80 millions de dollars détournés dans une cyberattaque visant des banques

Si c’est ou coup des Anonymous, ce n’est ni sympathique ni intelligent, si ce sont d’autres pirates informatiques, alors ce n’est pas mieux non plus! Aller voler des banques qui n’ont plus d’argent alors qu’il suffit de se servir chez ceux qui ont de l’argent comme Bill Gates, Carlos Slim Helú, Warren Buffett, Nicols Sarkozy, Hugues Hefner, et le reste des collègues qui sont victimes de délation ici.

Plus sérieusement, je dit chapeau les gars, c’est pas honnête, mais cela reste quand même un sacré exploit, un braquage général « sans arme ni haine ni violence », si vous me lisez ne m’oubliez pas j’ai quelques besoins en ce moment…

Une vague de cyberattaques visant des banques américaines, européennes et latino-américaines a permis à ses auteurs de récolter près de 80 millions de dollars, selon une étude publiée mardi par deux sociétés spécialisées dans la cybersécurité.

Selon cette étude de Guardian Analytics et McAfee, les auteurs de l’Opération Flambeur ont cherché à dérober entre 75 millions et 2,5 milliards de dollars de 60 banques dans le monde.

Le réseau a utilisé des techniques sophistiquées et visé des comptes en banque très fournis en Europe, avant de migrer vers l’Amérique latine puis les Etats-Unis, soulignent les sociétés, qui donnent un aperçu rare des cyberattaques pouvant viser les établissements financiers.

A notre connaissance, le plan a permis d’amasser près de 80 millions de dollars dans le monde, et ce chiffre pourrait être bien plus élevé, souligne l’étude.

Au moment où notre étude est publiée, nous travaillons activement avec les forces de l’ordre pour mettre un terme à ces attaques, soulignent Guardian Analytics et McAfee.

Pour parvenir à leurs fins, les malfaiteurs tentaient de transférer sur des comptes professionnels factices des sommes allant jusqu’à 100.000 euros, poursuivent-ils.

Aux Etats-Unis, les victimes de ces attaques étaient toujours des sociétés avec des comptes commerciaux sur lesquels se trouvaient plusieurs millions de dollars.

Dans la plupart des cas, les victimes étaient contactées en ligne, entre autres par des courriels, leur demandant des détails sur leurs comptes ou leurs codes de connexion.

Les premières attaques ont visé une banque populaire en Italie et ses comptes de particuliers ou professionnels, avance l’étude. Au fur et à mesure des attaques, les malfaiteurs ont fait preuve de davantage de sophistication, souligne-t-elle également.

Les attaques ont visé tous les types d’établissements bancaires, poursuit-elle, des coopératives aux établissements internationaux, en passant par des banques régionales.

Certaines de ces attaques passaient par un serveur en Californie, mais les auteurs de l’étude assurent avoir trouvé des preuves que les fraudeurs se connectaient depuis Moscou pour effectuer certaines des transactions.

Source: Romandie

8 commentaires

  • benji, tu délires :p

    je dirais bien fait pour les banques, qu’elles se fassent pirater ou non, elles nous volent et finiront par tomber, alors on va pas pleurer pour elles ;D

    • Mouton du 83

      Ouai et puis tant qu’à faire, depuis qu’on nous dit que le système va clasher… En fait ces messieurs les pirates poussent la bestiole du côté où elle penche histoire d’accélérer le mouvement, que ça se casse la gueule et qu’on en parle plus ensuite on avise !!! Franchement si ça vient de Russie, je dis chapeau, avec tous les virus pourris que foutent les américano-sionistes c’est donnant donnant. La 3ème guerre approchant à grand pas, je crois qu’il ne faut pas s’étonner de ce qui arrive ni de ce qui va arriver !!!

    • becher

      elles peuvent bien se lamenter sur leur sort, je ne verserai pas une larme pour les banques.

  • noonoo12

    Sauf que le FBI a montré sa super puissance et vient d’en arrêter quelque uns… le message est clair.
    http://www.zdnet.fr/actualites/le-fbi-demantele-un-reseau-international-de-piratage-informatique-39773440.htm

  • J!

    Veut pas être rabat-joie, mais à qui profite vraiment le crime? KGB, Mafia Russe, ou truc du style « opération espadon »…
    La chose certaine, c’est que c’est nous qu’allons payer (de nos libertés et notre porte-monnaie) pour avoir un système mieux sécurisé.

  • bibiche bibiche

    bien vu! J!
    quand je décrypte l information je
    comprend que en plus de limité les retrait de liquide au guichet a 2000 euro /semaine
    on va nous empêché de pouvoir faire des virement d’un montant supérieur à X et par semaine . Sécurité ??????
    Non pour évité la fuite des capitaux et ainsi évité la faillite du système bancaire
    et puis ci cela arrive dans six mois
    les gens l’accepterons vu que il y a six moi des gangsters pirataient le système !

    mon cul les pirate n’existe que par des moyens technique qui coûte des fortunes et seul les états on c’est moyens techniques et financiers pour commettre ce genre de piraterie
    ne soyer pas dupe
    bientôt le chaos
    résistons