Somonte, Andalousie : les jornaleros expulsés par la force ..

Hier nous avions des nouvelles de la Grèce, grâce à David, aujourd’hui parlons de l’Espagne, plus précisément de la région d’Andalousie, où des paysans et journaliers sont expulsés de leurs terres. N’hésitez pas à faire tourner. Merci à Clocel ….

Un article de Jean-Pierre Petit-Gras

A 84 %, les militants régionaux d’Izquierda Unida viennent d’approuver la participation de leur organisation au gouvernement andalou, la Junta de Andalucía, sous la présidence du dirigeant du PSOE José Griñán. Cette participation démarre sur les chapeaux de roues, avec l’expulsion de travailleurs agricoles qui occupaient depuis le 4 mars dernier la Finca Somonte, à Palma del Río, province de Cordoue. Les policiers (Garde Civile et « antiterroristes ») ont frappé à terre Lola Alvarez, porte-parole du S.O.C., et évacué sans ménagement la vingtaine de personnes qui dormaient dans la maison.

Expropriée (après indemnisation) en 1983 par la Junta de Andalucía, cette terre de 400 hectares allait de nouveau être privatisée. La vente aux enchères devait se faire le 5 mars. Alors que plus d’un million d’Andalous sont au chômage, cette action était une réponse superbe de la part des jornaleros, qui démontraient ainsi qu’ils ne voulaient pas vivre d’aumône, mais de leur travail collectif sur une terre qu’ils connaissent et aiment avec passion. Sous le communiqué, vous trouverez une proposition de courrier à envoyer au nouveau gouvernement et aux partis qui le composent.

Communiqué envoyé le 26/04/2012 par les jornaleros du SOC – SAT (Syndicat des Ouvriers de la Campagne)

BRUTALE EXPULSION A SOMONTES : APPEL A SOUTIEN URGENT !!! A DIFFUSER !!

Compañeros et compañeras, ce matin les forces de la Garde Civile sont entrées dans la finca et ont délogé brutalement une vingtaine de compañeros qui dormaient dans la maison.

Une fois encore, comme en 1939 et dans bien d’autres occasions, les forces de répression expulsent les journaliers et les paysans de leur terre, pour la livrer aux gros propriétaires, aux évêques et spéculateurs. Cette fois-ci , c’est le PSOE qui s’est mis dans la peau des fascistes, alors qu’il vient de signer un accord pour continuer à gouverner la Junta d’Andalousie avec Izquierda Unida. Les termes restent les mêmes : l’argent pour les banques, la terre pour les riches, les restrictions et la répression pour les travailleurs.

NOUS APPELONS A ACCOURIR DE TOUTE URGENCE A SOMONTES, NOUS RESISTERONS SUR LA FINCA, PRESERVERONS LE TRAVAIL EFFECTUE ET CONTINUERONS A CULTIVER LA TERRE POUR NOUS ALIMENTER ET VIVRE DIGNEMENT.

MERCI D’ENVOYER COURRIERS, FAX ET APPELS DE PROTESTATION ET D’INDIGNATION A LA PRESSE, A LA JUNTA DE ANDALUCIA, AU PSOE, A IZQUIERDA UNIDA ET AU PARTIDO COMUNISTA (maintenant partenaires de gouvernement).

LE 1ER MAI, TOU-TE-S A SOMONTES !!!

RESISTONS, CREONS, VIVONS… SOMONTE POUR LE PEUPLE !!! AUCUN PAS EN ARRIERE ! TOUS ENSEMBLE NOUS OBTIENDRONS QU’ILS NOUS LAISSENT EN PAIX !! VIVE LA REVOLUTION AGRAIRE !!

Pour écrire aux autorités andalouse : si vous ne connaissez pas l’espagnol, faites-le en français, ou sinon les mots suivants devraient suffire : SOLIDARIDAD CON LOS Y LAS JORNALEROS DE SOMONTE – LA TIERRA PARA QUIEN LA TRABAJA – REPUDIO TOTAL A LA REPRESION – VIVA LA REVOLUCION AGRARIA… Merci de mettre en copie les jornaleros somontapalpueblo Yui gmail.com

José Griñán : Consejería de la Presidencia – Junta de Andalucía ; Av. Roma, S/N, 41013 , SEVILLA

Fax : 955 035 522 (Presidencia) ; 955 035 526 (Consejería de la Presidencia) ; 955 032 134 (Consejería de Agricultura). http://www.juntadeandalucia.es/pres… http://www.juntadeandalucia.es/orga…

– PSOE Andalucía : San Vicente, nº 37 (41002) de Sevill ; Fax : 955550001 ;

 Izquierda Unida Los Verdes grupo.iulv-ca Yui parlamento-and.es | Tél : 954.592.133 | Fax : 954.592.134

Auteur Jean-Pierre Petit-Gras

Source Bellaciao.org

9 commentaires

  • Tex

    Je suppose que le YUi de jornaleros somontapalpueblo Yui gmail.com C notre @ (at) arobase ???

  • Tex

    Et pour écrire aux autorités espagnoles c çcette adresse:
    Izquierda Unida Los Verdes grupo.iulv-ca @ parlamento-and.es ?

  • domdom26

    désolé mais le lien que je poste va je pense faire du grabuge , j’ai lus l’article sur MEDIAPART ET C4EST REPRIT UN PEUT PARTOUT , LE MONDE , RUE 89 , TF1 ( ON DIRAIS QUE LES COPAINS QUITTE LE NAVIRE ) LE NOUVEL OBS ET BIEN D’AUTRE SAUF LE FIGARO POUR LE MOMENT

    notre nain est bien SEUL les RATS QUITTE LE NAVIRE souvenez vous je vous avait parlez il y a quelques mois d’un supposé prét de sarko a kadfie , pour le financement de sa campagne de 2007 et bien les journaliste ONT RETROUVER LA TRACE , ET LE DOCUMENT QUI CONFIRME CE QUE DISAIT MEDIAPART IL Y A QUELQUES MOIS

    VOICI LE LIEN DE RUE 89 QUI EN PARLE

    http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/04/28/financement-occulte-par-kadhafi-sarkozy-doit-sexpliquer-231660

    je pense qu’a une semaine du deuxiéme tour de la présidence le NAIN est cuit , d’autant que les journaux en parlent tous …….

