Yvelines : la relocalisation de Krys bloquée par… des élus locaux

À l’heure où le chômage augmente, que les plans sociaux prévu se multiplient et que les délocalisations se multiplient, quand une entreprise comme Krys veut relocaliser et créé des emplois, elle est bloquée! Du grand n’importe quoi!

L’opticien souhaite rapatrier une partie de sa production dans une ville des Yvelines, mais le conseil municipal s’oppose à l’agrandissement du site.

USINE DE BAZAINVILLE (YVELINES), LE 3 MAI. Le groupe aurait besoin d’agrandir son site de 3 000 m2, mais certains élus refusent de réviser le plan d’occupation des sols.

USINE DE BAZAINVILLE (YVELINES), LE 3 MAI. Le groupe aurait besoin d’agrandir son site de 3 000 m2, mais certains élus refusent de réviser le plan d’occupation des sols. | (LP/ILHAM.HAJJI-FIACRE.)

Une situation ubuesque. La coopérative d’opticiens Krys souhaite relocaliser une partie de sa production à Bazainville, une commune de 1500 habitants des Yvelines, mais se heurte au refus, inattendu… d’élus locaux! « Afin de mener à bien ce projet, nous devons agrandir le site, et pour cela, la ville doit revoir son plan local d’urbanisme, ce que refusent certains membres du conseil municipal », explique, incrédule, Christophe Lallau, le directeur du site, où Krys est implanté depuis les années 1960.

L’entreprise, qui emploie 350 personnes et pèse 15% de parts du marché de la lunetterie en France avec 1350 magasins (Krys, Vision Plus, Lynx…), souhaite poursuivre sa politique de relocalisation commencée en 2011.

Il s’agit notamment de rapatrier une partie de la production de verres de lunettes, localisée jusqu’ici à Bangkok (Thaïlande). « Nous nous sommes rendu compte que nous pouvions fabriquer en France avec une meilleure qualité de service, de prestations, plus de flexibilité, sans pour autant perdre en productivité », poursuit le directeur du site. En cinq ans, 10 M€ ont d’ailleurs été investis dans cette usine, de laquelle sortent 5000 verres par jour.

Patrick Jaffry, le maire de Bazainville, soutient le projet, mais se dit impuissant. « Huit conseillers municipaux sur quinze ont voté contre la révision du plan d’occupation des sols (POS). Certaines personnes ont peur de l’aspect esthétique, d’autres ne comprennent pas les enjeux. Nous travaillons pour débloquer la situation », affirme l’élu, qui doit prochainement rencontrer le sous-préfet, dont il espère obtenir le soutien pour convaincre les huit récalcitrants.

Située à l’entrée de la ville, l’entreprise, qui dispose déjà de 12500 m2 de locaux sur 37800 m2 disponibles, souhaite développer 3000 m2 supplémentaires. Un agrandissement que ne lui autorise pas le plan d’occupation des sols (POS).

Ce dernier impose en effet un coefficient d’occupation des sols (COS) de 0,3. « Une valeur tout à fait inadaptée à une zone d’activité », se désole Jean-Marie Tétart, président de la communauté de communes du Pays Houdanais (CCPH), dont un récent rapport préconise un COS à 0,5 sur toute la zone d’activité. « C’est incompréhensible », embraye le député-maire (UMP) de Houdan, qui soutient un projet « vital pour renforcer le développement de cette entreprise qui produit français et va générer des emplois ».

Après avoir créé 27 emplois depuis octobre, Christophe Lallau espère en créer une trentaine de plus grâce à cette relocalisation. « Nous sommes le deuxième employeur des environs après l’hôpital », précise le dirigeant, qui espère trouver une solution avant l’été, afin de présenter le projet au conseil d’administration de Krys.

Source: leparisien.fr

9 commentaires

  • zygo

    Chantage à l’emploie ! Ils récupérent du terrain constructible puis délocaliseront dans 2 ou 3 ans ? Comme le font de très nombreuses entreprises avec les aides ?

