Le tampon, un étonnant outil de survie

Pas con, et même très très malin!!! En cas de problème en pleine nature, les tampons sont toujours utiles, même pour des hommes! Demain j’en achète, on ne sait jamais!!! Donc, si j’ai bien compris, le tampon permet entre autres de faire une paille, un bouchon pour la pèche, une chandelle pour une bougie, un filtre à eau, etc…

© Thinkstock.

Pour les femmes, les tampons ont une utilité hygiénique et pratique. Mais les McGyver en herbe peuvent s’en servir pour survivre dans la nature…

 

« Art of Manliness » a établi une liste de 10 utilisations pratiques pour survivre dans la nature avec un tampon non usagé.

Filtre à eau
L’objet, avec un applicateur, facile à transporter dans un sac, peut ainsi être utilisé comme bandage. Comme le mentionne l’auteur, « les tampons sont stériles et sont très bien emballés ».

Mais l’objet oblong peut également servir de filtre à eau afin de boire de l’eau plus ou moins propre. Lorsque le tampon est ouvert, il peut boucher le goulot de la bouteille et filtrer l’eau. Dans la nature, sans bouteille, il peut servir de paille pour boire à même le ruisseau (le tampon reste dans l’applicateur qui sert de paille), ajoute l’auteur.

Une bougie dans la nature
Lors des soirées crues et nuits froides, un tampon peut aider à faire prendre un feu. Le coton peut aider à démarrer le feu et l’applicateur peut servir de soufflet…

Le coton, encore, peut aider à la pêche ou à la fabrication de fléchettes. La cordelette peut aussi servir à faire tenir des bois ensemble ou à créer une bougie improvisée.

Et, comme tout sert quand on est perdus, l’emballage du tampon peut devenir une pochette hermétique et waterproof pour transporter les allumettes…

Tous les visuels et explications pratiques se trouvent ici.

Source: 7sur7.be

 

28 commentaires