Un autre Monde émerge sous nos yeux : incroyable !

Un autre Monde émerge sous nos yeux : incroyable !

Connaissez-vous le mouvement des Incroyables Comestibles ? C’est une nouvelle démarche d’habitants et de collectivités locales, dans des endroits du monde de plus en plus nombreux, ayant décidé de changer de système du jour au lendemain. Ils disent avoir fait le choix d’avoir simplement changé de regard, pour créer une nouvelle réalité.

Ils ont mis au placard l’idée qu’on leur a fait croire qu’ils étaient des victimes de leur système, de générations en générations.

En abandonnant cette croyance devenue autobloquante quant à leur devenir, ils ont rendu possible la co-création d’une nouvelle économie vertueuse, éthique et solidaire, basée sur le partage, à partir de la culture locale de fruits et légumes, les incroyables comestibles ou « Incredible Edible » en anglais.

Cette culture locale est produite bénévolement par l’ensemble des habitants eux-mêmes, partout où c’est possible, dans les lieux publics des villes et des villages ou dans des espaces privés mis gracieusement à disposition. Et partout, il est inscrit « Food To Share » ou encore « nourriture à partager, servez-vous, c’est gratuit » pour les initiatives en France. Ces collectivités découvrent alors un nouvel art de vivre où on a rangé définitivement l’esprit de compétition qui divise les gens entre eux, pour faire l’expérience de nouvelles coopérations basées sur l’autosuffisance alimentaire locale, l’entraide et la bienveillance envers chacun.



C’est une idée qui est venue de trois mères de famille d’une petite ville du nord de l’Angleterre. Cette ville était en plein déclin, suite à la désindustrialisation ayant provoqué la montée du chômage et l’augmentation de la précarité, avec pour conséquence le départ de nombreuses familles contraintes d’aller chercher du travail ailleurs. Elle s’appelle Todmorden, et se situe près de Manchester. Cette collectivité locale a retrouvé son rayonnement et de nouvelles familles viennent s’y installer à nouveau, attirées par les valeurs communes partagées de ses habitants.

Depuis,  le mouvement essaime partout aux alentours. Le district de Calderdale, a emboité le pas pour les communes de son territoire, et maintenant c’est tout le Yorkshire. On vient les voir du monde entier pour comprendre comment un tel changement de société est possible en un temps si court. Il y a une Google Map pour se rendre compte de la diffusion de ce nouvel art de vivre par l’abondance partagée des « Incredible Edible » dans le monde.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

C’est d’une petite ville grise du nord de l’Angleterre qu’est parti le mouvement des « Incredible Edible », les « incroyables comestibles » dans sa traduction française. En 2008, dans la ville de Todmorden ravagée par la crise des subprimes, une poignée d’activistes ont envahi le bitume de bacs de plantation : sur les trottoirs, dans la cour du collège, sur le parterre de l’hôpital… Todmorden est devenu un potager géant, et gratuit.

Chaque citoyen cultive un carré de terre et quand sa récolte est mûre, il laisse les passants se servir librement. Une « peas & love revolution », qui peut avoir des conséquences gigantesques : « les gens se réapproporient la nourriture, puis les magasins, puis l’énergie… » remarque Mike Perry de la Plunkett Foundation, dans le Guardian de Londres.

« L’autosuffisance alimentaire des territoires, ça marche », en conclut François Rouillay, un Alsacien qui cherche à implanter ce mouvement en France, et a mis au point un guide pratique. Pour l’instant, deux initiatives françaises sont recensées sur la google map mondiale des Incredible Edible.

François, conseiller en développement territorial, estime que c’est la réponse à toutes les questions qu’il se pose depuis vingt ans : « comment se libérer d’une économie basée sur la compétition, faire bouger la notion de propriété sur la base d’un élan du coeur ». « Un changement de paradigme », selon lui, qui rappelle la pensée de Pierre Rabhi et du mouvement des Colibris.

François Rouillay dit recevoir « trois appels par jour » pour relayer ce mouvement « naissant mais exponentiel ».

 

Source: http://www.rue89.com/
Référé à LaPresseGalactique.com par Julien

Source: elishean.org

48 commentaires

  • Bouffon

    Emballer vos grains superflus dans de la terre et balancez-les.

