La Suisse a un petit côté chinois en ce moment: pour commenter, il faut s’identifier!

Deux journaux en ligne sont concernés, « La tribune de Genève » et « 24 heures », deux journaux sur lesquels il faut laisser sa véritable identité pour pouvoir réagir aux articles, donc attention à la dissidence, attentions également aux dérives, ils veulent votre nom!!! ;)

Depuis lundi, il faut donner une identité bien réelle pour pouvoir commenter les articles de tdg.ch.

Bas les masques: il faut désormais donner sa véritable identité pour commenter nos articles.

Bas les masques: il faut désormais donner sa véritable identité pour commenter nos articles. Image: AP/Michael Gottschalk

Changement de philosophie à la Tribune de Genève. Jusque là tolérés, les utilisateurs usant d’un pseudonyme ne sont désormais plus autorisés à participer au débats proposés en fin d’articles sur tdg.ch. Il en est de même sur 24heures.ch.

Cette modification a été souvent réclamée par les utilisateurs de notre site. L’anonymat, l’utilisation systématique de pseudos parfois loufoques ont choqué les internautes les plus honnêtes, ceux qui commentent à visage découvert et assument leur propos.

Afin de donner plus de corps et de poids aux discussions que vous appréciez nourrir sur notre site, il faut donc vous inscrire avec des coordonnées valables (et vérifiées par notre équipe) avant de pouvoir commenter l’actualité. Autre possibilité, plus simple encore: se connecter grâce à son compte Facebook. Là aussi, la véracité des profils sera contrôlée.

Source: tdg.ch

16 commentaires

  • manu.provence

    ne suffisait il pas d’interdire les pseudos loufoques ????
    Mon propre commentaire ici sur les moutons a t’il moins de valeur que vous ne sachiez qui je suis,ni ou je crèche ???
    Pour un un gentil internaute,inscrit toi sur : RENSEIGNEMENT GÉNÉRAUX.COM….HI HI..GENTIL LE MOUTON..

  • forces armées

    Cela ne doit pas être difficile de prendre un nom au hasard dans l’annuaire, de se créer un faux mail avec ce nom, une fausse identité au pire… et d’arriver sur le site en passant par les USA par exemple avec un ip caché…

    • Bouffon

      Même pas besoin, je me suis inscrit avec mes véritables coordonnées comme le système ne trouvais pas la rue, il a pris la première qu’il trouvais et me voilà domicilié en Allemagne. lol

  • silex

    Bof les Suisses ont toujours eu 2 personnalités un côté propret clarté netteté et un côté complaisant limite vis à vis de l’argent sale mafieux avec leurs comptes anonymes. Moi je ne commente pas sur les sites qui servent de base à l’espionnage de la vie privée. Pour les pétitions pareil. Les sites de pétitions servent aussi à collecter des données sur les gens, et pétitionnent pour tout et n’importe quoi, c’est là qu’on voit que la pétition est un prétexte pour avoir des noms et des adresses.

    • Bouffon

      Bof les français ont toujours eu 2 personnalités un côté sale où il se complaise dans une merde monstre et un coté propre et chauvin où tout est parfait.
      Donc il est normale que dans le même commentaire il se plaigne de défaut de l’anonymat tout en râlant sur l’échange de donnée privé…
      Pis ça nous même nous ton approche, t’as l’intention d’envahir la suisse pour te rembourser en clopinettes ?

      Si jamais aux cas ou des fois que intéresserais un compte non-déclarer et taxer à 35% à la source, c’est le fisc qui te rembourse la différence. tu parle d’une planque discrète et rentable… En d’autre temps les européens était bien content du service bancaire Suisse, c’est depuis la new économie et sa politique néo-libérale qu’il se sont mis à péter plus haut que leur cul.
      Quant au fonds en des col blanc, c’est la même histoire de corruption et de politique dans tous les pays du monde.

      • Je suis français et plié de rire face à cette magnifique réponse pleine d’esprit et d’humour!!!
        « Bof les français ont toujours eu 2 personnalités un côté sale où il se complaise dans une merde monstre et un coté propre et chauvin où tout est parfait. »
        Allez, sort nous d’autres blagues anti-français, je les adore!!! Je suis pas assez fier et con pour ne pas apprécier!

    • Melany

      Heuuu, ce serait sympa de ne pas tous nous mettre dans le même panier ! Et surtout de ne pas mélanger le système bancaire et la population ! Si j’étais un peu moins « réveillée », je finirais par ne pas être sympa avec vous ! Il serait bien que vous fassiez un petit stage à la boucherie du coin, pour que vous puissiez vous rendre compte, que notre vie quotidienne ne diffère pas tant de la vôtre… Ni notre avis concernant cette histoire d’identification. Allez d’ailleurs regarder sur lesdits sites… vous constaterez que les commentaires et discussions sont désertées…

  • delphine

    ça ne vaut pas mieux qu’en Italie où l’honorable signore Monti
    incite les citoyens à la délation,
    pour coincer la moindre fraude fiscale.
    ceci ce réduisant bien sur aux petits citoyens….
    .
    Le NOM s’installe partout, et personne ne bouge.

    • Tex

      Mais en Belgique aussi les citoyens sont encouragés à la délation…
      Il reste à espérer que les gens ont une éthique et de la solidarité!

      • Nataslord Nataslord

        Ici, en Belgique, on en est au stade avancé où à Overijse, par exemple, commune flamande frontalière à la Wallonie, ou il existe un bureau, pignon sur rue, où tout flamand peut aller, et est même vivement encouragé à le faire, dénoncer toute personne parlant français sur la commune.
        On en arrive à des extrémités graves, tel que cette annectode: une institutrice, prof de français en flandre, s’est vue dans l’obligation d’intérompre, sous ordre policier, sa conversation téléphonique avec son conjoint car elle lui parlait en français sur un quai de gare flamand!!!
        Bref, il y en a plein d’autres des comme ça, c’était juste pour développer le propos de Tex.

  • Dangereux, liberticide et illusoire, certains n’ont pas intérêt à ce que leur employeur connaisse leurs opinions. De même si vous êtes par exemple le frère d’un député ou d’un personnage public, vous ne POUVEZ pas le découvrir. le débat va perdre en richesse !

  • Melany

    Ceci dit, je présume qu’il va y avoir un conflit d’intérêt au final avec cette histoire.. rien que dans mon cas, si je met mon nom réel, cela revient à faire de la publicité, puisque je suis fréquemment représentée dans notre presse.. Dont très facilement identifiable…dès lors, ça ne pourra pas durer… à moins que nos quotidiens acceptent ces faits…

    • Tex

      La publicité que ça engendrerait pour certains ne pèse certainement pas grand chose dans la balance du contrôle des masses…
      Le quotidiens n’auront certainement pas beaucoup le choix!

  • Tex

    Intéressant!!!
    Inquiétant aussi! Que faire? A part élever des pigeons voyageurs.