    IL VA FALLOIR QU’IL S’EXPLIQUE SUR BEAUCOUP DE CHOSE NOTRE CONNARD DE NAIN , VA T’IL SE SOUVENIR DE TOUTES CES CASSEROLES ?????

    a mon avis je pense réelement , comme l’as dit un COMIQUE QUE J’APPRECIE VRAIMENT , mais que sur le site il est plus ou moin apprécier , c’est STEPHANE GUILLON , donc comme il le dit dans sont spectacle  » libertée TRES surveillée  »
    6 mai 2012 éléction présidencielle , sarko a perdu , 8 mai 2012 CARLA DEMANDE LE DIVORCE ……..

    hihihihihihi

    AMICALEMENT A TOUS LES AMIS MOUTONS

    DESOLE BENJI MAIS JE VOULAIS LA FAIRE PASSER CETTE INFO

    • voltigeur voltigeur

      Merci Domdom, je l’ai déjà enregistré, dès qu’on me l’a envoyé au cas où
      elle disparaisse, car sur médiapart c’est dans la version payante, et WikiStrike l’a diffusé
      d’autorité! si tous reprennent ça va faire du bruit..

  • domdom26

    NOUVEAUX SUR L4AFFAIRE sarko LA LISTE DES JOURNAUX S’ALLONGE AU FUR ET A MESURE ……

    LE JDD
    20 MINUTES
    R T L
    FRANCE INFO
    LE POINT
    ATLANTICO
    LE MATIN
    HUFFTINGTON POST
    R T B F
    ET MAINTENANT LE FIGARO
    JE VOUS JOINT LES LIENS QUI EN PARLE ? ET JE VOUS RAJOUTENT ENSUITE LE LIEN DU FIGARO
    CES LIEN PROVIENNENT DU JOURNAL MEDIAPART , IL Y A ACTUELLEMENT PLUS DE 287 COMMENTAIRES …..

    http://www.marianne2.fr/Kadhafi-a-t-il-debloque-50-millions-d-euros-pour-financer-la-campagne-2007-de-Sarkozy_a217211.html

    http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/04/28/financement-occulte-par-kadhafi-sarkozy-doit-sexpliquer-231660

    http://www.huffingtonpost.fr/2012/04/28/campagne-presidentielle-de-sarkozy-kadhafi_n_1461205.html?ref=france

    http://www.20minutes.fr/presidentielle/925401-document-prouverait-financement-campagne-nicolas-sarkozy-kadhafi-2007*

    http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120428.OBS7314/mediapart-publie-une-lettre-sur-un-accord-de-financement-libyen-pour-la-campagne-de-sarkozy.html

    http://www.lepoint.fr/societe/la-libye-aurait-donne-son-accord-pour-financer-la-campagne-de-sarkozy-en-2007-28-04-2012-1456279_23.php

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/la-libye-aurait-donne-son-accord-pour-financer-la-campagne-de-sarkozy-en-2007_1109408.html

    VOICI LE LIEN DU FIGARO

    http://elections.lefigaro.fr/flash-presidentielle/2012/04/28/97006-20120428FILWWW00391-libye-sarkozy-doit-s-expliquer-cazeneuve.php

    LE MONDE

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/28/un-document-prouverait-le-financement-de-la-campagne-de-sarkozy-par-kadhafi_1692759_1471069.html

    Les commentaires qui suivent l’articles du Figaro, sont….comment dire… remarquables….

    JE VOUS RAJOUTENT EGALEMENT UN ARTICLE DE MEDIAPART
    LETTRE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PARU DANS MEDIAPART LE 15 AVRIL 2012
    Monsieur le Président,

    Les citoyens français vous ont élu sur la foi et la sincérité d’un programme politique dont vous n’avez pas respecté les engagements et auquel vous avez maintes fois tourné le dos depuis votre élection, le 6 mai 2007.

    Aujourd’hui vous vous présentez une nouvelle fois au suffrage du peuple français et vous menez une campagne reposant sur une double imposture : la promesse d’une nouvelle rupture et l’oubli de votre bilan. Bien plus, vous utilisez les services de l’État au bénéfice de votre campagne et vous n’hésitez pas à exploiter les événements politiques, économiques et sociaux à des fins électoralistes et avec le soutien de nombreux médias qui propagent une insidieuse politique de la peur sur laquelle vous espérer bâtir une popularité.

    Cette lettre citoyenne entend simplement vous rappeler les trop nombreux engagements que vous n’avez pas tenus.

    Vous aviez promis en 2007 de maintenir le droit à la retraite à 60 ans : vous l’avez repoussé autoritairement à 62 ans, contre l’avis de la majorité des Français et au terme du plus long conflit social que la France ait connu depuis très longtemps. Nous n’oublierons pas !

    Vous avez souhaité dans vos propositions que « la formation initiale des enseignants soit assurée » : votre réforme a supprimé l’année de stage et conduit des milliers de jeunes enseignants non formés à exercer devant des élèves désemparés. Nous n’oublierons pas !

    Vous avez voulu réformer en profondeur l’université et la recherche et vous prétendez que cette réforme est le succès de votre quinquennat : les milliards promis ne sont jamais arrivés et de nombreux établissements de l’Enseignement supérieur sont aujourd’hui en déficit tandis que les organismes de recherche sont démantelés. Nous n’oublierons pas !

    Vous avez promis de « préserver l’excellence de notre système de santé » et d’«améliorer les conditions de travail des professionnels de la santé ». Vous avez fait fermer des hôpitaux et des maternités, créé des déserts médicaux dans de nombreuses régions, supprimé des dizaines de milliers de postes de personnels de santé et détérioré gravement l’accès aux soins de millions de français. Nous n’oublierons pas !

    Vous vous êtes engagé à « veiller rigoureusement à l’indépendance de la justice » : les nombreuses affaires en cours montrent crument l’exercice d’un pouvoir qui tend à privatiser la justice au service d’intérêts financiers, personnels ou politiques, et qui contrevient gravement au principe d’indépendance dont votre fonction vous fait pourtant le garant. Vos gouvernements successifs ont enfreint sous votre autorité l’Article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui dispose que la loi « doit être la même pour tous ». Nous n’oublierons pas !

    Votre politique a ainsi ébranlé les trois socles de la République française : la Sécurité sociale, l’École et la Justice. Nous n’oublierons pas !

