Saumon OGM : Les débats continuent…

Pffffft…..

Titre initial :
ETATS-UNIS – Saumon OGM : les débats continuent… et l’autorisation est toujours en attente

 

Le 25 mai 2012, 46 sénateurs (contre 50) se sont opposés à l’autorisation du saumon génétiquement modifié (GM) de l’entreprise AquaBounty.

Un amendement, déposé par la sénatrice de l’Alaska, Lisa Murkowski, et soutenu par le sénateur Begich, prévoyait en effet que le National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) donne son aval à cette demande avant qu’elle soit accordée par la FDA.

Actuellement, le NOAA est simplement consulté et c’est la FDA qui est en charge de l’évaluation. Or, comme l’a souligné la sénatrice, la demande d’autorisation commerciale pour ce saumon GM avait été évaluée par la FDA selon des procédures établies pour les médicaments vétérinaires.

La FDA n’a aucune expertise dans la sauvegarde de la santé des écosystèmes marins ou le bien-être de la communauté des pêcheurs. Pour que l’amendement passe, il fallait un minimum de 60 voix.

Parmi les 46 sénateurs, il y avait 37 démocrates et 9 républicains. Les deux sénateurs à l’origine de cet amendement estiment que c’était le vote au Sénat le plus serré, à ce jour, au cours de ces années de débat sur ce poisson GM.

En soutien à cette proposition d’amendement [2], les sénateurs soulignent que le généticien des poissons, John Epifanio, rappelle qu’il existe une longue histoire d’espèces invasives de poissons et qu’il n’y a aucune preuve pour assurer que le saumon GM n’en fera pas partie.

« Les saumons et d’autres poissons sont un peu plus difficiles à contrôler s’ils s’échappent. Plus difficiles qu’une vache ou une chèvre ».
De même, George Leonard, directeur du programme Aquaculture dans « Ocean Conservancy », une ONG étatsunienne dédiée à la protection des océans, témoigne qu’il n’y a aucune raison que ce poisson GM ne s’accouple pas avec les saumons sauvages.

Il demande que soient sérieusement abordées ces questions avant qu’une autorisation soit délivrée. Et « Ocean Conservancy » veut que le National Marine Fisheries Service (le service nationale des pêcheries marines) qui dépend du NOAA et les autres agences ayant une expertise en matière de biologie marine, soient impliquées dans l’évaluation du saumon GM.

Auteur : Christophe NOISETTE

Source : www.infogm.org via Sos-Planète

J’ai de la chance aujourd’hui, j’ai pu vous mettre un peu de lecture, pas de quoi pavoiser, les choses suivent leurs cours dans l’ineptie,  la manipulation et pas que des saumons et du maïs….Grrrr!!

8 commentaires