    • Maverick Maverick

      Sur YouTube, ça s’appelle « seed bombs » ou « guerilla gardening » : des boulettes de semaille à balancer un peu partout dans les espaces libres en ville (pied des arbres, terrains vagues, etc.)
      Je sais quelle plante il m’amuserait beaucoup de semer partout, MDR …
      :)

  • moutondu02

    Puissions nous assister au phénomène du « 100ème singe ».A partir d’un certain pourcentage c’est spontanément 100% des gens qui adoptent le même comportement.En ce moment je suis obsédé par les plantations ,tous les jours je cherche comment utiliser au mieux les M² de mon jardin.je suis moi même trés surpris de ce comportement que je ne peux expliquer ,je passe mon temps dans les jardineries et ,je plante ,je sème ,je bouture …
    j’en suis arrivé a trier les verre de terre pour ne pas les blesser .qu’est ce qui m’arrive ?

  • KD.2-mésou-6

    Excellent! Bravo!

  • DS0167

    Merci pour cet article !

    Ce genre de nouvelle (trop rare) remonte le moral !

    Bravo à ces précurseurs qui, je l’espère, changeront notre monde de merde.

    • Mario

      C’est pas seulement à eux de changer ce monde (qui est comme il est à cause de nous), c’est à nous TOUS d’en prendre la responsabilité.

  • Lozere

    C’est simplement un retour à un mode de vie raisonnable.

    On peut vivre dans une maison à 15°C, en mangeant de la viande seulement de temps en temps et en cultivant une bonne partie de sa nourriture.

    L’indépendance c’est la liberté.

    • Antho

      Et même se passer complètement de viande, encore plus simple du coup :)

      • Camael

        L’être humain à un régime omnivore, c’est juste sa goinfrerie qui est à blâmer. L’apport de graisses animales n’est pas un mal en soit, y’a juste un profond manque d’éthique dans l’industrialisation de la viande et c’est cette dernière qui est vraiment déplorable.

        Après reste à se défaire des entreprises comme Monsanto ou autres industries de l’agroalimentaire. Quelques brèches s’ouvrent à gauche et à droite et c’est déjà bon signe.

      • Maverick Maverick

        + 1 . La spécialisation alimentaire n’est pas dans notre nature d’omnivores. On peut donc considérer qu’elle est potentiellement nocive. Même si apparemment les gladiateurs avaient un régime très peu carné ? (à vérifier).

      • Camael

        Le régime des gladiateurs se composait essentiellement de céréales, de l’orge et du millet en bouillie. Cette dernière leur apportait un apport de masse corporelle qui était utile lors des blessures.

        Aujourd’hui, un autre monde est possible mais que si beaucoup prennent conscience des merdes qu’ils achètent au quotidien. Un refus général peut paraître utopique, mais ce dernier prend forme. Les coûts de la vie ^font que les gens cherchent à devenir autonome.

  • babs

    heureusement que ça a ete inventer …

  • Clara

    Mais c’est tout simplement INCROYABLE ! Que du bonheur !!!

    J’ai vérifié, tout ce qui est dit là est vrai. Il y a des collectivités qui se sont lancées dans cette démarche de partage des incroyables comestibles à de nombreux endroits. Il y en a partout dans le monde. Tout est parti depuis le nord de l’Angleterre, à Todmorden. Même le Prince Charles est allé voir ce miracle citoyen proposé à tous par des mères de famille !!!!

    Il y a un site d’information où on peut voir comment ça évolue dans chaque pays. J’ai même vu que la Slovénie était très impliquée pour parvenir à l’autosuffisance alimentaire par la nourriture à partager gratuite pour tout le monde.

    Vérifiez par vous-même sur la page du site à partir de là :
    http://www.incredible-edible.info/?page_id=220

    Il y a des habitants d’un village du sud de la France qui viennent de commencer. Il y en a d’autres en Alsace. Avec des enfants, des jeunes, des parents, des simples citoyens anonymes qui veulent partager et que tout le monde puisse manger à sa faim ! Je rêve….