    Au chapitre des Droits de l’Homme vous aviez promis à vos compatriotes de « franchir de nouvelles étapes dans la préservation et la conquête des libertés ». Les seules étapes que vous avez fait franchir à la société française constituent une inadmissible régression des Droits de l’Homme : votre politique sécuritaire et d’immigration, en flattant les idéologies d’extrême droite et en avivant les haines comme les peurs, a porté non seulement atteinte dans son application aux libertés démocratiques fondamentales, mais aussi aux principes intangibles des grands textes fondateurs de notre histoire, et que votre volonté politique a travaillé à déconstruire et à mettre en péril : La Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen, la loi de 1905, les valeurs issues du Conseil National de la Résistance. Nous n’oublierons pas !

    Sous votre présidence plusieurs ministres condamnés ou mis en cause dans des procédures ou des informations judicaires, ont continué impunément à exercer leurs fonctions alors que dans toute démocratie digne de ce nom ils auraient dû se mettre en retrait. Vous avez ainsi contribué à l’abaissement moral de la politique en la soumettant, soit à une idéologie condamnable, soit aux intérêts d’une oligarchie financière et d’un clan. Nous n’oublierons pas !

    Aveuglé par votre hyperprésidence et votre conduite autoritaire des affaires de l’Etat, vous avez dévalorisé le rôle du gouvernement et du Parlement. En refusant obstinément de vous mettre à l’écoute des citoyens, en méprisant les associations et les organisations syndicales, vous avez délité les liens sociaux et provoqué une crise démocratique et institutionnelle sans précédent dont vous portez l’entière responsabilité. Responsabilité encore aggravée par le choix de la provoquer en une période de grave crise économique et financière, crise que vous exploitez et que votre politique alimente en choisissant d’accabler les plus pauvres et en ne cessant d’enrichir la classe des Français les plus aisés. En cinq années d’exercice de votre pouvoir, vos gouvernements ont considérablement aggravé les inégalités sociales et économiques. Nous n’oublierons pas !

    Enfin, vous avez adopté à de multiples reprises un comportement public et fait des choix politiques qui ont rabaissé la fonction présidentielle ainsi que l’image, la culture et les valeurs de la France en Europe et dans le monde. Nous n’oublierons pas !

    Pour toutes ces raisons, en allant voter les 22 avril et 6 mai prochains, nous n’oublierons pas que vous avez brisé le contrat social et politique qui vous unissait à nous. Vous avez perdu toute crédibilité.

    Il est temps, Monsieur le Président, que vous redeveniez un citoyen et un justiciable ordinaires.

    NE BRISONS PAS CETTE CHAINE CITOYENNE CONTRE L’OUBLI !

    DEFENDONS TOUS ENSEMBLE LA DEMOCRATIE !

    Cette lettre est une initiative participative et citoyenne. Son rédacteur souhaite simplement donner aux lecteurs de Mediapart qui pourraient la soutenir la possibilité de diffuser un texte d’intervention qui a trois fonctions principales. Souligner tout d’abord que l’élection présidentielle de 2012 comporte un enjeu exceptionnel : la défense de la démocratie dont les valeurs ont été mises à mal par cinq années de pouvoir autoritaire. Faire ensuite œuvre de mémoire en rappelant le terrible passif de ce quinquennat : aucun des engagements majeurs pris par le candidat de 2007 n’a été tenu. Cette lettre a enfin pour fonction d’apporter une possible contribution à la lutte contre l’abstention, qui, si elle devait être importante, pourrait faire le jeu du président-candidat. Or la démocratie est l’affaire de toutes et de tous.

    Cette lettre ne s’adresse pas prioritairement au lectorat de Mediapart, très majoritairement conscient des enjeux de cette élection. Elle n’aura d’effet que si les lecteurs de Mediapart s’en emparent pour la diffuser en premier lieu aux électrices et aux électeurs qui, à tort ou à raison, doutent de la politique et s’apprêtent à ne pas aller voter, c’est-à-dire, potentiellement plus d’un tiers de nos concitoyens.

    A cette fin chaque lecteur est invité à diffuser le texte de cette lettre à tous ses contacts par courrier électronique, en le copiant dans un message qui pourrait avoir l’objet suivant : LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT SARKOZY – NE BRISEZ PAS CETTE CHAINE CITOYENNE. Les réseaux sociaux peuvent être aussi un relais efficace.

    VOICI TOUJOURS UN ARTICLE SUR MEDIAPART DANS LES COMMENTAIRES

    Alerte Karachi !

    Balladur et Bazire mis en cause par l’ex-trésorier de campagne. L’ex-trésorier de campagne d’Edouard Balladur pour la présidentielle de 1995 a accusé l’ancien Premier ministre et son ex-directeur de campagne Nicolas Bazire d’avoir ordonné le dépôt en banque de 7 millions de francs en espèces et d’en avoir caché l’origine, dans le dossier Karachi. AFP 13h56

    Les affaires s’accélèrent ! Vite des nouvelles de la part de Médiapart ! Désolé d’émettre une telle exigence à l’attention de Fabrice Arfi et Karl Laske. Ils viennent des signer l’article sur Kadhafi dont je viens de prendre connaissance mais pour Karachi, le respect de la mémoire des morts et la douleur des familles me tient encore plus à coeur.

    UN ARTICLE DU POINT DE CE JOUR

    Karachi: Balladur et Bazire accusés d’avoir ordonné le dépôt de 7 millions de francs en espèces

    L’ex-trésorier d’Edouard Balladur pour la présidentielle de 1995 accuse l’ancien Premier ministre et son ex-directeur de campagne, Nicolas Bazire, d’avoir ordonné le dépôt de 7 MF en espèces dont ils ont dissimulé l’origine, selon un document de l’enquête Karachi consulté par l’AFP.

    L’ex-trésorier d’Edouard Balladur pour la présidentielle de 1995 accuse l’ancien Premier ministre et son ex-directeur de campagne, Nicolas Bazire, d’avoir ordonné le dépôt de 7 MF en espèces dont ils ont dissimulé l’origine, selon un document de l’enquête Karachi consulté par l’AFP.

    Chargés du volet financier de l’affaire, les juges Roger Le Loire et Renaud van Ruymbeke s’interrogent sur un éventuel détournement de commissions sur des contrats d’armement avec l’Arabie Saoudite (Sawari II) et le Pakistan (Agosta) au profit de la campagne d’Edouard Balladur. Ils recherchent notamment l’origine des 10,2 MF versés le 26 avril, en espèces, et sans justificatif, sur le compte de campagne, trois jours après la défaite du candidat.