    Vous me direz, les lunettes c’est payé en partie par la sécu et il y a encore beaucoup de fric, ils peuvent facturer cher ! Mais l’augmentation des bénéfices a ses raisons …

    • cedric

      et alors? sa coute rien sa fait des bâtiments y’a que a y gagné enfin y’a surtout a y perdre a refusé…

      • Antinukciv

        Si ca augmente les impots locaux.

        Une société qui relocalise doit le faire sans aide (ou raisonnable : emprunt taux 0…)

        Une sociéré qui délocalisent doit payer des tonnes d’impots sur TOUTE LES AIDE PERCU depuis 1973.

        Voila une proposition HONNETE.

      • MouteMoute

        Une taxe à tuer un boeuf pour toute société ayant délocaliser et qui souhaite importer en France suffira. Mais pour ça il faut convaincre l’Europe, par le dialogue ou sinon unilatéralement comme ils disent pour éviter de dire « de force ».

  • du22

    Zygo: qui parle d’aide ou quoi que ce soit du genre ? Récupérer du terrain constructible et y construire une extension d’entreprise, ça ne leur rapportera rien en cas de délocalisation…
    Quand au « chantage a l’emploi », je ne vois pas ou il est, car ils ne menacent pas de licencier, mais juste de ne pas pouvoir embaucher du monde en plus faute de place. Pour eux ça change presque rien, ils laissent leur production a l’étranger et puis c’est tout…Ça fera vachement avancer les choses tiens….

    Quand aux lunettes remboursées par la sécu…. Vu les remboursements, on pourrait limite s’en passer tellement c’est ridicule et grotesque.
    Quand aux tarifs, ils ne bougent pas, même si la production coute un peu plus cher. Alors parler d’augmentation de bénéfice… A part si ils ont un magicien qui multiplie les billets chez eux, je sais pas comment ils pourraient faire pour augmenter une marge en dépensant plus.

  • Jerome

    Le tous pourris me gave ! Désolé une entreprise revient en France on l’accueil. Il n’y a plus de travail bon sang ! Alors on fait l’effort et on autorise la modification du COS ou POS, je ne sais pas trop lequel pose problème dans ce cas.
    Dans l’article je n’ai rien perçu sur des subventions, du chantage au emplois ou quoi que ce soit si ce n’est ce problème de COS ou POS (POS d’ailleurs il me semble).
    C’est fou d’avoir une mobilisation contre ça ! Notre pays crève de la perte de l’industrie et certain font la fine bouche. C’est juste terrifiant ! Enfants trop gatés va !

  • MouteMoute

    « Certaines personnes ont peur de l’aspect esthétique, d’autres ne comprennent pas les enjeux. »

    Ils sont cons c’est grave ! Ils préfèrent vivre dans un pays à feu et à sang dans la misère sociale mais néanmoins joli n’est ce pas… 3000m2 c’est pas le mont blanc putiou les kéké !

    Ils faudrait leur présenter des paysagistes qui arrangerait ce site au mieux, ça ferait du travail en plus !

    Mais c’est pas possible ça doit plutôt être une histoire d’idéologie partisane… un bastion de vieux cons ump ?

  • michel

    Perso, je trouve scandaleux qu’une entreprise puisse volontairement influencer l’écriture d’un POS – plan d’occupation des sols – pour son propre bénéfice.

    Le fait qu’ils recrute ne devrait avoir aucune incidence !
    Ils n’ont qu’à déménager ou acheter plus de terrain, j’hallucine…

    Etant un professionnel de la construction, je suis affligé que vous défendiez le point de vue de cette entreprise.
    Ce n’est pas parce que c’est la Crise, que l’on doit accepter n’importe quoi. Et ce n’est en aucun cas le rôle d’une entreprise de prendre parti sur la révision d’un texte de loi qui ne la regarde en aucun cas.

    Choqué un poil ! Enfin cela parait logique avec les moutons enragés ! :D