En marge de Houla : bilans truqués & photo recyclée

Ben voilà, lorsqu’on a pas de preuves, on recycle les images du passé et on fait croire que c’est d’actualité! Triste de voir autant de corps alignés, sauf que la photographie date de 2003 et concerne l’Irak… J’ai quand même souhaité vérifier les propos puisque actuellement la désinformation fait des ravages, mais cela correspond, l’info est confirmée par le journal the telegraph ainsi que par le site de l’auteur de la photo.

La frontpage du site de la BBC : le prestigieux média britannique a réagi dans l’urgence quitte à faire n’importe quoi, un peu à l’image des journalistes et dirigeants occidentaux

La tuerie de Houla le ferait presqu’oublier, mais la mort violente est un phénomène quotidie en Syrie. L’OSDH parle d’un nouveau « massacre » de 41 « civils à Hama dimanche, naturellement perpétré par l’armée, décidément subitement prise d’une folie meurtrière très utile pour les adversaires intérieurs et extérieurs du régime. Les militaires de Bachar poussant « l’obligeance » à inclure à nouveau des enfants  dans la liste de leurs victimes. L’OSDH incrimine en l’espèce une « offensive » des forces armées syriennes. Une offensive contre qui ? Des enfants en bas âge ou des combattants de l’ASL ?

Nous jugeons toujours, comme d’ailleurs le gouvernement russe, que les responsabilités et circonstances ne son toujours pas clairement établies en ce qui concerne la tuerie survenue à Houla – pour désigner le groupe de localités voisines qui ont été touchée par des violences meurtrières. Et nous ne savons pas, comme d’ailleurs les États-Unis, le Quai d’Orsay et I-Télé ce qui s’est passé à Hama dimanche. Nous sommes absolument certains en revanche que l’OSDH est une officine de propagande stipendiée du gouvernement britannique et au service du CNS et de l’ASL c’est-à-dire des Frères musulmans. Et que ni la France, ni la Grande-Bretagne, ni les États-Unis – ne parlons pas du Qatar et de l’Arabie séoudite – ne sont intéressés vraiment par la vérité, ni d’ailleurs par la liberté : ils poursuivent tous un but géopolitique et diplomatiquement beaucoup plus « profane ».

Urgent : BBC recherche photo cadavre arabes pour article anti-syrien

Nous venons de parler, et avons parlé maintes fois avant, du rôle des médias comme relais de la propagande CNS et OTAN. On vIent justement d’avoir une preuve nouvelle, à propos de Houla, de leur rigueur professionnelle. Le grand photographe-reporter Marco di Lauro –  récompensé en plus de vingt ans de carrière par une vingtaine de prix et distinctions internationaux, et qui, entres autre médias, travaille avec Paris-Match –  a eu la surprise de tomber, en consultant la page d’accès du site de l’honorable et vénérable BBC, sur une de ses photos censée illustrer le massacre de Houla. Le problème c’est que cette photo de dizaines de corps enfermés dans des sacs blancs, di Lauro l’a prise… le 27 mai 2003 à al Musayyib, en Irak ! On suppose que pour les journalistes citoyens (« citizens » ?) de la BBC, l’urgence iconographique excuse toute les approximations et puis, après tout, des cadavres arabes dans des sacs c’est toujours des cadavres arabes, non ? Et tant pis si ces Irakiens ont été victime de ces Américains qui jouent aujourd’hui les amis de la liberté et les protecteurs des Arabes  ! Enfin, ce n’est pas grave, en tous cas moins grave que la désinformation continuelle de articles et analyses, de la BBC et de ses confrères et consoeurs du monde « libre ».