    J’ai vu aussi qu’il y a un mode d’emploi en ligne très simple à mettre en oeuvre pour démarrer, même tout seul, on est vite rejoint par les autres qui aspirent à cette même envie de « Food To Share ». Vous pouvez télécharger les informations, c’est entièrement gratuit et chacun est libre de faire ce qu’il veut, selon ses possibilités :
    http://www.incredible-edible-freland.fr/?page_id=56

    Je vais commencer dès demain dans ma commune, devant chez moi, avec mes enfants qui seront ravis de planter pour le partage, je sais que je vais vite être rejointe par 5 ou 6 voisins, on va sûrement faire tout notre rue. Et même la ville comme à Todmorden, j’en suis certaine. On veut tous vivre ça depuis des lustres.

    C’est absolument génial !

    Merci à Todmorden, merci les amis, merci, merci, merci!!!

    Clara

    Je vais exploser tous mes contacts de FaceBook et tous mes blogs!

  • romulus

    Bien en phase avec ce mouvement de retour à la simplicité, je constate qu’il reste du chemin à parcourir. Par exemple, j’ai passé la matinée en « analyse de la pratique » au sein de mon entreprise, ce qui concerne à exprimer les difficultés rencontrées dans l’exercice de son métier (dans le social), encadré par un intervenant psy. Je passe sur le bien-fondé de l’affaire, bien que l’on n’aie pas le droit de critiquer l’entreprise, la plupart des interventions ont porté plus ou moins directement sur l’organisation ou plutôt la désorganisation du travail, le mal-être des employés et des clients,etc…Malgré que je me sois fait encore taxé de révolutionnaire, le plus virulent n’était pas moi. Ce que je veux dire par cette anecdote, c’est que le cheminement intérieur commence juste à poindre et qu’un immense bras de fer va se dérouler d’ici à quelques années. IL suffira que les gens se donnent le droit de critiquer, de cheminer intérieurement grâce à leur vraie intelligence retrouvée (il vivent actuellement dans l’illusion de Flamby…), appliquent quelques recettes non-violentes et ça basculera. Et le pouvoir a peur: dans ma boîte on est en état de dictature de la pensée. Tant que ça marche pourquoi s’en priver pour faire perdurer le système?

  • Niaouli

    C’est une très bonne nouvelle, très encourageante pour l’avenir.
    Cependant je pense qu’il ne faut pas trop faire de pub la dessus. Car ça pourrait ne pas du tout plaire à certains qui s’empresseraient de pondre de nouvelles lois liberticides.
    Le bouche à oreille et la discrétion est quelque fois suffisant et nécessaire…

  • Maverick Maverick

    D’où l’idée de Monsanto de légiférer contre les potagers et l’autosuffisance, la polyculture et les circuits courts …

  • delaude

    « Un autre monde émerge… » Magnifique !

    Pour les américains, ce n’est plus possible…du moins dans certains états ? J’ai vu passer un article il y a quelques mois qui disait qu’une femme s’était pris 39 jours de prison pour avoir fait un potager…
    Il me semble (sous réserve) que cette loi était en discussion à l’UE… sous des prétextes sanitaires. Il faut se dépêcher avant que tout le vivant soit breveté, controlé, taxé…
    http://www.dailymotion.com/video/xahb1b_monsanto-propose-une-loi-pour-inter_news#from=embediframe

    • Tex

      Il ne faudra JAMAIS accepter ça!!!! JAMAIS !!!

      • hopix

        La question n’est même pas de savoir s’il faut ou non accepter : on a entendu ça tant de fois pour tant de choses …
        Comment ?

        La question est : quelle chaîne d’opportunités / évènements, permettront de le refuser (et tant d’autres choses) ?
        Puisque toutes sortes d’évolutions sont en cours et s’accélèrent, il est peut-être temps …

      • fotoulavé fotoulavé

        Ils ne vont pas nous demander notre avis !

      • Tex

        C sûr qu’ils ne vont pas demander notre avis mais si tout le monde fait un potager même mini, ils ne vont pas mettre tout le monde en prison!

        Comment ont fait nos ancêtre pour obtenir plus de droits???
        Ils y sont bien arrivé à refuser certaines choses non? On n’en est plus capables??

    • M’ois en France ils ont bien voulu interdire aux agriculteurs de reutiliser leurs propres semences, deplorable! Faut tout refuser en masse, ce sont tous des escrocs!!!

