L’UE prépare de nouvelles sanctions contre la Syrie

La malhonnêteté à l’état pur est en action, l’union européenne va s’en prendre, encore, à un pays qui n’a rien demandé, j’ai nommé la Syrie! Pensez-vous qu’un jour une intervention se fera dans un pays africain dans lequel des enfants sont massacrés? Où encore au Bahreïn qui bafoue la liberté des citoyens à grands coups de balles réelles? Peut-être en Arabie Saoudite où les femmes ont moins de droits qu’un chien errant? C’est tellement plus facile et pratique de suivre les USA et de maintenir le mensonge…

© afp.

L’Union européenne prépare un nouveau train de sanctions contre la Syrie, qui clarifie notamment l’interdiction pour les assureurs de couvrir les livraisons d’armes à Damas, a-t-on appris de sources diplomatiques européennes.

Ces nouvelles sanctions, qui viennent s’ajouter à une quinzaine de trains de sanctions successifs édictés par l’UE en un an, ajoutent cinq sociétés et une personne aux listes des gels d’avoirs et interdictions de visa, et précisent que les assurances de livraisons d’armes sont elles aussi concernées par l’embargo sur les ventes d’armes à la Syrie.

Ce dernier point a déjà fait l’objet d’un accord mercredi à Bruxelles lors des discussions entre représentants des 27 Etats membres, a précisé à l’AFP un diplomate européen. Le reste devrait être endossé lundi par les ministres européens des Affaires étrangères à Luxembourg, avant une publication mardi au Journal officiel.

Il s’agissait notamment, selon un diplomate, de « préciser noir sur blanc » cette question soulevée par la Grande-Bretagne, alors que l’assureur britannique Standard Club vient d’annuler l’assurance couvrant un cargo russe qui transportait des hélicoptères d’attaque à destination de la Syrie.

Ce navire, propriété de l’armateur russe Femco, et venant du port russe de Kaliningrad, dans la Baltique, avait dû stopper en début de semaine ses machines au large de l’Ecosse après avoir été prévenu de la résiliation de son contrat d’assurance.

Des responsables britanniques cités par le Daily Telegraph ont fait savoir à Standard Club que fournir une assurance à la cargaison supposée de l’Alaed contreviendrait aux sanctions édictées par l’Union européenne interdisant toute fourniture d’armes à la Syrie, où la répression d’une rébellion a fait en un an plus de 14.000 morts, selon des ONG.

L’armateur du cargo avait affirmé n’avoir rien fait d’illégal. Et Moscou avait indiqué n’avoir procédé à « aucune nouvelle livraison d’hélicoptères d’attaque russes à la Syrie », ajoutant avoir seulement « effectué les réparations d’usage sur des appareils livrés à la Syrie il y a des années ».

L’Alaed transporterait des hélicoptères Mi-25 de fabrication russe, vendus à la Syrie du temps de l’URSS, et que Damas avait renvoyés en Russie pour les remettre en état de marche, selon la presse britannique.

Source: 7sur7.be

3 commentaires

  • fotoulavé fotoulavé

    Que la CIA rappelle tous les mercenaires qu’elle paye pour semer la terreur et la confusion dans ce pays.

  • kalliia

    Mais ça elle ne le fera jamais. Comme d’habitude les sanctions concerne qu’une seule catégorie mais pas l’autre…Bien évidemment les rebelles continueront à être lourdement armé grâce à l’aide des USA et de ses laquais !