Ceci dit, redit et re-redit, voyons du côté des victimes qui intéressent si peu la majorité des membres du Conseil de sécurité. L’agence Sana annonce le tout dernier haut-fait des stipendiés du Golfe et des auxiliaires objectifs de l’OTAN : un bus transportant des soldats est tombé dans une embuscade près de Ménine dans les environs de Damas ; le bilan est de quatre morts et de onze blessés

Et comme un rappel entêtant et funèbre de tout ce qui vient d’être dit, redit et re-redit, la journée du dimanche 27 mai a vu de nouvelles obsèques de « martyrs » des forces de l’ordre : 16 cercueils drapés de tricolore de plus, emmenant à leur champ de repos un lieutenant, deux adjudants-chefs, un adjudant, sept sergents-chefs, deux caporaux, deux conscrits et un policier, tombés à Deraa, Deir Ezzor, Alep, Hassaké et Damas sous les balles et les bombes des fanatiques que les croisés de la démocratie à la sauce atlantiste ne veulent pas entendre parler. Mais que l’armée syrienne continuera à traquer et à éliminer quoiqu’en pensent les faux-témoins et faux vertueux de l’Occident plus trop chrétien et absolument plus progressiste et héroïque.

Source: Infosyrie

19 commentaires

  • pokefric pokefric

    Ne comptons pas sur les merdias pour en parler…
    Discours coupé,images truquées,morts ressuscités etc…
    Lamentablement pitoyable! Quand est ce que le monde ce rendra compte de quoi sont capables ces satanistes qui nous gouvernent ?

    Honte à eux!

    • pokefric pokefric

      Si ils croient en DIEU ‘et ce serait logique puisqu’ils vénèrent SATAN, ils ont du mouron à se faire…………

      • Oserais-je le dire ?

        Et si justement ces utilisations d’images recyclées étaient « faites exprès » ?

        Je m’explique. Je suis un journaliste, je vois la situation un peu différemment de ce qu’on permet de la communiquer via mes confrères journalistes. Je gratte un papier un peu plus « objectif », et mon directeur de rédaction me fait comprendre que je dois faire fausse route, et que je m’emballe trop. Persuadé d’être dans mon bon droit de journaliste, je suis malheureusement pris au piège, entre mon intégrité et ma direction.

        Quel moyen me reste t’il pour alerter les gens que quelque chose cloche ? Quel élément va pouvoir faire se soulever un sourcil suspicieux au public ? Un élément à passer sans que ma direction ne puisse l’intercepter ? Une image, ça parle si bien.
        Une image grossièrement truquée de Ben Laden. Une vieille image réutilisée. Pourquoi pas ?

        Je trouve quand même que les merdias sont si habillement muselés qu’il n’est pas possible que quelques journalistes n’arrivent pas à nous communiquer du vrai au milieu de tout ça. Faute de nous livrer du vrai, il nous livre du faux grossier pour que ça nous saute aux yeux.

        Je suis utopiste ? Pourquoi pas, non ?

      • pokefric pokefric

        Possible john, mais je pense qu’ils ne feraient pas grande carrière sans compter qu’ils s’exposeraient à d’ éventuelles plaintes qui provoqueraient une très mauvaise image (c’est le cas de la dire) de la chaine ou journal concerné,mais pourquoi pas ?

      • Tu rêves à mon avis, le journaliste de base ne décide de rien, ni du contenu des articles qu’il écrit lui même ni des photos qui l’accompagnent, il y a des gens au dessus de lui et eux ne font pas qu’obéir au système, mais ils en font partie et embrasse la cause, alors rien ne peut passer au travers du filet, et ce ne sont pas non plus des bourdes mais juste le fait que les lecteurs et la masse en règle générale ne sont pas capable de voir quand on se fout de leur gueule, ces gens font de la propagande et de la désinformation, il est évident qu’il y aura de ce fait des fausses photos, de faux témoignages, de fausses preuves, de faux journaliste sur place ect…

      • dupontg

        oui tout à fait..
        j’etais etonné que la BBC ait pu diffuser des images de manifestation indienne,presentée comme une fete libyenne..
        Le drapeau etait pourtant flagrant……indien…

        malheureusement cette tentative de reveiller le troupeau n’a pas fonctionné

  • pokefric pokefric

    En passant john,si tu pouvait changer la couleur des textes de ton blog,en blanc au lieu de gris par exemple,ce serait plus agréable à lire.