    Ce jour là, « j’ai procédé au dépôt d’environ 3 MF » sur le compte de campagne, a dit René Galy-Dejean, ancien maire du XVème arrondissement de Paris, lors d’une confrontation avec Nicolas Bazire, le 31 janvier, devant le juge van Ruymbeke. Une somme provenant, selon lui, de « fonds recueillis lors de réunions publiques, de vente et collectes lors d’un meeting » et « de collectes dans les trains », auprès de militants.

    « Je n’ai pas déposé les 7 millions. Ils n’ont pas pu passer par la cellule trésorerie. Ils n’y ont pas été comptés », a-t-il dit. « Cela a été déposé à mon insu », a-t-il affirmé, estimant que ce dépôt a pu être réalisé par une femme qui travaillait à la cellule trésorerie.

    Or « il n’y avait que deux personnes qui pouvaient le lui demander, M. Balladur ou M. Bazire », a-t-il ajouté en précisant que, pour sa part il aurait « refusé de faire ce dépôt » et de « croire que cela venait des recettes des meetings ».

    Interrogé à son tour pour savoir s’il avait « déposé ou fait déposer cette somme, M. Bazire a répondu « catégoriquement non aux deux questions (…) je n’ai pas déposé ces 10 MF ».

    En fin de campagne, Francis Lamy, conseiller juridique de M. Balladur avait été chargé de présenter les comptes aux Sages à la place du trésorier. Il avait affirmé que les 10,2 MF déposés provenaient de la vente de t-shirts et de gadgets et de « dons manuels perçus lors de collectes ».

    AUTRE INFO DE MEDIAPART

    Les documents Takieddine

    Depuis la mi-juillet 2011, Mediapart a commencé la publication d’une vaste enquête sur le marchand d’armes Ziad Takieddine, principal suspect dans le volet financier de l’affaire Karachi (voir notre dossier sur Frenchleaks, et notre webdocumentaire sur Mediapart). A partir du milieu des années 1990, sous le gouvernement Balladur, puis grâce à sa proximité avec Nicolas Sarkozy, il doit sa fortune essentiellement à des commissions touchées dans le cadre de contrats internationaux. Les milliers de documents obtenus par Mediapart jettent une lumière crue sur les relations que celui-ci entretient avec le clan Sarkozy. Ziad Takieddine se trouve ainsi au coeur du rapprochement de la France avec la Libye de Kadhafi et avec la Syrie de Bachar el-Assad, et ce jusqu’aux révolutions arabes de 2011.

    1. Takieddine et ses amis Plusieurs photos inédites attestent de liens jusqu’ici insoupçonnés, pour certains cachés, de l’homme d’affaires franco-libanais avec le premier cercle du chef de l’État.

    2. Une fortune bien à l’abri Ziad Takieddine doit sa fortune à des commissions occultes touchées dans le cadre des contrats Agosta et Sawari négociés sous le gouvernement Balladur : 130 millions de dollars de commissions. Fortune faite, le millionnaire mène grand train, tant en France qu’à l’étranger. Mais, par le jeu de sociétés et de comptes off-shore, il ne paie aucun impôt en France.

    3. Un protégé de la DGSE Le marchand d’armes n’a pas seulement des relations très privilégiées avec des hommes politiques du clan Sarkozy, il a aussi réussi à s’attirer les bonnes grâces des services secrets.

    4. L’Arabie saoudite / Le projet Miksa Estimé à 7 milliards d’euros, le contrat « Saudi Border Guards Developpment Project », nom de code Miksa, avait pour objectif de sécuriser les frontières d’Arabie saoudite. Ziad Takieddine devait toucher en 2003 des commissions occultes d’un montant de 350 millions d’euros sur ce contrat.

    5. La Libye : Takieddine l’émissaire secret (2005-2009) En 2005, à cause de l’intervention de Jacques Chirac, le clan Sarkozy a perdu tout espoir de signer le projet Miksa. Il se tourne alors vers la Libye de Mouammar Kadhafi. A la clé : des contratst dans l’armement, dans l’énergie.

    6. Takieddine et Total en Libye Ziad Takieddine a reçu près de 7 millions d’euros du géant pétrolier français Total, « avec l’appui de l’Elysée », « en marge d’un contrat gazier conclu avec le régime libyen ».

    7. La Syrie, terre de diplomatie occulte (2007-2009) Ziad Takieddine a été, entre 2007 et 2009, l’homme-orchestre du rapprochement entre la France et la Syrie et l’introducteur du président français auprès du chef de l’Etat syrien.

    8. Gouvernement Balladur : le dossier de la corruption Mediapart révèle le dossier « secret défense » des ventes d’armes du gouvernement Balladur à l’Arabie saoudite au cœur de l’enquête du juge Van Ruymbeke dans le volet financier de l’affaire Karachi. Un courrier d’avocat évoque des versements d’argent occulte à Léotard. Le marchand d’armes Takieddine devait encaisser 213 millions d’euros

