Qu’est-ce que la croissance ?

C’est un petit éditorial que je vous présente ici, le texte est intéressant et nous dit bien que les changements qui vont survenir dans les 20 prochaines années ne seront pas fait de manière pacifique, on s’en doutait un peu, en espérant que ces changements ne prennent pas 20 ans non plus qu’on soit un peu tranquilles..

http://social.societal.free.fr/images/tirelire.jpg

« La croissance », c’est le grand mot, brandi constamment. C’est le but que tous veulent atteindre. C’est la solution de nos maux. C’est l’arrêt de la crise…

Évidemment, dans la situation actuelle de nos économies, la croissance est une nécessité. Le problème est de savoir comment relancer cette dynamique de manière assez puissante pour qu’elle ait de l’effet. Espérons que les économistes et les politiques trouveront très vite les méthodes et les moyens pour la déclencher…

Cependant, au-delà de cet immédiat qui nous contraint, il faudrait réfléchir un peu, prendre du recul, car la croissance ne peut pas être infinie. Pendant longtemps, nous avons eu le culte du progrès, un grand mot fourre-tout où se mêlent le meilleur et le pire, c’est-à-dire les améliorations de toutes sortes, mais aussi les conséquences qu’elles entraînent, qui ne sont pas toutes favorables, loin de là, et contre lesquelles il faut ensuite se prémunir.

Il en va de même pour la croissance. «  Qu’est-ce que la croissance ? ». C’était la question qu’avait posée Deng xiaoping à des visiteurs qui s’enquéraient du taux de la croissance chinoise. C’est à cette question qu’il va bien falloir répondre, dans les années qui viennent, si l’on veut ne pas être surpris et même menacés par les évolutions que notre conception actuelle de la croissance va provoquer.

Il ne suffit plus d’assimiler celle-ci à la croissance du PIB (Produit intérieur brut). Celui-ci ne suffit pas à exprimer la situation d’un pays. « La croissance d’une société se mesure aussi au bien-être et au progrès social (1). » De nouvelles notions doivent donc être prises en compte [par exemple la qualité de l’eau, l’espérance de vie, la scolarisation] estime l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) dans un récent rapport.

« Inventer quelque chose de nouveau »

Or, la croissance telle qu’elle est souvent conçue ne tient pas compte de certaines limites qui, pourtant, vont se dresser comme des murs face à la marche de l’humanité. Il en est ainsi, par exemple, du pétrole dont la production va commencer à décroître, avant même qu’on ait eu le temps de le remplacer, là où il est indispensable. Cela nous rappelle que nous sommes dans un monde limité or, « le franchissement des limites physiques du système conduit à un effondrement », écrit le physicien américain Dennis Meadows (1).

La question est donc de songer à ce qui se passera quand la croissance rencontrera ces limites. Malheureusement, le temps du mandat politique n’incite pas celui qui le détient à penser au long terme. Il voudrait surtout réussir son mandat, alors qu’il faudrait incorporer dans l’action d’aujourd’hui les conséquences qu’elle provoquera, quarante ou cinquante années plus tard.

Dennis Meadows nous tance : « Vous ne voulez pas entendre parler de la fin de la croissance, parce que cela signifie que vous devez inventer quelque chose de nouveau… Or, dans les vingt prochaines années, vous verrez plus de changements qu’il n’y en a eu depuis un siècle dans les domaines de la politique, de l’environnement et de l’économie, de la technique… Ces changements ne se feront pas de manière pacifique. »

Nous voilà prévenus, nous savons désormais que nous devons inventer quelque chose de nouveau.

Source: ouest-france.fr

25 commentaires

  • Bouffon

    Le paradigme est facile à comprendre.
    Chez nous, les besoins ne sont pas couvert parce qu’il n’y a pas de production car les zones de production sont dépendante des coûts de la production.
    Ainsi l’énergie et la mains d’œuvres définissent le potentielle de croissance.
    Si vous voulez anticipé notre futur, le principe est simple, il faut passée de consommateur à producteur dans un premier temps produire de l’énergie est primordiale pour adoucir la chute.
    Cette transition serras d’autant accepter que les prix des énergies augmenteront et que les aides à la subsistance baisseront.
    Dans la pratique, les peuples de profiteur continueront à tirer sur la corde et à trouvé le travail fatiguant, la puissance économique glisse vers son nouveau pôle, c’est plus tard leurs enfants qui comprennent que le travail est plus intéressant et moins fatiguant qu’une vie de galères.

