Accueil » Écologie, environnement et animaux » Tokyo est contaminée comme le pire endroit de Tchernobyl !

Tokyo est contaminée comme le pire endroit de Tchernobyl !

L’information sur Fukushima est une chose délicate car une grande censure à lieu et la catastrophe ne s’est jamais terminée, surtout pour les japonais qui vivent aux portes de l’enfer avec « la bénédiction » des autorités.Le pire est de savoir que malgré tout, cela n’a en rien changé la vision des personnes et des dirigeants sur la filière nucléaire puisque le gouvernement français, même s’il se fait plus discret, n’a pourtant pas abandonné ses projets d’EPR.

Tokyo contaminated as the worst place in ChernobylLe niveau de contamination relevé au parc Mizumoto, plus grand espace vert de Tokyo, s’est avéré être du même niveau que la « zone interdite » de Tchernobyl.

Le niveau de la contamination du parc est de 23300 Bq / kg.
Selon la Commission de sûreté nucléaire, il est converti à 1,4 ~ 1,5 millions Bq/m2.
A Tchernobyl, la zone la plus contaminée était de 1,48 millions Bq/m2, et elle a été étiqueté zone interdite, le pire niveau de la pollution.
Le césium n’est pas arrivé par hasard dans le parc Mizumoto ! Certaines parties de celui-ci sont même contaminées comme la pire zone de Tchernobyl.
Tokyoïtes, il serait l’heure de faire vos valises…

Suivi cet article .. 23300 Bq / kg de césium à partir de 4 kilomètres de l’usine de filtre

Traduction: Ghisham Doyle pour WikiStrike

Source

Alter Info

Et pendant ce temps…

Offensive tous azimuts du gouvernement japonais pour encourager la dispersion de débris de la catastrophe partout au Japon

Même des préfectures aussi lointaines qu’Okinawa, dont certaines îles sont physiquement beaucoup plus près de Taïwan que du territoire japonais, demandent impatiemment à recevoir des débris de la catastrophe (je n’ose pas penser au coût de l’opération), au grand désespoir de parents qui ont pensé échapper à la contamination avec leurs enfants en fuyant vers Okinawa.

Aujourd’hui, le premier ministre Noda a promis dans une émission TV un soutien plus étoffé (c’est à dire plus de subventions, c’est à dire plus d’argent des contribuables) à ces municipalités exemplaires qui acceptent et brûlent les débris.

Jiji Tsushin (4 mars) :

Noda :  »Nous soutiendrons les municipalités qui acceptent les débris. Le gouvernement national supportera les tests de radioactivité, seul moyen de dissiper les craintes. »

(…)  »La chose la plus importante est d’obtenir l’approbation des habitants proches des sites d’élimination. Si nécessaire, nous irons nous-mêmes leur expliquer. »

Pour l’instant, seules les préfectures de Tokyo, Aomori et Yamagata ont accepté les débris par peur de la contamination. Le gouvernement national a pour but d’avoir éliminé tous les débris pour fin mars 2014.

Oh là là. Ce premier ministre a pu être un bon parleur au coin de la rue dans ses jeunes années, mais il ne semble pas vivre dans un monde réel.

  1. Personne en dehors du gouvernement croit aux chiffres ressassés par le gouvernement pour la contamination. Même un officiel de haut rang au ministère de l’environnement l’a admis.
  2. Il pense que seuls ceux qui en font une affaire sont ceux proches des sites d’élimination et c’est faux. Les débris seront brûlés ailleurs et les habitants près des usines d’incinération s’en inquiètent. Les sites sont souvent situés près de sources et même sans les matériaux radioactifs il y a eu de nombreux problèmes avec des rejets pollués.
  3. La capacité à traiter les débris est débattu en ce moment. De plus en plus de municipalités et de gens de l’industrie de gestion des déchets disent qu’ils veulent que les débris restent sur place, au lieu de dépenser de l’argent pour un transport aussi lointain qu’Okinawa.

Mais cela ne semble pas être le problème du gouvernement japonais. Ils semblent penser qu’à force de répéter les mêmes phrases à longueur de temps les gens se fatigueront et lâcheront prise.

Source: Bistro Bar Blog via leveil2011

18 réponses à Tokyo est contaminée comme le pire endroit de Tchernobyl !

  1. Ils veulent surtout donner l’impression de ne pas abandonner la population et l’environnement en restant « actifs » (et en refilant encore du pognon à droite et à gauche à leurs amis).
    Freaky l’info quand même… D’où tient-on les mesures exactement ?
    Ca pue pour l’industrie du manga tout ça.