    HISTOIRE DE CE RAPPELER DE SARKO ET DE CES MAGOUILLES

    10 QUESTIONS & 62 AFFAIRES
    QUE LES FRANCAIS ET LA JUSTICE N’OUBLIERONT JAMAIS !!

    1.L’affaire Karachi et la création de la société Heine au Luxembourg
    2.L’affaire Takieddine et les rétrocommissions (patrimoine de takieddine 40 m€ non imposé, Karachigate, AGOSTA, SAWARI II, MIKSA (350 millions d’euros), contrats avec la Libye notamment d’espionnage de la population avec l’appui d’une entreprise française et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu’il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
    3.L’affaire GDF
    4.L’affaire Tapie, 403 millions d’€ dont 304 net récupérés par Tapie sur ordre de l’Elysée et évasion fiscale du magot vers la Belgique avec achat d’un nouveau yacht et reprise de la sté US de jeux en ligne Full Tilt Poker accusée par la justice américaine d’avoir volé plus de 300 M$
    5.L’affaire Clearstream
    6.L’affaire Bettencourt
    7.Les affaires Wildenstein
    8.L’affaire César
    9.L’affaire Pleyel
    10.L’affaire Facebook (nouvel outil de Facebook Timeline qui permet une organisation visuelle beaucoup plus fluide et interactive, une page en mode « open graph » pour la page et la campagne 2012 et mise en place dès 2011 pour Sarkozy)
    11.L’affaire de Compiègne avec Eric WOERTH
    12.L’affaire Peugeot
    13.L’affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l’affaire de l’attentat contre le DC10 d’UTA et visé depuis lors par un mandat d’arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
    14.Les affaires Djourhi, Takieddine
    15.Les possibles mallettes de Bongo pour financer la campagne de 2007
    16.Les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
    17.L’affaire du Fetia Api
    18.L’affaire Dexia près de 12 milliards d’euros de pertes
    19.Les discours de Caen, Metz, Nice, du bois de Boulogne, Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d’un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
    20.L’invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d’El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l’ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
    21.Les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l’étranger (Mexique, Maroc) alors qu’ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation, la protection du fils Pierrot, son rapatriement d’Odessa
    22.La gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l’Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l’inaction en Syrie
    23.L’affaire de la Jatte, du Fouquet’s payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle des stylos, celle de la déclaration de patrimoine, du financement de la campagne par Bettencourt …
    24.L’affaire Pérol
    25.L’affaire Yannick Blanc
    26.L’affaire de l’Epad (et des deux scooters)
    27.L’affaire Punta d’Oru (”la pointe d’or”) villa corse de son ami Christian Clavier et limogeage de Dominique Rossi
    28.Gandrange
    29.Les vaccins du virus H1N1
    30.L’affaire « mutuelle obligatoire employeur » pour la Sécurité Sociale et le Pôle Emploi au bénéfice de Malakoff Médéric dont Guillaume Sarkozy devient président du Groupe
    31.Les conflits d’intérêt dans les milieux d’affaires
    32.Les accords entre l’UMP et le Parti Communiste Chinois, l’UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l’envoi par l’UMP des bulletins d’adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
    33.Les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye, Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye), Dupuydauby, Fontaine, Squarcini, Courroye, Ceccaldi Raynaud, fils Tibéri …
    34.L’utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
    35.L’utilisation de l’Elysée pour recevoir les caciques de l’UMP et les satellites jusqu’à plusieurs fois par semaine, l’utilisation des moyens de l’Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d’une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu’il sortait l’argent de sa poche
    36.Les légions d’honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, de Maistre, Bourgi, Richard, Peugeot etc.)
    37.L’Airbus Sarko One (250 millions d’euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) avec pour exemple d’aménagement, deux fours à pizza de plus de 131 000 € (TTC et avec l’étude) et ..une baignoire !
    le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l’UPM à 1 million d’euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
    38.La proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
    39.L’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l’intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l’augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l’inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
    40.La circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d’Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l’échec scolaire des enfants d’immigrés, l’autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
    41.Les nominations et révocations dans l’audio-visuel public par Sarkozy en personne
    42.La réforme constitutionnelle et textes votés avec non-publication des décrets d’application
    43.Les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l’exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir
    44.Les nominations partisanes dans les administrations des hauts-fonctionnaires issus des cercles les plus proches, les plus intimes voir de ses obligés et particulièrement au ministère de l’intérieur et des services de renseignements DCRI
    45.La création et/ou le rachat de la presse et des médias libres par ses amis personnels et financiers
    46.L’irresponsabilité pénale du Président de la république modifiée par le changement de la Constitution
    47.La position d’Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
    48.L’affaire des sondages
    49.Les classements du parquet et intervention sur ordre
    50.Le site France.fr (des millions d’euros pour rien)
    51.Les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
    52.La paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président, les 12 000 € de frais de bouche par jour, chaque jour, la baisse des œuvres sociales de l’Elysée passées de 300 000 € en 2006 à 165 000 en 2010
    53.L’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
    54.L’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
    55.La scientologie
    56.L’affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l’avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
    57.L’affaire Bongo
    58.La proposition de Michèle Alliot Marie d’aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l’an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l’utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
    59.Les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20
    60.Carla Bruni au coeur du scandale international avec sa fondation contre le sida
    (source IMHOTEP AgoraVox)
    PS:

    61. L’affaire de Tarnac
    62. L’affaire MERAH ou le « 11 septembre de Sarkozy »

    AUTRES LIENS

    http://www.franceinfo.fr/politique/mediapart-dit-avoir-la-preuve-d-un-financement-libyen-de-la-campagne-2007-de-sar-600255-2012-04-28

    http://www.liberation.fr/politiques/2012/04/28/mediapart-publie-une-note-sur-un-accord-de-la-libye-pour-financer-la-campagne-de-sarkozy-en-2007_815056

    UN PEUT D’HUMOUR

    http://www.youtube.com/watch?v=t7PDKVLoDJw&feature=player_embedded

    MAINTENANT C’EST TACKIEDDINE QUI CE REJOUIE DES PUBLICATIONS DE MEDIAPART VOICI PARUT DANS LE FIGARO A 18 H 28

    Libye: Takieddine « content » de Mediapart

    AFP Publié le 28/04/2012 à 18:53Réactions (44)

    Recommander 1

    L’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine, mis en examen dans le dossier Karachi, se dit « content » de la publication par Mediapart d’un document sur un soutien de la Libye à Nicolas Sarkozy en 2007, révélant, selon lui, « une très grande affaire ». « Je suis un homme content. Content pour la France, et content pour moi », écrit Ziad Takieddine dans un communiqué, après la publication par le site d’informations d’un document attribué à un ex-dignitaire libyen affirmant que Tripoli avait accepté de financer pour « 50 millions d’euros » la précédente campagne présidentielle de M. Sarkozy en 2007.

    « Ce document prouve qu’on est en présence d’une très grande affaire, que ces 50 millions aient été versés, en totalité ou en partie. L’enquête sera difficile, parce que beaucoup de gens sont morts », écrit l’homme d’affaires, mis en examen à trois reprises dans le volet financier de l’affaire Karachi sur un éventuel financement de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995 via des rétrocommissions sur des contrats d’armement.

    Qualifiant d' »explosives » les informations de Mediapart, il estime que le document « valide une théorie déjà évoquée mais jamais jusqu’à ce jour prouvée sur des liens obscurs entre la présidence de la République actuelle et le guide libyen Mouammar Kadhafi ». Il confirme, après son avocate, ne pas avoir lui-même assisté à une réunion le 6 octobre 2006 à laquelle le document fait référence: « Je n’ai pas assisté à cette réunion, mais elle a pu avoir lieu ».

