Max Keiser et Hugo Salinas attisent la révolution en Grèce

Max Keiser l’avait annoncé dans sa dernière vidéo, il allait partir en Grèce, et il fallait bien assurer le suivit de l’histoire… Lisez l’article, faites-vous une opinion, et si vous en avez la possibilité, achetez de l’argent, juste pour faire chier les banquiers! ;)

Par Menthalo – Max Keiser avait lancé une campagne “achetez de l’Argent pour couler JPM”. Quant au milliardaire Hugo Salinas, depuis les dernières dévaluations au Mexique, il mène une campagne pour revenir à la monnaie argent dans son pays. Ensemble ils ont rencontré les politiciens grecs pour les convaincre de faire une révolution monétaire, avant de faire une émission à la télévision grecque pour persuader le peuple du bien-fondé de leurs théories.

Le principe est simple. La Grèce vend 5% des 111,7 tonnes de ses réserves d’or  pour acheter de l’argent en vue de frapper de la monnaie.

Ces pièces auraient une valeur faciale, qui ne pourrait pas descendre si les banksters attaquent le prix de l’argent, mais qui pourrait se valoriser avec la hausse du métal. Hugo Salinas explique que cela a été le cas dans le passé, notamment pendant la crise de 29, où le prix de l’argent avait fortement baissé sans pour autant faire baisser la valeur des pièces de 25 ou 50 cents américains. Avec ce système, les économies des grecques en silver ne peuvent que se valoriser et ne peuvent pas être détruites par les spéculations des Grandes Banques de WS, le FMI ou la BCE.

Au ratio actuel de 56,7  la vente de 5,5 tonnes d’or donnerait  317 tonnes d’argent qui pourraient donner 100 Millions de pièces contenant 3 grammes d’argent fin. Ce qui serait très peu pour 10 millions d’habitants. Chaque grec pourrait ainsi thésauriser 10 pièces de 3g soit 22 euros. Max Keiser n’a pas du faire ce calcul, qui limite la portée de son beau raisonnement.

Si l’Espagne utilisait les 100 Milliards d’Euros prêtés vendredi par la BCE pour frapper 47 milliards de Pesetas d’argent, les Espagnols pourraient épargner 1000 €/pers, dans ce qui deviendrait l’une des monnaies les plus sures du monde. C’est peu, mais ce serait déjà pas mal.

En macroéconomie, nos dirigeants ne souhaitent pas que toutes les monnaies frappées soient thésaurisées, l’argent doit circuler pour irriguer l’économie. Mais cela n’est possible que lorsque la confiance règne. Confiance entre les masses travailleuses, les monnaies et les banquiers, entre les citoyens et les politiques supposés les représenter, confiance entre banques centrales.

Cette confiance n’existe plus aujourd’hui, de ce fait, le système fiduciaire est mort.

Bravo Max ! Bravo Hugo ! Pour votre démarche positive et constructive. Puissent tous les Grecs et tous les Espagnols investir dans l’argent-physique à titre individuel pour renverser les banquiers et leurs hommes politiques de paille. Quant à vous, lecteurs canadiens, belges, suisses ou français, n’attendez pas la dernière minute pour faire votre propre révolution monétaire. Chaque pièce d’argent que vous achetez, est retirée des poches des banquiers, qui ne peuvent les jouer à leur Grand Casino International. Le Grand QE au cube que la BCE, la BoE, la BoJ s’apprêtent à lancer au niveau mondial ne peut, à terme, que dévaloriser leur monnaie de singe dont nous ne voulons plus.

Source: Liesi