  • Rappelons nous: le charnier de Timisoara, les armes de destruction massives de l’Irak…. . Il faut bien préparer l’opinion aux pertes importantes de la future intervention en Syrie. Je lis souvent  » La voix de la Russie »: ils sont équipés de radars et de missiles russes ultramodernes ! Même avec des F-22 Raptor ( seulement 187 exemplaires produits )et des missiles cruises on n’est pas sûr d’en venir à bout ! Il ya aura de la casse ! Sans compter qu’abattre Bachar El Assad c’est laisser le champ libre aux islamistes contre les 10 % de chrétiens que comporte la Syrie, un des plus ancien pays chrétiens du monde

  • détentesensible

    Vive la propagande !! pfff..!!

  • Pierre

    BHL LE RETOUR . Hier sur Canal une honte !! voir vidéo et article sur ce site :
    http://alter-et-caetera.over-blog.com/

    Bonne soirée à tous

  • Arlette

    WIKISTRIKE.com – Vendredi, 1er Juin 2012 – 23:22
    LIEN WikiStrike : http://0z.fr/O7khU
    La Machine de « Guerre Civile » de l’O.T.A.N. débarque en SYRIE.
    Les troupes de la mort : Des recrues de l’Armée Syrienne LIBRE arborent fièrement le drapeau noir d’Al-Qaïda, la base de données des mercenaires/terroristes Occidentaux.
    Ce n’était qu’une question de temps avant que les tueurs professionnels de l’O.T.A.N. ne soient chargés de commettre un massacre en SYRIE qui pourrait être imputé au Gouvernement SYRIEN par les larbins de l’O.N.U. Cependant, cette fois-ci, cette mascarade ne se déroule pas tout-à-fait selon leurs Plans.
    Le 28 Mai 2012 (« Memorial Day » aux U.S., pour ceux qui apprécient l’ironie), le public du Monde entier a subi une Attaque frontale de la part des Médias Occidentaux, qui ont rabâché tels des perroquets, la propagande de l’O.T.A.N. et du Conseil de Sécurité de l’O.N.U., en condamnant « un Massacre commis par les troupes Syriennes » dans le village de HOULA, le Vendredi 25 Mai.
    Même si les victimes de HOULA étaient des partisans d’ASSAD, les Médias ont reçu l’Ordre de déverser un torrent d’insultes à l’encontre du Gouvernement Syrien dans l’Espoir qu’elles auront assez d’effet pour justifier une intervention de type « Démocratisation chirurgicale » dans un futur (très) proche.
    Les « Ambassadeurs » Britanniques, Allemands, Français et Azerbaïdjanais (rien que ça !) du Conseil de Sécurité de l’O.N.U. n’ont pas perdu de temps à pointer du doigt le Gouvernement Syrien et à porter des allégations mensongères selon lesquelles il y aurait :
    – « des preuves claires de tirs d’artillerie et de pilonnage par le Régime Syrien ».
    En fait, il a été révélé que la grande majorité des victimes avaient été tuées à bout portant, nombre d’entre elles, ayant été massacrées à la hache.
    *Victimes du Massacre de HOULA, enterrées dans une fosse collective.*
    Réfléchissez, un instant, au récit BIDON que les défenseurs de la « Démocratie » Occidentale tentent de faire gober au public : Nous sommes tous censés croire que l’Armée Syrienne a tiré au char sur ces gens, puis s’est retirée de la Zone, permettant à « Al-Qaïda-en-Syrie » d’aligner les corps, de prendre des photos et de filmer ces Actes épouvantables avant de les poster sur tout le Web. De plus, l’unique séquence filmée sur les lieux du Massacre montre un homme habillé en Civil émerger d’une ruelle et tirer au lance-roquettes en pleine rue, une séquence qu’on s’est empressée de décrire comme
    – « les Forces Syriennes pilonnant leur propre peuple ».
    C’est un fait parfaitement documenté que des centaines de mercenaires soutenus par les U.S., Israël et la G.B. sont en train d’opérer en SYRIE, armés jusqu’aux dents avec des armes Américaines. Leur Mission est de générer le chaos et la peur en assassinant aveuglément des Civils SYRIENS, fournissant ainsi aux va-t-en-Guerre Occidentaux la Justification pour une Intervention Militaire ou