    Le document, signé de Moussa Koussa, ex-chef des services de renseignements extérieurs de la Libye, aujourd’hui en exil, évoque une « réunion tenue le 6/10/2006, à laquelle ont participé » côté libyen « le directeur des services de renseignements libyens (Abdallah Senoussi, détenu en Mauritanie, ndlr) et le président du Fonds Libyen des investissements africains (Bachir Saleh, ndlr), et du côté français M. Brice Hortefeux et M. Ziad Takieddine », selon Mediapart. « M. Moussa était effectivement un relais avec la France. Cela se passait en secret, avec Saleh. Les relations de la Libye avec la France étaient gérées par Senoussi lui-même, pour Kadhafi, mais il y avait des lignes parallèles entre les services de renseignements gérés par le ministre de l’Intérieur de l’époque Sarkozy, à travers Claude Guéant (actuel ministre de l’Intérieur, ndlr) et Moussa Koussa », affirme M. Takieddine.

    le site de TAKIEDDINE VIENT D’ETRE VIDER DE SONT CONTENU , pourtant je l’ai consulté ce matin tout fonctionnais mais là plus rien …….

    http://www.takieddine.fr

    VOILA JE VOUS AIENT MIS TOUS CE QUE J4AI PUS RELEVE SUR MEDIAPART , INFO DE DERNIERE MINUTES LA GRAND BRETAGNE PUBLIS L4AFFAIRE AUSSI

    MERCI
    DESOLE DE LA LONGUEUR DE L’ARTICLE MAIS JE PENSE QUE C(EST IMPORTANT DE LE REVELER , MERCI BENJI ET VOLTIGEUR , maintenant c’est a vous de publier les autres infos que vous allez trouver un peut de partout

    AMICALEMENT LES MOUTONS

  • domdom26

    Sarkozy-Kadhafi : la preuve du financement

    VOICI MES AMIS DES LIEN DE TOUT LES JOURNAUX QUI CONFIRMES QUE sarko a recu 50 millions d4euros de la part de kadafi

    L4ARTICLE RISQUE D4ETRE LONG MAIS IL faut que le peuples francais connaise la veritee sur sarko

    http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/un-proche-de-kadhafi-arrete-en-mauritanie-inquiete-la-france-22-03-2012-1444187_240.php

    les journaux commence a difuser l’infos

    Nouvel Obs

    Libération

    L’Express

    TF1

    Le Monde

    Ouest France

    FranceTv

    Atlantico

    Rue89

    Le Matin

    Hufftington Post

    RTBF

    le figaro aussi http://elections.lefigaro.fr/flash-presidentielle/2012/04/28/97006-20120428FILWWW00391-libye-sarkozy-doit-s-expliquer-cazeneuve.php

    listes de lien qui reprennent l’info de MEDIAPART

    http://www.marianne2.fr/Kadhafi-a-t-il-debloque-50-millions-d-euros-pour-financer-la-campagne-2007-de-Sarkozy_a217211.html

    http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/04/28/financement-occulte-par-kadhafi-sarkozy-doit-sexpliquer-231660

    http://www.huffingtonpost.fr/2012/04/28/campagne-presidentielle-de-sarkozy-kadhafi_n_1461205.html?ref=france

    http://www.20minutes.fr/presidentielle/925401-document-prouverait-financement-campagne-nicolas-sarkozy-kadhafi-2007*

    http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120428.OBS7314/mediapart-publie-une-lettre-sur-un-accord-de-financement-libyen-pour-la-campagne-de-sarkozy.html

    http://www.lepoint.fr/societe/la-libye-aurait-donne-son-accord-pour-financer-la-campagne-de-sarkozy-en-2007-28-04-2012-1456279_23.php

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/la-libye-aurait-donne-son-accord-pour-financer-la-campagne-de-sarkozy-en-2007_1109408.html

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/28/un-document-prouverait-le-financement-de-la-campagne-de-sarkozy-par-kadhafi_1692759_1471069.html

    http://www.capital.fr/presidentielle-2012/actualites/kadhafi-avait-prevu-de-financer-sarkozy-en-2007-selon-mediapart-716246

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/28/un-document-prouverait-le-financement-de-la-campagne-de-sarkozy-par-kadhafi_1692759_1471069.html

    D’AUTRES JOURNAUX Y VONT AUSSI
    JDD 20 MINUTES LE POINT FRANCE INFOS RTL

    LETTRE DE MEDIAPART
    «Nous n’oublierons pas!» : lettre ouverte au Président Sarkozy

    Article
    46 Commentaires (46)
    Partager

    15 Avril 2012Par Pascal Maillard

    Edition : 2012: ils s’engagent

    Cette lettre ouverte au Président Sarkozy est le texte support d’une chaîne citoyenne pour la démocratie et contre l’oubli. Chacun est invité à la diffuser à tous ses contacts par courrier électronique et sur les réseaux sociaux.

    Monsieur le Président,

    Les citoyens français vous ont élu sur la foi et la sincérité d’un programme politique dont vous n’avez pas respecté les engagements et auquel vous avez maintes fois tourné le dos depuis votre élection, le 6 mai 2007.

    Aujourd’hui vous vous présentez une nouvelle fois au suffrage du peuple français et vous menez une campagne reposant sur une double imposture : la promesse d’une nouvelle rupture et l’oubli de votre bilan. Bien plus, vous utilisez les services de l’État au bénéfice de votre campagne et vous n’hésitez pas à exploiter les événements politiques, économiques et sociaux à des fins électoralistes et avec le soutien de nombreux médias qui propagent une insidieuse politique de la peur sur laquelle vous espérer bâtir une popularité.

    Cette lettre citoyenne entend simplement vous rappeler les trop nombreux engagements que vous n’avez pas tenus.

    Vous aviez promis en 2007 de maintenir le droit à la retraite à 60 ans : vous l’avez repoussé autoritairement à 62 ans, contre l’avis de la majorité des Français et au terme du plus long conflit social que la France ait connu depuis très longtemps. Nous n’oublierons pas !

    Vous avez souhaité dans vos propositions que « la formation initiale des enseignants soit assurée » : votre réforme a supprimé l’année de stage et conduit des milliers de jeunes enseignants non formés à exercer devant des élèves désemparés. Nous n’oublierons pas !

    Vous avez voulu réformer en profondeur l’université et la recherche et vous prétendez que cette réforme est le succès de votre quinquennat : les milliards promis ne sont jamais arrivés et de nombreux établissements de l’Enseignement supérieur sont aujourd’hui en déficit tandis que les organismes de recherche sont démantelés. Nous n’oublierons pas !

