L’Espagne est de plus en plus proche du trou

L’avenir de l’Espagne ne s’annonce pas particulièrement gastronomique même si l’économie va passer à la casserole et la population va se retrouver sur le grill économique! Bref, il y a comme une odeur de roussi qui n’a rien de la paella…

L’Espagne, c’est la Grèce en bien pire au niveau des expositions pour les banques françaises, donc attendez-vous à quelques surprises (du chef?) dans les semaines à venir….

Les taux d’intérêt espagnols viennent d’atteindre un nouveau sommet, supérieur à 6% tandis que les taux allemands sont au plancher. Dans le même temps on évoque un besoin urgent de 60 milliards d’euros pour recapitaliser les banques espagnoles. Au fil des jours, l’Espagne se rapproche du scénario grec et tend à voler la vedette au Portugal. Si cela se confirme, le système bancaire français se retrouvera plus rapidement fragilisé parce que les banques françaises sont les plus engagées en Espagne après les banques allemandes. En effet, selon les informations présentées par la BRI (Banque des règlements internationaux) les banques françaises sont exposées à hauteur de 132 milliards d’euros. C’est autre chose que les quelques 45 milliards d’euros d’engagements sur la Grèce ! Pas étonnant que le Financial Times signale que le Crédit Agricole et la Société générale sont en danger.

D’ailleurs, N. Sarkozy n’aurait-il pas dégagé tous ses avoirs de la Société Générale du temps de sa superbe ?

Les analystes attendent et font des paris sur le délai à partir duquel les autorités politiques espagnoles sonneront l’appel de l’Union européenne et du FMI en renfort. Les financiers eurocrates de Bruxelles ne savent plus s’en sortir autrement que par le recours à des fonds et à des effets de levier. C’est ainsi que d’aucuns imaginent le soutien de la BEI (Banque Européenne d’Investissement) dont le capital augmenterait de 10 milliards d’euros, ce qui lui permettrait, en faisant appel à l’effet de levier, de prêter 60 milliards d’euros. Mais ce n’est qu’une piste parmi d’autres…

DU LOURD A DIGÉRER

Selon l’Institut de la finance internationale, basé à Washington, les pertes des banques espagnoles pourraient être estimées entre 218 et 260 milliards d’euros en 2012-2013. “Un certain nombre de facteurs laissent penser que les pertes pourraient se situer dans le haut de cette fourchette”. “Le plus gros des pertes devrait être généré par les prêts immobiliers, qui sont concentrés au sein des cajas, les caisses d’épargne régionales.

Et quid de l’Italie ?

Trader Noé nous avertit que la situation graphique de GENERALI montre qu’au-delà les banques italiennes, les compagnies d’assurance sont aussi source d’inquiétude.

Tant que le cours est en dessous de 12 € la tendance baissière se confirme et les prochains supports sont à … 5 puis 1,4 €.

La configuration rappelle celle DEXIA… Pour éviter un tel scénario un rebond durable au-dessus de 12 € est indispensable.

Pour le moment, il y aurait comme un intérêt manifeste pour l’OR ces dernières heures…

7 commentaires

  • JP31

    Z’ont-y pas un tit bleme Mathématique…
    J’leur donnerais bien une recette perso tiens!:
    tu prends un drap auquel tu ficelle deux batons trouver en foret,t’as un jolie parachute,non?

  • La Bankia distribue des serviettes  » spiderman  » a qui laisse 300 euros sur sont compte …