    – – espèrent-ils – –
    pour expulser le Président ASSAD.
    Même Ban Ki Moon, le Secrétaire barjot de l’O.N.U., a reconnu il y a 10 jours qu’
    « Al-Qaïda » était derrière les nombreux Attentats à la voiture piégée qui ont tué tant d’innocents SYRIENS.
    En Avril 2011, un des leaders de ces mercenaires d’« Al-Qaïda » avait déclaré que son job était « d’ouvrir le feu sur les Manifestants afin de semer la confusion et pousser les gens à croire que les Forces de Sécurité tiraient sur les contestataires ». Alors, par qui ces tueurs à gage professionnels sont-ils armés et payés, au juste ?
    Parce-qu’au rythme où les Hauts Représentants SYRIENS se font liquider ou sont pris pour cibles dans des Attentats à la voiture piégée spectaculaires et autres tentatives d’assassinats, nous n’avons manifestement pas Affaire à une bande de Jihadistes désorganisés, motivés par la ferveur religieuse.
    Le fait que des agents des États Occidentaux aient été pris la main dans le sac en train de se battre aux côtés d’« Al-Qaïda » en SYRIE à plus d’une occasion, pourrait-il avoir quelque chose à voir avec ça ?
    La présence d’« Al-Qaïda » en SYRIE est, de moins en moins, mentionnée dans les Médias Officiels parce-que, ici, « Al-Qaïda » (les Mercenaires engagés) joue le rôle des « gentils », à savoir l’Armée Syrienne Libre.
    Comme en IRAQ, le but des tueurs de l’O.T.A.N. en SYRIE est de générer un maximum de chaos et de bain de sang afin de donner Corps à la « réalité » plausible d’une « Guerre Civile » imminente. Après tout, c’est terrible une Guerre Civile, c’est quelque chose qu’il faut éviter, même si cela signifie bombarder le Pays jusqu’à l’âge de pierre, y débarquer et en prendre le contrôle. Au final, il faut protéger le peuple de lui-même, pas vrai ?
    Demandez juste aux 40’000 personnes soufflées par les bombes sous le Mandat de « Responsabilité de protéger » accordé à l’O.T.A.N. par l’O.N.U. l’an dernier en LIBYE.
    Cadavres des enfants SYRIENS tués lors d’un Massacre barbare par les Mercenaires d’« Al-Qaïda » soutenus par l’Occident et qui se font appeler l’Armée Syrienne LIBRE. Ils ont, délibérément, assassiné des enfants à bout portant parce-qu’ils savaient que cela provoquerait l’indignation des Occidentaux et inciterait les gens à réclamer un « changement de Régime ». Les Syriens ont voté massivement (à hauteur de 90 %) en faveur de Réformes Constitutionnelles, il y a trois mois. Peu importe, les Puissances Occidentales sont déterminées à leur donner une leçon de « Démocratie », en réutilisant contre les SYRIENS littéralement les mêmes armes qui ont servi à briser les LIBYENS.
    Notons également, que le Massacre a eu lieu juste un jour avant l’Arrivée du soi-disant Négociateur de Paix de l’O.N.U., Kofi ANNAN.
    Réfléchissons donc un peu là-dessus : le Gouvernement SYRIEN, bien conscient du fait que la SYRIE allait bientôt se retrouver sous le feu des projecteurs Médiatiques Internationaux, a décidé, dans une manœuvre inspirée, de s’engager dans la pire Campagne de relation publique imaginable, en ordonnant aux troupes SYRIENNES de tuer des dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants innocents !
    Voilà un Acte diplomatique rondement mené.
    Mais, bien entendu, nous oublions qu’ASSAD est un Malade qui ne sait pas ce qu’il fait, non ?
    Nous sommes censés croire que Lui et, tous les Membres de son Gouvernement réunis, n’ont pas même une paire de neurones à connecter !