    Vous avez promis de « préserver l’excellence de notre système de santé » et d’«améliorer les conditions de travail des professionnels de la santé ». Vous avez fait fermer des hôpitaux et des maternités, créé des déserts médicaux dans de nombreuses régions, supprimé des dizaines de milliers de postes de personnels de santé et détérioré gravement l’accès aux soins de millions de français. Nous n’oublierons pas !

    Vous vous êtes engagé à « veiller rigoureusement à l’indépendance de la justice » : les nombreuses affaires en cours montrent crument l’exercice d’un pouvoir qui tend à privatiser la justice au service d’intérêts financiers, personnels ou politiques, et qui contrevient gravement au principe d’indépendance dont votre fonction vous fait pourtant le garant. Vos gouvernements successifs ont enfreint sous votre autorité l’Article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui dispose que la loi « doit être la même pour tous ». Nous n’oublierons pas !

    Votre politique a ainsi ébranlé les trois socles de la République française : la Sécurité sociale, l’École et la Justice. Nous n’oublierons pas !

    Au chapitre des Droits de l’Homme vous aviez promis à vos compatriotes de « franchir de nouvelles étapes dans la préservation et la conquête des libertés ». Les seules étapes que vous avez fait franchir à la société française constituent une inadmissible régression des Droits de l’Homme : votre politique sécuritaire et d’immigration, en flattant les idéologies d’extrême droite et en avivant les haines comme les peurs, a porté non seulement atteinte dans son application aux libertés démocratiques fondamentales, mais aussi aux principes intangibles des grands textes fondateurs de notre histoire, et que votre volonté politique a travaillé à déconstruire et à mettre en péril : La Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen, la loi de 1905, les valeurs issues du Conseil National de la Résistance. Nous n’oublierons pas !

    Sous votre présidence plusieurs ministres condamnés ou mis en cause dans des procédures ou des informations judicaires, ont continué impunément à exercer leurs fonctions alors que dans toute démocratie digne de ce nom ils auraient dû se mettre en retrait. Vous avez ainsi contribué à l’abaissement moral de la politique en la soumettant, soit à une idéologie condamnable, soit aux intérêts d’une oligarchie financière et d’un clan. Nous n’oublierons pas !

    Aveuglé par votre hyperprésidence et votre conduite autoritaire des affaires de l’Etat, vous avez dévalorisé le rôle du gouvernement et du Parlement. En refusant obstinément de vous mettre à l’écoute des citoyens, en méprisant les associations et les organisations syndicales, vous avez délité les liens sociaux et provoqué une crise démocratique et institutionnelle sans précédent dont vous portez l’entière responsabilité. Responsabilité encore aggravée par le choix de la provoquer en une période de grave crise économique et financière, crise que vous exploitez et que votre politique alimente en choisissant d’accabler les plus pauvres et en ne cessant d’enrichir la classe des Français les plus aisés. En cinq années d’exercice de votre pouvoir, vos gouvernements ont considérablement aggravé les inégalités sociales et économiques. Nous n’oublierons pas !

    Enfin, vous avez adopté à de multiples reprises un comportement public et fait des choix politiques qui ont rabaissé la fonction présidentielle ainsi que l’image, la culture et les valeurs de la France en Europe et dans le monde. Nous n’oublierons pas !

    Pour toutes ces raisons, en allant voter les 22 avril et 6 mai prochains, nous n’oublierons pas que vous avez brisé le contrat social et politique qui vous unissait à nous. Vous avez perdu toute crédibilité.

    Il est temps, Monsieur le Président, que vous redeveniez un citoyen et un justiciable ordinaires.

    NE BRISONS PAS CETTE CHAINE CITOYENNE CONTRE L’OUBLI !

    DEFENDONS TOUS ENSEMBLE LA DEMOCRATIE !

    Cette lettre est une initiative participative et citoyenne. Son rédacteur souhaite simplement donner aux lecteurs de Mediapart qui pourraient la soutenir la possibilité de diffuser un texte d’intervention qui a trois fonctions principales. Souligner tout d’abord que l’élection présidentielle de 2012 comporte un enjeu exceptionnel : la défense de la démocratie dont les valeurs ont été mises à mal par cinq années de pouvoir autoritaire. Faire ensuite œuvre de mémoire en rappelant le terrible passif de ce quinquennat : aucun des engagements majeurs pris par le candidat de 2007 n’a été tenu. Cette lettre a enfin pour fonction d’apporter une possible contribution à la lutte contre l’abstention, qui, si elle devait être importante, pourrait faire le jeu du président-candidat. Or la démocratie est l’affaire de toutes et de tous.

    Cette lettre ne s’adresse pas prioritairement au lectorat de Mediapart, très majoritairement conscient des enjeux de cette élection. Elle n’aura d’effet que si les lecteurs de Mediapart s’en emparent pour la diffuser en premier lieu aux électrices et aux électeurs qui, à tort ou à raison, doutent de la politique et s’apprêtent à ne pas aller voter, c’est-à-dire, potentiellement plus d’un tiers de nos concitoyens.

    A cette fin chaque lecteur est invité à diffuser le texte de cette lettre à tous ses contacts par courrier électronique, en le copiant dans un message qui pourrait avoir l’objet suivant : LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT SARKOZY – NE BRISEZ PAS CETTE CHAINE CITOYENNE. Les réseaux sociaux peuvent être aussi un relais efficace.

    Alerte Karachi !

    Balladur et Bazire mis en cause par l’ex-trésorier de campagne. L’ex-trésorier de campagne d’Edouard Balladur pour la présidentielle de 1995 a accusé l’ancien Premier ministre et son ex-directeur de campagne Nicolas Bazire d’avoir ordonné le dépôt en banque de 7 millions de francs en espèces et d’en avoir caché l’origine, dans le dossier Karachi. AFP 13h56

    Les affaires s’accélèrent ! Vite des nouvelles de la part de Médiapart ! Désolé d’émettre une telle exigence à l’attention de Fabrice Arfi et Karl Laske. Ils viennent des signer l’article sur Kadhafi dont je viens de prendre connaissance mais pour Karachi, le respect de la mémoire des morts et la douleur des familles me tient encore plus à coeur.

    http://www.lepoint.fr/societe/karachi-balladur-et-bazire-accuses-d-avoir-ordonne-le-depot-de-7-millions-de-francs-en-especes-28-04-2012-1456229_23.php

    http://www.marianne2.fr/Kadhafi-a-t-il-debloque-50-millions-d-euros-pour-financer-la-campagne-2007-de-Sarkozy_a217211.html

