Le CSA s’attaque à YouTube et à Dailymotion…

Il fallait bien que ça arrive…

Le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel Michel Boyon a écrit en mars dernier signifiant qu’il désirait soumettre les deux plateformes aux mêmes obligations que les services de vidéos classiques, obligés de financer la création.

Quelle est la différence entre une plateforme de vidéos à la demande classique, et des sites comme Dailymotion ou YouTube ? Mettant à nouveau les pieds dans le plat, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a déjà sa réponse à une question en apparence tautologique.

(…)

Michel Boyon veut réguler Dailymotion et YouTube

« Le Conseil s’interroge sur la pertinence faite par le législateur en 2009 entre les services de médias audiovisuels à la demande (SMAD) et ceux qui permettent au public de mettre en ligne des vidéos. En effet, parmi ces dernières, celles qui sont les plus regardées sont très souvent des œuvres ou extraits d’œuvres audiovisuelles ou cinématographiques, pour lesquelles des services tels que YouTube ou Dailymotion versent d’ailleurs des rémunérations au titre du droit d’auteur et des droits voisins », écrit Michel Boyon, dans une lettre à laquelle la Tribune a eu accès.

Le président juge donc qu’en faisant des choix de mise en avant des contenus, ces plateformes faisaient un « travail », qui s’apparentait « à celui des éditeurs ».

Aux yeux du CSA, YouTube et Dailymotion doivent être régulés. Pour les deux plateformes, les conséquences seraient lourdes. Elles devraient, comme les services de vidéos en ligne, se soumettre à des obligations en matière de protection des mineurs, mais surtout payer leur dîme à la création audiovisuelle. En effet, les éditeurs télé ou en ligne reversent une partie de leur chiffre d’affaires à la production française, et sont tenus de respecter des quotas en matière de diffusion des œuvres.
(…) Pour lire la totalité, cliquer ICI

Auteur : Sandrine Cassini

Source : www.latribune.fr via TerreSacrée

15 commentaires

  • Bouffon

    Y’en a qui on essayé ! (de s’attaquer à Google)

  • hopix

    Réguler. Réguler. Ce branleur de Coyon ne perd pas sa petite prime de vue, hein. La prime du larbin.
    La culture, le loisir : faut payer.
    Salauds de pauvres.

    On sent la main invisible (ou presque) du lobbyiste du marché, qui par les airs chemine…
    Histoire de fesser ces vilains garnements qui estiment, eux, que le partage des savoirs et des cultures est inhérent au progrès de l’humanité.

  • hopix

    L’autre jour j’ai voulu ré-écouter une séquence de Haendel. Plus moyen.
    Or, si je comprends bien que les musiciens ont besoin de vivre, en revanche ils vivent gratuitement du génie d’un compositeur qui a travaillé dans la misère.
    Sans l’amour et la générosité dont procède l’inspiration artistique, sans cette abnégation, pas de répertoire.

    En outre, toutes les études sérieuses ont montré que la gratuité et le partage stimulait les ventes, et donc ne portent pas atteinte aux revenus des interprètes.

    Bon, si on organise une petite crise pour ruiner les populations, afin qu’elles n’aient plus accès à l’éducation et à la culture, alors il ne faudra pas s’étonner du dessèchement total par absence d’émulation.

  • silex

    Comme tu dis « larbin ». Ces gens mafieux ne voient que par taxes, pourboires, pots de vin, racket… Il est pas Bulgare celui-la par hasard ? Là-bas on ne peut pas faire un pas sans voir le mot « tips ». Ou du pays du lobby anonyme ? Idem. Ces gens n’ont aucune morale. Rien ne peut être gratuit. Tiens en France on a tout un tas de M…. de mafieux à vendre ! Qui qu’en veut ?

  • willy74150

    je m’en fou je regarde mes films télécharger en mkv 1080 p !!! ha ha ha

    you tube non mais sérieux …

  • vanvoght

    le csa ………… quelle merde . ils feraient mieux de s’occuper du temps de parole des candidats aux legislatives ….j’ais eu 12 mn tous mediats confondus hors presse ecrite . je defis quiconque de presenter un programe a coup de 3 mn de temps de parol par cha

  • Maverick Maverick

    La vraie raison pour laquelle YouTube et DailyMotion sont dans le collimateur, ce n’est pas pour les droits d’auteur. Il y a des documentaires comme « Les origines du SIDA » et « Killing our own » qui sont censurés en permanence, les gars sont obligés de les reloader à partir de nouveaux comptes. Il y a aussi pas mal de vidéos très instructives sur des activités manuelles et techniques, la survie … qui ne sont pas forcément bien vues par les « zotorités ».
    Cherchez « Stripping AK », pour voir ;)

    • Maverick Maverick

      Et il paraît qu’il y a plein de vidéos islamistes sur Daily Motion ?

    • hopix

      Oui le but c’est d’une part la récupération marchande du contenu du réseau mondial, et la surveillance ou le contrôle de ceux-ci, mais là c’est POUR NOT’BIEN (tout le monde peut comprendre ça ;)

      • Maverick Maverick

        C’est vrai que dans le cadre d’une campagne nationale de lutte contre la migraine, empêcher les gens de réfléchir est essentiel ;)

  • Gwen

    Ce que je n’arrive pas à comprendre c’est qu’ils veulent avoir la main mise sur ces plateformes… Chose qui est maintenant impossible à réaliser et tant donné le nombre faramineu de vidéos uploadés par jour. Avant que youtube soit racheté la il y’avait un vrai serviçe de modération, mais maintenant c’est un robot qui gère quasiment tout… Il n’empêcheront pas les gens de publier ce qu’ils désirent.

  • Récemment certains se sont inquiétés du CSA qui contrôlera Youtube et Dailymotion avec la démocratisation des TV connectées. Moi je m’en réjouis et je ne pouvais pas attendre mieux. Je ne regarde plus la tv depuis 6 ans seulement en catch-up ou via Pluzz mais c’est tout. En tant qu’internaute j’ai pu voir des saloperies sur Dailymotion et Youtube, je ne sais pas si celles-ci ont été signalés, mais avec le CSA ça va changer la donne. Mais apparemment Dailymotion comme Youtube y voient une entrave à la liberté d’expression moi pas. Si un facho, un nazi met un contenu où il tient des propos qui tombent sous le coup de la loi (racistes, antisémites ou homophobes), il sera automatiquement retiré. Mais pour le reste non les aficionados de Jean Robin, Zemmour et Ménard pourront toujours voir leurs idoles fachos, réacs et nazis s’exprimer. Pour le reste, Backchich, Rue89, Mediapart et Streetreporter ne peuvent qu’évoluer dans tous les bons sens du terme avec des entretiens de différentes personnalités du monde politique et de la culture sans tabous ni langues de bois en menant des entretiens de qualité.