    • den

      Le hic c’est que le travail n’empèchera pas la galère.Qui sont les peuples de profiteurs? Les politiciens et leurs généreuses suites sans doute ? Il faut s’en prendre a celles et ceux dont la gestion est scandaleuse, pas à celles et ceux qui galère, soit par un revenu du travail indescent, soit pas des aides qui le sont tout autant, les maintenants au niveau des paquerettes. Ce n’est pas d’un boulot dont les gens ont besoin, mais d’un métier. Mais celà reste mon opinion…

  • Camael

    Qu’est ce que la croissance ?

    Une ARNAQUE..!

  • hé bééé

    La croissance c’est l’aptitude à faire croire au gens , en général les plus modestes , que la situation dans laquelle ils vivent est mieux que si c’était pire .

  • ratgana

    La croissance nécessaire pour qui ?
    Inventer quelque chose de nouveau ? Il faut rire là ? La croissance pour qui ???

  • tarou

    la croissance mais on en veut plus c’est fini ça ne sert a rien ! quand tout va s’ecrouler c’est pas pour revenir aux même shema qui nous emmenera une fois de plus a devenir dingue d’etre des surconsommateurs d’objets qui ne servent a rien !

    quand on parle d’avenir comme ça : 20 ans ça me fait marrer ! s’il y en a encore qui pensent que si nous sommes encore là sans s’etre entre tuer ou que la nature n’aura pas fait le ménage ça sera deja un miracle !vue les degats sur la planete !

    mais admettons que nous soyons encore là, il est evident que vivre de la même façon que maintenant il faut etre sacrement dans le déni pour par comprendre que nos vies vont changer radicalement.

  • SuBelgoSardu

    prenez vous en main et arrêtez de compter sur le système bon sang! c’est la seule échappatoire!

  • Maverick Maverick

    La croissance ? C’est le bonheur … Au fait, le bonheur, c’est quoi ?

    ;)

    • val

      Un élève de ma classe de moyenne section m’a répondu que c’était de se réveiller de bonne heure.

    • den

      Voyager avec ses enfants. Plus d’école…mais de l’instruction judicieuse. Pourquoi pas créer des écoles des buissons, creuser des puits d’eau , planter des arbres… construire sa grande maison en paille sur ses 50 hectares sauvages, faire son électricité avec l’énergie libre,etc etc etc etc, laisser les emmerdes à ceux qui veulent être emmerdés…

    • Le bonheur c’est d’avoir trouver ce qui comble notre vie, le mien s’appelle Cécile, qu’importe l’argent, qu’importe l’avenir, mon bonheur est là sous mes yeux et je souhaite à chacun de trouver le sien!

  • Delaude

    Pour ceux qui apprécient les revues de « l’autre monde » mais qui n’ont pas la patience de tout écouter, voici l’émission du 28/5 répartie en tranches par thèmes :

    http://www.youtube.com/playlist?list=PLD0E49481F1D0931E

  • hopix

    croissance, dette, c’était la polarisation infernale

  • fotoulavé fotoulavé

    La croissance ?
    C’est faire croire au peuple qu’il y a un sens a tout ça.

  • rouletabille rouletabille

    la liberté est la seule croissance..
    Ils volent les brevets pour nous laisser dépendants de leur magouilles genre pétrole et atome,ces gens sont pour la croissance de l’esclavage..

  • dionysos

    Étant donné que tout vaut de l’argent, la croissance c’est celle de l’entropie, donc c’est la mort.

  • plotof

    La croissance c’est manger de + en + de croissants de façon croissante sans y croire… :-)

    • bleu cerise

      PRESQUE…Il y a quelques mois, mon petit fils de deux ans et demi m’a dit:  » Chez bon papa et bonne maman, au petit déjeuner, il y a des croissants….ET MOI, J ‘AIME BEAUCOUP LA CROISSANCE « 

  • Et faut voire comment ils compte y arriver a leurs croissance:
    Cash.Investigation : L’obsolescence programmée

  • wraith

    la planete turbin,si tu est un voyageur interstellaire et que tu vient sur notre belle planete et que tu as l’intention de squatté.esperons pour toi que ta ramené de quoi payé une taxe d’habitation sinon tu vas finir a la peuj en chaine.sinon tu pose pas le pied sur notre planete turbin. nous savons maintenant pourquoi nous sommes seules,et le plus beaux cadeaux que nous pourrions faire a cette planete c un suicide mondiale.c bon de rever!!!