    JE VOUS FAIT PARVENIR LE RESTE DANS QUELQUES MINUTES LES AMIS

    1.L’affaire Karachi et la création de la société Heine au Luxembourg
    2.L’affaire Takieddine et les rétrocommissions (patrimoine de takieddine 40 m€ non imposé, Karachigate, AGOSTA, SAWARI II, MIKSA (350 millions d’euros), contrats avec la Libye notamment d’espionnage de la population avec l’appui d’une entreprise française et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu’il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
    3.L’affaire GDF
    4.L’affaire Tapie, 403 millions d’€ dont 304 net récupérés par Tapie sur ordre de l’Elysée et évasion fiscale du magot vers la Belgique avec achat d’un nouveau yacht et reprise de la sté US de jeux en ligne Full Tilt Poker accusée par la justice américaine d’avoir volé plus de 300 M$
    5.L’affaire Clearstream
    6.L’affaire Bettencourt
    7.Les affaires Wildenstein
    8.L’affaire César
    9.L’affaire Pleyel
    10.L’affaire Facebook (nouvel outil de Facebook Timeline qui permet une organisation visuelle beaucoup plus fluide et interactive, une page en mode « open graph » pour la page et la campagne 2012 et mise en place dès 2011 pour Sarkozy)
    11.L’affaire de Compiègne avec Eric WOERTH
    12.L’affaire Peugeot
    13.L’affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l’affaire de l’attentat contre le DC10 d’UTA et visé depuis lors par un mandat d’arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
    14.Les affaires Djourhi, Takieddine
    15.Les possibles mallettes de Bongo pour financer la campagne de 2007
    16.Les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
    17.L’affaire du Fetia Api
    18.L’affaire Dexia près de 12 milliards d’euros de pertes
    19.Les discours de Caen, Metz, Nice, du bois de Boulogne, Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d’un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
    20.L’invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d’El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l’ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
    21.Les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l’étranger (Mexique, Maroc) alors qu’ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation, la protection du fils Pierrot, son rapatriement d’Odessa
    22.La gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l’Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l’inaction en Syrie
    23.L’affaire de la Jatte, du Fouquet’s payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle des stylos, celle de la déclaration de patrimoine, du financement de la campagne par Bettencourt …
    24.L’affaire Pérol
    25.L’affaire Yannick Blanc
    26.L’affaire de l’Epad (et des deux scooters)
    27.L’affaire Punta d’Oru (”la pointe d’or”) villa corse de son ami Christian Clavier et limogeage de Dominique Rossi
    28.Gandrange
    29.Les vaccins du virus H1N1
    30.L’affaire « mutuelle obligatoire employeur » pour la Sécurité Sociale et le Pôle Emploi au bénéfice de Malakoff Médéric dont Guillaume Sarkozy devient président du Groupe
    31.Les conflits d’intérêt dans les milieux d’affaires
    32.Les accords entre l’UMP et le Parti Communiste Chinois, l’UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l’envoi par l’UMP des bulletins d’adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
    33.Les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye, Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye), Dupuydauby, Fontaine, Squarcini, Courroye, Ceccaldi Raynaud, fils Tibéri …
    34.L’utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
    35.L’utilisation de l’Elysée pour recevoir les caciques de l’UMP et les satellites jusqu’à plusieurs fois par semaine, l’utilisation des moyens de l’Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d’une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu’il sortait l’argent de sa poche
    36.Les légions d’honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, de Maistre, Bourgi, Richard, Peugeot etc.)
    37.L’Airbus Sarko One (250 millions d’euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) avec pour exemple d’aménagement, deux fours à pizza de plus de 131 000 € (TTC et avec l’étude) et ..une baignoire !
    le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l’UPM à 1 million d’euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
    38.La proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
    39.L’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l’intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l’augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l’inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
    40.La circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d’Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l’échec scolaire des enfants d’immigrés, l’autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
    41.Les nominations et révocations dans l’audio-visuel public par Sarkozy en personne
    42.La réforme constitutionnelle et textes votés avec non-publication des décrets d’application
    43.Les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l’exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir
    44.Les nominations partisanes dans les administrations des hauts-fonctionnaires issus des cercles les plus proches, les plus intimes voir de ses obligés et particulièrement au ministère de l’intérieur et des services de renseignements DCRI
    45.La création et/ou le rachat de la presse et des médias libres par ses amis personnels et financiers
    46.L’irresponsabilité pénale du Président de la république modifiée par le changement de la Constitution
    47.La position d’Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
    48.L’affaire des sondages
    49.Les classements du parquet et intervention sur ordre
    50.Le site France.fr (des millions d’euros pour rien)
    51.Les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
    52.La paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président, les 12 000 € de frais de bouche par jour, chaque jour, la baisse des œuvres sociales de l’Elysée passées de 300 000 € en 2006 à 165 000 en 2010
    53.L’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
    54.L’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
    55.La scientologie
    56.L’affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l’avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
    57.L’affaire Bongo
    58.La proposition de Michèle Alliot Marie d’aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l’an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l’utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
    59.Les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20
    60.Carla Bruni au coeur du scandale international avec sa fondation contre le sida
    (source IMHOTEP AgoraVox)
    PS:

    61. L’affaire de Tarnac
    62. L’affaire MERAH ou le « 11 septembre de Sarkozy

    http://www.franceinfo.fr/politique/mediapart-dit-avoir-la-preuve-d-un-financement-libyen-de-la-campagne-2007-de-sar-600255-2012-04-28

    http://www.liberation.fr/politiques/2012/04/28/mediapart-publie-une-note-sur-un-accord-de-la-libye-pour-financer-la-campagne-de-sarkozy-en-2007_815056

    d’autres journaux si mette aussi
    Médiapart

    libé

    le nouvel obs

    la voix du nord

    TF1

    Atlantico

    le soleil

    Le Point

    Marianne 2

    20 minutes

    7/7

    le Monde

    le JDD

    Ouest France

    un peut d’humour ……….

    http://www.youtube.com/watch?v=t7PDKVLoDJw&feature=player_embedded

  • Clocel Clocel

    Dernières nouvelles de Somonte:
    Une centaine de personne réoccupe les lieux…
    Source Là-bas si j’y suis.
    No pasaran!