20 commentaires

  • pokefric pokefric

    Oui, on vit de belles heures……

  • fotoulavé fotoulavé

    Et tout ce qu’on ne sait pas et qu’on ne saura jamais.

  • st malo q

    ce n’est qu’un parmi tant d’autres …

    sur les 36000 molécules produites par l’industrie agrochimique …
    le pyralène c’est le cadet de nos soucis …puisque maintenant nous allons nous débattre avec la radioactivité …
    et ds ce maelström quid des enquêtes impartiales …
    la majorité pour ne pas dire la totalité des zétudes sont laissée à la libre appréciations des industriels …qui fixent eux même leurs mornes normes …

    enculés .

  • engel

    Merci MONSANTO,
    Pour la mise au point, sa fabrication industrielle et sa commercialisation à grande échelle.
    Merci aux différents gouvernements et scientifiques de tous bords d’avoir étouffé cette immense scandale sanitaire.

    Merci de nous avoir tous (y compris les enfants) empoisonnés, nous sommes TOUS porteurs de cette merde dans notre graisse.
    Mais ce n’est pas grave ! IL suffit d’attendre un peu plus de 4000 ans pour que le PCB se dégrade !!!

    Le PCB, à l’instar d’une pollution nucléaire, est intraitable à grande échelle.
    Il faut accepter de vivre, que dis-je !
    Il faut accepter de mourir en côtoyant inlassablement cette merde.

    Merci et encore merci !!!!

    Ps : C’est révoltant de voir un brave pauvre paysan et sa femme perdre d’aussi magnifiques bêtes.
    Leur ferme est foutue (prés contaminés).
    Leur vie est foutue.
    Et malgré tout, quelle dignité !

    Et d’un autre coté, une grande majorité d’exploitants éleveurs qui élèvent intensivement des bovins, qui ne verront jamais un prés de leur vie et….. ne seront pas contaminés par l’herbe!
    OK, elles bouffent d’autres merdes. Mais ceci est une autre histoire….
    Donc la profession s’en fout… et « silence radio » !!!

    Société de merde au sens figuré et propre (sale?).

    • engel

      Et autant que je m’en souvienne,
      La société incriminée dans ce reportage refusera de reconnaitre que la pollution au PCB émanait de chez elle. Elle refusera donc, tout remboursemenent ou dédommagement. Et d’un autre coté, aucune assurance pour couvrir se risque…..La grande misère pour des gens qui gagnait très peu !

  • ratgana

    Alors, c’est qui les terroristes ???

    A en croire le code pénal (Article 421-2) , ce sont bien ces usines mais personne ne peut (ou veut) établir le lien de causalité.

    Il va falloir commencer à appeler les choses par leur nom : TERRORISTES !

    • dudul

      terrorisme: « ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur »…

      • ratgana

        CP 421-2 :

        Constitue également un acte de terrorisme, lorsqu’il est intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur, le fait d’introduire dans l’atmosphère, sur le sol, dans le sous-sol, dans les aliments ou les composants alimentaires ou dans les eaux, y compris celles de la mer territoriale, une substance de nature à mettre en péril la santé de l’homme ou des animaux ou le milieu naturel.

      • engel

        Triple merci Ratgana.

        C’est incroyablement clair et précis !

        Et que fait la justice ?

      • engel

        Quoique!
        Tout se joue sur « l’intentionnellement ».

        Il faut donc prouver que le pollueur connaissait la dangerosité du polluant. Et d’autre part, qu’il connaissait aussi l’émission du dit polluant par son usine.
        Ce n’est pas gagné !
        Avec ces faux-culs et cette justice complaisante il faut du répondant (et beaucoup de fric) pour attaquer ces salauds.

      • ratgana

        Il y a pire :

        http://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Charte-de-l-environnement-de-2004

        Charte de l’environnement 2004 reconnue constitutionnellement mais là je crois que le jour où ils ont pondu ça, ils avaient envie de rire et ce foutre de notre gueule.

  • dudul

    se qui est important dans la définition d’un acte terroriste, c’est « par l’intimidation ou la terreur »