L’élévation du niveau de la mer menace la côte atlantique des Etats-Unis

Une catastrophe annoncée pour les USA? Il y a pourtant un pays qui est rongé depuis longtemps par un mal inexorable, des populations chassées par la disparition de leurs terres sans que personne ne puisse agir le moins du monde, et celui-ci, personne n’en parle, il s’agit du Bangladesh, mais un américain, ça a de l’argent, cela fait toute la différence… C’est à tous les niveaux que le changement à commencé, il ne faut pas l’oublier!

PARIS – Le niveau de la mer sur une bande côtière de la façade atlantique des Etats-Unis incluant des villes comme New York et Boston, augmente jusqu’à quatre fois plus rapidement que la moyenne mondiale, selon une étude publiée dimanche dans la revue Nature Climate Change.

Ce phénomène, lié au changement climatique, augmente le risque d’inondation de l’une des zones côtières les plus densément peuplées et menace la biodiversité des zones humides, selon cette étude du centre américain de surveillance géologique USGS.

Ces conclusions paraissent alors que des experts du Conseil national de la recherche américain ont estimé vendredi que l’élévation du niveau de la mer due au réchauffement climatique pourrait se révéler deux à trois fois plus importante que prévu au cours de ce siècle.

Depuis 1990, le long de la bande de mille kilomètres de long de la façade atlantique des Etats-Unis examinée dans Nature Climate Change, le niveau de la mer a augmenté de 2 à 3,7 millimètres par an. Au niveau mondial, la hausse se situe entre 0,6 et 1 mm, précise l’étude basée sur des relevés de marées.

Si le réchauffement se poursuit, le niveau de la mer sur cette partie de la côte atlantique pourrait augmenter d’ici 2100 de 30 cm de plus que la hausse de 1 m en moyenne au niveau mondial avancée par les projections des scientifiques.

La particularité de cette bande côtière viendrait du modèle climatique à la base des projections, explique à l’AFP l’océanographe Kara Doran de l’USGS.

Lorsque l’eau fraîche provenant de la fonte de la couche glacière du Groenland pénètre dans l’océan Atlantique, cela perturbe la circulation des courants qui sont ralentis, précise-t-elle. Ce ralentissement du Gulf Stream entraîne une élévation du niveau de la mer le long de la côte, avec un phénomène particulièrement prononcé là où le courant repart vers le large, ajoute-t-elle.

Des hausses extrêmement importantes du niveau de la mer qui arrivent peut-être une à deux fois par an l’hiver ou pendant des tempêtes tropicales, risquent de se produire plus souvent, selon Mme Doran, avec pour conséquences une érosion accrue des plages et davantage d’inondations.

En 2007, le groupe des experts de l’Onu sur le climat (Giec) avait tablé sur une hausse jusqu’à 59 cm d’ici 2100 du niveau des océans. Une menace déjà importante pour de nombreux petits Etat insulaires. Depuis, des études ont revu ce chiffre à la hausse, jusqu’à 1 mètre, en raison d’un rôle jugé plus important de la fonte des glaces de l’Arctique.

Dans une autre étude publiée dans Nature Climate Change, des chercheurs européens regardent au-delà de 2100: selon leurs calculs, une hausse des températures de 2°C provoquerait une hausse de 2,7 m en 2300 par rapport au niveau actuel. Limiter le réchauffement à +1,5°C contiendrait cette hausse du niveau des océans à 1,5 m.

L’objectif actuel de la communauté internationale est de limiter le réchauffement à moins de 2°C par rapport à l’époque pré-industrielle, sachant que la température globale a déjà augmenté de près d’1°C.

Etant donné le temps que cela prend pour que les glaces et les masses d’eau réagissent au réchauffement, nos émissions actuelles vont être déterminantes pour les niveaux des mers dans les siècles à venir, souligne Michiel Schaeffer, auteur de l’étude et chercheur à l’Université de Wageningen aux Pays-Bas.

Source: AFP via Romandie.com

16 commentaires

    • Mouton du 83

      Foutage de gueule car le rechauffement climatique est la grosse arnaque jamais créée par ces salopards du N.O.M !
      Un site intéressant à fouiller pour se faire SA propre idée sur ce prétendu coup de chaud avec tous les travaux qui ont été effectuées et que l’on peut vérifier, pas comme le GIEC qui nous demande de croire comme dans une nouvelle religion sans rien montrer de concret pour étayer leurs dires…
      http://www.pensee-unique.fr/

  • dudul

    0,6 à 1 mm par ans….
    oh mon dieu… dans 100ans, il y aura donc 6 ou 10cm en plus…
    on vas tous mourir…
    -.-

  • balu

    bien avant et tant mieux à toutes ces machines à fric qui sont entrain de dètruire notre petite orange bleue comme disait si bien michel berger!!
    l’homme est le plus grand prédateur de notre planète mais comme disait mon grand père, la natore reprend tjrs ses droits. VIVE AVATAR!!!

  • Eagleeyes

    Hello,

    Veuillez me pardonner ce silence, les déplacements se succèdent au gré des évènements et à un rythme effréné.

    J’interviens sur cet article, pour susciter la réflexion envers une autre réalité non dévoilée, à savoir :

    ce n’est pas l’eau qui monte, mais les sols qui s’enfoncent

  • Jerome

    Pour rappel, la hausse du niveau des mers est un des derniers évènements avant le cataclysme dans les prophéties Hopis (je vous laisse chercher un lien car je ne peux pas depuis le bureau…)

  • EGO

    a force de chercher dans le passer ou le future on fini par
    ne plus voir le présent.la nature est ci belle et nous ne la voyons pas ,les hommes on un cœur immense mais ne le montre pas .parce-que nous somme encor des enfants.
    ci maladroit.

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Hello Ego,

      Bien plus qu’on puisse le croire, les réponses et les clés à nos soucis actuels, sont cachées dans notre passé (plus lointain que nos livres d’histoire(s)), et les sages anciens en étaient les détenteurs. Mais voilà, les âges sont révolus et la connaissance qu’ils possédaient s’est évanouies et étiolée au gré du temps et du désintérêt qu’ont pu témoigner les générations qui les ont suivi.
      Quant à s’attarder au futur, la vie n’aurait plus de sens si on ne possédait pas un objectif pour toujours aller de l’avant !! Et pour le présent, nous nous contentons de faire la balance entre ce que l’on sait et la quête de savoir !! Tout cela n’empêche pas d’écouter et de « comprendre » la nature, ses chants, ses complaintes, ses cris de douleur !

      • Camael

        Maintenant Eagleeyes, il serait temps d’évaluer le point de rupture, le point Zéro, si tant est que nous ne l’avons pas déjà dépassé depuis belle lurette.

        Pour ce qui concerne la Terre, il faudrait essayer de faire une étude plus approfondie sur les anomalies gravitationnelles, je pense que ces dernières peuvent être la clé pour expliquer pas mal de choses comme les dolines, skinholes etc etc.

      • hopix

        On ne peut pas mieux dire :)