    Pire, les Journalistes Occidentaux s’avèrent tellement stupides qu’ils sont incapables de détecter ce stratagème et de réaliser qu’il s’agit CLAIREMENT d’une Mise-en-scène visant à diaboliser de façon extrême le Gouvernement ASSAD ! Quant à « Nous, le Peuple », nous sommes censés avaler cette grosse couleuvre, tandis que des SYRIENS ordinaires se font massacrer et s’entendent dire que le Salut va arriver sous la forme d’un tapis de bombes de l’O.T.A.N. Nous sommes au XXIe siècle, dans une Société Mondialisée, dominée par l’hypercommunication, mais personne n’est capable de voir et d’entendre ce qui se passe vraiment en SYRIE, même si tout est là sous leurs yeux !
    Le Gouvernement ASSAD fait de son mieux pour contrer le « tsunami de mensonges » et de violences qui est en train de s’abattre sur la SYRIE, mais cela fait longtemps qu’il a perdu la Guerre de propagande et qu’il est tourné en ridicule quotidiennement parce-qu’il affirme que les U.S., Israël, la G.B. et leurs Amis sont derrière ces atrocités.
    Lorsqu’il s’agit d’obtenir un Soutien pour une Guerre contre l’IRAN, la propagande concernant son Programme Nucléaire inexistant reçoit un petit ravalement de façade par les Agences de Renseignements Occidentales via la Secte terroriste de l’O.M.P.I. Dans le cas de la SYRIE, tous ces récits d’atrocités commises par l’Armée Syrienne sont colportés par l’« Observatoire Syrien des Droits de l’Homme » basé à LONDRES et par les « Comités de Coordination Locale » fondés sur les fictifs « Activistes en SYRIE ». Les Médias Occidentaux se contentent de recycler leurs ordures et de les présenter comme « les Actualités », sans prendre la peine de vérifier QUI commet, vraiment, ces meurtres.
    Si, en dépit des Preuves que vous avez été totalement manipulés (eh, oui, une fois encore !), vous n’arrivez toujours pas à saisir ce qui se passe réellement en SYRIE, considérez ce fait historique relégué aux oubliettes :
    L’Histoire se répète Fin 2003, l’année de l’invasion de l’IRAQ, Matthew Hones, Maître de Conférences à l’International History au Royal Holloway College de Londres, a découvert des documents « d’une franchise effarante » : des Accords établis en 1957 entre le Premier Ministre de l’Epoque, Harold Macmillan, et le Président U.S., Dwight Eisenhower, concernant « un Plan C.I.A.-MI6 visant à orchestrer de pseudo-incidents frontaliers comme prétexte pour une invasion (de la SYRIE) par des pays voisins pro-Occidentaux ».
    Au cœur du Plan se trouvait l’assassinat du Pouvoir perçu derrière le Président Shukri al-Quwatli. Les personnes visées étaient :
    – Abd al-Hamid Sarraj, Chef des Renseignements Militaires ;
    – Afif al-Bizri, Chef de l’État-Major Syrien ;
    – et, Khalid Bakdash, Chef du Parti Communiste Syrien.
    Le document fut rédigé à WASHINGTON en Septembre 1957 :
    « Afin de faciliter l’action des Forces Libératrices, réduire les capacités du Régime à organiser et diriger ses Actions Militaires… pour aboutir aux Résultats désirés, le plus rapidement possible, un effort particulier devrait viser l’élimination de certains individus-clés. Leur élimination devrait être accomplie au début du soulèvement et de l’intervention, et à la lumière des circonstances prévalant à l’époque ».
    Une fois prise la Décision Politique de semer l’agitation en SYRIE, la C.I.A. et le S.I.S. (MI6) tenteront d’organiser en sol SYRIEN des incidents mineurs, du sabotage et des coups de main (sic), en travaillant en collaboration avec des individus.
    […] Les incidents ne devraient pas se concentrer à DAMAS […] il faut prendre soin d’éviter d’inciter les Dirigeants du Régime SYRIEN à prendre des Mesures Supplémentaires pour assurer leur Protection Personnelle ».
    De plus :
    « un important degré de peur […],
    des incidents et des affrontements frontaliers (mis en scène) […],