  2. C’est affreux …. Mais que faire, si eux mêmes ne comprennent pas ?

    • 1,4 millions de Bq/m2 équivaut à 40 curies au km2. 
      Lors de la catastrophe de Tchernobyl , la zone d’exclusion présentait des valeurs de l’ordre de 500 à 1000 curies au km2.
      Aujourd’hui on construit des écoles et des jardins d’enfants en Biélorussie dans des zone présentant les mêmes taux de contamination qu’à Tokyo.

      • Ce n’est pas parce que la Bielorussie construit des écoles dans ces zones que cela prouve quoi que ce soit et surtout pas l’innocuité de telle mesures …
        1.4 millions de Bq/m²  c’est bien suffisant pour prendre en compte les effets des émetteur Bêta et Gamma… Donc avec des effets nocifs sur l’organisme.
        Cela correspond a des déchets radioactif de moyenne activité. Ces derniers sont considérés comme nocifs pendant 300 ans…
         
         
         

  3. hè, j’ai une blague… :clap:
    c’est quoi un chinois irradié ?? :clap: :clap:

    • tu entre-écrit que le cancer et la radioactivité sont liées ?
      ben, je confirme que nous en aurons un peu nous aussi …

      • c’est pas comparable tout de même, Paris et Tokyo, et heureusement.
        le jour ou y’a 6 millisivert chez moi, je me casse vite fait, c’est la dose annuelle d’un employé d’une centrale, sauf que là c’est par minute.

  4. Eh bien ! La grèce est bien plus riche que le japon!

  5. L’utilité de bruler les déchets dans tout le Japon, est de relever le taux de radiation dans tout le pays.
    Pour permettre au gouvernement de ne pas indemniser les victimes.
    Beh…oui, aucune compagnie d’assurance ne couvre le risque de catastrophe nucléaire.
    Donc, le gouvernement est obligé de devenir astucieux !
    Si le même problème se présentait en France, le gouvernement devrait faire de même.
    Déplacer des populations c’est très difficile, mais faisable.
    Par contre, rembourser le prix d’une maison et son foncier, c’est indigeste. Pour les véhicules, une voiture n’est pas trop chère, mais le prix d’un camion ? D’un engin agricole ? Des machines se trouvant dans des ateliers, des usines ?
    Pour l’immobilier, avec un afflux de réfugiés, les prix de l’immobilier et du foncier s’envoleraient !
    Avec cette crise économique, où le gouvernement trouverait les sommes utiles pour effectuer ces indemnisations ?
    Donc, les seuils de tolérance aux radiations seront relevés !
    Allez, il y a de quoi moudre en France.
    Pour ceux qui aiment les vidéos, lien ci-après
    http://www.dissident-media.org/infonucleaire/page_video.html
    Si vous en voulez plus, voir le lien ci-dessous
    http://www.google.fr/search?q=le+scandale+du+nucl%C3%A9aire+en+france&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a
    De toutes façons, aucun gouvernement ne veut donner d’informations, pourtant les données existent
    http://www.paperblog.fr/4322090/radioactivite-de-l-air-avec-fukushima-les-dissimulations-de-la-france-encore-et-du-departement-americain-de-l-energie/
    Nous pouvons continuer de bêler !

  6. salut les moutons

    sur IRSN
    INSTITUT de RADIOPROTECTION et SURETS NUCLÉAIRE 

    le bilan de l’état radioactif un an après la catastrophe.
    les diagrammes sont très parlants.

    http://www.irsn.fr/FR/base_de_connaissances/Installations_nucleaires/La_surete_Nucleaire/Les-accidents-nucleaires/accident-fukushima-2011/fukushima-1-an/Documents/IRSN_Fukushima_Synthese-Environnement_28022012.pdf

  7. pour information, nous vivons a tokyo, ne nous sommes pas eloignes de la ville depuis le 11 mars 2011, n avons rien change a nos habitudes alimentaires, venons d avoir un enfant. nous avons fait tester le placenta par un laboratoire independant. aucune trace de radionucleides.

  8. Personnellement, je pense passer une semaine à Akihabara. J’encoure des risques à y aller? Genre cancer du poumon? Merci de me répondre, histoire de convaincre mes vieux ;p

    • Non, voilà ma réponse est NON.
      équipes-toi d’un dosimètre et à ton retour tu verras qu’elle dose tu as reçu.
      Après c’est une question de te décontaminer; boire de l’eau ne suffit pas mais j’ai un article qui parle des aliments nettoyeurs. Comme la pastèque et plein d’autres,
      Un conseil presse un demi citron avec 1 demi verre d’eau et bois ça chaque matin à jeun. Ce n’est pas un acide mais le citron est basifiant c.à.dire qu’il va protéger ta paroi intestinale et par conséquent te permettre une meilleure digestion et en même temps élimenera les bactéries nocives.
      C’est sans effets secondaires ni contre indiqué.
      Bon voyage mouton Yusu

      • J’oubliai est c’est important: des gélules de charbon actif à prendre 2x par jour avec beaucoup d’eau.