Accueil » Argent et politique, Écologie, environnement et animaux, Réflexion » Accord sur le cacao pour mettre fin à l’exploitation des enfants..

Accord sur le cacao pour mettre fin à l’exploitation des enfants..

En octobre 2011, un rapport dénonçait l’incapacité de l’industrie du chocolat et du cacao à mettre en place une chaîne d’approvisionnement équitable et durable. Depuis 2009, les dérives de cette filière, notamment l’exploitation des enfants, ne sont plus taboues.

Selon l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), plus de 250 000 enfants travaillaient dans des plantations en Afrique de l’Ouest en 2009, dont plus de 60 % avaient moins de 14 ans. Or, malgré les engagements pris, rien n’est fait pour remédier à cette situation. Plus grand consommateur de cacao mondial (1), l’Europe importe un peu moins de 1,3 million de tonnes chaque année. En Côte d’Ivoire, où se concentrent 40 % de la production mondiale, le Département d’Etat américain estime à 100 000 le nombre d’enfants travaillant dans « les pires conditions possibles » et à 10 000 les enfants victimes de trafics d’êtres humains et d’esclavage.

Aussi, le 14 mars dernier, lors du renouvellement de l’accord international sur le cacao, le Parlement européen a profité de l’occasion pour y introduire une clause contre la maltraitance des enfants. Toutefois, la situation est plus nuancée qu’il n’y paraît. Dans les petites fermes familiales, les fermiers ne gagneraient plus assez pour nourrir leur famille si leurs fils et leurs filles venaient à ne plus travailler dans les plantations du jour au lendemain. Aussi, outre la demande d’un mécanisme de traçabilité auprès de la Commission, la résolution présentée repose sur les principes suivants : le bannissement des conditions indécentes de travail, de l’exploitation et du trafic de mineurs ; l’interdiction du travail des enfants dans le secteur commercial ; l’engagement de la responsabilité des entreprises qui acquièrent la matière première cacao. Par ailleurs, les députés ont proposé un étiquetage informant le consommateur sur les produits chocolatiers élaborés sans recourir au travail d’enfants.

Auteur Cécile Cassier

1- L’Union européenne broie et consomme près de 40 % du cacao mondial.

Source  Univers-Nature vu sur Terre-Sacrée

11 réponses à Accord sur le cacao pour mettre fin à l’exploitation des enfants..

  1. rudolphe vandenberg

    je boycote le chocolas depuis quelque mois….boycote très très dur a tenir ; et pas que pour les momes.Rare sont les tablettes de chocolat « équitable » malheureusement

    • Ha tout ses bonnes intentions qui ne font que l’inverse du but visée: Crée des pauvres…

      • rudolphe vandenberg

        au moins j’agis avec ma conscience, du moins j’essaye le plus possible.J’explique a mes gamin que le si bon chocolat de la jungle (dixit les pub kellogs..) est potentiellement cueilli par des enfants de leur age, en somme j’eduque mes gosses a ne pas penser qu’a leur petites gueules!
        Comme dab, rare sont les gens qui ont le courage de faire la même, ba oui c’est tellement bon le chocolas!(bizarement beaucoup comme toi se foute de nous quand on leur explique nos convictions….
         

  2. Oui, plus il y a de la misère et plus les riches sont encore plus riche. Un pauvre est un bon esclave. Sans toute cette misère je ne serais pas ce pauvre français qui vie sous le seuil de pauvreté qui est 20 à 40 fois le salaire d’un pays sous développé. La mondialisation devrait être le droit à la dignité pour toute la planette.

    A qui profite la planette ?

  3. Et payer plus chère le chocolat chez nous pour que les parents de ces enfants est un salaire décent qui éviterait aux enfants de bosser…ce serait pas plus con…on profite de la faiblesse de ces peuples pour notre bien être alors au lieu d’interdire car nous savons que ça ne servira à rien car si la famille a faim elle fera bosser leur gamin ou l’abandonnera…Il faut que les multinationales payent à la hauteur le travail de ces pauvres gens et que nous nous assumions enfin que notre niveau de vie est lié au leur!!!

  4. ouf, mais restons vigilants,

    car il ne faudrait pas que les bras de ces enfants libérés du cacao,

    servent à aller creuser dans des mines,
    ou à ramasser des déchets toxiques.

  5. Le département d’état américain devrait aussi regarder du coté de ses pauvres enfants compris.

  6. La veritable question est a qui profite le crime curieusement il n »y a que les pays dit « evolué » qui s’acharne a ne pas vouloir voir travailler des enfants et bien que l’origine de leur propre economie et lier a ceux ci….jusqu’en 1936 le travail des enfants de plus de 12 ans etait legal en France…. par la suite 14 ans et actuellement depuis 1959 16 ans….A noter aussi le versement d’allocation familliale en compensation qui curieusement a l’origine etait verser par l’employeur et qui par « miracle » par l’etat Français s’est vue de devoir etre retribué…. a l’origine d’ailleurs pour les peres ou meres de familles employés cela va de soit alors qu »aujourdhui allocation que toute famille en France se voit versé dans un esprit de « solidarité »… a l’heure de la mondialisation ou finalement les Français acceptent de payer des impots pour supporter l’economie grec portugaise italienne ou espagnole  reprenant ainsi le fameux systeme de solidarité Français il serait bon pour autant de voir la France ou meme l’Europe proposer au pays du tiers monde voir au pays emergeant une allocation versé pour tout enfant a condition que l’ecole soit obligatoire pour celui ci jusqu’a 16 ans et ne puissent travailler auparavent….. Mais bon ne revons pas d’utopie l’enfant a notre epoque est rarement vue comme le fruit de l’amour mais bel est bien comme un produit financier qui se doit de rapporter a  sa propre famille quel que soit son origine  par le biais de la « CAf » pour certain ou celui du « travail » pour d’autre…..

  7. ce que vous oubliez c’est qu’en cote d’ivoire ce sont les libanais qui controlent le cacao . ils le paye une misere aux paysans . et eux se gavent .
    mais comme la france a repris le control du pays avec l’escoc notoire qu’ils ont mis au pouvoire ………….. rien , absolument rien ne changeras . le colonialisme français est toujour present .

  8. Merci de cet article. Espérons que vous avez raison et que la situation va changer. Arte avait publié le 6 octobre 2011 un film docu de Miki Mistrati : « la face cachée du chocolat » et depuis ce jour je ne touche plus du tout à un carré de chocolat, tellement le film parlant de l’esclavage de jeunes enfants était horrible.
    Je ne veux pas être pessimiste mais j’ai du mal à croire que la situation va changer, il y a bcp trop d’argent investi dans tout cela. Il faudrait qu’il y ait des débats publics, mais on peut toujours rêver…. en attendant des jours meilleurs, on peut toujours voter avec ses pieds et arrêter de manger du chocolat….cela obligerait les grands groupes à réviser leur politique, car si plus personne n’achète il faudra bien qu’ils fassent autre chose…

  9. ce qu’il feront , povre inocent , c’est de NATIONALISER LE CACAO  comme ça ce seras tout benef pour eux . et les petits cultivateur creveront un peu plus .
    je sais de quoi je parle , j’ais vecu en cote d’ivoire et je ne vois pas en quoi les enfants soufrent plus de la ceuilette du cacao que de la culture de l’igname ( beaucoup plus penible ) ce ne sont encore que des infos bidons et manipulées .