    http://brindherbe.blogvie.com/category/economie/

  • Arlette

    Publié le 3 Juin 2012 by Olivier DEMEULENAERE.
    OR, TITANIC, et CANOT de SAUVETAGES : une Explication simplifiée.
    “Le langage financier ne permet que rarement aux NON-initiés, de comprendre simplement le fonctionnement des Marchés.
    Termes abstraits, complexes, sans aucune résonance dans le Monde du réel pour la majorité des gens.
    Expliquer aujourd’hui :
    – POURQUOI, il est important de détenir de l’OR physique dans le contexte actuel et
    – POURQUOI, le Cours spot n’importe que très peu dans la détermination réelle de la valeur de l’OR, s’explique difficilement sans connaissance de certains éléments-Clefs du Marché de l’OR.
    Certains de ces éléments sont, pour autant, primordiaux à comprendre, afin de supporter une volatilité des Cours qui peut parfois décourager.
    Essayons, cependant, de donner une Explication simple, via un parallèle historique avec le naufrage du TITANIC :
    Vous êtes à bord du TITANIC, le navire a percuté l’iceberg (CRISE de 2008) et il va sombrer.
    Tous les passagers ne sont pas au courant, sauf Vous et quelques-uns qui ont les connaissances techniques (compréhension de la CRISE du Système Monétaire) pour savoir que le navire n’est PAS réparable et VA SOMBRER.
    Etant donné la gravité de la Situation, vous faites partie de ceux qui ont compris l’Intérêt de détenir un canot de Sauvetages (OR ou ARGENT physique).
    Pour le moment, la valeur de votre canot de Sauvetages (Cours de l’OR) n’est pas encore perçue comme extrêmement élevée par tous les passagers car nombreux sont ceux qui croient qu’un navire comme le TITANIC, ne peut pas couler.
    Le « Cours » de Vente de votre canot de Sauvetages sur le Pont du TITANIC a, certes, augmenté depuis le crash du navire, mais il n’est pas encore à sa valeur maximale car tous les passagers n’ont pas conscience que le navire est EN TRAIN DE SOMBRER.
    Comme vous savez ce qui va se passer, vous ne vous inquiétez pas vraiment de savoir à quel « Cours » s’échangerait votre canot de Sauvetages.
    D’autant que vous savez, pertinemment, que le discours des Membres de l’Equipage, qui annoncent à tous les passagers qu’il y a tous les canots de Sauvetages nécessaires dans les CALES, est une PURE INVENTION.
    En annonçant qu’il y a de nombreux canots de Sauvetages disponibles (Offre Virtuelle), les Membres de l’Equipage contribuent à faire baisser le Cours d’échange de votre canot de Sauvetage physique que vous détenez (Manipulation du Cours de l’OR).
    Or, vous savez que ces canots de Sauvetages n’existent pas et que, donc, la valeur de votre canot physique est beaucoup plus importante que celle du Cours d’échange de votre canot sur le Pont du TITANIC (différence entre OR “papier” et OR physique), ou que la valeur du Certificat remis par les Membres d’Equipage et mentionnant
    “Promesse de livraison d’un canot de Sauvetage”.
    Le Cours d’échange sur le Pont du TITANIC ne reflète pas la valeur réelle de votre canot mais, à terme, vous savez que le Cours explosera à la hausse.
    Les Membres de l’Equipage « manipulent » le Cours des canots de Sauvetages en créant une Offre Virtuelle de canots (l’OR papier) qui n’existe pas réellement.
    En tant que Propriétaire d’un canot de Sauvetages, vous ne vous inquiétez pas vraiment de cette « Manipulation » qui prendra TERME dans tous les cas, quand tous les passagers essaieront de mettre la main sur un canot de Sauvetages réels.
    Par contre, connaissant la réalité du Discours des Membres d’Equipage et du niveau de confiance que vous leur accordez depuis le CRASH, vous ne laissez pas votre canot sous Surveillance de l’Equipage (stockage en dehors du Système Bancaire) car ils pourraient l’avoir promis à plusieurs autres passagers (re-hypothecation de l’OR) et donc, ne pas vous le “livrer” au moment où vous en aurez besoin…
    Les Membres d’Equipage essaient de ne pas créer de Mouvement de panique et de contrôler la Situation (retarder l’Echéance) en influençant le Cours du seul Actif sur le Pont du TITANIC qui a réellement de la valeur et permettra de survivre au naufrage.
    L’Explication est ICI, volontairement simplifiée, via ce parallèle, mais ce qui se conçoit bien s’explique clairement.
    P.S. : tous les Membres d’Equipage possèdent des canots de sauvetages depuis le CRASH…(OR physique)”.
    Le 1er Juin 2012 – Fabrice Drouin Ristori, Goldbroker.com
    A propos, Olivier DEMEULENAERE :
    Olivier DEMEULENAERE, 47 ans, Journaliste Economique et Financier – Macroéconomie – Macrofinance – Questions Monétaires – Matières Premières.
    http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/