l’année, principalement à destination de la ville syrienne d’Alep et aux alentours, selon l’agence de presse Anatolie.

Les relations entre Damas et Ankara se sont envenimées depuis le début du mouvement de contestation qui secoue la Syrie en mars 2011.

Ankara a vivement dénoncé la répression sanglante du soulèvement, se joignant aux appels au départ du pouvoir du président Bachar al-Assad.

Suite au crash du F-4, la Turquie a demandé une réunion urgente avec ses alliés de l’Otan, qui aura lieu mardi à Bruxelles.

Source: Romandie

10 commentaires

  • Christian

    Bonjours à toute l’équipe et merci pour vos informations.

    C’est bien de rigoler dés le matin!
    Je ne crois absolument pas en cette histoire!
    A 24 km des cotes, l’avion « de Chasse » est abattu après avoir été averti par ses instruments!
    Bon d’accord, mais si le missile avait été lancé de la cote, il (le missile) est parti de très loin et de beaucoup plus que 24km. Et même s’il à volé à la vitesse moyenne de 6000km sans conter sa phase de poussée et pendant 24km, le pilote avait plus de 14 secondes pour réagir au minimum (disons que le double serait se minimum).
    Se sachant viser vous faite quoi? Et bien vous ne faite pas demi-tour à Mach3, vous attendez que le missile vous tombe dessus!!!
    Je pense qu’il serait raisonnable, mais pas absolu, de dire que l’avion était en zone interdite, et en fuient il à été rattrapé par le missile.
    Du moins, c’est une possibilité bien plus cohérente que cette histoire qui ne tient pas debout. A moins que l’on prépare la venue de certain en commençant déjà par coupé l’électricité.

  • Fred64

    Pas le même sujet, mais j’ai rien lu de cette affaire ici, alors voilà :
    Peu de medias en ont parlé, forcément… Mais voilà, ça arrive même dans une petite ville de Bretagne, des intimidations par la violence comme en Tunisie !
    http://www.fdesouche.com/304304-violente-attaque-dislamistes-contre-les-assises-bretonnes-sur-limmigration

    • MJ

      Merci pour l’article. Alala quelle catastrophe d’avoir ça ici… pauvre France!! ah ils savent ce qu’ils font les dirigeants à la botte du N.W.O. – pas pour rien qu’il la laisse allé sur le déclin je pense.

  • hopix

    Rein à voir avec la Syrie. Enfin… presque rien.
    Mais l’histoire se répète.

    D’un coup d’Etat à l’autre : Paraguay (juin 2012) – Honduras (juin 2009)
    http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31595
    par Eric Toussaint

    Un extrait pour se faire une idée de ce qui se passe au Paraguay :

    « Poursuivant l’analyse, en janvier 2010, sur le site du CADTM, on pouvait lire la description du coup d’Etat en préparation au Paraguay, coup qui a finalement eu lieu le 22 juin 2012 :

    « C’est le cas au Paraguay, où une partie de la droite a repris l’offensive.
    En décembre 2009, le sénateur libéral Alfredo Luís Jaeggli a ainsi appelé à renverser le président Fernando Lugo qu’il accuse de vouloir, comme Manuel Zelaya, imposer le modèle chaviste du « socialisme du XXIème siècle ».
    Jaeggli, dont le parti constitue le principal « soutien » parlementaire du gouvernement, affirme dans la foulée que le coup d’État réalisé au Honduras n’en est pas un : le renversement de Manuel Zelaya et l’action menée depuis lors par le régime de facto seraient parfaitement légaux[17].
    Et il appelle même le parlement paraguayen à intenter un procès politique contre Lugo afin de le destituer et de le remplacer par le vice-président de la République, le libéral de droite Federico Franco.
    Le sénateur Jaeggli reproche à Lugo de ne pas prendre exemple sur les pays qui ont réussi une réforme économique comme le Chili, avec les changements entamés sous Pinochet, et l’Argentine sous la présidence de Carlos Menem.

    À l’évidence, le cas hondurien risque d’ouvrir la voie à des coups d’État réalisés par l’armée avec l’aval de certaines institutions étatiques comme le Parlement ou la Cour suprême. »[18]

    Le 22 juin 2012, suite à une procédure expéditive, le Sénat paraguayen contrôlé par l’oligarchie mécontente des réalisations de Fernando Lugo a destitué le président démocratiquement élu au suffrage universel en 2008.

    Le 23 juin 2012, un large front de la résistance s’est mis en place pour obtenir le rétablissement de la démocratie.

    A la date du 24 juin, sept pays latino-américains ont retiré ou rappelé leurs ambassadeurs du Paraguay (Argentine, Brésil, Colombie, Uruguay, Pérou, Equateur, Mexique).
    Cinq ont annoncé qu’ils ne reconnaissaient pas le nouveau gouvernement: Venezuela, Bolivie, Equateur, Salvador et Nicaragua.

    Le Mercosur dont l’économie paraguayenne dépend fortement pour ses échanges commerciaux a décidé de ne pas inviter le nouveau régime à représenter le pays lors de la réunion qui se tient le 29 juin 2012 à Mendoza en Argentine.

    Au Paraguay, la mobilisation populaire en défense de la démocratie est en train de s’organiser.
    Il est important qu’elle puisse s’appuyer sur un maximum de soutien international. « 

  • n.abdellatif

    la Syrie est en droit de défendre son territoire et son espace aérien .Le F4 abattu est bourré d instruments électroniques qui indiquent la position de l avion dans l espace ,donc pas d erreur et si cela arrive ce n est nullement la faute des syriens surtout en ces événements qui secouent la Syrie .Mais on peut penser a une provocation préméditée , a une nouvelle stratégie de l occident et des usa

  • ittoka

    ben il ou le pb, il me semble que cela ne derange pas quand il s’agit d’Israêl

  • freeman freeman

    oui a mon avis la turquie en tant que force de l’otan a voulue provoquer la syrie et l’avion envoyer pour cette mission de provocation c’est fait shooter, … fallait pas jouer au malin…. ca pue la guerre mondiale quand meme, attention a la finalité de tout ce foin médiatique, la paix semble etre fragile au moyen orient

  • brujitafr

    Réunion extraordinaire du Conseil de l’OTAN sur la Syrie= Màj 17h10: L’OTAN restera « saisi » du conflit turco-syrien

    http://www.brujitafr.fr/article-avion-turc-abattu-ankara-reflechit-a-sa-riposte-face-a-la-syrie-107348603.html

  • brujitafr

    Les États-Unis et Israël tiendront le plus important exercice militaire conjoint jamais réalisé jusqu’à maintenant (en octobre 2012)

    http://www.brujitafr.fr/article-les-etats-unis-et-israel-tiendront-le-plus-important-exercice-militaire-conjoint-jamais-realise-jusq-107463979.html