  • ratgana

    Qu’est ce qu’on capable de faire de belles choses quand on veut !
    Je le fais déjà depuis quelques temps dans un immeuble de 4 étages sur Paris et tout le monde et bien content et respectueux (sauf un, et oui il en fallait un).

  • silex

    Formidable ! génial ! l’idée du vertical. Je vais essayer de faire pousser quelques graines dans mon appart, je regardais dernièrement du côté graines germées justement..

  • Le système monétaire est notre véritable ennemie.
    La finance…
    l’ ARGENT est le vraie problème de l’HUMANITE…

    J’ai passé des LUSTRES à dénoncer…

    On m’a toujours répondu

    : »Qu’est-ce que tu proposes …??? »

    Ben oui, je (NOUS) propose un nouveau paradigme :

    La Charte du Monde Libre :

    La PAGE FRANCE :

    Facebook PAGE FRANCE

    FACEBOOK GROUPE FRANCE

    La Charte complète et le lien pour la lire et la signer

    Et enfin ,une simple vidéo pour mieux comprendre :

    ÊTES VOUS PRÊT A DEVENIR HUMAINS ???

    La Charte du Monde Libre est une déclaration de principes ayant le potentiel d’optimiser les conditions de vie sur Terre pour toutes les espèces, d’éradiquer la pauvreté et l’avidité et de favoriser le progrès.

    Ces dix brefs principes, qui ne sont rattachés à aucune politique ou religion, pourraient constituer les bases d’une nouvelle société plus avancée qui n’utiliserait aucune monnaie, serait libre et gratuite, équitable et durable. Ils reposent uniquement sur la Nature, le bon sens et la survie.

    La Charte du Monde Libre est désormais largement considérée comme une progression logique suite à l’échec des mécanismes de la société actuelle, et une étape naturelle de notre évolution.

    LA CHARTE DU MONDE LIBRE

    Merci de votre attention

    Gavroch Nad Freeman

  • Tex

    C magnifique!!
    Juste une chose, si vous achetez des graines, n’achetez SURTOUT PAS DE GRAINES F1 (c’est indiqué sur l’étiquette) ce sont des plantes hybrides dont vous ne pourrez pas réutiliser les semences…
    C encore une façon d’essayer de nous contrôler en contrôlant la nourriture et en obligeant les gens à leur acheter des graines s’ils veulent cultiver leurs légumes…

    Ceux qui ont encore des anciens légumes non hybrides, faites des réserves de graines D’URGENCE!!!!

  • MonkeyDLuffy

    eh eh eh moi j partageai deja mon champ pour pousser les gens a faire d eux meme un potager mais les gens sont trop renfermés et feignants c ets desesperant mais j lacherai pas l bout de gras pas moyen je me mets au food to share !!! allez hop une commune de haute savoie s y mets on va faire bouger les choses on est libre on l restera et les lois on s en bat l haricot !! solidarité et partage vive le monde du libre et de l echange peace

    • Cricri

      Tu as raison mon petit Loup, je partage ta vision des choses! Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes.
       » La liberté çà ne se donne pas, çà se prend !  »
      Bisous
      Cricri

  • decaen

    Bonsoir,

    Je voulais partager avec vous qu’il y a une page FaceBook des incroyables comestibles pour la France avec un autre article tout aussi intéressant qui démontre comment les habitants de la ville de Todmorden ont redressé leur économie sans apports d’argent extérieur, juste avec la nourriture à partager, et en trois ans seulement.

    Si ça vous intéresse, c’est ici : https://www.facebook.com/pages/Incredible-Edible-France/342024609186960

    Je pense à des amis dans un village de Grèce, ça vaudrait le coup de voir, d’autant plus qu’en Grèce, ils ont du soleil, c’est pas comme à Todmorden.

    Quoiqu’à Todmorden, ils ont le soleil de le coeur…

    Merci pour ces échanges sur ce merveilleux sujet.

    D.C.

  • Bonjour et merci pour le partage de cette merveilleuse nouvelle. Je voudrais vous communiquer mon témoignage à ce sujet. Il est sur mon blog que voici :

    http://partageons-ensemble.over-blog.com/

    Bien sincèrement

    Marie

  • superbe initiative… pourvu que cela dur et infecte le monde moderne… qui aura le dernier mot… eux ou nous ?