    fourniraient un prétexte à une Intervention […] de l’IRAQ et de la JORDANIE – alors sous Mandat Britannique.
    Le but était de « donner l’impression que la SYRIE était Responsable des complots, des Actes de sabotage et de violences visant les Gouvernements frontaliers […].
    La C.I.A. et le S.I.S. [MI6] devraient utiliser leurs aptitudes sur le Plan Psychologique et sur le terrain pour augmenter la tension ».
    Les incursions en IRAQ, en JORDANIE et au LIBAN incluraient « des Actes de sabotage, des conspirations Nationales et diverses Actions Armées musclées ». Ces Actions, conseillait le document, devaient être imputées à DAMAS.
    Voilà donc le tableau, les gars : la même vieille tactique écoulée et mal dégrossie vient d’être employée une fois encore.
    Combien de fois allons-nous encore gober les bobards incroyables qu’on ne cesse de nous servir ?
    Si cela ne tient qu’aux Gouvernements et aux magnats des Médias Occidentaux, ils continueront à nous entuber jusqu’à notre mort, parce-qu’il est clair, qu’ils sont convaincus que les Citoyens des Nations Occidentales sont de PARFAITS IMBECILES munis de la capacité de raisonnement d’un Navet.
    Mais, peut-être, ont-ils raison. Oui, peut-être, parce-qu’ils n’ont aucun scrupule à faire passer des photos d’IRAQ prises, il y a 10 ans, pour des photos de Massacres en SYRIE.
    La photographie a été prise par Marco di Lauro en IRAQ en 2003. Remarquez la légende dans le coin droit : « PHOTO PRISE PAR UN ACTIVISTE ». Peut-être, ont-ils raison, parce-qu’apparemment, c’est trop demander au Citoyen lambda que de surmonter le « shock and awe » et d’utiliser son cerveau pendant un instant pour comprendre le tableau :
    – Ressources Naturelles,
    – Budgets Militaires,
    – Profits du complexe Militaro-Industriel,
    – et, Plaisir à tuer.
    Les Puissances Occidentales veulent éliminer ASSAD parce-qu’il fait obstacle, qu’il se tient entre les oléoducs de la Mer Caspienne et les Raffineries et Ports Israéliens.
    **Dégager ASSAD, faciliterait aussi une Intervention Officielle de l’Occident en IRAN.**
    Il n’est donc pas surprenant qu’à la suite du Massacre de HOULA, le Gouvernement Psychopathique d’ISRAEL, dirigé par le très dérangé Benjamin NETANYAHU, ait sauté sur l’occasion de NON- seulement condamner ASSAD, mais aussi, de prétendre que l’IRAN et le LIBAN étaient également Responsables et qu’il fallait s’occuper d’eux, en plus, de la SYRIE ! Sérieusement, tout cela ferait une magnifique Comédie Noire si les coûts de production n’incluaient pas des litres de SANG innocent versé.
    Pour sa part, le Gouvernement Américain se tient, pour l’instant, relativement tranquille, missiles de croisière tomahawk à la main, attendant de recevoir le Feu Vert pour commencer à tuer (et à faire du Profit) pour de bon, sous la forme d’une « Intervention humanitaire » venue d’en Haut. Dans une manœuvre, sans aucun doute, coordonnée, des Ambassadeurs SYRIENS ont été expulsés (le 29 Mai) des U.S., de la G.B., de FRANCE, d’ALLEMAGNE, d’ITALIE et d’AUSTRALIE.
    C’est le Vietnam, c’est le 11 Septembre, c’est l’Afghanistan, c’est l’Iraq, ce sont les Attentats de Londres et de Madrid, c’est la Libye qu’on nous ressort, les gars, et apparemment, vous n’êtes pas assez nombreux à en avoir ras le bol. Alors asseyons-nous confortablement et regardons le spectacle, la prochaine vague de Massacres au Nom de la « Liberté et de la Démocratie », et calmons nos angoisses en avalant une autre petite dose de mensonges éhontés, ça nous aidera à continuer à croire que nous ne vivons PAS sous le joug d’un Empire brutal assoiffé de sang, dirigé par des monstres infanticides en costards-cravates.
    Joe QUINN & Niall BRADLEY pour SOTT.
    http://fr.sott.net